A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 24 Sep 2017 11:29

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 25 Juil 2017 15:34 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 62
UvyMordicante a écrit :
De ce que j'en sais, les profs de prépas (CPGE) sont recrutés sur dossier par les directeurs des prépas (je peux me tromper sur ce point). Ils prennent généralement des profs agrégés, docteurs, expérimentés dans le secondaire et qui sont passés par ce que vivent les étudiants de pérpa. Donc par exemple, la majorité des profs de prépa ENS sont normaliens etc...


Il existe aussi un recrutement sur dossier et proposition des IPR. C'est en tout cas comme cela que cela se passait dans mon académie provinciale...
Le secondaire, c'est le lycée, les prépas mais aussi le collège... Moi, je m'éclate en collège, même si je suis agrégé... Et oui, autre déception, ce ne sont pas toujours les agrégés qui ont les postes en lycée, qu'on se le dise !!!

Citer :
Hipposarz a écrit :
je voulais vous demander si ce n'est pas trop indiscret, vous en tant qu'étudiant confirmé en histoire, pensez-vous pouvoir un jour enseigner à la fac ?


Je ne me fais pas (plus) trop d'illusions. Et j'ai peur que les aspects matériels me rattrapent avant les candidatures MCF ^^


On peut aussi enseigner à la fac sans être maitre de conf... Bon, on est un peu recruté pour les besoins ponctuels... mais si on a gardé des liens avec ses anciens profs (ce qui est parfois plus facile dans une petite fac), on peut faire des TD, j'ai un collègue en collège qui fait aussi des CM d'histoire moderne... dans une petite fac, certes... mais enseigner un cours d'histoire globale à des licence, même en option, ça me passe mes envies de "supérieur"... Et puis une fois que l'on a un pied dans une fac, on peut avoir plein de ressources sous la main : être associé à un laboratoire de recherche, entrer dans des associations... ça aussi c'est de la recherche !!! L'épineuse question reste alors le temps... et là, l'agrégation, c'est pas mal !

En tant que prof qui oriente parfois des élèves, j'aurais tendance à conseiller de prendre son temps en 1ère année de licence ou de prépas, de voir comment cela se passe et de s'orienter ensuite en demandant conseil aux professeurs, directeurs des études... ils sont souvent de bon conseil, en tout cas ils sont recrutés pour cela !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2017 15:39 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 25 Mai 2004 21:35
Message(s) : 892
Localisation : Paris
UvyMordicante a écrit :
De ce que j'en sais, les profs de prépas (CPGE) sont recrutés sur dossier par les directeurs des prépas (je peux me tromper sur ce point).

Ce que vous dites n'est valable que pour les prépas des lycées privés. Pour les prépas en lycée public, ce sont des professeurs agrégés, généralement en poste dans le secondaire (du moins en histoire), qui sont choisis (de manière très opaque) par l'Inspecteur Général parmi les enseignants qui en ont fait la demande.
Mais effectivement, les prépas littéraires ayant pour vocation à préparer aux ENS, il vaut mieux être normalien, ou au moins avoir fait une prépa et avoir été admissible, pour prétendre y enseigner.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2017 16:09 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Oct 2014 16:51
Message(s) : 69
Localisation : þar ligg ég til ragnarök
Helios a écrit :
Ce que vous dites n'est valable que pour les prépas des lycées privés.


Ah d'accord au temps pour moi.

Oreste a écrit :
On peut aussi enseigner à la fac sans être maitre de conf... Bon, on est un peu recruté pour les besoins ponctuels...


Oui mais rester ATER est synonyme de précarité, c'est au final que des CDD de 1 an. Il y a aussi les PRAG, mais ils ont exactement la même charge horaire que dans le secondaire, donc moins de temps que les MCF pour les travaux à côté. Et si on veut passer de PRAG à MCF, il faut passer par l'élection, comme tout le monde.

Oreste a écrit :
mais enseigner un cours d'histoire globale à des licence, même en option, ça me passe mes envies de "supérieur"...


Pourquoi cela? Pouvez-vous détailler cette expérience?

Oreste a écrit :
Et puis une fois que l'on a un pied dans une fac, on peut avoir plein de ressources sous la main : être associé à un laboratoire de recherche, entrer dans des associations... ça aussi c'est de la recherche !!!



Oui c'est sûr c'est un avantage.

@Hipposarz, tu peux aussi consulter ce site dédié aux apprentis historiens : http://devhist.hypotheses.org/

_________________
"Hefk á Saxa ok á Svíar herjat, Íra ok á Engla ok endr Skota, Frísa ok Frakka ok á Flæmingja; þeim hefk öllum óþarfr verit."
"J'ai combattu contre les Saxons et les Suédois, les Irlandais et les Anglais, et encore contre les Ecossais, les Frisons et les Francs et contre les Flamands ; à tous j'ai été nuisible."
Örvar-Odds saga


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2017 16:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Jan 2009 15:49
Message(s) : 2629
UvyMordicante a écrit :
Oreste a écrit :
On peut aussi enseigner à la fac sans être maitre de conf... Bon, on est un peu recruté pour les besoins ponctuels...


Oui mais rester ATER est synonyme de précarité, c'est au final que des CDD de 1 an. Il y a aussi les PRAG, mais ils ont exactement la même charge horaire que dans le secondaire, donc moins de temps que les MCF pour les travaux à côté. Et si on veut passer de PRAG à MCF, il faut passer par l'élection, comme tout le monde.


Je pense qu'Oreste ne faisait pas référence aux ATER, qui sont des doctorants en fin de thèse, voire des post-doc, mais aux contractuels et vacataires, qui sont en effet très précaires, mal payés, et de plus en plus nombreux.

Pour devenir MCF, il faut passer par une commission pour être "qualifié", mais le plus dur est ensuite de trouver un poste !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2017 19:44 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 23 Juil 2017 18:24
Message(s) : 7
Merci énormément pour vos explications détaillées! Cela m'aide vraiment énormément! Je vais voir le fameux site que vous m'avez conseillé! Bonne soirée à vous!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2017 21:01 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Juin 2008 20:24
Message(s) : 841
Citer :
De ce que j'en sais, les profs de prépas (CPGE) sont recrutés sur dossier par les directeurs des prépas (je peux me tromper sur ce point). Ils prennent généralement des profs agrégés, docteurs, expérimentés dans le secondaire et qui sont passés par ce que vivent les étudiants de pérpa. Donc par exemple, la majorité des profs de prépa ENS sont normaliens etc...

Le recrutement est fait par l'Inspection générale sur le CV, une inspection d'IG (avec rapport attestant de la qualité de l'enseignant en vue d'enseigner en CPGE) et bien sûr l'agrégation. Et non, tous les profs de prépa ne sont pas majoritairement des normaliens, loin de là, même si c'est la tendance qui s'affirme actuellement.
Pour revenir au sujet premier, un post de prépa est stimulant pour les amoureux du moyen-âge, c'est celui des prépas chartes (canal historique...) avec un service dédié au moyen-âge.
En prépa ENS (type Lyon), le moyen-âge s'enseigne en 1ère année si le prof le veut (programme totalement libre) et en 2ème année en spé une année sur 2 seulement.
Mais il existe aussi beaucoup de "médiévistes" non professionnels dans les sociétés savantes qu'on oublie trop souvent, de vrais amoureux du moyen-âge qui dépouillent les archives sur leur temps libre (et surtout la retraite...) et produisent parfois des études locales érudites et irremplaçables. Mais c'est là un monde qui se meurt en silence, hélas.

_________________
"Denken heisst überschreiten" : Penser signifie faire un pas au-delà. Ernst Bloch (1885-1977)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juil 2017 12:58 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 425
Oreste a écrit :
Le secondaire, c'est le lycée, les prépas mais aussi le collège... Moi, je m'éclate en collège, même si je suis agrégé... Et oui, autre déception, ce ne sont pas toujours les agrégés qui ont les postes en lycée, qu'on se le dise !!!

Le niveau licence suffit, en tous cas ici à Mayotte depuis où je vous écris et invite toutes celles et ceux qui s'en sentent la fibre à venir pallier aux besoins criants et sans cesse croissants en enseignants, quelque soit la matière, aussi bien dans le primaire que le secondaire.

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juil 2017 13:00 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 62
Citer :
Oreste a écrit :
On peut aussi enseigner à la fac sans être maitre de conf... Bon, on est un peu recruté pour les besoins ponctuels...


Oui mais rester ATER est synonyme de précarité, c'est au final que des CDD de 1 an. Il y a aussi les PRAG, mais ils ont exactement la même charge horaire que dans le secondaire, donc moins de temps que les MCF pour les travaux à côté. Et si on veut passer de PRAG à MCF, il faut passer par l'élection, comme tout le monde.


Je faisais effectivement allusion aux vacataires... mais dans le cas de prof du secondaire auxquels on confie quelques heures... la précarité est largement moindre ainsi... Disons que ce sont surtout des profs du secondaire qui ont envie d'enseigner un peu dans le supérieur, qui trouvent leur compte en le faisant quelques heures à la fac... Pour des vacataires qui n'auraient aucune profession à côté, je conçois bien sûr la précarité et ne peut que trouver cela difficile !!

Citer :
Oreste a écrit :
mais enseigner un cours d'histoire globale à des licence, même en option, ça me passe mes envies de "supérieur"...


Pourquoi cela? Pouvez-vous détailler cette expérience?


Je ne dis pas cela de manière négative, bien au contraire...
Il y a deux ans, en tant que vacataire, la fac m'a confié 12 heures de cours, sur la période moderne, d'histoire de la mondialisation. C'était une option dans un parcours de L1... donc les étudiants étaient soit motivés, soit n'avaient pas le choix puisque le seul cours optionnel qu'ils pouvaient suivre était le mien... En tout cas, les étudiants étaient très motivés, ont posé plein de questions, ont participé... Ils n'ont pas travaillé comme des forçats et le petit développement construit demandé en partiel n'a pas été super-réussi en moyenne, mais c'était une très bonne expérience.
Et puis je trouve toujours cela très drôle de faire un cours aux 5e le matin où on effleure la féodalité, pour passer deux heures après à un cours sur les connexions entre la Chine, l'Inde, l'Afrique et le monde hispanique face à des étudiants !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juil 2017 13:05 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 21 Sep 2010 13:45
Message(s) : 62
Elviktor a écrit :
Oreste a écrit :
Le secondaire, c'est le lycée, les prépas mais aussi le collège... Moi, je m'éclate en collège, même si je suis agrégé... Et oui, autre déception, ce ne sont pas toujours les agrégés qui ont les postes en lycée, qu'on se le dise !!!

Le niveau licence suffit, en tous cas ici à Mayotte depuis où je vous écris et invite toutes celles et ceux qui s'en sentent la fibre à venir pallier aux besoins criants et sans cesse croissants en enseignants, quelque soit la matière, aussi bien dans le primaire que le secondaire.


Pour l'agrégation, le niveau master est nécessaire me semble-t-il... comme pour le CAPES depuis les réformes précédentes... Et pour accueillir des stagiaires ESPE M1 ou M2 dans mon collège et dans mes classes, il me semble que ce sont les validations M1/M2 qui sont demandées...

Pour la licence demandée à Mayotte, ce sont des enseignants certifiés ou des contractuels ? J'imagine le manque de moyens et les besoins importants...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Juil 2017 13:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 07 Sep 2014 12:27
Message(s) : 425
Oreste a écrit :
Pour la licence demandée à Mayotte, ce sont des enseignants certifiés ou des contractuels ? J'imagine le manque de moyens et les besoins importants...

Pour la licence ce sont des contrats en tant que contractuel, mais dont le renouvellement est quasi assuré d'une année sur l'autre tant les besoins sont effectivement énormes...et que les postes déjà créés demeurent non attribués (en titulaires du CAPES ou autres) et alors que l'on ouvre chaque année sur l'île l'équivalent d'un établissement de plus de 1000 élèves...

_________________
“Etudie, non pour savoir plus, mais pour savoir mieux. ”
Sénèque


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB