Nous sommes actuellement le 10 Déc 2019 19:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Juin 2010 23:27 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1660
évident, et marrant avec le recul, mais à l'époque, leur boite de disques voulait nous en persuader, pensant être branchée !
opportunisme commercial...

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 5:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13643
Localisation : Alsace, Colmar
glutzenbaum a écrit :
Citer :
Bijou avec le sticker qui précisait "le premier groupe punk français


Bijou,à coté des Pistols,c'était les bijounours.Donc bijou,c'était pas punk!(avis perso :mrgreen: )


En fait, il y avait un certain coté retour aux sources pour Bijou. Mais, ce n'était pas vraiment le même que celui des punks ... Bijou était plus proche de l'esprit de groupes comme Eddie and the Hot Rod ou Doctor Feelgood. L'esprit pub rock, quoi. ;)

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 9:22 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juil 2009 22:33
Message(s) : 262
Localisation : Partout et nul part
N'oubliez pas Metal Urbain.

Le tout premier groupe punk Français, une référence dans le genre.

http://www.youtube.com/watch?v=KW-peug4e8s

Et non le Punk n'est pas né en Angleterre.

Il est à New York au CGB avec des groupes comme les Ramones, Les New York Doll, Johnny Thunder etc. On peut rajouter à cette genèse les MC5 de Détroit et Iggy Pop and the Stooges peut être aussi considéré comme un précurseur dans le genre avec notamment " I wanna be your dog ".

Il fut ensuite importé en Angleterre par les Ramones.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 11:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1952
Bonjour

Ahhh le punk-rock (souvenir, souvenir)

WIRE

Un groupe punk pas très connu avec un morceau typiquement punk-rock -> http://www.youtube.com/watch?v=kQbCTkD5dEc

Wire est un groupe de rock britannique formé en 1976. D'abord associé à la première vague punk rock londonienne, Wire a ensuite été un élément décisif du courant post-punk, en raison de leur son richement travaillé et atmosphérique.

IVY GREEN

Un groupe punk néerlandais :

http://www.youtube.com/watch?v=sYK72VRhZuE

Bonne écoute.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 15:50 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13643
Localisation : Alsace, Colmar
Stavroguine a écrit :
N'oubliez pas Metal Urbain.

Le tout premier groupe punk Français, une référence dans le genre.

http://www.youtube.com/watch?v=KW-peug4e8s


Le caméraman insiste sur le micro débranché ... ce qui indiquerait que le groupe chante en play-back ...

A un moment, des groupes qui voulaient jouer ce genre de musique, il y en avait des dizaines de nouveau chaque mois. Dans les revues de l'époque on apprenait que telle maison de disque venait de signer tel groupe qui venait de faire son premier concert. Puis le mois d'après, on apprenait que le groupe s'était séparé pour des "discordances musicales" et chacun des membres montait son nouveau combo ... ;)

C'est la raison pour laquelle il est assez difficile d'écrire une histoire du punk français. Il y a eu quelques musiciens qui ont marqué l'époque, mais ils ont rarement fait partie d'un seul groupe. Combien d'entre eux ont enregistré des disques commercialisés en dehors d'un cercle restreint ?


Pour les racines françaises, je crois que personne n'a nommé "Little Bob Story" ?



A ranger plus dans la branche : pub rock/speedf rock. Un rock rapide et énervé.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 16:26 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juil 2009 22:33
Message(s) : 262
Localisation : Partout et nul part
Metal Urbain est l'un tout premier, il a été formé en 1976, avant même que la vague Punk déferle sur la France. Son influence a été énorme, mais paradoxalement, il est plus connu en Angleterre et aux USA qu'en France.

Pourtant certains de ses morceaux sont de brûlots nihilistes comme le numéro zéro ou ghetto. Ils ont même eut le droit à l'honneur d'une session avec John Peels.

Mais la base du punk ca reste le " Do You Yourself " et le refus des concessions commerciales, du coup ca reste souvent très confidentiel. Puis bon en rock, la majorité des français n'ont pas des très bonnes bases ou des bases dépassés. On est loin des richesses de l'Angleterre pour çà.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Juin 2010 17:09 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13643
Localisation : Alsace, Colmar
Puis, en France à l'époque, il y avait 3 courants principaux :
- le folk souvent régionaliste. C'est presque à ce moment que nait ce que certains avaient nommé le "rock breton" qui en fait n'était qu'un folk breton ... Mais, c'est aussi l'époque d'Ange
- un courant "musique progressiste". C'est la grande période de Magma. Mais aussi la période Pierre Moerlen devient le leader de Gong.
- et un courant "rock énervé" qui va éclaté en de nombreuses composantes qui vont de Téléphone, à la scène rock rennaise, en passant par Trust. Donc un mouvement qui va éclater en des branches hard rock plus ou moins politisé, pub rock, punk rock, electro-rock, puis electro-pop ...

En 73-76, de nombreux jeunes montent des groupes de 4-5 musiciens. Ils savent souvent à peine jouer. Ils pensent avoir des choses à dire et ils pensent que ces choses, il faut les crier à la face du monde. Quelques années plus tard, ils auront appris à faire de la musique et ils comprendront que s'ils veulent faire du fric, il faut faire autrement. Mais, une bonne part d'entre eux à jouée à un moment ou un autre une musique qu'on peut de qualifier de punk avec la signification originelle du mot.

Parce que personne n'a encore réellement dit ce qu'est le punk. A l'origine, cela viendrait d'un terme d'argot qui voudrait dire "poubelle" ou quelque chose d'approchant. Il y a autant de versions que chroniqueur. Il désignerait le matériel utilisé par ces jeunes rockeurs en herbe. Comme l'époque n'était pas aussi aisée que cela, il avaient souvent comme instrument des guitares premiers prix de l'époque (donc micro simple au son criard et nazillard) et des amplis de petite puissance poussés à fond. Les batteries se résument souvent à une caisse claire. Et si on écoute les groupes punk, on trouve ce son nasillard, sans étoffe, sans ampleur. Ils compensaient en jouant vite pour remplir l'espace sonore et en poussant le tout à donf'. Comme ce ne sont pas de super techniciens de leurs instruments : pas de solos élaborés. Leurs morceaux se résument donc à quelques couplets chantés à la va vite sur une rythmique d'enfer. Effectivement, on peut y trouver une similitude avec les premiers groupes rock des années 50-60, mais aussi avec les groupes de skiffle anglais. Et le matériel qui sert à répéter dans le garage de l'un des papas est utilisé lors des premières sessions en public.

Les "divergences musicales" qui ont fait tant de ravages viennent souvent de là. Dès qu'ils gagnent de l'argent, ils rêvent de s'acheter les instruments de leurs rêves .. or leur son ne le supporte pas. La seconde raison des "divergences musicales" vient du fait que certains de ces musiciens améliorent leurs techniques et qu'ils aimeraient que ça se sache. Mais, il y a souvent un puriste qui cherche à garder le son original.
D'après certaines mauvaises langues, il y aurait une troisième raison. Certains des musiciens se rendent compte que certaines places permettent d'avoir des groupies. Du coup, plus d'un jeune musicien timide se découvre des talents de chanteur et aimerait pouvoir pousser la chansonnette lui aussi, devant ...
C'est ce qui expliquerait qu'un groupe comme les "Marquis de Sade" se soit scindé en 2 groupes, ce qui avait désolé les fans de l'époque. Qui eurent la surprise de découvrir à la sortie du premier disque des 2 groupes que les 2 faisaient exactement la même musique que le groupe défunt. Quelles "divergences musicales" pouvaient bien expliquer le fait qu'on fasse exactement la même musique ... ?

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Juin 2010 17:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 30 Juil 2008 17:28
Message(s) : 6
Ce qui est sûr c'est que dans quelques siècles, l'histoire retiendra plus Plastic Bertrand que les Ramones ou les Bérus ! :wink: (plus de sources qui traînent...)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 11:38 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13643
Localisation : Alsace, Colmar
Heimdallr a écrit :
Le punk est avant tout un mouvement culturel qui a accouché d'une musique: le punk rock. Né dans les années 70 en Angleterre, je ne voit pas de groupes français vraiment punk avant Oberkampf et la Sourie Déglinguée (pour ces derniers on est pas tout à fait dans du punk rock mais clairement dans le mouvement punk).

En groupes punk français il y a Gogol Premier et le Horde, Ludwig von 88, les Cadavres, OTH, les Garçons Bouchers (et autres formations de François Hadji Lazaro comme Pigalle), les Bérurier Noir, la Mano Negra, les Wampas, Parabellum, Oberkampf, la Sourie Déglinguée, etc.

Mais le mouvement punk s'est cristalisé en France autour de lieux phares comme les locaux d'Hara Kiri (le professeur Choron a choisi Gogol Premier comme fils spirituel), et le squat l'Usine. Dans ces lieux il y avait des musiciens (et pas seulement de punk rock), des taggueurs, des artistes plasticiens etc.


Je vous conseille de re-écouter l'émission de France-Inter "La jeunesse, tu l'aimes ou tu la quitte" du mercredi 04/08/2010 à 11h10. L'invité : Patrick Eudeline, romancier, critique de rock, musicien, chanteur et fondateur en 1977 du groupe punk français : Asphalt Jungle. Dans l'émission, il le dit clairement, les années punk en France c'est 1977-1978. Après, c'est un mouvement marginal qui perdure dans l'anti-conformisme. Ce n'est plus l'esprit de révolte du vrai punk, ce sont des artistes qui font une espèce d'art où ils cherchent à fuir tout ce qui est art accepter par la société.

Il ne s'agit pas de querelles de clochers. En 77-78, le punk est présent de manière significative dans toute la France et dans toute la jeunesse française. La revivance parisienne des années 80 est un mouvement élitiste et marginal qui n'a pas réussi à sortir de son lieu d'origine. Je parle en tant que mouvements, certains groupes réussissant à avoir une carrière très honorable et à être très connus. Mais, pour cela, ils ont fait évoluer leur musique et ils l'ont rendue plus mélangée et plus conviviale.

La différence vient surtout que la première vague punk est un mouvement populaire qui vient de la base. Un tas de gamins se sont arrangés pour monter leurs garages bands. Leurs petits frères vont bricoler des platines et faire de la house ou du hip-hop. Et puis, leurs petits-petits frères vont faire du rap.

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/ete/jeunesse-tu-aimes-ou-tu-quittes/

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 16:09 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 05 Sep 2009 12:57
Message(s) : 326
Localisation : nederland
Citer :
Ce qui est sûr c'est que dans quelques siècles, l'histoire retiendra plus Plastic Bertrand que les Ramones ou les Bérus ! (plus de sources qui traînent...)


Plus maintenant! lol

http://www.france-info.com/culture-musi ... 36-38.html

_________________
Ecrire l'Histoire, c'est foutre la pagaille dans la Géographie.
[Daniel Pennac]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 17:04 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
C'est marrant mais quand je lis Narduccio, je n'ai pus m'empêcher de songer à la chanson "77" des Ludwig von 88 : http://www.youtube.com/watch?v=_HQorbqSliY qui semble bien lui donner raison !
Enfin, je dis ça, je n'y connais pas grand chose non plus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 17:16 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 2720
Localisation : Centre
Citer :
Parce que personne n'a encore réellement dit ce qu'est le punk. A l'origine, cela viendrait d'un terme d'argot qui voudrait dire "poubelle" ou quelque chose d'approchant.


Tout ce que vous dites Narduccio sur le punk est très intéressant, dans le punk français, j'aimais bien les Silky Toys dont le leader Jacno vient de mourir récemment. Aux US, les New York Dolls étaient spectaculaires à voir (moins à entendre) en concert.
Juste un point de détail: punk n'a jamais voulu dire "poubelle" et son sens est parfaitement clair: un punk--et le mot est encore usuel maintenant--signifie un voyou, une racaille.
Synonymes en anglais : thug, hoodlum, hooligan, lout.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 17:21 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
Tonnerre a écrit :
Citer :
Parce que personne n'a encore réellement dit ce qu'est le punk. A l'origine, cela viendrait d'un terme d'argot qui voudrait dire "poubelle" ou quelque chose d'approchant.


Juste un point de détail: punk n'a jamais voulu dire "poubelle" et son sens est parfaitement clair: un punk--et le mot est encore usuel maintenant--signifie un voyou, une racaille.
Synonymes en anglais : thug, hoodlum, hooligan, lout.

Go ahead punk, make my day lol Ce mot se retrouve souvent dans Dirty Harry et ses suites (le premier opus date de 1971)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 17:41 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 05 Sep 2009 12:57
Message(s) : 326
Localisation : nederland
Sur un lien d'éthymologie anglais.Il n'y aurait aucun doute(toujours d'après ce lien)

1917, probably from punk kid "criminal's apprentice," underworld slang first attested 1904 (with overtones of "catamite").... ....The "young criminal" sense is no doubt the inspiration in punk rock first attested 1971 (in a Dave Marsh article in "Creem")

_________________
Ecrire l'Histoire, c'est foutre la pagaille dans la Géographie.
[Daniel Pennac]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Août 2010 18:14 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 04 Juin 2006 12:47
Message(s) : 2720
Localisation : Centre
Bon je signale une erreur et j'en fait une autre, honte à moi: le groupe de Jacno, c'est les Stinky Toys :oops:
Mais comme on dit, les lecteurs avaient rectifié d'eux mêmes B)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB