A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 0:29

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 20 Mai 2017 11:23 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mars 2017 19:43
Message(s) : 5
Localisation : Charente
Bonjour,


Je m'appelle Justinien, je vais avoir bientôt 20ans au mois de Juin et j'habite en Charente près de La Rochefoucauld.

Je viens d'un bac pro menuiserie agencement effectuer à Angoulême, je précise que j'ai raté mon bac l'année dernière à 1 points :oops: et que je le repasse au mois de juin en candidat individuel pour ce qui est des matières professionnel, car les matières générale c'est bon français/histoire et géographie j'ai obtenu 16 de moyens générale l'an passé.

Donc à la rentrée j'aimerais faire une licence d'histoire, mais je ne sais pas si je dois me diriger vers la Fac de Poitiers ou si la Fac de Limoges ferait l'affaire, je me suis un peu renseigner sur internet et la Fac de Poitiers à l'aire sérieuse mais par contre je n'ai rien trouver sur la Fac de Limoge en mention histoire.

Je sais pas si quelqu’un sur le Forum a fait ses études dans l'une d'elles, mais si c'est le cas je veux bien avoir vos avis.


Je sais qu'il y aura beaucoup de travail étant donné que je viens de Bac pro et que je n'ai pas fais beaucoup de dissertation mais je pense que je devrais pouvoir y arriver vu que j'ai toujours exceller dans cette matière depuis la primaire au niveau scolaire et que de toute façon je me vois mal continuer en menuiserie.


Cordialement à tous le forum


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2017 6:47 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Jan 2011 18:35
Message(s) : 86
Il vaut mieux privilégier l'université la plus accessible que la plus "sérieuse". Car si on se met à comparer les programmes bon, c'est sans fin. Quelle que soit l'université choisie, tu t'intéresseras toujours à toutes les grandes périodes même si la façon de les approcher pourra différer.

Le choix de l'université entre surtout en compte au moment de s'inscrire en Master, si l'on envisage de faire de la recherche, mais pour la Licence, tout fait l'affaire.

Sinon ça m'apparaît très paisible comme métier menuisier même si j'en ai sans doute une vision faussée et champêtre. Aussi faut-il mesurer que les études d'Histoire ont 90% de chances de te conduire au professorat (primaire / secondaire) ou à une réorientation.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2017 19:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mars 2017 19:43
Message(s) : 5
Localisation : Charente
OK merci pour tes conseils concernant les Fac d'histoire en Licence, mais par contre je ne sais plus quoi penser quand tu me dis que les études d'histoire ont 90% de chances de me conduire au professorat (primaire / secondaire) ou à une réorientation.

Car c'est pas ce qu'il dise l' Etudiant dans leurs articles sur les études d'histoire: http://www.letudiant.fr/etudes/fac/hist ... 10268.html


http://www.letudiant.fr/etudes/fac/reus ... 11251.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2017 21:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Jan 2011 18:35
Message(s) : 86
Tout ce qui est cité entre pour moi dans de la réorientation puisque ça n'a pas un lien direct avec l'histoire et / ou que ça nécessite une formation supplémentaire. Après on peut toujours faire une licence dans l'idée de passer des concours divers mais il me semble que la reine en la matière c'est plutôt la licence de droit.

Sinon, j'intègre les 10 % restants dans la recherche et les métiers du patrimoine et de la culture mais y pour réussir il faut soit être très bon soit assez chanceux donc difficile de tout y miser. Après rien n'est impossible et improbable mais il m'apparaît utile d'avoir ces données en tête.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Mai 2017 8:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2625
L'article de l'étudiant aurait tout aussi bien pu être titré "une filière qui ne mène à rien".
Léandre a raison, une très très grande majorité des étudiants en histoire ne trouve de débouchés que dans l'enseignement. Réfléchissez bien à votre projet professionnel avant de vous lancer dans des études qui ont beaucoup plus d'étudiants que de besoins. Un menuisier gagnera mieux sa vie, et aura moins besoin de se battre, qu'un titulaire d'un master d'histoire voulant faire autre chose que prof (et même voulant faire prof, les concours n'étant pas donnés non plus).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Mai 2017 13:16 
Hors-ligne
Jean-Pierre Vernant
Jean-Pierre Vernant
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Juin 2009 10:56
Message(s) : 5522
Localisation : Limoges
Oui, c'est relativement difficile de trouver un débouché professionnel ; j'ai galéré pendant 4 ans et demi comme guide de musée, profession passionnante mais qui nécessite d'avoir des besoins dans l'existence plus que modeste... et j'ai fini par me tourner vers l'enseignement. Néanmoins il existe des réorientations possible si cela vous tente, notamment vers le journalisme, mais il faudra poursuivre une nouvelle formation...

_________________
Scribant reliqua potiores, aetate doctrinisque florentes. quos id, si libuerit, adgressuros, procudere linguas ad maiores moneo stilos. Amm. XXXI, 16, 9.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2017 9:13 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mars 2017 19:43
Message(s) : 5
Localisation : Charente
Calame et Pedro merci beaucoup pour vos conseils, je vais y réfléchir très sérieusement, vous avez raison ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2017 9:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2205
Bonjour Justinien,

pour ma part j'ai tout de suite arbitré pour la gestion qui intellectuellement sont des études sans grand intérêt. Par contre elles me menait à un métier qui lui m'intéressait beaucoup plus. C'était un peu l'inverse pour les études d’histoire qui me titillaient. :wink:

Enfin vous pouvez avec d'excellentes études d'histoire accéder aux écoles de commerce ou M2 cotés mais avec une sélectivité redoutable et un coût certain. C'est une voie étroite mais réelle.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Mai 2017 20:13 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2625
Isidore a écrit :
Enfin vous pouvez avec d'excellentes études d'histoire accéder aux écoles de commerce ou M2 cotés mais avec une sélectivité redoutable et un coût certain. C'est une voie étroite mais réelle.


On y pense rarement, c'est bon à savoir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 16:55 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Août 2006 6:30
Message(s) : 4427
Localisation : Allemagne
Je vais une fois encore mettre les pieds dans le plat et me faire reprocher par la modération d'être trop cassant.Mais si personne ne vous le dit vous resterez dans vos illusions et vous serez très déçu. Tout d'abord , lors de sa création le bac pro n'était pas destiné à aller à l'université, c'est par démagogie qu'on avait affublé cet examen professionnel fort méritoire et utile du nom de bac. La chance des bac pro qui vont avec succès à l'université est infime. Ensuite, comme beaucoup de jeunes de votre génération vous ne maitrisez pas le français écrit et notamment l'orthographe...Je crois que vous prenez une mauvaise orientation alors que le pays a bien besoin de menuisiers.

_________________
"La faculté de prévoir appartient à celui qui se souvient." ( Léon Bérard)
" Jeune homme, la France se meurt, ne troublez pas son agonie..." ( Renan à Déroulède )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Mai 2017 19:06 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5980
Je partage cet avis. Commencer des études d'histoire avec un Bac Pro Menuiserie et un pb d'orthographe me paraît très aléatoire.

Faget a écrit :
La chance des bac pro qui vont avec succès à l'université est infime.

En revanche j'aimerais nuancer la position de Faget sur les Bacs Pro.

Tout d'abord, ce n'est pas un bac au rabais, parce qu'ils sont fortement spécialisés, avec un contenu cohérent, et les employeurs les recrutent volontiers. C'est une des rares grandes réussites de l'E.N. ces 20 dernières années.

Ensuite, il y a un secteur universitaire où les Bacs Pros ont une chance -relative - et qui a organisé une année préalable de mise à niveau ("Accès aux études universitaires", ou un libellé dans le genre...) c'est paradoxalement les Facs de Science.

Il faut savoir que les facs de sciences manquent d'étudiants - le programme du Bac S dégouterait n'importe qui de faire de la physique, entre autres - les lycéens passent le Bac S pour aller ailleurs, et donc les facs de sciences se sont organisées pour recruter des Bacs Pro.

Avec un taux de réussite pas plus bas que la moyenne : en sciences, on se f...t de l'orthographe, pour faire court, et les Bacs Pro qui tentent le coup sont déjà des gens qui se sentent capables de faire des maths, donc pas les plus mauvais pour ce parcours.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2017 12:08 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mars 2017 19:43
Message(s) : 5
Localisation : Charente
Faget a écrit :
Ensuite, comme beaucoup de jeunes de votre génération vous ne maitrisez pas le français écrit et notamment l'orthographe...Je crois que vous prenez une mauvaise orientation alors que le pays a bien besoin de menuisiers.




Oui je suis bien conscient moi même que je ne maitrise pas assez l'orthographe et le français écrit et d'ailleurs cela m'handicape quand je veux écrire un CV ou une lettre de motivation, en plus figurer vous que je suis dyslexique donc l'orthographe et la grammaire ça a toujours était récurrent pour moi , et encore j'ai eu la chance quand j'étais gamin de pouvoir redoubler mon CP et oui car grâce à notre magnifique système d'éducation j'ai étais détecter vers l'âge de 9ans comme un peu dyslexique, il pouvait pas me diagnostiqué à 100% car je me suis démerdé tout seul pour apprendre à lire et à écrire :rool: Alors que les États-Unis et l'Allemagne par exemple détecte les enfants dyslexique déjà depuis 30ans.


Il faut dire que les programmes de l’éducation National sont tombé très bas au niveau Français comme au niveau Histoire d'ailleurs, de plus les gens ne lisse plus aucun livre et son scotcher sur leur ordinateur ou leur smartphone.

Mais ceux si dit bizarrement avec la dyslexie j'ai toujours exceller en histoire et en Géographie en apprenant les leçon ou les dates très facilement alors que le français et les mathématique j'ai toujours ramer depuis le collège.



Faget a écrit :
Je crois que vous prenez une mauvaise orientation alors que le pays a bien besoin de menuisiers.



Alors les métiers de l’artisanat ça devient très mais alors très très dure car par exemple les menuisiers ne fabrique pratiquement plus aucune fenêtre ou porte et encore je parle pas du mobilier :-| , j'ai galéré pendant 3ans pour trouver des entreprises qui veule bien me prendre en stage et finalement durant 3ans j'ai fais que 2 entreprise, et heureusement dans mon malheurs j'ai trouver la parle rare à 8km de chez moi en Charente, ce petit artisan qui travaille avec son fils et qui a accepter de me prendre en stage 5 fois d'affilée et me donner même à chaque fin de stage un peu d'argent alors que c'est des stages non rémunérer qui dure 2 mois par ans.

J'ai même commercer une formation en charpente de marine à Marseille pointe rouge en début d'année ou j'ai arrêter après 2 mois d’apprentissage car le patron était pas de parole et qu'il me fessait faire tout sauf de la charpente marine hors à la fin de l'année je devais passer le CAP charpente de marine puis l'année d'après le brevet professionnelle. Et encore j'avais fais un stage chez lui quelque moi au par avant et tous s'était bien passé, donc comme quoi dans la vie parfois on se fais bien avoir.

Mais c'est con que j'ai pas réussi au moi de novembre à retrouver une entreprise de charpente marine car cette école à Marseille étais génial, on était 6 élèves dans la classe avec un prof en atelier, et j'avais trois prof de charpente marine passionné, un étais encore artisan avec son chantier à Marseille et les deux autres était d'ancien artisans.
Je peux vous dire que c’était le jour et la nuit car moi qui venait de Bac pro ou on était 15 dans la classe avec un prof de menuiserie qui à passer les concours il y a 30/35 ans et qui en a rien à foutre de vous et qui glande sur son ordinateur pendant 3 heure quand on est à l'atelier.

Mais ça les gens ne le save pas vraisemblablement, la plus part des choses que j'ai appris en menuiserie c'est grâce à l'entreprise car à l'école c'est une catastrophe Thérèse ! en Mathe Terminal on a le même programme que les terminal général sauf que c'est moins pousser et à côté de ça on a 2 heures par semaine pour apprendre plein de calcule et de règles qui nous servirons pour notre métiers.

Et pour finir quand vous êtes jeunes comme moi et que vous sortez de Bac pro et que vous chercher du travaille en entreprise et que l'on vous dit qu'il faut avoir 4 ans d'expérience pour pouvoir postuler chez machin ou chez truc >:( ça fais chier , car cela veux dire qu'on apprend plus rien à l'école et que les moyennes et grande entreprise veule tout de suite des jeunes qui sont opérationnel. Donc les seul entreprise qui accepte de nous former sont les petite de moins de 10 salariés mais en générale ils sont 4/5 employés.

Car en faite les entreprise de maintenant veule des jeune vieux , c'est à dire des jeunes qui est l'expérience de personne de 35/40 ans.

Et ne me parler pas des compagnons car c'est un luxe, je voulais le faire quand j'étais en seconde et il demander assez chère surtout quand vous avez des parents qui ont des revenue modeste.


Bon je vous et fais court car je pourrais encore continuer pendant 3h et j'ai encore pas parler de la concurrence déloyale en menuiserie ou charpente de marine avec les espagnol/polonais/Roumain qui vienne travailler en France.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2017 12:29 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
Bonjour Julien,
et le tonnelier Radoux à Jonzac ?
J'ai une maîtrise d'Histoire à Paris-Sorbonne et professionnellement ça ne m'a servi à rien. Pour autant je n'ai pas de regrets d'avoir fait ces études là.
Mais si je devais apprendre un mêtier aujourd'hui ce serait un mêtier manuel. Je pense que dans le monde sans pétrole qui se profile (ex : tous les industriels du pneumatique ont intégré cela à l'horizon 2025/2030) l'avenir est plutôt là, et dans l'agriculture.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2017 13:00 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 263
Justinien a écrit :
Faget a écrit :
J'ai même commercer une formation en charpente de marine à Marseille pointe rouge en début d'année ou j'ai arrêter après 2 mois d’apprentissage car le patron était pas de parole et qu'il me fessait faire tout sauf de la charpente marine hors à la fin de l'année je devais passer le CAP charpente de marine puis l'année d'après le brevet professionnelle. Et encore j'avais fais un stage chez lui quelque moi au par avant et tous s'était bien passé, donc comme quoi dans la vie parfois on se fais bien avoir.

Mais c'est con que j'ai pas réussi au moi de novembre à retrouver une entreprise de charpente marine car cette école à Marseille étais génial, on était 6 élèves dans la classe avec un prof en atelier, et j'avais trois prof de charpente marine passionné, un étais encore artisan avec son chantier à Marseille et les deux autres était d'ancien artisans.


Je te signale un chantier dans le Nord, à Gravelines, où tes deux passions sont réunies : l'Histoire et la charpente de Marine.
Depuis une vingtaine d'années une association, l'association Tourville, mène le projet de reconstruire un vaisseau de 84 canons de l'époque de Louis XIV .
Ils sont fauchés mais extrêmement tenaces, et je pense qu'ils y arriveront, le chantier est bien avancé.

http://www.tourville.asso.fr/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2017 13:49 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Mars 2017 19:43
Message(s) : 5
Localisation : Charente
Ok merci je vais regarder tout ça avec à tension, je pense que je vais rester quand même dans le bois et garder l'histoire comme une passion.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB