A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 0:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 25 Juin 2017 4:08 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord je me présente car cela est mon tout premier message : je m'appelle Jérémy. J'ai actuellement 18 ans et les résultats de mon BAC ne devraient pas tarder. J'ai effectué récemment mon Bac PRO Gestion des Milieux Naturels et je m'engage vers une licence Histoire à l'université d'Amiens en Picardie. Oui, c'est assurément pas le parcours essentiel pour aller en licence et faire un master MEEF pour devenir enseignant dans le secondaire. Mais je tente quand même car je suis passionné par l'Histoire : voici donc mes questions concernant la licence et dont je vais essayer de ne pas trop développer sinon ce texte finira en pavé lol !

- Voilà, j'avais déjà demandé à deux professeurs, mais je vous demande conseil. Faut-il que je rattrape des cours de la filière ES ou que je révise directement l'époque moderne et contemporaine (sujets que l'on étudie en première année) ? Ils m'ont dit que ce n'est pas du tout la même chose donc que ça ne servirait à rien.

- Est-ce que c'est vraiment difficile ou pour quelqu'un qui bosse, ça peut aller ? Car je suis assez long dans le travail car je suis perfectionniste, toujours à la recherche de la petite bebête et à vouloir tout savoir... Dans les mêmes temps, en TD, lors d'exposés, est-ce que c'est uniquement oral ou il y a un support de communication (diaporama, prezi, etc.) ?

- Est-ce que les documentaires qui passe à la télévision sur l'Histoire, les sociétés, etc... sont très utiles ou il vaut mieux se renseigner qu'à partir des livres ? Car parfois, j'avoue que les choses ne sont pas exactes, et c'est le genre de choses qui m'énervent comme je suis perfectionniste haha ! J'ai pour l'instant trois cas : la mythologie, les théories sur la découverte de l'Amérique (bon là ça va, c'est compréhensible car c'est des mythes et des théories) mais notamment pour Christophe Colomb qui apparemment, selon un documentaire, pensait qu'il était arrivé au Japon (j'ai toujours cru qu'il avait cru que c'était les Indes) et au départ souhaitait rejoindre la Chine (je pensais que là aussi c'était les Indes).

- Enfin, deux dernières questions un peu hors-sujet car je ne savais pas trop où les poster. J'ai une question concernant l'archéologie, il y a une thématique ou un sujet dédié à cela ? Pour finir, j'adore "créer des cours", en faisant évidemment une bibliographie pour prouver ce sérieux, et je serais ravi de partager cela : il y a moyens ici ? :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 7:08 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 01 Fév 2014 12:31
Message(s) : 63
Localisation : Lyon
Salut à toi !
Bienvenue dans le monde des historiens et félicitations pour avoir eu le courage de changer d'orientation après le Bac. Je ne connais pas ton niveau, mais une chose est sûre : la motivation et le travail sont toujours payants, surtout s'il y a de la passion derrière.
Je n'ai pas fait de licence d'histoire donc je ne pourrai pas répondre à toutes tes questions, mais la dernière m'a intéressé.

Quand tu vas progresser dans tes études d'histoire, tu verras très vite que les documentaires sont souvent de bons supports de vulgarisation, mais qui en général ne creusent pas vraiment la question (avec parfois des erreurs). C'est surtout évident quand tu te spécialises dans un sujet et une période, et que tu te rends compte que les documentaires qui traitent de ce sujet sont superficiels - en même temps c'est normal, ça reste de la vulgarisation...Et en général de bonne qualité.
Sur le sujet de C. Colomb que je connais un peu, c'est justement la différence entre un enseignement très général, tel qu'il est dispensé dans le secondaire, et des études plus poussées. Les Européens, avant d'arriver en Asie, englobaient tout ce qui se situait dans l'Océan Indien, l'Asie du Sud-Est et l'Asie orientale sous le terme générique "les Indes". Par conséquent, C. Colomb cherchait bien à atteindre "les Indes" par l'ouest. Mais les Indes # L'Inde !
En réalité ce que voulait par-dessus tout C. Colomb c'était trouver une source de financement pour reprendre la guerre contre les Musulmans - et s'il pouvait par la même occasion se rapprocher du jardin d'Eden qui est traditionnellement situé à l'est du globe, c'était mieux... Pour reprendre la guerre contre les Musulmans, il cherchait un allié, le Grand Khan qu'il avait découvert en lisant Marco Polo et qui correspond à Qubilai Khan, dont la dynastie a dirigé la Chine jusqu'en 1368.
En partant, C. Colomb avait avec lui une lettre pour le Grand Khan : c'était donc en Chine qu'il souhaitait se rendre. Mais à son époque, les Européens ne connaissaient "la Chine" qu'à travers Marco Polo, et n'avaient aucune idée de la configuration politique, géographique etc. de l'Asie. D'où l'expression floue "les Indes".
C. Colomb connaissait bien la géographie européenne de l'époque, qui plaçait "Cipango" (le Japon tel que Marco Polo l'a décrit sans y mettre les pieds) à mi-chemin de l'Europe et des "Indes". Cipango était décrite comme "l'île de l'or", donc pour un navigateur à la recherche de fonds, c'était forcément intéressant. D'où l'itinéraire tel que le concevait CC : rejoindre le grand Khan (la Chine) en passant par Cipango (le Japon). Quand il arrive aux Bahamas, il pense être à Cipango. Et pendant tous les voyages qui suivent, il n'en démord pas : Hispaniola a de l'or, ce doit être Cipango, Cuba est très certainement la porte qui permettra d'accéder à la Chine etc. A mon avis, c'est parce qu'il était tellement obnubilé par le désir de rencontrer ce grand Khan à moitié fantasmé qu'il n'a jamais compris qu'il avait découvert un nouveau continent qui n'avait rien à voir avec "les Indes".

Bon, développement certes trop long par rapport à la question posée, mais qui te montre très bien qu'en creusant l'affaire, en ayant recours aux livres des historiens spécialistes de la question et en revenant aux sources, on se rend compte de la complexité d'un énoncé aussi simple que "CC voulait aller aux Indes". C'est ça faire de l'histoire ! Et ça prouve aussi que le documentaire que tu as regardé était bon :)

Bon courage pour la suite, tu verras c'est un domaine fascinant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 8:03 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2625
Bon, on ne va pas se le cacher, faire une licence d'histoire en sortant de bac pro va être difficile. Les taux d'échecs sont vertigineux - mais il y a toujours des exceptions. Si vous passez le cap de la première année, c'est gagné. Il va falloir vous accrocher et bosser plus que les gens qui sortent de général en ayant déjà des méthodes.

Un gros avantage, c'est que contrairement à pas mal de vos camarades, vous écrivez un français compréhensible sans trop de fautes. Or lire et écrire, c'est la base des études d'histoire. Reprendre le programme de terminale générale ne servira pas à grand chose, mais il va falloir que vous vous formiez en accéléré à la dissertation (faire un plan, organiser ses idées, trouver une problématique, écrire une introduction) et au commentaire de texte (ne pas faire de paraphrase), ainsi qu'à l'apprentissage des cours si vous avez du mal.

Les documentaires, c'est du bonus. La base du travail, c'est de lire. Si vous voulez préparer votre année, prenez des manuels du supérieur - collections Grand Amphi, carré histoire, U Colin par exemple, sur la période moderne (XVe-XVIIIe siècle) et sur la période contemporaine (XIXe-XXe). Comme il faut bien commencer quelque part, le plus simple, c'est peut-être déjà de vous concentrer sur la France, et vous affinerez quand vous connaîtrez les thèmes précis de vos cours.

Les exposés, c'est en fonction de l'exposé ;-) Franchement, c'est du détail, ne vous inquiétez pas trop pour ça, vous verrez avec vos profs. Souvent, il y a des vidéo-projecteurs dans les salles.

Pour l'archéologie, normalement, ce n'est pas la même licence, il faut faire histoire de l'art et archéologie ; mais Amiens propose à partir de la L2 un parcours histoire-archéo. A vous de voir à ce moment là s'il est intéressant pour vous. Attention, l'archéo, côté débouchés, c'est pire que l'histoire. Réfléchissez à ce que vous voulez faire après : si vous partez vers le professorat, histoire-géographie sera plus utile. Si vous ne voulez pas partir vers le professorat, il va falloir trouver un (très très) bon projet professionnel... Ce sont des filières un poil bouchées.

Quant à partager des choses, ce forum est fait pour ça. Enjoy !
Bon courage !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 9:15 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2014 16:51
Message(s) : 69
Localisation : þar ligg ég til ragnarök
Bonjour Hosenford,

Comme l'a dit Calame, le plus difficile pour vous sera sans doute les méthodes du commentaire et de la dissertation qui sont censées déjà être plus ou moins maîtrisées après le bac. Si vous voulez vous mettre à niveau là-dessus, je vous conseille le bouquin "Réussir sa Licence d'histoire" aux éditions Studyrama, il est très bien. Après, il y a certainement dans votre université des cours de méthodologie et/ou des tutorats (étudiants plus anciens qui aident les nouveaux). En ce qui concerne les programmes de terminale, oui ça ne vous servira pas à grand chose. Regardez sur le site de l'université quel est le programme de L1 et avec un peu de chance vous aurez la bibliographie qui va avec. Donc oui, il va falloir bosser et être motivé, surtout en sortant de l'ambiance d'encadrement du lycée. Y employer une partie de votre été vous aidera sans doute grandement.

L'organisation des TD, et donc des exposés, dépend de chaque enseignant.

Les documentaires qui passent à la TV, il faut y faire attention. Beaucoup racontent pas mal de bêtises. Je pense par exemple à un épisode de Franck Ferrand qui vous raconte le baptême de Clovis comme si vous y étiez avec... Grégoire de Tours! Sans parler de L. Deutsch qui pense que l'art gothique a été inventé par les Goths... Donc vous pouvez regarder des documentaires si vous voulez réviser de manière "soft", mais ne les citez jamais dans un devoir universitaire.

Pour compléter ce qui a déjà été dit sur Colomb, il me semble que son journal de bord (enfin celui retravaillé 20 ans après par son fils) indique qu'il pensait être arrivé au Japon en étant en fait à Cuba (la forme de l'île tout ça...).

L'archéologie c'est un parcours universitaire différent de l'histoire. J'ai participé à plusieurs chantiers de fouille par "loisir", mais c'est quelque chose qui ne s'invente pas. Et c'est vrai que, question débouché, l'archéo est encore pire que l'histoire avec des situations parfois fort précaires. Beaucoup sont les archéos avec un Master et/ou Doctorat qui se retrouve à enchaîner les CDD ou à être fonctionnaire local peu payé. Si vous vous intéressez à ça, vous pouvez toujours prendre une option/parcours archéo dans votre licence et participer à des chantiers bénévoles l'été (ça ne peut qu'être un + sur le CV). Vous trouverez la liste des chantiers ouverts aux bénévoles sur le site du Ministère de la Culture, même si j'ai peur que ce soit un peu tard pour la campagne de cette année.

En espérant vous avoir aidé,

Uvy.

_________________
"Hefk á Saxa ok á Svíar herjat, Íra ok á Engla ok endr Skota, Frísa ok Frakka ok á Flæmingja; þeim hefk öllum óþarfr verit."
"J'ai combattu contre les Saxons et les Suédois, les Irlandais et les Anglais, et encore contre les Ecossais, les Frisons et les Francs et contre les Flamands ; à tous j'ai été nuisible."
Örvar-Odds saga


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 14:16 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
Bonjour ! Merci de vos réponses !

Concernant l'archéologie, je me suis mal exprimé. Non je ne souhaite pas faire de parcours archéologie, parce que le mien sera celui de l'histoire-géographie. J'avais une question mais c'est pas dans un cursus, je l'avais posté là car je n'avais trouvé de thématique. La question était : quelle est la méthode pour analyser des symboles, par exemple des chrismes ? Parce que la spectrométrie à fluorescence X (SFX) permettait d'analyser la composition du support sans le dégrader, certes, mais pas des symboles. Or, les deux ne peuvent pas forcément être de la même époque.

J'ai fais deux secondes générales avant d'aller en BAC Pro : soucis d'orientation ce qui a causé un soucis de motivation, etc... La dissertation je connais assez bien, même si je regarde régulièrement les méthodes données par les académies. Le commentaire de texte, par contre, j'en ai jamais fait : mais je pense que si on a les connaissances, il "suffit" comparer des documents et de les expliquer à part, et après de les mettre en relation. J'ai écris aussi un livre, un recueil de nouvelles engagé, autopublié car ce n'est pas très pris les anthologies... donc sans vouloir me vanter, j'ai au moins un minimum de niveau concernant la langue française :)

Merci de l'histoire sur Christophe Colomb, ça m'a beaucoup aidé ! Je connais les terrifiants taux d'échecs, mais voilà pourquoi je travaille déjà, et j'essaie de m'avancer. Je serais ravi de vous présenter certains "cours" que j'ai créé : ça me permettra d'avoir un avis qui me dira si je vais trop dans le détail, si ce n'est pas assez, d'avoir des conseils et astuces.
D'ailleurs, c'était le sujet de l'une de mes questions. En effet, j'ai remarqué qu'il y avait les thématiques, est-ce que vous pensez qu'il serait utile, et déjà que je puisse le faire, de disposer ce que j'ai fais dedans ? :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 17:57 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Jan 2011 18:35
Message(s) : 86
Si c'est pas déjà le cas - mais si ça l'avait été, j'imagine que tu aurais vomi le lien -, tu devrais essayer de youtubiser ta démarche pédagogique.

De quoi nourrir ta motivation, chercher l'amélioration et créer l'interaction que tu tâtonnes à trouver ici.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 19:22 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
C'est une idée fort intéressante, mais je n'ai aucune qualité de montage et aucun matériel car je n'en ai jamais fait. De plus, cela me prendrait trop de temps alors qu'il y a tellement de choses à apprendre et que le temps est limité !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juin 2017 19:50 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
Par contre, j'ai une question très importante :

Comme je suis perfectionniste, j'ai le gros dilemme de cahier ou PC et imprimé ?
Parce que la cahier, il y a la satisfaction d'écrire au stylo, de remplir le cahier vraiment avec sa marque ; il y a l'entraînement (du poignet et de la tête) ; mais il y a comme inconvénient que j'écris assez mal donc c'est pas le top pour réviser et c'est assez lent.

PC et imprimé : Cela est beaucoup plus rapide (je peux écrire aisément sans regarder mon clavier) ; quand c'est imprimé c'est beaucoup plus simple pour lire et surligner ; mais on apprends moins bien.

Donc je pensais faire cette méthode : la recherche d'informations (lecture, documentaire) sur cahier avec une méthode universitaire (se poser différentes questions en gros à chaque fois) puis je réécris trop au propre sur PC et j'imprime, je surligne et enfin je fais une fiche BRISTOL.

Vous en pensez quoi ? C'est trop long vous pensez ? Quels sont vos conseils et astuces ? :3


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2017 16:52 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 18 Mars 2015 21:30
Message(s) : 20
Bonjour,
Pour la méthode, c'est vraiment comme tu le sens, y'a pas de règles définies. Moi j'écrivais au stylo mais si t'arrives pas à te relire c'est sûr que c'est compliqué. Le plus "rigoureux" serait certainement de tout prendre au PC et ensuite, réecrire le cours sur des fiches pour les imprimer dans ta tête, mais ça peut paraître assez vite gonflant, surtout s'il faut le faire tous les soirs. Ne soyons pas naïfs, les belles résolutions de début d'année sont peu souvent tenues, et mieux vaut s'imposer une méthode faisable plutôt qu'une méthode trop rigoureuse et difficile à tenir au quotidien. Le cours au PC c'est bien, mais prendre tous les détails n'est pas la meilleure des options, après ça en fait trop inutilement. En Histoire c'est l'esprit de synthèse qui compte : je dirais qu'une fiche par cours, synthétisée, vaut mieux qu'un long cours ou des notes excessives. L'important étant d'être régulier, surtout !
Bonne chance pour tes études, et garde ta motivation !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2017 18:06 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
Nogarette a écrit :
Bonjour,
Pour la méthode, c'est vraiment comme tu le sens, y'a pas de règles définies. Moi j'écrivais au stylo mais si t'arrives pas à te relire c'est sûr que c'est compliqué. Le plus "rigoureux" serait certainement de tout prendre au PC et ensuite, réecrire le cours sur des fiches pour les imprimer dans ta tête, mais ça peut paraître assez vite gonflant, surtout s'il faut le faire tous les soirs. Ne soyons pas naïfs, les belles résolutions de début d'année sont peu souvent tenues, et mieux vaut s'imposer une méthode faisable plutôt qu'une méthode trop rigoureuse et difficile à tenir au quotidien. Le cours au PC c'est bien, mais prendre tous les détails n'est pas la meilleure des options, après ça en fait trop inutilement. En Histoire c'est l'esprit de synthèse qui compte : je dirais qu'une fiche par cours, synthétisée, vaut mieux qu'un long cours ou des notes excessives. L'important étant d'être régulier, surtout !
Bonne chance pour tes études, et garde ta motivation !


Une seule fiche par cours ? Cela veut dire que le cours est quasiment vide non haha ? ^^
Personnellement, je veux être efficace car j'ai l'envie d'être un prof irréprochable devant mes élèves, savoir répondre à tout, et c'est pour ça que je débute dès cet été ! :)
C'est assez paradoxal en réalité : on nous dit de lire des gros livres d'Histoire, pas ceux vulgarisés, pour au final ne pas essayer de retenir les détails ^^

Après, tu les fais comment tes fiches ? Moi ça m'en prend plusieurs car j'essaie de faire un truc esthétique, et de beaucoup surligner (avec 6 fluos différents), en effet la couleur attire mes yeux ; mais du coup je ne suis pas du genre à écrire PLEIN PLEIN de phrases sur une seule et même fiche, je fais des petits tirets, des petites flèches, c'est tout. ^^


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2017 18:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2625
C'est bien l'enthousiasme, mais avant de vous moquer des conseils donnés par vos aînés, entamez la licence et expérimentez un peu les choses. ;)
Quant à savoir répondre à tout, désolée, de vous décevoir, mais je pense que dans cinquante ans, vous n'en serez toujours pas capable (moi non plus, notez bien :mrgreen: ). C'est d'ailleurs ce qui fait la richesse du métier, avoir sans cesse des questions nouvelles qui remettent en cause les connaissances et poussent à approfondir.

La méthode, c'est personnel, chacun trouve la sienne petit à petit.
La seule chose qui me paraît importante, c'est de ne pas utiliser un ordinateur sans savoir bien prendre des notes. On peut être tenté, à l'ordi, de prendre textuellement ce que dit le professeur, c'est contre-productif car la prise de note doit être déjà une appropriation du cours. C'est impossible à la main, car l'écriture est plus lente que le clavier (quand on sait s'en servir).
Après, l'ordi est très pratique pour reprendre son cours quand on a une écriture de cochon, et pour le compléter.

Il y a déjà des sujets sur la question, par exemple ici : viewtopic.php?f=85&t=32057


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juin 2017 20:55 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
calame a écrit :
C'est bien l'enthousiasme, mais avant de vous moquer des conseils donnés par vos aînés, entamez la licence et expérimentez un peu les choses. ;)
Quant à savoir répondre à tout, désolée, de vous décevoir, mais je pense que dans cinquante ans, vous n'en serez toujours pas capable (moi non plus, notez bien :mrgreen: ). C'est d'ailleurs ce qui fait la richesse du métier, avoir sans cesse des questions nouvelles qui remettent en cause les connaissances et poussent à approfondir.

La méthode, c'est personnel, chacun trouve la sienne petit à petit.
La seule chose qui me paraît importante, c'est de ne pas utiliser un ordinateur sans savoir bien prendre des notes. On peut être tenté, à l'ordi, de prendre textuellement ce que dit le professeur, c'est contre-productif car la prise de note doit être déjà une appropriation du cours. C'est impossible à la main, car l'écriture est plus lente que le clavier (quand on sait s'en servir).
Après, l'ordi est très pratique pour reprendre son cours quand on a une écriture de cochon, et pour le compléter.

Il y a déjà des sujets sur la question, par exemple ici : viewtopic.php?f=85&t=32057


Oh non, je ne me moque pas :), je respecte mes aînés, tant qu'ils me respectent bien évidemment !
Personnellement, j'écris sur PC depuis ma sixième ; et à vrai dire j'ai le même PC depuis : le fameux ordi60, celui donné gratuitement par le département, l'un des seuls survivants lol lol , bon j'avoue il a dû réparé, mais bon :). Il a même Windows 10, alors qu'il date de 2009 ! Et ça fonctionne très bien haha

Mis à part cela, j'écris mal et je suis parfaitement capable d'écrire rapidement et sans regarder le clavier (depuis toutes ces années aussi...) ; donc vous pensez qu'il serait plus approprié pour moi d'écrire sur PC ?

La prise de notes à la main, je pense la réserver pour les livres et documentaires ; d'après ce que j'ai compris, c'est là qu'il faut le plus se questionner :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2017 7:43 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Fév 2017 12:19
Message(s) : 40
Si vous écrivez mal, je vous conseillerais au contraire de vous forcer à utiliser le stylo. Pour vous entraîner. On vous a déjà dit le risque qu'il y a à prendre tout le cours en note, mais n'oubliez pas non plus que le jour des épreuves (partiels ou concours), vous n'aurez ni PC ni correcteur orthographique. Si votre écriture est effectivement déplorable, vous allez vous tirer une balle dans le pied.

Sans compter que si vous utilisez peu le stylo dans l'année, vous allez souffrir quand il va falloir l'utiliser 4, 5, voire 7 heures pour l'examen. Physiquement, je veux dire.

Cordialement,


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2017 11:38 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 22 Juin 2017 21:27
Message(s) : 49
Elzevir a écrit :
Si vous écrivez mal, je vous conseillerais au contraire de vous forcer à utiliser le stylo. Pour vous entraîner. On vous a déjà dit le risque qu'il y a à prendre tout le cours en note, mais n'oubliez pas non plus que le jour des épreuves (partiels ou concours), vous n'aurez ni PC ni correcteur orthographique. Si votre écriture est effectivement déplorable, vous allez vous tirer une balle dans le pied.

Sans compter que si vous utilisez peu le stylo dans l'année, vous allez souffrir quand il va falloir l'utiliser 4, 5, voire 7 heures pour l'examen. Physiquement, je veux dire.

Cordialement,


C'est pour cela que je pense travailler sur livre et documentaire au stylo.
Quand je dis que j'écris mal, c'est au niveau du style et non du français. Je connais assez bien la langue pour faire quasiment aucune faute orthographique ! :)
Je peux juste essayer d'améliorer mon style ; mais c'est fort compliqué ; sinon il faut que je prenne plus de temps.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2017 13:54 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2009 21:18
Message(s) : 1493
Localisation : Vienne (86)
méthodique et organisé, curieux de tout et ouvert d'esprit, rigoureux

méthodique et organisé ---- en sachant gérer son temps et ses connaissances pour répartir sa charge de travail en fonction des priorités (hiérarchiser)

curieux de tout et ouvert d'esprit ---- discuter en passionné "souvent", échanger "beaucoup",défendre ses idées en restant humble "fréquemment" écouter les autres "tout le temps", lire et s'informer énormément pour s'instruire "constamment" et être en capacité de se remettre en question.

rigoureux ---- quand il s'agit : de s'exprimer, de rédiger, d'exposer et d'organiser ses idées pour démontrer, de synthétiser des connaissances et des idées...

Des qualités aussi indispensables à la fac que dans le monde du travail en somme ! :wink:

_________________
> Le courage, c'est de comprendre sa propre vie... Le courage, c'est d'aimer la vie et de regarder la mort d'un regard tranquille... Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel.
( Jean Jaurès )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB