A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Fév 2018 0:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 07 Fév 2009 14:15 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Aimez vous l'opéra ? Y trouvez vous des joies particulieres ? pourriez vous citer vos opéras préférés ?
Quand on entre dans ce monde de l'opéra, la magie de la voix, telle qu'elle est travaillée dans les meilleurs opéras, vous saisit et ne vous lâche plus. Tout un univers très vaste, fréquenté par des inconditionnels, qui ne se lassent pas d'écouter leurs oeuvres préférées et les meilleurs interprètes. Une vraie folie pour certains.
Oeuvres préférées: Don Giovanni et la Flûte Enchantée de Mozart, le Trouvère et Rigoletto de Verdi, les Puritains de Bellini et le Barbier de Séville de Paisiello, un compositeur de cet opéra napolitain du 18è siècle si méconnu auquel j'ai consacré un petit site artisanal fruit de mes découvertes il y a quelques années: http://www.operanapolitain.com

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Fév 2009 14:20 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Nov 2006 17:43
Message(s) : 4115
Localisation : Lorrain en exil à Paris
Wagner et l'opéra allemand. Cela peut sembler convenu comme réponse, mais la musique wagnérienne me transporte!

_________________
"[Il] conpissa tous mes louviaus"

"Les bijoux du tanuki se balancent
Pourtant il n'y a pas le moindre vent."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2009 15:22 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Sep 2008 10:00
Message(s) : 219
Localisation : Caen
Alain.g a écrit :
Oeuvres préférées: Don Giovanni et la Flûte Enchantée de Mozart
Je souscris entièrement, et j’ajouterai Les Noces de Figaro. Du même Wolfgang, j’ai vu sur Arte il y a quelques années une jolie représentation de Bastien et Bastienne ; ce n’était certes pas du même niveau que les œuvres déjà citées, mais cela avait un charme certain.
Alain.g a écrit :
le Barbier de Séville de Paisiello, un compositeur de cet opéra napolitain du 18è siècle si méconnu auquel j'ai consacré un petit site artisanal fruit de mes découvertes il y a quelques années: http://www.operanapolitain.com
Je viens de faire une courte visite, et vous m’avez donné envie d’en savoir et surtout d’en entendre davantage. Je ne connaissais Paisiello et son Barbier que par l’anecdote concernant la première du Barbier de Rossini (représentation catastrophique de bout en bout, notamment parce que les admirateurs encore nombreux du vieux Paisiello étaient venus la huer). Je partage votre sentiment sur le Barbier de Rossini (« On se lasse vite de ce dernier tant sa musique extravagante, proche du délire, écrase le livret »), que j’étendrai à l’ensemble de ses opéras. Rossini est vraiment le type même du compositeur qui ne doit sa survie que grâce à quelques œuvres (en l’occurrence ses fameuses ouvertures) dont les mélodies sont connues du grand public.
Pour revenir au sujet du fil, j’aime aussi beaucoup les opéras de Puccini (Madame Butterfly, Turandot, Tosca, ... : rien qu'à écrire ces noms je retrouve les émotions intenses ressenties en les écoutant).

_________________
« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… Il est vrai qu'avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Fév 2009 19:18 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Verissimus a écrit :
l’anecdote concernant la première du Barbier de Rossini (représentation catastrophique de bout en bout, notamment parce que les admirateurs encore nombreux du vieux Paisiello étaient venus la huer)
Merci de me remettre en mémoire cette première du Barbier de Séville de Rossini, perturbée aussi par une délégation hostile d'un théâtre rival et par des incidents assez extraordinaires relatés dans le texte ci-après:
" Le 20 février 1816 au théatre Argentina de Rome, Rossini est au clavecin selon la règle de l'époque, entre alors sur scène pour le premier air, le célèbre ténor Manuel Garcia, qui accompagné de sa propre guitare chante une composition de sa facture (médiocre) , qui remplace un air de Rossini, mais sa guitare est mal accordée, il tente d'y remédier et casse une corde. Sifflets et rires dans la salle. Personne n'écoute la suite tant on rit, sauf quand la soprano vedette très aimée chante. Quand Basilio parait, catastrophe, il tombe dans une trappe et se casse le nez, chante quand même l'air de la calomnie tout en se tamponnant le sang qui coule avec un mouchoir. La salle se déchaine quand au final du 1er acte, entre en scène un chat qui vient se frotter aux jambes des chanteurs. Tentatives pour le faire sortir. Impossible. L' acte s'achève, Rossni se lève alors et applaudit les chanteurs, ce qui est mal pris. Au 2è acte, le public continue de lancer des plaisanteries et de chahuter les chanteurs. Rossini quitte le Théâtre! Quelle histoire! La réalité dépasse bien la fiction!"

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Fév 2009 22:46 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Aimer l'opéra...? Vaste question!
Quitte à jouer les trouble-fête, je déplore l'indigence de la plupart des livrets d'opéra (même des meilleurs...), ainsi que certaines mises en scène "modernes" qui se veulent originales et qui, en fait, détournent l'attention sur les accessoires au lieu de la focaliser sur l'essentiel...

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2009 17:40 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Sep 2008 10:00
Message(s) : 219
Localisation : Caen
Deshays Yves-Marie a écrit :
certaines mises en scène "modernes" qui se veulent originales et qui, en fait, détournent l'attention sur les accessoires au lieu de la focaliser sur l'essentiel...
Hélas… Les metteurs en scène d’opéras (mais on pourrait étendre la réflexion au théâtre) n’ont trouvé d’autre moyen de faire carrière, dans une profession où la concurrence est forte, qu’en faisant scandale (moyen d'attirer l'attention des grands médias, qui sinon se désintéressent des arts de la scène). Ce qui fait qu'au lieu de servir l’œuvre, nombreux sont les metteurs en scène ceux qui s’en servent…

_________________
« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… Il est vrai qu'avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Fév 2009 19:17 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Hélas le mal persiste et il atteint la manière d'interpréter la musique et pas seulement la mise en scène car visiblement l'appel à des chanteurs vedettes internationales fait qu'on répète de moins en moins. Récemment, ayant repris différentes versions en CD du Don Giovanni de Mozart, une quinzaine sur la soixantaine enregistrée, Y compris de vieux 78 tours repiqués, je suis arrivé à la conclusion que la meilleure datait de 1936 (Busch) suivie d'une version de 1942 (Bruno Walter), puis 1956 (Mitropoulos) avant d'arriver à 1957 (Giulini). Quel dommage car rien ne vaut l'écoute en salle!

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Août 2009 19:54 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mai 2008 9:26
Message(s) : 39
Localisation : Nord (avesnois)
Je n'avais pas encore vu ce fil...

Pour moi, l'opéra, c'est avant tout Mozart, la Trilogie Da Ponte, la Flûte enchantée, enfin à peu près tous sauf Mithridate ou la Finta giardinera. Et dans l'ensemble les opéras de l'époque Mozart, les Cimarosa, Salieri, Haydn.... L'opéra français de cette époque, tellement oublié qu'on suppose qu'il n'y a rien entre Rameau et Berlioz. Pourtant les opéras de Grétry, par exemple, sont charmants. Et le Devin du Village de Rousseau ?

J'aime beaucoup Wagner, mais seulement pour la musique, pas trop pour le chant, cette sorte de récitatif continu. Je pense qu'il faudrait comprendre l'allemand pour bien les apprécier.

Chez les Italiens, je n'aime pas trop Verdi (sauf la Traviata) mais j'apprécie beaucoup Puccini.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Août 2009 0:49 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 13 Juin 2009 18:20
Message(s) : 49
Localisation : BESANCON
L'opéra ?? J'en suis une inconditionnelle à tel point que je suis Vice Présidente d'un Cercle Lyrique à Metz. Quand j'écoute Maria Callas, La Malibran ou encore Anna Netrebko, je suis scotchée et fascinée en même temps par leur beauté et leur charme !!!

J'ai adoré Lucia di Lammermoor de Donizetti, Il Trovatore de Verdi, Tosca de Puccini, Aida (grandiose), la Traviata, les Pêcheurs de Perles, la longue nuit de Noel de Hindemith, Lakmé de Leo Delibes ou encore les Contes d'Hoffmann. Ce dernier opéra est un peu plus léger que les opéras italiens mais on y trouve la magie et le côté fantastique des contes. J'aime aussi les opérettes comme la Belle-Hélène d'Hoffmann ou Giudietta de Franz Lehar.

Ceux que j'apprécie le plus ce sont aussi les opéras mozartiens, notamment Cosi Fan Tutte avec le morceau célèbre Soave sia il vento, c'est tout simplement somptueux dans la voix, la musique, la douceur de ce morceau.

Mais les plus impressionnants, ce sont les opéras wagnériens ou italiens, parce que tout est dans la démesure : les choeurs, les décors, les chanteurs. On y retrouve tout ce qui fait rêver : l'amour, la passion démesurée jusqu'à l'impossible, la haine, l'honneur, la mort, la jalousie, la joie, la fête, le tragique, la comédie jusqu'à l'extrême. D'autant plus que la plupart sont inspirés des grands classiques de la littérature française ou étrangère.

Le site du cercle lyrique de Metz : http://www.associationlyriquemetz.com et puis juste un morceau de Lakmé : "Viens Malika sous le dôme épais" :

http://www.youtube.com/watch?v=mpT7pK9A ... re=related


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 15:37 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Je m'y mets peu à peu, bien que j'ai beaucoup de difficultés en langues étrangères. J'aime bien la période romantique et post-romantique, et surtout, surtout, les drames et tragédies, plutôt que les comédies. C'est par tempérament. Ainsi, par exemple, Boris Godounov de Moussorgski a une grandeur et une dignité comme Phèdre de Racine. Et pour les Russes, j'aurai Eugène Oniéguine et La dame de Pique de Piotr Illich Tchaikovski. Puisqu'aussi j'aime Guerre et Paix de Tolstoï, pourquoi ne pas voir sa traduction en opéra de Prokofiev ?

Sur les conseils d'une ex-collègue de travail, je me suis mis à Haendel, parce qu'elle me parle toujours du fameux air de Rinaldo repris dans le film Farinelli. Pour Mozart, mon opéra préféré est Don Giovanni (version Mitropoulos, 1956). Je vais me mettre progressivement à Wagner (d'abord la pureté de vitrail gothique qu'est Lohengrin), puis Tristan et Isolde. Peut-être ensuite Parsifal.

Ma discographie comprend quelques Verdi : Don Carlo et Aïda (versions Solti), La Traviata (version Kleiber). J'aime bien aussi Carmen (version Georghiu, Alagna, Michel Plasson à l'orchestre). J'aurai bientôt aussi Rigoletto (version Kubelik), Otello et Il Trovatore (version Karajan, avec Maria Callas).

Mais j'ai encore besoin de temps et d'efforts pour les langues étrangères (c'est mon handicap pour l'opéra), et de temps.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 19:38 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
Mais j'ai encore besoin de temps et d'efforts pour les langues étrangères (c'est mon handicap pour l'opéra), et de temps.

Ne perdez pas trop de temps à déchiffrer les livrets des opéras en langues étrangères ; à de rares exceptions près, le texte en est très souvent "cucu" et un résumé suffit!

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 20:14 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Sep 2008 10:00
Message(s) : 219
Localisation : Caen
Deshays Yves-Marie a écrit :
Citer :
Mais j'ai encore besoin de temps et d'efforts pour les langues étrangères (c'est mon handicap pour l'opéra), et de temps.

Ne perdez pas trop de temps à déchiffrer les livrets des opéras en langues étrangères ; à de rares exceptions près, le texte en est très souvent "cucu" et un résumé suffit!
Entièrement d'accord ; les livrets d'opéra méritent rarement (jamais ?) d'avoir une postérité "littéraire"...
Je me souviens encore de l'époque où , les opéras ne passant que rarement à la télévision, il me fallait pour les découvrir les écouter en CD. Désirant tout de même comprendre ce qui se passait, je devais écouter tout en ayant le livret sous les yeux, en suivant parallèlement le texte italien ou allemand et sa traduction. Quelle horreur !!!
Aujourd'hui c'est devenu tellement facile de regarder un opéra en DVD avec les sous-titres...
Alors mon cher Marc, je ne voie pas pourquoi tu te compliques la vie ; laisse-toi aller au plaisir !

_________________
« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… Il est vrai qu'avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 20:48 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 13 Juin 2009 18:20
Message(s) : 49
Localisation : BESANCON
Barcarolle Les Contes d'Hoffmann avec Anna Netrebko et Elina Garanca :

http://www.youtube.com/watch?v=wd3_8AfOFFg&hl=fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 21:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1357
Localisation : Seine et Marne
Je voudrais bien regarder les DVD d'opéras avec sous-titres. Mais les versions ne sont pas toujours à la hauteur, ainsi que les mises en scène. Et je préfère entendre les avis des musicologues comme Pablo Galonce, Jean Roy, François Lafon, les avis éclairés du Goût des Autres. Je suis exigeant, trop exigeant. Les opéras que j'ai cités sont des chez-d'oeuvres du genre et de l'histoire de la musique. Oncques ne rebrousserai ! lol

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Août 2009 21:33 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 24 Sep 2008 10:00
Message(s) : 219
Localisation : Caen
Marc Mailly a écrit :
Je voudrais bien regarder les DVD d'opéras avec sous-titres. Mais les versions ne sont pas toujours à la hauteur, ainsi que les mises en scène.
Aaaah oui, ça c'est un gros problème. Il faut à la fois de bons interprètes, un bon orchestre et un bon chef, mais il faut aussi que l'on puisse y croire visuellement, que ce que l'on voit n'interfère pas avec ce que l'on entend. Des décors qui ne soient pas ridicules en sombrant dans le kitsch ou le "modernisme", et des interprètes qui aient aussi le physique de leur rôle. Car si de loin ils peuvent faire illusion, la caméra est toujours impitoyable ; aussi quand je vois un Calaf ventripotent ou une Tosca qui n'est plus toute fraîche, je trouve ça assez navrant...
Cependant et même si trouver une version qui allie toutes ces qualités relève de la quadrature du cercle, j'affirme que l'opéra n'est pas seulement un spectacle musical, mais aussi théâtral. Pas seulement fait pour être chanté, mais aussi joué et regardé.

Dis-moi Marc, tiendrions-nous là notre premier désaccord ? ;)

_________________
« Avec tout ce que je sais, on pourrait faire un livre… Il est vrai qu'avec tout ce que je ne sais pas, on pourrait faire une bibliothèque. » Sacha Guitry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB