A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Fév 2018 16:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 23 Mai 2014 11:55 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6306
Il me semble qu'on néglige un peu la popularité des communistes dans les milieux intellectuels. Celle-ci ne s'érodera que progressivement. Certains scientifiques désertent le PCF dès l'affaire Lyssenko (où il s'avère que les communistes font la promotion d'une théorie scientifique fausse, et même aberrante) puis d'autres à l'occasion de l'invasion de la Hongrie (56) et de la Tchécoslovaquie (68) mais le PCF aura longtemps des compagnons de route prestigieux.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2014 12:10 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4626
Localisation : Allemagne
C'est la grande honte des intellectuels français d'avoir été aussi crédule malgré leur niveau culturel et d'avoir été aussi volontairement aveugles. Il y a déjà eu des échanges rugueux , à ce propos, sur le Forum :P

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2014 19:18 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Il fut un temps où dans certains milieux intellectuels ne pas être communiste était un problème pour faire carrière et être admiré. Critiquer était adhérer au fascisme. il y avait un contexte porteur et le réseau communiste était puissant.
Le marxisme avait envahi des pans entiers de la pensée, très présent notamment dans l'université, présenté comme une évidence scientifique disait-on. L' imprégnation n'a jamais cessé tout-à-fait , même après 1989, expliquait J. F. Revel dans ses ouvrages dont le célèbre ni Marx ni Jésus, sans comprendre ce phénomène.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2014 20:07 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Fév 2012 23:10
Message(s) : 128
Citer :
C'est la grande honte des intellectuels français d'avoir été aussi crédule malgré leur niveau culturel et d'avoir été aussi volontairement aveugles.
Le "malgré" est-il à sa place?
A-t-il été montré qu'un haut niveau culturel protége de l'aveuglement et de la crédulité? Quand je regarde les évènements de toutes sortes, je suis loin d'en être sûr.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 7:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3648
Localisation : Myrelingues la brumeuse
supertomate a écrit :
Citer :
C'est la grande honte des intellectuels français d'avoir été aussi crédule malgré leur niveau culturel et d'avoir été aussi volontairement aveugles.
Le "malgré" est-il à sa place?
A-t-il été montré qu'un haut niveau culturel protége de l'aveuglement et de la crédulité? Quand je regarde les évènements de toutes sortes, je suis loin d'en être sûr.


Il y a eu un grand débat là-dessus ou il s'est avéré, pour de nombreux participants, que les intellectuels, qui par définition devraient être intelligents, avaient gobé toutes les inepties. Qu'elles soient fascistes ou nazies, avant guerre, ou communistes.

Bref ! quand on voit la servilité ou l'aveuglement de ces donneurs de leçons, On comprend mieux que le communisme, en se targuant de "triomphes" en URSS, ait pu avoir tant d'importance.

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 7:58 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4626
Localisation : Allemagne
Supertomate et Elgor, je suis parfaitement d'accord avec vous :wink:
Alors, faut-il se méfier des pseudo élites :?:
Zut, ça y est je deviens populiste :oops:

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 8:05 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Oct 2007 9:34
Message(s) : 3648
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Faget a écrit :
Zut, ça y est je deviens populiste :oops:


Ben non ! il suffit d'examiner les faits :wink:

_________________
C'est l'ambition qui perd les hommes. Si Napoléon était resté officier d'artillerie, il serait encore sur le trône.

Mr Prudhomme


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 9:31 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2642
Le communisme français a été renouvelé voir refondé par la Résistance. D'idéologie un peu curieuse et étrangère ( Marx était allemand, Lénine russe comme vous le savez peut être :wink: )il devient un maillon d'une chaîne héroïque qui trouve sa source en 1789 et avance vers l'avenir radieux .
Symétriquement l'armée, la noblesse, le patronat sont assimilés par la propagande du parti à la collaboration!
À cette reconstruction patriotique à demi imaginaire (mais à demi seulement et qui donc était sinon exacte du moins crédible) s'ajoute une construction sociale solide : à partir de 1945, des pans entiers de l'economie et de la société passent sous le contrôle du parti qui constitue de véritables petites contre société : SNCF , EDF , GDF, charbonnages, arsenaux, nombreuses mairies et services publics divers ( dont des facultés) avec cela des colonies de vacances, des journaux, des éditions , des théâtres , etc ...bref une contre société avec son peuple, ses notables et sa propre culture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 9:46 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 25 Juin 2012 15:20
Message(s) : 426
Les intellectuels d’hier et d’aujourd’hui m’ont souvent fait rigoler !

Hier , Edmond de Goncourt , au sujet de la répression de la Commune ;
« On les abat à la mitrailleuse. Quand j'ai entendu le coup de grâce, ça m'a soulagé. »

Aujourd’hui , dans le chapeau de présentation de la fiche wikipédia de Gustave Flaubert , un intellectuel écrit :
« …Prosateur de premier plan de la seconde moitié du XIXe siècle, Gustave Flaubert a marqué la littérature française par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société,… »

Hier le dit Gustave Flaubert écrivait à George Sand toujours au sujet de la Commune :
« La seule chose, j'en reviens toujours là, c'est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d'en finir avec le suffrage universel, la honte de l'esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d'une nation. » « L'instruction obligatoire et gratuite n'y fera rien qu'augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d'instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 10:03 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2642
Prisma a écrit :
Les intellectuels d’hier et d’aujourd’hui m’ont souvent fait rigoler !


Hier le dit Gustave Flaubert écrivait à George Sand toujours au sujet de la Commune :
« La seule chose, j'en reviens toujours là, c'est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d'en finir avec le suffrage universel, la honte de l'esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d'une nation. » « L'instruction obligatoire et gratuite n'y fera rien qu'augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d'instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »


pourquoi rire d'une opinion qui me semble tout à fait raisonnable et qui a longtemps été défendue ! Voltaire, Mirabeau ou Guizot pensaient la même chose !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 10:47 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15726
Localisation : Alsace, Colmar
Aigle a écrit :
Prisma a écrit :
Les intellectuels d’hier et d’aujourd’hui m’ont souvent fait rigoler !


Hier le dit Gustave Flaubert écrivait à George Sand toujours au sujet de la Commune :
« La seule chose, j'en reviens toujours là, c'est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d'en finir avec le suffrage universel, la honte de l'esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d'une nation. » « L'instruction obligatoire et gratuite n'y fera rien qu'augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d'instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »


pourquoi rire d'une opinion qui me semble tout à fait raisonnable et qui a longtemps été défendue ! Voltaire, Mirabeau ou Guizot pensaient la même chose !


Attention, on va finir par débattre de politique ... et ce n'est pas autorisé par notre charte.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2014 10:57 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2642
Narduccio a écrit :
Aigle a écrit :
Prisma a écrit :
Les intellectuels d’hier et d’aujourd’hui m’ont souvent fait rigoler !


Hier le dit Gustave Flaubert écrivait à George Sand toujours au sujet de la Commune :
« La seule chose, j'en reviens toujours là, c'est un gouvernement de mandarins. Le peuple est un éternel mineur. Je hais la démocratie. » « Le premier remède serait d'en finir avec le suffrage universel, la honte de l'esprit humain. Dans une entreprise industrielle (société anonyme), chaque actionnaire vote en raison de son apport. Il en devrait être ainsi dans le gouvernement d'une nation. » « L'instruction obligatoire et gratuite n'y fera rien qu'augmenter le nombre des imbéciles. Le plus pressé est d'instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. »


pourquoi rire d'une opinion qui me semble tout à fait raisonnable et qui a longtemps été défendue ! Voltaire, Mirabeau ou Guizot pensaient la même chose !


Attention, on va finir par débattre de politique ... et ce n'est pas autorisé par notre charte.


Cela me semble tout de même assez difficile et tirer des conclusions politiques d'un point de vue théorique du XIX e siècle et ce d'autant plus qu'aucun parti politique et ce depuis des décennies ne conteste le suffrage universel égal en France ...ni l'universalité de l'obligation scolaire !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2014 13:34 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4626
Localisation : Allemagne
Elgor a écrit :
Faget a écrit :
Zut, ça y est je deviens populiste :oops:


Ben non ! il suffit d'examiner les faits :wink:

Lénine lui-même se méfiait des intellectuels et n'avaient pas été gentil avec eux , écrivant : " Les intellectuels se prennent pour le sel de la Terre, ils n'en sont que la merde". :oops:

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2014 14:51 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Sur un site trouvé à Lénine et les intellectuels:
" Depuis le début 1922, Lénine était entré en guerre contre l'intelligentsia, faisant fermer revues, journaux et départements universitaires. Mais c'est le 19 mai qu'il demanda à Dzerjinski de préparer «la déportation à l'étranger des écrivains et des professeurs qui aident la contre-révolution». Une commission spéciale du Politburo fut formée à cet effet, et, pour que les choses se fassent «dans la légalité», Lénine mit en chantier un nouveau code pénal et ajouta à l'article 57 une clause de «clémence»: l'expulsion administrative - sans jugement - à l'étanger.

Le 25 mai, Lénine eut sa première attaque cérébrale: mais à peine remis, sa préoccupation fut de demander à Staline, des comptes sur les intellectuels à expulser.; indiquant que la Tcheka devait «dresser des listes», il ajoutait: «[…| plusieurs centaines de ces gentlemen doivent être expulsés dehors sans pitié. Nous allons nettoyer la Russie une fois pour toutes […] Ils doivent être virés de Russie»; et il n'hésitait pas à dénoncer nommément ses futures victimes. Il inaugurait ainsi la pratique des quotas de répression établis à l'avance, dont Staline allait faire un si large usage lors de la Grande terreur.

A noter que cette répression a lieu en même temps que celle de l'Eglise orthodoxe. De plus, le 6 juin 1922, il fait créer le Glavlit, organe, durant des décennies de la censure de toutes les publications et de contrôle de la pensée. Et comme le 15 septembre 1922, Gorki, depuis son exil, lui avait écrit pour le mettre en garde contre ces expulsions, Lénine lui répondit avec son élégance coutumière: «[…] les intellectuels, les laquais du capital, pensent qu'ils sont le cerveau de la nation. En réalité, ils n'en sont pas le cerveau, ils en sont la merde». (p. 125). "

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Juin 2014 7:10 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2421
Localisation : Versailles
Pourquoi le XXe congrès a-t- il pu avoir un tel impact alors qu'il n'a fait que confirmer ce que tout le monde savait ? Nul besoin d'une exceptionnelle clairvoyance pour identifier dans les purges des années 1930 l'œuvre d'un dirigeant paranoïaque ! Et comment oublier le pacte de 1939 suivi par l'effondrement de l'été 1941 ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB