A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 19 Nov 2017 2:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 29 Juin 2017 18:15 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Juin 2017 17:11
Message(s) : 3
Bonjour,

J'entre en septembre en L3 Histoire dans une université locale ( Pau). Je souhaite m'orienter vers un master de recherche en histoire médiévale.
J'ai fouillé un peu le forum et j'ai donc cru comprendre que pour entrer en thèse il faut un contrat, et qu'il est plus simple d'en avoir un si on a le CAPES ou l'agrégation. Il faudrait donc que je « sacrifie » ( terme un peu trop péjoratif peut être) une année pour me concentrer sur la préparation de l'un des ces deux concours après mon M2 ?
Je pense resté à Pau pour mon master étant donné qu'il y a une maître de conférence assez réputée et je pourrai donc essayer d’obtenir sa direction de mon mémoire. Cependant, j'ai pu discuté avec une étudiante de Paris I/IV qui compte passé l'agreg cette année et m'a avouée que être issu d'une fac locale est un point noir, étant donner que les enseignants de Paris sont aussi membre du jury de l'agrégation.
Ainsi, le CAPES pourrait m'être plus accessible, cependant me voir enseigner au collège est pour des raisons personnelles très complexe, ce n'est pas ma vocation première loin de là...

De toute façon, je peux passer ces concours après l'obtention de mon master, je n'ai pas besoin de faire un master MEF pour le CAPES par exemple ?

Une autre question, celle ci plus futile -peut être- est le niveau exigé : Dès la licence nos enseignants ( je parle là encore au niveau local où m'a classe est de 40 personnes, où chaque enseignants donnait nos prénoms et nos difficultés ou atouts...) perçoivent qui est fait pour la recherche ou non ? Sans doute..

Je ne suis pas une étudiante excellente hélas j'ai beaucoup de lacunes en français, en expression écrite et orale que je comble cet été avec un apprentissage du latin et beaucoup de lectures d'auteurs phares ainsi qu'une (première!) fouille d'une motte castrale fin août. Je pense (j'espère) finir ma licence avec une mention «  assez bien » pensez-vous que par mes notes de licence ( moyennes on va dire, puisque quand je vous lis je vois des personnes excellentes) mon avenir dans la recherche est assombri malgré ma motivation sans faille ? Je vous avoue que je me sent vite dépassée par l'excellence et l'intelligence de certaines personnes notamment dans les grandes universités. Continuer dans une université locale jusqu'au master peut me causer un tort particulier ? J'aime personnellement les plus petits établissements, le contact est beaucoup humain, après j'ai peut être dans ma tête un cliché des grandes universités dé-humanisantes avec des TD surchargés.

Enfin, malgré les difficultés devant moi je ne flancherait pas !

Merci de votre lecture et de vos futures réponses,
Et je suis désolée de ces questionnements un peu brouillon.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2017 9:42 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Avr 2015 10:46
Message(s) : 37
Bonjour Exelica,

Je vais essayer de te répondre de la façon la plus complète possible, en reprenant dans l'ordre les étapes de la scolarité :) En L3, on ne peut pas encore préjuger de la qualité de "chercheur" de l'élève, car le travail demandé en recherche est très différent des dissertations et des commentaires de documents de la L3. Tu peux donc tout à fait t'inscrire en master recherche même si tes notes en licence ne sont pas excellentes. Tu pourras passer le CAPES et/ou l'agreg après un master recherche, pas besoin d'un master MEEF comme tu l'as dit. Après, la question de l'expression orale et écrite est primordiale, il est donc nécessaire de mettre le paquet là-dessus dès maintenant, car ça risque de ne pas passer le jour du concours...

Rester à Pau pour ton master semble judicieux, s'il y a un maître de conférences réputé qui étudie un domaine qui te plaît. Attention, j'anticipe un peu, mais un maître de conférences ne peut pas diriger une thèse, en gros il faut être professeur des universités ; il te faudra donc changer de direction pour une éventuelle thèse (ce qui n'est pas du tout un problème, c'est fréquent).

Ensuite, la préparation des concours. Le Capes est beaucoup plus accessible que l'agrégation ; en gros, environ 700 places contre 90 pour l'agrégation. Quand on regarde le nombre d'admissibles à l'agrégation par académie cette année (http://publinetce2.education.fr/publine ... ISSIBILITE) beaucoup d'académies sont représentées, mais de façon très inégale. Il en sera de même pour les résultats finaux. Mais attention : les membres du jury sont loin de venir tous de facs parisiennes. De plus, ils ne savent pas l'endroit d'où tu viens. Si les résultats sont meilleurs pour Paris/Créteil/Versailles, c'est surtout parce que les meilleurs élèves se dirigent vers ces facs, en voyant ces mêmes statistiques. Ensuite, il y a certainement un effet boule de neige : quand une fac a de bons résultats à l'agreg, elle s'investit plus dans la préparation de ce concours, alors que quand elle n'a presque jamais d'admissibles, elle se concentre sur le Capes.

On peut avoir un contrat doctoral sans Capes ni agrégation. Il "suffit" qu'un prof accepte ta candidature, puis que tu envoies un dossier écrit à la fac, et que tu passes une audition orale. MAIS : il est difficile d'obtenir un contrat, et tu amenuises beaucoup tes chances de l'avoir sans concours de l'enseignement (et c'est beaucoup mieux d'avoir l'agrégation...). Tout simplement parce qu'il est déjà extrêmement difficile d'avoir un poste à l'université après sa thèse, et sans concours de l'enseignement les chances sont presque à zéro. Du coup, tu risques fort de te retrouver à 30 ans avec un doctorat, mais rien pour vivre. Tu peux passer le Capes après ta thèse, mais pas évident de se remettre aux dissertations plusieurs années après... ==> Tout ça pour dire que oui, il faut consacrer une année au moins après le master recherche à la préparation de concours (et si ce n'est qu'une année, c'est déjà bien :wink: ). La formule souvent adoptée est la suivante : passer le Capes d'abord, et si on l'obtient et qu'on en a toujours sous le pied, on peut demander un report de stage à l'Education nationale et avoir une seconde année pour préparer l'agrégation.

Il faut bien que tu t'interroges sur ton projet ; avec le Capes ou même l'agrégation, et même en faisant une très bonne thèse, la probabilité d'avoir un poste dans le supérieur est mince. Du coup, ne pas vouloir enseigner dans le secondaire paraît peu compatible avec ton envie de recherche....


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2017 12:25 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Juin 2017 17:11
Message(s) : 3
Merci pour ta réponse complète.

Enseigner en secondaire ne me dérangerait pas forcement en théorie c'est surtout qu'il faut aussi jouer "l'assistante sociale" auprès des adolescents, avec des cas particuliers, problèmes de famille ou bizutage. Bon ce n'est pas la mission d'un enseignant c'est certain, peut être que d'ici là j'aurai atteint une nouvelle mentalité je sais pas. Mais oui je n'hesiterais pas à passer les concours et même à enseigner pour mettre le plus de chance de mon côté.

Merci!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2017 22:12 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 24 Fév 2013 17:58
Message(s) : 88
Bonjour,

Tu es très jeune et as une vision de l'enseignement partielle, ce qui est normal. Comme dans tous les autres métiers, le métier de prof est un métier global. Tu travailles avec de l'humain, et qui plus est, des humains en construction. Il est donc normal de prendre cela en compte. Tous les établissements, et tous les élèves sont différents. Il en est certains sans pb, d'autres moins.

Continue ton petit bout de chemin. Découvre la recherche - cela ne commence véritablement qu'en M1-, fournis un travail de qualité et commence à te faire ton réseau.

Laisse toi le temps de faire ton M1 et ton M2 avant de penser à un concours. D'une part cela t'évitera du stress et des pbs administratifs, de l'autre, cela te laissera le temps de mûrir.

Auparavant, profite des passionnantes années de master qui s'annoncent! ;)

_________________
"Il n'y a pas de honte à préférer le bonheur". Camus


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Juil 2017 23:53 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 08 Juin 2017 17:11
Message(s) : 3
Merci ! Vous avez tout dit ! :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Juil 2017 15:27 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Fév 2015 14:52
Message(s) : 92
Je me permets de donner également mon avis car je suis allergique au secondaire.

Prépare pour le moment ton M1 et ton M2 Recherche; ensuite seulement, intéresse toi à la pertinence de passer un concours de l'Education Nationale. Si tu ne trouves plus la motivation de poursuivre en thèse (pour x raisons), ne passe pas le Capes ou l'agrégation et oriente-toi alors vers autre chose. Si au contraire cela reste le projet numéro 1, alors le jeu en vaut peut-être la chandelle. Cela dit, il y a d'autres débouchés professionnels que l'enseignement du secondaire, avec ou sans thèse. Chaque chose en son temps ^^


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB