A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Nov 2018 6:54

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 4:57 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2775
Localisation : Versailles
Qui connaît cette chanson d'Hugues Aufray ?

http://www.chartsinfrance.net/Hugues-Au ... 22275.html


Je ne trouve aucune explication du sens des paroles sur le net. J'avais toujours cru pour ma part qu'il s'agissait d'une chanson communiste vaguement stalinienne louant la classe ouvrière et les grands travaux d'aménagement !

Mais en la relisant je me demande s'il n'est pas autant voir plus porteuse d'une sorte d'idéologie gaulliste typique des années 1960 ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 7:55 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2044
Il l'a écrite pour les feux de camp chez les Scouts !!!! lol lol :P

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 10:28 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Cette chanson m'avait rappelé, à l'époque, un livre d'André Chamson : Les hommes de la route
Citer :
Cette montagne que tu vois
On en viendra à bout mon gars
[...]
Tes enfants seront fiers de toi
La route sera belle.

L'occasion de penser à lire ou relire André Chamson, et même écouter Hugues Aufray.
Oui, quand on passe dans les montagnes, on peut se souvenir des efforts de construction d'infrastructures (souvent abandonnées aujourd'hui), dont on avait parlé ici : viewtopic.php?f=45&t=5635&hilit=cauterets
Et qu'une chanson de feux de camps évoque ça, c'est très bien.

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 11:26 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Qui connaît cette chanson d'Hugues Aufray ?

http://www.chartsinfrance.net/Hugues-Au ... 22275.html


Je ne trouve aucune explication du sens des paroles sur le net. J'avais toujours cru pour ma part qu'il s'agissait d'une chanson communiste vaguement stalinienne louant la classe ouvrière et les grands travaux d'aménagement !

Mais en la relisant je me demande s'il n'est pas autant voir plus porteuse d'une sorte d'idéologie gaulliste typique des années 1960 ?


Et si on arrêtait de tout sur-interpréter en voulant y coller des arrières-pensées politiques ? La plupart des auteurs de chansons ont compris une chose, pour vendre une chanson elle doit plaire à son public. Donc, elle doit parler au public concerné de choses qui correspondent à son "air du temps". Cette chanson date de 1964, vous pouvez la rattacher à d'autres chansons de l'époque, comme L'eau vive de Guy Béart, qui date de 1958. Si vous désirez une chanson "manichéenne", l'eau vive est une meilleure candidate, EDF ayant participé au film dont la chanson fait partie de la BO.

Wikipedia a écrit :
En 1958, parallèlement à la sortie du film, Guy Béart, compositeur de la BO, écrit des paroles sur le thème principal et enregistre la chanson sur un 45 tours qui, porté par le succès, donnera lieu à plusieurs pressages la même année3. Plus que le film, c’est la chanson qui s’inscrit dans la mémoire collective. C’est une allégorie chantée par le berger, oncle d’Hortense, qui identifie sa nièce à la Durance : « Ma petite est comme l’eau, elle est comme l’eau vive… », comme Jean Giono le confirme en voix off : « Tout le long de cette Durance vivent des familles humaines. […] Pour les uns, ils ne voient que de la matière à turbiner, les autres se représentent la rivière comme elle est dans les allégories, semblable à une jeune fille ». Guy Béart s'inspire du film pour écrire la chanson, de la description d'Hortense faite par Jean Giono : « Même grâce, même jeunesse que la jeune Durance, et probablement mêmes caprices », ainsi que de différentes scènes, notamment quand Hortense court près de la Durance qui n'est encore qu'un ruisseau de montagne, quand elle s’endort tout près de l'eau4, et quand la rivière vient la libérer de la cave où on la séquestrait. La chanson est devenue un classique national.


On trouve a cette période plusieurs chansons qui montrent la camaraderie des hommes qui participent ensemble à un projet. On vit peut-être une époque plus individualiste, mais cela n'a pas toujours été le cas. Les scouts se sont souvent emparés de chansons du répertoire qui chantent cet idéal de vivre et de réaliser ensemble des choses. Debout les gars et l'eau vive font partie du répertoire scout. On prétend qu'Hugues Aufray serait un compositeur et auteur de chansons scoutes. Mais comme il l'a rappelé à plusieurs reprises, il n'a jamais été scout et n'a jamais évolué dans ce mouvement ou à ces marges. Le plus proche qu'il en a été, ce fut lors d'un spectacle où il a assumé le fait d'être perçu comme un chanteur scout en se présentant sur scène autour d'un feu de camp reconstitué en ayant un vêtement qui ressemblait à une tenue scoute. Il a aussi déclaré qu'il a apprécié le fait que toutes les branches du scoutisme chantent ses chansons et donc, qu'il aime le fait que ses chansons rassemblent plutôt qu'elles ne divisent.

Cherchez dans le répertoire des années 50-60, vous trouverez plusieurs chansons qui ont des thèmes très similaires : on se lève, on s'unit et on va réaliser quelque chose de sur-humain, dans le sens qu'un seul homme ne pourrait pas le réaliser. On va le réaliser à la force de nos muscles, mais aussi avec l'union de nos intelligences et de notre savoir-faire. Bref, un des messages de cette époque est qu'unis, les hommes valent plus que désunis.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 12:55 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2775
Localisation : Versailles
Un texte n'est jamais vide de sens. Il est au minimum révélateur d'une époque. Quand cette époque connaît encore une certaine censure (à la radio ou dans les mouvements de jeunes), le propos peut être sous jacent.

En complétant ma recherche j'ai trouvé que l'auteur du texte n'est pas André Chamson (qui a écrit un roman : les hommes de la route) mais Delanoë en association avec Hugues Auffray.

Vu les options politique de Delanoë la piste gaulliste sociale (peut être inconsciente) est plus probable que l'allusion communiste. Sur Delanoë :
http://www.lemonde.fr/disparitions/arti ... _3382.html

Mais Narduccio a raison de parler de l'esprit des années 1950/60- une époque qui ne se limite pas à l'amitié virile mais intégré aussi les défis humains et technologiques sans aucun égard pour l'écologie.

Si Aufrray n'a jamais été scout, son éducation a baigné cependant dans des milieux catholiques (comme pour Delanoé).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 03 Mars 2016 16:14 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2689
Localisation : St Valery/Somme
Jerôme a écrit :
Vu les options politique de Delanoë la piste gaulliste sociale (peut être inconsciente) est plus probable que l'allusion communiste. Sur Delanoë :
http://www.lemonde.fr/disparitions/arti ... _3382.html

concernant les opinions politiques "Le temps des colonies" c'est lui également :wink: quand il collabora avec Michel Sardou.
les publics Auffray-Sardou grand écart idéologique des années 70 :mrgreen:

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 8:33 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Citer :
l'auteur du texte n'est pas André Chamson (qui a écrit un roman : les hommes de la route)

c'est exactement ce que j'ai écrit :wink:

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 9:29 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6954
Jerôme a écrit :
Mais Narduccio a raison de parler de l'esprit des années 1950/60- une époque qui ne se limite pas à l'amitié virile mais intégré aussi les défis humains et technologiques sans aucun égard pour l'écologie.

Plus que ça, c'est l'époque où la plupart des jeunes ont une expérience de la vie collective et des choses réalisées en groupe : les scouts, les éclaireurs, coeurs vaillants, JOC, patronage, colonies de vacances... D'où le goût des chansons à chanter en groupe, sans forcément y voir telle ou telle idéologie.

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 12:36 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Pierma a écrit :
Jerôme a écrit :
Mais Narduccio a raison de parler de l'esprit des années 1950/60- une époque qui ne se limite pas à l'amitié virile mais intégré aussi les défis humains et technologiques sans aucun égard pour l'écologie.

Plus que ça, c'est l'époque où la plupart des jeunes ont une expérience de la vie collective et des choses réalisées en groupe : les scouts, les éclaireurs, cœurs vaillants, JOC, patronage, colonies de vacances... D'où le goût des chansons à chanter en groupe, sans forcément y voir telle ou telle idéologie.


Et ne pas oublier le service militaire qui vient ensuite.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 12:39 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Si Aufrray n'a jamais été scout, son éducation a baigné cependant dans des milieux catholiques (comme pour Delanoé).


C'est très réducteur. Si vous cherchez un auteur qui a baigné dans les milieux catholiques, il y a Brel et pourtant, aucune de ses chansons n'est dans le répertoire scout... Tandis qu'Aufray avoue une admiration et une amitié pour Bob Dylan qui est juif et dont il a traduit (en les édulcorants pour correspondre au public français de l'époque) plusieurs chansons.

Je trouve que parfois, vous passez à coté de l'essentiel en vous concentrant sur le futile.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 19:47 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2775
Localisation : Versailles
Il y a deux façons complémentaires et faire de l'histoire.

Selon l'esprit de géométrie on regarde les grands mouvements et on en déduit les causes et les effets.c'est un peu l'habitude française.

Selon l'esprit de finesse, on regarde certains détails en apparence secondaires mais qui sont en fait assez révélateurs de réalités plus profondes. Un exemple : le livre Bleu de Michel Pastoureau qui est une sorte d'histoire du monde occidental d'homere à nos jours !

Pour ma part j'aime bien combiner ces deux approches.

On peut aussi voir en H Auffray un pont entre une culture catholique traditionnelle et l'esprit seventies, l'idéologie scout de France (de droite dans les années 1950; de gauche à partir des années 1960) comme celle de la JOC correspondant à un pont entre deux mondes qu'on aurait pu croire opposés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 21:25 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Oct 2004 9:14
Message(s) : 2059
Localisation : village des Pyrénées
Mais comment peut-on chercher tout ça dans une chansonnette ?
Les bras m'en tombent !

_________________
"La vie des hommes qui vont droit devant eux, renaitraient-ils dix fois en dix mondes meilleurs, serait toujours semblable à la première. Il n'y a qu'une façon d'aller droit devant soi." (Pierre Mac Orlan)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 04 Mars 2016 23:19 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1444
Localisation : Orne
Les chansons d'Hugues Aufray avaient l'avantage de pouvoir être jouées à la guitare assez facilement.
Je me souviens de mon chef qui était un guitariste débutant, et qui avait un carnet polycopié contenant les textes d'une cinquantaine de chansons, avec les accords notés par un système de codification spécial, qui n'était pas encore les tablatures de Marcel Dadi.
Ce carnet de chansons contenait plusieurs chansons d'Hugues Aufray, ainsi que d'autres.
Sur internet, je vois la page http://tra-son.fr/index.php qui contient une partie des chants que je chantais étant louveteau.
Une autre page https://fr.scoutwiki.org/Cat%C3%A9gorie:Chant donne plus de chants.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 05 Mars 2016 7:34 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Et on est à peu près sûr qu'en 1968 Hugues Aufray n'était pas gaulliste. Il raconte assez souvent une anecdote sur l"époque. Des jeunes lui aurait demandé d'écrire un hymne au mouvement de mai 68. Hugues Aufray a refusé, non pas parce qu'il aurait été en opposition avec les jeunes qui lui demandait cela (il se présente comme une espèce de grand frère), mais parce qu'il estimait que cet ou plutôt ces hymnes existaient déjà et de meilleure qualité qu'il aurait été capable de la faire. Bref, il a conseillé à ces jeunes d'écouter les disques de Bob Dylan car tout ce qu'ils cherchaient s'y trouvait déjà.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Debout les gars
Message Publié : 05 Mars 2016 7:44 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Jerôme a écrit :
Il y a deux façons complémentaires et faire de l'histoire.

Selon l'esprit de géométrie on regarde les grands mouvements et on en déduit les causes et les effets.c'est un peu l'habitude française.

Selon l'esprit de finesse, on regarde certains détails en apparence secondaires mais qui sont en fait assez révélateurs de réalités plus profondes. Un exemple : le livre Bleu de Michel Pastoureau qui est une sorte d'histoire du monde occidental d'homere à nos jours !

Pour ma part j'aime bien combiner ces deux approches.

On peut aussi voir en H Auffray un pont entre une culture catholique traditionnelle et l'esprit seventies, l'idéologie scout de France (de droite dans les années 1950; de gauche à partir des années 1960) comme celle de la JOC correspondant à un pont entre deux mondes qu'on aurait pu croire opposés.


....

Et comment vous classez cela :


avec des explications, çà se comprend mieux :


Ou çà :

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB