A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Août 2018 2:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 13 Jan 2014 9:51 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2011 15:34
Message(s) : 190
Narduccio a écrit :
gaete59 a écrit :
Et oui ! Et de baryton il peut même envisager une tessiture de basse... :mrgreen:


Roberto Alagna a expliqué ce phénomène lors de diverses interviews. Il se trouve qu'avec l'age la tessiture de la voix change. Certains chanteurs réagissent en changeant la tonalité des chansons. C'est le cas de nombreux artistes de variété, ce qu'ils chantaient en Do à 30 ans, ils le chantent en La à 50 et en Sol à 70... C'est aussi le cas avec certains "ténors" de l'opéra qui obtiennent qu'on baisse la tonalité de l’œuvre pour qu'ils puissent la chanter.

Mais de nombreux chanteurs trouvent plus normal et logique de changer de registres. Ils parlent de l'importance pour eux de respecter l’œuvre, et donc de ne pas changer la tonalité des diverses parties. Alagna sait qu'il lui reste quelques années avant qu'il doive le faire. Il a donc une liste de rôles qu'il aimerait interpréter avant cela. Mais, il dit que ce n'est pas toujours simple à mettre en place. Mais, il a aussi une liste des rôles qu'il veut faire quand il aura la bonne tessiture ...


C'est ... partiellement vrai.

Oui évidemment la voix est plus facile dans l'aigu quand on est jeune.
Mais ça aussi ce n'est que très partiellement vrai : chez les barytons et basses il arrive d'entendre des chanteurs plus à l'aise dans l'aigu que quand ils étaient jeunes. Autant les barytons et les basses peuvent chanter longtemps, autant c'est vrai le ténor c'est plus difficile.
Par contre Alagna a une tendance a ne pas s'épargner quand il est sur scène, et choisir des rôles qui vont précipiter le déclin (même si c'est vrai maintenant il s'en fiche un peu, car sa carrière est déjà longue), et évidemment je pense à Otello (mais bien avant Radamès, Paillasse ou même Manrico).

Ca fait quand même un choc de le réétendre dans les années 90 en Roméo, car c'était d'une beauté à tomber parterre.

C'est vrai que à part Melchior, je ne vois pas d'exemple de ténor qui chante encore les premiers rôles avec facilité après 60 ans. Les exemples de barytons et de basses dans ce cas sont par contre légions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 11:41 
Après, puisque ceci est un forum d'histoire, ma scène préférée, dans la version mythique du Bolchoï avec Ivan Kozlovsky et Alexandr Pirogov, de Boris Godounov (première version) :
http://www.youtube.com/watch?v=RqOgreyZcp8
Et les remarques historiques :
- le vrai Boris, tsar de bonne volonté mais malchanceux, n'était certainement pour rien dans la mort du fils d'Ivan le Terrible, qui n'était même pas héritier du trône à ce moment... c'est Pouchkine qui a voulu en faire un Macbeth russe.
- un yourodivy ("innocent", "fol-en-Christ"...), ascète qui par humilité extrême renonce à dire des choses sensées, est une spécificité russe. On comprend mieux leur prestige si on sait qu'un jour Ivan le Terrible, prédécesseur de Boris, a voulu exterminer la population rebelle de Pskov, et que l'intervention in extremis d'un yourodivy l'en a dissuadé.

Et qui dit qu'un texte d'opéra, c'est toujours nunuche ?


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 12:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2011 15:34
Message(s) : 190
Jean R a écrit :
Et qui dit qu'un texte d'opéra, c'est toujours nunuche ?


C'est vrai que Boris échappe à ça !

C'est malin ... maintenant j'ai le duo Marina/Dimitri dans la tête pour la journée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 12:25 
Tristan33 a écrit :
C'est malin ... maintenant j'ai le duo Marina/Dimitri dans la tête pour la journée.
>:) http://www.youtube.com/watch?v=CyNA4bFVQyc (sauf erreur, Arkhipova et Piavko sont un couple dans la vraie vie).


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 13:01 
Jean R a écrit :
Après, puisque ceci est un forum d'histoire, ma scène préférée, dans la version mythique du Bolchoï avec Ivan Kozlovsky et Alexandr Pirogov, de Boris Godounov (première version) :
Mea culpa, autocritique, ce n'était pas exactement la première version, ni le Bolchoï, mais un film qui combinait les versions de 1869 et 1872, en enlevant le deuxième air du Yourodivy à la fin de la scène de la cathédrale (celle où il refuse de prier pour Boris) pour le laisser à la fin de la scène ultime de la révolte http://www.youtube.com/watch?v=-1gGlWsQip0 Scène que je trouve aussi fabuleuse. Au départ c'est une révolte qui a l'air spontanée, ça part dans tous les sens, on fait la fête, on s'amuse aux dépens d'un boyard qui a le malheur de se trouver là... et peu à peu c'est infiltré, récupéré par les agents de l'usurpateur et les jésuites, et tous le monde se met à genoux et à l'unisson devant le faux Dimitri. Reste l'innocent, et sa prédiction des pires malheurs (à juste titre en 1605... et aussi avec un peu d'avance en 1872).


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 16:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2011 14:39
Message(s) : 2093
Localisation : Armorique
Jean R a écrit :
la première version, ni le Bolchoï, mais un film qui combinait les versions de 1869 et 1872, en enlevant le deuxième air du Yourodivy à la fin de la scène de la cathédrale (celle où il refuse de prier pour Boris) pour le laisser à la fin de la scène ultime de la révolte

Pas grave, c'était compris avec le sous-titrage anglais : il refuse la demande de Boris de prier pour sa personne en faisant un parallèle avec Hérode puis en arguant que même la vierge refuserait une telle prière...
J'ai trouvé un extrait assez long où Boris se sent hanté par le fantôme de l'enfant tsar jusqu'à sombrer dans la folie. Je ne connaissais par cet opéra et j'ai bien l'intention de me le procurer mais cette version et pas une autre. Je sais que je vais aimer. La mise en scène me plait : on faisait du "vrai" à c't'époque ! C'est incroyable les visages, les expressions... Ceci date de 1954, version Bolchoï... Génial !
Pourtant j'ai du mal avec la musique russe... Ballets mis à part et puis les morceaux connus (générique d'Apostrophe, piano dans "César et Rosalie"... mais c'est vraiment au compte goutte). Je suis toujours étonnée d'entendre évoquer le "bruit" chez Wagner parce-que chez Prokofiev ou d'autres, pour moi ceci tient du tintamarre (pas tout mais... j'ai du mal...). Le but du plaisir n'étant pas de se forcer, je shunte mais Goudounov version 54, c'est prenant.

_________________
"... Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé." (Sophocle)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 17:45 
gaete59 a écrit :
on faisait du "vrai" à c't'époque !
Il arrive encore qu'on fasse du "vrai" ! Je pense à des productions du Liceu de Barcelone (disponibles en DVD), comme Manon ou La Dame de pique, réalisme d'époque garanti (au moins pour l'amateur moyen). Le Don Giovanni de Losey, c'est très réaliste (enfin, époque de Mozart et non de Don Juan Tenorio, et on ne peut quand même pas rendre réaliste Leporello se faisant passer pour son patron avec un masque, les auteurs n'ont pas non plus été réalistes).

Par contre, je crois avoir compris qu'en Allemagne c'est la surenchère du n'importe quoi. J'ai du mal à comprendre que quand un opéra se passe presque entièrement dans la nature sauvage (typiquement, ceux de la Tétralogie) absolument rien ne l'indique, même de la façon la plus abstraite et stylisée...


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 19:09 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2011 14:39
Message(s) : 2093
Localisation : Armorique
Jean R a écrit :
J'ai du mal à comprendre que quand un opéra se passe presque entièrement dans la nature sauvage (typiquement, ceux de la Tétralogie) absolument rien ne l'indique, même de la façon la plus abstraite et stylisée...

[ En juillet 2007, Katharina Wagner a présenté une mise en scène des Maîtres Chanteurs qui a provoqué la colère d'une partie du public. Cette mise en scène renverse l'approche habituelle et fait de Beckmesser un artiste d'avant-garde tandis que Sachs et Walther se retrouvent dans le camp des conservateurs. Cette approche est fondée sur une analyse de la partition par le musicologue Gerd Rienäcker (pour lui, le rôle de Beckmesser "contient des innovations musicales frappantes" qui annoncent Berg et Stravinski) et du livret par le compositeur Ernest Bloch qui voit dans le détournement du texte de Sachs "quelque chose comme la naissance de Dada".
Selon le journal Le Point du 25 juillet 2012, "depuis plusieurs années, Bayreuth semble avoir perdu de son éclat" et "pour certains, la responsabilité du déclin incombe aux filles de Wolfgang" chargées de la direction du festival depuis 2008.
.] Je me souviens que ceci fit tellement de bruit sans compter avec la difficile succession quelques années auparavant de W. Wagner que le festival a failli être annulé... Ceci dit vu l'histoire,
- La Chanson des Nibelungen - C. Mettra - Albin Michel - 1984
il est difficile de rendre tout dans la réalisation : les errances d'Odin, le mur de feu de Brunehilde, l'eau, le dragon, les monts, les vaux etc. Ceci tient de la gageure.

_________________
"... Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé." (Sophocle)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 20:09 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2011 15:34
Message(s) : 190
Jean R a écrit :
gaete59 a écrit :
on faisait du "vrai" à c't'époque !
Il arrive encore qu'on fasse du "vrai" ! Je pense à des productions du Liceu de Barcelone (disponibles en DVD), comme Manon ou La Dame de pique, réalisme d'époque garanti (au moins pour l'amateur moyen). Le Don Giovanni de Losey, c'est très réaliste (enfin, époque de Mozart et non de Don Juan Tenorio, et on ne peut quand même pas rendre réaliste Leporello se faisant passer pour son patron avec un masque, les auteurs n'ont pas non plus été réalistes).

Par contre, je crois avoir compris qu'en Allemagne c'est la surenchère du n'importe quoi. J'ai du mal à comprendre que quand un opéra se passe presque entièrement dans la nature sauvage (typiquement, ceux de la Tétralogie) absolument rien ne l'indique, même de la façon la plus abstraite et stylisée...


La Tétralogie peut être vu comme une parabole écologiste.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 20:33 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2011 14:39
Message(s) : 2093
Localisation : Armorique
C'est assez proposé sur le net, dont wiki je crois mais bon : s'il fallait enfourcher tous les dadas du moment.
Que dire des opéras évoquant les amours interdites ? On en finit plus...

_________________
"... Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé." (Sophocle)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 20:40 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2011 15:34
Message(s) : 190
gaete59 a écrit :
C'est assez proposé sur le net, dont wiki je crois mais bon : s'il fallait enfourcher tous les dadas du moment.
Que dire des opéras évoquant les amours interdites ? On en finit plus...


Après ... je ne dis pas que cela doit être manié à la truelle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 20:51 
gaete59 a écrit :
Que dire des opéras évoquant les amours interdites ? On en finit plus...
Là, ça peut être autre chose. Après tout, les opéras de Tchaïkovski ou Britten se comprennent mieux si on prend en compte leur homosexualité. Par ailleurs, il ne me déplait pas que les titulaires du rôle de Salomé aillent au bout de la danse des sept voiles... :mrgreen:


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Jan 2014 21:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 19 Déc 2011 15:34
Message(s) : 190
Jean R a écrit :
gaete59 a écrit :
Que dire des opéras évoquant les amours interdites ? On en finit plus...
Là, ça peut être autre chose. Après tout, les opéras de Tchaïkovski ou Britten se comprennent mieux si on prend en compte leur homosexualité. Par ailleurs, il ne me déplait pas que les titulaires du rôle de Salomé aillent au bout de la danse des sept voiles... :mrgreen:


Ca dépend ... certains sont ... huum ... :P ... mais Monserrat à chanter Salomé à la scène aussi :mrgreen:

Beaucoup des plus beaux duos d'amours sont des amours interdites : Sieglinde et Siegmund (car inceste + adultère, c'est là où Wagner fait un magnifique bras d'honneur à l'ordre moral, et même l'ordre tout court), Tristan et Isolde (adultère), dans une certaine mesure même le poignant duo entre Octavian et la Maréchale (différence d'âge), ou encore Don Carlos / Elisabeth de Valois (épouse volé par le père), Pelléas / Mélisande (mais plutôt la scène de la fontaine, là aussi adultère).
Parmi les plus géniaux mais sans amour interdit : Otello / Desdémone, Salomé / Iokanaan, Marina / Dimitri ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Jan 2014 0:03 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2011 14:39
Message(s) : 2093
Localisation : Armorique
Je vois que le bon goût est de sortie. lol :rool: lol

_________________
"... Et si je te semble avoir agi follement, peut-être suis-je accusée de folie par un insensé." (Sophocle)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Oct 2015 15:27 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Oct 2015 11:15
Message(s) : 27
Localisation : THONON-LES-BAINS
Jean R a écrit :
Par ailleurs, il ne me déplait pas que les titulaires du rôle de Salomé aillent au bout de la danse des sept voiles...

Ce qu'ont fait Maria EWING, Catherine MALFITANO et Karita MATTILA.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB