Nous sommes actuellement le 11 Août 2020 2:10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 15 Mai 2020 23:14 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Déc 2016 1:41
Message(s) : 20
Bonsoir à tous, j'ai une dissertation à faire entre 8 et 16 pages sur ordi ,

"Tentations absolutistes et résistances politiques dans les monarchies françaises et
anglaises (des années 1640 aux années 1720)"


Mon idée : première partie je montre que les rois ont tenté d imposer des choses dans les deux royaumes, en sous partie les différents domaines d intervention: politique, économique, religieux ou culturel. Dans la deuxième partie ils ont rencontré des résistances plus ou moins fortes que ce soit à l intérieur et même a l extérieur du royaume ( guerre, soulèvements populaires ...) en conclusion les deux pays ont eu des destinées différentes, monarchie parlementaire ou absolue

Avis ?
Avez-vous des idées précises pour un plan ? Parties ? Sous-parties ?

Merci


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: DISSERTATION
Message Publié : 15 Mai 2020 23:29 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Déc 2016 1:41
Message(s) : 20
I. Une monarchie imposée dans le cas anglais et français : une évolution monarchique

en sous parties : je mettrai les différents domaines d intervention: politique (ex monarchie absolue...), économique, religieux ou culturel ...

II.Des résistances politico-militaires et religieuses contre une autorité grandissante

en sous -parties : la fronde / la révolution anglaise/ le jansénisme/ puritanisme....

Votre avis ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: DISSERTATION
Message Publié : 15 Mai 2020 23:48 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6385
Localisation : Provinces illyriennes
Le premier est que ce forum n'est pas une aide aux devoirs ! :wink:

Le deuxième est que les rois n'ont rien tenté d'imposer - du moins en France - car un certain nombre de jalons avaient été mis en place par leurs prédécesseurs. Cela se discute plus largement pour le cas anglais et la tradition parlementaire qui s'est mise en place depuis le XIIIème siècle (pour la France c'est juste l'inverse...).

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: DISSERTATION
Message Publié : 16 Mai 2020 0:02 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 27 Déc 2016 1:41
Message(s) : 20
Oui mais je suis perdu ... et je ne trouve pas d'aide... vu que je suis actif sur ce forum je me suis dis...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: DISSERTATION
Message Publié : 16 Mai 2020 7:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 851
Bonjour DVD84. Ne le prenez pas mal svp mais votre plan me semble être un plan tiroir/fourre-tout. Or il faut absolument éviter ce genre de plan. Adoptez un plan en deux ou trois parties thématique et chronologique car l'intitulé de votre dissertation vous y invite. Avec une approche historique constamment comparative. Votre enseignant ne vous a donné aucune indication méthodologique pour effectuer votre dissertation?

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2020 11:17 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6385
Localisation : Provinces illyriennes
Effectivement Artigas cela me parait être la meilleure solution.
Pensez également à nuancer et à ne pas faire de cette période - surtout pour la France - l'alpha et l'omega d'un absolutisme sorti uniquement de l'esprit et des actes d'un Louis XIV.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2020 12:27 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5434
Localisation : Limoges
Sans oublier qu'il n'y a pas une simple marche obligatoire vers l'absolutisme en France ; des événements comme la Fronde donnent à voir des tentations à une limitation des pouvoirs du souverain par exemple.
Quand j'étais en L3 nous avions eu un cours semblable qui nous invitait à penser l'évolution avec beaucoup de nuance et surtout éviter le déterminisme. L'erreur ici serait de penser que la France avait seulement vocation à l'absolutisme et l'Angleterre seulement vocation au parlementarisme. Il faut donc discuter le sujet en séparant des thématiques pertinentes pouvant être comparées comme il a été suggéré.

Cet ouvrage nous avait été conseillé mais il n'est centré que sur la France : https://www.cairn.info/les-institutions ... 606789.htm

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2020 19:39 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3503
Localisation : Versailles
J'aime bien cet anti marxisme sommaire qui respecte la liberté des peuples ...mais bon, l'Angleterre est une île, pas la France, est ce un détail ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Mai 2020 20:25 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5434
Localisation : Limoges
Jerôme a écrit :
J'aime bien cet anti marxisme sommaire qui respecte la liberté des peuples ...mais bon, l'Angleterre est une île, pas la France, est ce un détail ?

:?: :?: :?: :?:

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 7:35 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 851
Voici un plan thématique et chronologique possible en trois parties: I Tensions, oppositions et résistances politiques dans les monarchies françaises et anglaises des années 1640 à 1660. II Les tentations absolutistes dans les monarchies françaises et anglaises de 1660 à 1685 sont tempérées par des contre-pouvoirs (parlements, juridictions) III Les résistances politiques dans les monarchies françaises et anglaises de 1685 aux années 1720 aboutissent â une forme de statut quo, d'équilibre des pouvoirs. (Rôle du Bill of Rights aprés la Glorieuse Révolution en 1689 en Angleterre et des institutions sous Louis XIV en France). Problématique: En quoi Les résistances politiques au sein des monarchies françaises et anglaises des années 1640 aux années 1720 ont-elles tempéré des tentations absolutistes?

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 9:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 851
J'ai placé le plan en trois parties avant la problématique par commodité. En introduction, la problèmatique doit toujours précéder l'annonce du plan bien entendu. L'intitulé de la dissertation de DVD84 est intéressant mais assez difficile d'un point de vue méthodologique.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 10:01 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6385
Localisation : Provinces illyriennes
Artigas, vous avez fait tout le travail... :rool:

Citer :
J'aime bien cet anti marxisme sommaire qui respecte la liberté des peuples ...mais bon, l'Angleterre est une île, pas la France, est ce un détail

Pas compris non plus ! :?:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 10:13 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14184
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
mais bon, l'Angleterre est une île, pas la France, est ce un détail ?


Oui, et non. Cela dépend du contexte. Et il aurait mieux valu lancer quelques pistes de réflexion. Dans le cas qui nous intéresse, il me semble que l'insularité de l'Angleterre a peu joué ... Du moins, si on la compare au SERG. ;) En fait, dans chacun des grands ensembles que sont le royaume de France, le Saint Empire Romain Germanique et le Royaume d'Angleterre, il y a une tendance pour le souverain de tendre vers un certain absolutisme, et il y a une tendance égale des divers constituants de la sociétés que sont les nobles, mais aussi les communes et le pouvoir ecclésiastique à se mettre en opposition. Ces crises n'ont pas lieu aux même moments, elles n'ont pas les mêmes conséquences. Certaines sont restées purement locales, comme les guerres civiles anglaises, d'autres sont devenues internationales comme la Guerre de Trente ans qui au départ est une rébellion de la noblesse d'une région du SERG contre le fait qu'elle a l'impression qu'on rogne ses libertés, même si la question religieuse s'invite dans la question.

Dans ces 3 pays, les réponses seront différentes. Pour le SERG, on va aller vers une espèce de confédération qui va regrouper plusieurs États quasi-indépendants et ayant chacun leur système politique. Pour l'Angleterre, c'est le parlementarisme qui va s'imposer. Pour la France, c'est un "absolutisme" centralisateur. Même si dans les faits de nombreux pouvoirs locaux subsistent ou tentent de subsister.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 10:22 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3503
Localisation : Versailles
D'accord avec Narduccio.

L'insularité n'explique pas tout mais a probablement contribué à éloigner les Anglais du continent en leur permettant d'expérimenter des formes politiques nouvelles (ou du moins renouvelées).

Au contraire : la monarchie française était à bien des égards une structure militaire. Il fallait des impôts pour l'armée. Il a fallu créer les intendants et museler les états généraux et provinciaux pour financer la guerre (je simplifie évidemment).
Outre Manche on a pu se livrer à la guerre civile puis aux charmes complexes de la vie parlementaire sans vraiment craindre une invasion.

Certes en 1650, rien n'était joué en France et la fronde aurait pu déboucher sur le rappel des États généraux et la mise en place d'un régime parlementaire. Mais aurait il duré? Le Roi n'aurait il pas repris les rênes à la première guerre ?
À l'inverse si Charles Ier avait gagné la guerre civile, aurait il pu longtemps gouverne sans parlement ?

Autre chose : Dans la psychologie du temps, la nouveauté était mal vue et la tradition était une justification. Outre Manche le parlement était intégré depuis longtemps aux institutions traditionnelles. Ce qui n'était pas vraiment le cas des États généraux (pas au même degré certainement).

Et n'oublions pas l'aspect religieux qui est une énorme spécificité britannique (avec la common law et le refus du droit romain).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Mai 2020 11:22 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5434
Localisation : Limoges
Le déterminisme est problématique parce qu'il sous entend que tout était écrit et que l'Histoire des deux pays devait par essence (sic) se dérouler de cette manière. Or quand on remonte un peu dans le temps on remarque que la monarchie britannique met la première en branle un mouvement de centralisation contre lequel réagit vivement l'aristocratie qui profite de la faiblesse de Jean sans Terre pour imposer la Magna Carta. En France la monarchie est d'une faiblesse étourdissante jusqu'au règne de Philippe Auguste et semble bien incapable de proposer un modèle monarchique puissant. Le déroulé des événements entraine des résultats opposés dans les deux Etats.

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 48 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB