A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Août 2018 0:23

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4
Auteur Message
Message Publié : 08 Nov 2016 20:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 04 Sep 2016 17:54
Message(s) : 26
Bonsoir à tous,
Un élément de l'adhésion au PC dans les années 1950 /1960 fût aussi me semble-t-il, sa prise de position en faveur de la décolonisation qui lui attira notamment bon nombre d'intellectuels.
Rappelons par exemple le sabotage de matériels à destination de l'Indochine et la livraison d'armes par l'Aspirant Maillot au FLN.
Cordialement
Jacquet


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Nov 2016 22:37 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4791
Localisation : Allemagne
Pour en revenir à la question initialement posée, on remarquait qu'en Europe les pays protestants n'avaient pas connu cet engouement pour le communisme . Les pays où il était populaires étaient des pays à forte influence catholique : Italie, France. En Espagne, n'en parlons pas Franco était là. On pourrait m'objecter l'exemple de l'Autriche pourtant très catholique. Je suppose que cette question a été étudiée par des universitaires.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Nov 2016 23:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1307
Faget a écrit :
Pour en revenir à la question initialement posée, on remarquait qu'en Europe les pays protestants n'avaient pas connu cet engouement pour le communisme . Les pays où il était populaires étaient des pays à forte influence catholique : Italie, France. En Espagne, n'en parlons pas Franco était là. On pourrait m'objecter l'exemple de l'Autriche pourtant très catholique. Je suppose que cette question a été étudiée par des universitaires.
Nombre de Républicains espagnols étaient communistes ou, du moins,fortement influencés par le marxisme et Franco eut beaucoup de mal à les éliminer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Nov 2016 11:25 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 23 Mai 2015 14:22
Message(s) : 106
Faget a écrit :
Pour en revenir à la question initialement posée, on remarquait qu'en Europe les pays protestants n'avaient pas connu cet engouement pour le communisme . Les pays où il était populaires étaient des pays à forte influence catholique : Italie, France. En Espagne, n'en parlons pas Franco était là. On pourrait m'objecter l'exemple de l'Autriche pourtant très catholique. Je suppose que cette question a été étudiée par des universitaires.

En Allemagne, le PC a longtemps été assez influent. Le nazisme puis la création de la RDA ont éteint l'influence communiste mais il a depuis repris des couleurs.

Le lien entre communisme et catholicisme me paraît assez simpliste, d'autant que le communisme prônait très souvent l'athéisme.
En Espagne, il faut rappeler qu'en 1936, le PC n'avait quasiment pas de députés. Le PC polonais n'a pas non plus fait de miracles, du moins pendant l'entre-deux-guerres.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Nov 2016 13:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1873
Pourrions nous résumer en disant qu'un pays avec une forte classe ouvrière donne beaucoup de voix aux Communistes lors des élections, avec comme contre-exemple la Grande Bretagne ?

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Nov 2016 16:16 
Quintero a écrit :
Le lien entre communisme et catholicisme me paraît assez simpliste, d'autant que le communisme prônait très souvent l'athéisme.
Une corrélation n'est pas forcément un lien (direct en tout cas). Cela posé, l'Allemagne majoritairement luthérienne a eu un mouvement communiste fort entre les deux guerres, avant la prise de pouvoir nazie. Je ne sais pas si ce mouvement était plus marqué dans ses parties catholiques (Bavière et Rhénanie).


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Nov 2016 17:23 
Hors-ligne
Fernand Braudel
Fernand Braudel
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4791
Localisation : Allemagne
Je n'ai pas été suffisamment clair dans mes propos (mea culpa). Je parlai de la situation de l'influence communiste en Europe après 1945, c'est à dire l'époque de la guerre froide. Quand je parlai de catholicisme , je voulais dire l'imprégnation des esprits et des mentalités et des populations même sous une forme inconsciente par des siècles d'influence de l'église.

_________________
" Je n'oublie pas le Colonel Arnaud Beltrame "


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Nov 2016 8:28 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2715
On peut remarquer que contrairement à ce que l-on pourrait croire,ce sont les pays à dominante agricole qui ont été les plus proches de la venue au pouvoir des communistes...sans doute parce que ce sont les plus pauvres.Espagne,Italie,France,Grèce,pays des Balkans.......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Nov 2016 9:15 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6713
Sir Peter a écrit :
On peut remarquer que contrairement à ce que l-on pourrait croire,ce sont les pays à dominante agricole qui ont été les plus proches de la venue au pouvoir des communistes...sans doute parce que ce sont les plus pauvres.Espagne,Italie,France,Grèce,pays des Balkans.......

Pour la pauvreté d'accord, mais j'émets des réserves pour la France :
- pour les petits paysans, même pauvres, possédant quelques terres, le communisme et la collectivisation des terres figuraient le diable. Mon père m'a raconté que les gendarmes arrêtant en 43 deux jeunes communistes du village - on connaissait les familles communistes - mon grand-père a commenté froidement : "De toute façon c'est de la racaille". Alors que le même était engagé depuis 1940 dans un réseau d'évasion de prisonniers, adulait De Gaulle, vomissait Pétain, et a fait jusqu'en 44 une résistance courageuse, malgré ses 6 enfants. On aurait pu croire à une solidarité entre résistants, mais non, "les rouges" étaient mal considérés. (On est là en côte d'Or, dans la plaine de la Saône.)

Cela dit je crois qu'il y a eu des bastions communistes dans des régions agricoles : je pense au midi viticole. (Présence de nombreux ouvriers agricoles ?)

Au passage vous avez oublié un pays où les paysans étaient ultra-majoritaires, les ouvriers peu nombreux, et qui a basculé dans le communisme : c'est la Russie de 1917. (Marx y jugeait la révolution impossible, faute de prolétariat ouvrier.)

- La pauvreté en France n'était pas essentiellement agricole. Elle se trouvait surtout dans les grandes régions industrielles.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2016 19:55 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Je ne sais pas si ce point n'a pas déjà été évoqué dans ce fil, mais pour répondre à la question posée, l'un des points essentiels est que Lénine a énormément étudié la révolution française et les autres moments révolutionnaires français qui en ont été des répliques. L'objectif de Lénine, cela a été d'organiser méthodiquement une révolution qui éviterait les écueils sur lesquels les mouvements spontanés et non organisés, comme la révolution française, ont buté.

Et si on en vient à la France, les communistes français ont perçu, voulu et présenté la révolution communiste comme l'aboutissement naturel de la révolution française inachevée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 10:39 
Caesar Scipio a écrit :
L'objectif de Lénine, cela a été d'organiser méthodiquement une révolution qui éviterait les écueils sur lesquels les mouvements spontanés et non organisés, comme la révolution française, ont buté.
J'ai lu quelque part qu'il a dansé de joie le jour où sa révolution a dépassé la durée de la Commune de Paris.

D'où je suppose sa formule sur le gauchisme (vu comme le soutien automatique à tout mouvement spontané de revendication ou protestation allant dans le sens de la lutte des classes) "maladie infantile du communisme". A partir de mai 68, cette formule a motivé un clivage entre le PC et les nouveau mouvements gauchistes... qui peu à peu ont pris plus de poids que lui.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 11:32 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6713
Oui, le PCF détestait les gauchistes, mais ceux-ci le lui rendaient bien...

A l'article de l'Huma sous la plume de Georges Marchais dénonçant le rôle de "l'anarchiste allemand Kohn-Bendit" Dany répondit le 13 mai, journée unitaire avec les syndicats, "ma grosse joie aujourd'hui est d'avoir défilé en tête d'un cortège où les crapules staliniennes étaient dans le fourgon de queue."
On ne fait pas plus aimable comme échange. >:)

Et le PCF vomissait non seulement les groupes exotiques (le 22 Mars, donc, les Maoïstes idem...) mais également les trostkistes, pourtant structurés sur son modèle.

Ce sont ces groupes et ces événements qui marquent le début du déclin de la courbe pour les communistes, même si ça ne s'est pas vu sur le moment. En quelque sorte ils ont "déculotté le PCF" qui lui s'est empressé de signer les accords de Grenelle.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 11:45 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 594
Pierma a écrit :
Ce sont ces groupes et ces événements qui marquent le début du déclin de la courbe pour les communistes, même si ça ne s'est pas vu sur le moment. En quelque sorte ils ont "déculotté le PCF" qui lui s'est empressé de signer les accords de Grenelle.

En rajoutant que ces groupes n'ont pas récupéré la culotte retirée au PCF en matière électorale. En effet, sur les 4 dernières décennies, le total "PCF + extrême gauche" est plutôt sur une pente descendante.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 13:47 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1873
Jean R a écrit :
J'ai lu quelque part qu'il a dansé de joie le jour où sa révolution a dépassé la durée de la Commune de Paris.

Oui, avec Trotsky; cité par Malraux dans les Antimémoires

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 13:54 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 23 Mai 2015 14:22
Message(s) : 106
Faget a écrit :
Je n'ai pas été suffisamment clair dans mes propos (mea culpa). Je parlai de la situation de l'influence communiste en Europe après 1945, c'est à dire l'époque de la guerre froide. Quand je parlai de catholicisme , je voulais dire l'imprégnation des esprits et des mentalités et des populations même sous une forme inconsciente par des siècles d'influence de l'église.

D'après moi, ca n'a pas vraiment de rapport avec le catholicisme.
Je pense qu'il y a toujours eu dans les pays méditerranéens une tendance à s'emparer de nouveaux concepts.
Le christianisme y est né, beaucoup de mouvements artistiques, de nombreuses techniques, une part importante de la philosophie, l'administration moderne, le capitalisme, la finance et même l'agriculture.

Probablement que dans le sud-ouest de l'Europe, le communisme a pu attirer certains individus en tant que révolution culturelle idéaliste.
Ceci dit, au vu de l'évolution des systèmes sociaux dans tous les pays d'Europe de l'ouest et du Nord, on voit que même si le communisme n'a pas percé au nord, il y a eu tout de même de profondes répercussions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 60 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB