Nous sommes actuellement le 12 Déc 2019 18:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 29 Oct 2010 8:36 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1952
Bonjour

Robert Spierre a écrit :
Au hasard, qui écoutait "The Ramones", etc. en France en 77/78 ? Pas des masses, hein ?


En France, je sais pas mais en Belgique -> Moi

ImageImage

Pas mal la comparaison !!!

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2010 10:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1216
Y'avait un bon groupe punk belge, originaire d'Anvers, The Kids :

Image

Pour en revenir à la pochette de "London Calling", 'faut voir ça comme une sorte d'hommage à Elvis et aux racines du Rock'n'Roll... Même si The Clash chantait "No Elvis, Beatles or The Rolling Stones in 1977".

Sinon, c'est incroyable tous les vieux Punks qui fréquentent ce forum... :mrgreen:

A ce propos, j'avais fait un site sur la question avec un pote, il y a quelques années, "Hate & War & Rock'n'Roll" :

http://hateandwar.free.fr/index.html

Bon, y'a des trucs qui devraient être réactualisés (à l'époque, Johnny des Ramones n'était pas encore mort) mais y'a des trucs marrants (Les Arts Punks, Fun, etc.) : en tout cas, on a bien rigolé en le faisant.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2010 11:31 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13647
Localisation : Alsace, Colmar
Robert Spierre a écrit :
Sinon, c'est incroyable tous les vieux Punks qui fréquentent ce forum... :mrgreen:


Ouais, ça tourne à la réunion d'anciens combattants.

On devait quand même être un certain nombre : on trouvait certains disques assez facilement dans les circuits de distributions normal (tout par disquaires à l'époque, les hypermarchés n'avaient pas encore de gros rayon disque). J'avais aucun mal à trouver la plupart des 33 tr/mn ou des 45 tr/mn qui m'intéressaient à la FNAC. Il y avait même un rayon "imports" où on trouvait des disques anglais ou américains. Pour les groupes plus marginaux, la distribution en province était très aléatoire. En Alsace, il fallait parfois passer par les disquaires allemands :mrgreen: .

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2010 11:53 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1952
Bonjour

Robert Spierre a écrit :
Sinon, c'est incroyable tous les vieux Punks qui fréquentent ce forum...


Attention : Ce n'est pas parce que l'on écoutait "The Ramones" ou "The Clash" que l'on était forcément "Punk". Pour ma part, je ne l'ai jamais été mais ce style de musique faisait partie de ce que j'aimais (avec bcp d'autres styles).

Maintenant et concernant les "vieux combattants" il est clair que 20 ans en 1980 = 50 en 2010

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2010 17:03 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Juil 2009 22:33
Message(s) : 262
Localisation : Partout et nul part
Ca me fait penser, une petite pensée pour Ari-Up, la chanteuse des Slits qui est décédée la semaine dernière, un des groupes féminins phares de la mouvance Punk Anglaise dans la même lignée que ma chère Siouxsie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2010 17:28 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1216
Stavroguine a écrit :
Ca me fait penser, une petite pensée pour Ari-Up, la chanteuse des Slits qui est décédée la semaine dernière, un des groupes féminins phares de la mouvance Punk Anglaise dans la même lignée que ma chère Siouxsie.
Et oui, la belle-fille de John Lydon/Johnny Rotten.

Image
"Les Fentes", fallait oser...

Par contre, Michel Sardou, lui, est toujours en vie.

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Nov 2010 13:25 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1663
pour les bretons du forum, souvenez-vous d'un groupe de l'époque qui s'appelait "les Français" ;)

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Nov 2010 10:59 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Mai 2009 20:03
Message(s) : 135
Robert Spierre a écrit :
interdit au groupe de jouer "White Riot" parce qu' "ils avaient trahi le Punk" :mrgreen:.
Bon, ils démarrèrent le concert justement avec ce morceau. lol
Et Strummer eut à régler quelques problèmes avec la justice allemande.


En quoi ce morceau trahissait-il le punk selon les coreux allemands ?

Content de voir un fan de Métal Urbain en tout cas! :wink:

Mon père à l'époque, qui était en province, bien que plus fan du rock des années 60, aimait bien les ramones (dont il avait le look), les pistols, taxi girl ect qu'il avait connu par l'intermédiaire des cassettes audios enregistrées de morceau qui circulaient entre ces copains à l'époque, ainsi que par des émissions de radio...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Nov 2010 13:03 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1216
Mishima a écrit :
Robert Spierre a écrit :
interdit au groupe de jouer "White Riot" parce qu' "ils avaient trahi le Punk" :mrgreen:.
Bon, ils démarrèrent le concert justement avec ce morceau. lol
Et Strummer eut à régler quelques problèmes avec la justice allemande.


En quoi ce morceau trahissait-il le punk selon les coreux allemands ?

Content de voir un fan de Métal Urbain en tout cas! :wink:

Mon père à l'époque, qui était en province, bien que plus fan du rock des années 60, aimait bien les ramones (dont il avait le look), les pistols, taxi girl ect qu'il avait connu par l'intermédiaire des cassettes audios enregistrées de morceau qui circulaient entre ces copains à l'époque, ainsi que par des émissions de radio...
Vu ton avatar, ça paraissait logique que tu interviennes. :mrgreen:

Les "coreux" allemands estimaient qu'il y avait "trahison" parce que The Clash avait commencé son évolution musicale et n'en était pas resté aux morceaux "basiques" du premier album période 1977. Tous les courants musicaux ayant démarré dans l' "underground" connaissent ce genre de situation avec les "puristes", que je compare à des puritains, qui déglinguent les groupes et artistes lorsqu'ils estiment qu'ils ont trahi la cause, le mouvement, etc. et intègrent l'univers commercial, soit l'horreur absolue (Hérésie !!!) :mrgreen:.

Concernant Métal Urbain, ce qui est drôle c'est qu'un des membres du groupe, Eric Débris, qui chantait "ANARCHIE", a travaillé pendant plusieurs années comme Chargé de Mission pour le Ministère de la Culture. lol

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Nov 2010 13:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Juil 2007 21:37
Message(s) : 1216
Grandeur et Décadence du Mouvement Punk...
Certains, après leur mort, ont leur statue.
Sid, lui, a sa figurine :

Image

:mrgreen:

_________________
- "Heil Hitler !"
- "Heil Myself !"

"To Be or not To Be" - Ernst Lubitsch (1942)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Nov 2010 17:38 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1663
à la 15ème seconde, Mon meilleur souvenir visuel...

http://www.youtube.com/watch?v=eSi8AMlApgw

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Nov 2010 3:35 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 17 Fév 2010 5:47
Message(s) : 7
Au Québec c'est dans les années 80 qu'on commence à entendre des groupes punks français. Les plus marquants sont sûrement Métal Urbain, Bérurier Noir ou Ludwig von 88. Il y a aussi eu l'époque '' Chaos en France'' qui nous a fait connaître plusieurs groupes dont certains morceaux demeurent des standards dans les locaux de pratique des jeunes groupes punk d'ici comme Trotskids, Camera Silens ou Komintern Sect. Parmis les groupes punk français des années 80 qui sont à mon avis dignes de mention, il ne faudrait pas oublier les Garçons Boucher, La Souris Déglinguée, BBdoc, Happy Drivers, Tulavioc, Kortatu, Parabellum, Haine Brigade, les Sheriffs et j'en oublie forcément.

Dans les années '90; Molodoï, les Partisans, Zabriskie Point, Brigada Flores Magon, Raymonde et les Blanc becs, Heyoka, Pigale,

Conte cruel de la jeunesse, un livre de Erwan Marcil, pourrait t'intéresser.

Y aurait-il un lien entre la passion de l'historien pour la connaissance et la compréhension des choses et la révolte critique du punk?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Jan 2011 22:03 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 08 Déc 2010 22:24
Message(s) : 45
Jean-Christophe a écrit :
Ce qui est sûr c'est que dans quelques siècles, l'histoire retiendra plus Plastic Bertrand que les Ramones ou les Bérus ! :wink: (plus de sources qui traînent...)

Ca m'étonnerait franchement...

Stavroguine a écrit :
Mais bon les Beruriers Noirs ont eu aussi leur petit succès en leur temps, mais comme ils ont toujours refusé de passer par le circuit le plus commercial, et il est vrai que leur impact n'est pas le même.

Justement, l'impact est beaucoup plus important, plus profond qu'une soupe "entendue" à la radio. Pour toute personne de ma génération, les Bérus, ça veut dire quelque chose, même mon amie italienne connaissait avant que je la rencontre. Les bérus, c'est véritablement le punk français. Quand il passe à NPA et chante sans boite à rythme, ils ont déjà bien tourné.

Même sans "grand frère", il m'a été impossible de passer la période l'adolescence sans écouter de Punk, c'est comme un rite, sans avoir participé à des pogos plus ou moins violents (moins ya de monde, plus c'est violent) je ne pourrait pas, aujourd'hui, apprécier d'assister à un concert de musique classique.

Mishima a écrit :
Robert Spierre a écrit :
interdit au groupe de jouer "White Riot" parce qu' "ils avaient trahi le Punk" :mrgreen:.
Bon, ils démarrèrent le concert justement avec ce morceau. lol
Et Strummer eut à régler quelques problèmes avec la justice allemande.


En quoi ce morceau trahissait-il le punk selon les coreux allemands ?

Content de voir un fan de Métal Urbain en tout cas! :wink:

Mon père à l'époque, qui était en province, bien que plus fan du rock des années 60, aimait bien les ramones (dont il avait le look), les pistols, taxi girl ect qu'il avait connu par l'intermédiaire des cassettes audios enregistrées de morceau qui circulaient entre ces copains à l'époque, ainsi que par des émissions de radio...


Ya eu un quiproquo avec cette chanson, que certains ont interprété comme étant un chant raciste.

La mort de Strummer est à ce jour la seule fois où j'ai chialé à l'occasion du décès d'une "personnalité". Je suis un grand fan des CLash, même si mes potes encore restés un peu plus punk aiment à chambrer Strummer, mort à 50 balais d'une crise cardiaque dans la banlieue chic de Londres, en comparaison de Sid Vicious, mort à 21 et dont les cendres ont terminé éparpillées sur le sol d'un pub miteux. Si ça ce n'est pas punk ! :)

J'ajoute un petit Stiff Little Finger, pur punk, chanson de 2mn30, avec "One two three four" à chaque début de morceau. Très inspiré par les MC5.
Même la chanson française actuelle reste durablement marquée par le passage du punk, tout genre confondu. Et au delà, la littérature, même la plus insignifiante comme Begaudeau...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2011 0:48 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 23 Déc 2004 6:42
Message(s) : 1614
Citer :
Jean-Christophe a écrit:
Ce qui est sûr c'est que dans quelques siècles, l'histoire retiendra plus Plastic Bertrand que les Ramones ou les Bérus ! (plus de sources qui traînent...)

Ca m'étonnerait franchement...
Pour les Béru, je ne m'avancerais pas mais alors là, pas du tout et je ne prendrais certainement pas le risque d'extrapoler à partir de mon expérience personnelle. Ce genre de musique ne s'apprécie pas si facilement et ne correspond pas du tout à ce qu'aiment les Hits Parades.Mais si j'extrapole :oops: : Les Bérus sont très vaguement connus par leur réputation mais ne sont plus du tout écoutés et ne figure que très rarement dans les mp3. C'est un peu le genre de groupe que l'on montre une fois sur Youtube aux copains comme on exhibait jadis la femme à barbe.
Non, ils sont réservés à un cénacle d'initiés. Connaître les Bérus, les écouter et les avoir sur son mp3 est soit le bon moyen de jouer l'original devant les filles (Les Garçons bouchers/Pigalle passent mieux ;) ), soit le moyen de se reconnaitre entre gens de goût si je puis dire.
Ca plane pour moi, lui est encore très souvent repris. C'est même devenu un classique et il se retrouve dans les mp3, passe régulièrement dans certains types de soirées rock, étudiantes ou autre. Tout le monde en reprend les paroles comme certaines chansons D'Indochine ou autre. De là savoir que c'est Plastic Bertrand et que ce serait du punk, c'est une autre histoire.
les Ramones continuent à vendre toutes sortes de gadgets qui fleurissent sur le sac de nos ados à côté du A (voilà qui devrait faire grand plaisir aux survivants :mrgreen: ) et certains de leurs titres restent des classiques.
Citer :
Même la chanson française actuelle reste durablement marquée par le passage du punk, tout genre confondu.
Si vous pouviez argumenter un peu car là, à part le souvenir douloureux d'une canette, je ne vois vraiment pas comment le punk a marqué la chanson française !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Jan 2011 19:52 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 08 Déc 2010 22:24
Message(s) : 45
Savinien a écrit :
Citer :
Jean-Christophe a écrit:
Ce qui est sûr c'est que dans quelques siècles, l'histoire retiendra plus Plastic Bertrand que les Ramones ou les Bérus ! (plus de sources qui traînent...)

Ca m'étonnerait franchement...
Pour les Béru, je ne m'avancerais pas mais alors là, pas du tout et je ne prendrais certainement pas le risque d'extrapoler à partir de mon expérience personnelle. Ce genre de musique ne s'apprécie pas si facilement et ne correspond pas du tout à ce qu'aiment les Hits Parades.Mais si j'extrapole :oops: : Les Bérus sont très vaguement connus par leur réputation mais ne sont plus du tout écoutés et ne figure que très rarement dans les mp3. C'est un peu le genre de groupe que l'on montre une fois sur Youtube aux copains comme on exhibait jadis la femme à barbe.
Non, ils sont réservés à un cénacle d'initiés. Connaître les Bérus, les écouter et les avoir sur son mp3 est soit le bon moyen de jouer l'original devant les filles (Les Garçons bouchers/Pigalle passent mieux ;) ), soit le moyen de se reconnaitre entre gens de goût si je puis dire.
Ca plane pour moi, lui est encore très souvent repris. C'est même devenu un classique et il se retrouve dans les mp3, passe régulièrement dans certains types de soirées rock, étudiantes ou autre. Tout le monde en reprend les paroles comme certaines chansons D'Indochine ou autre. De là savoir que c'est Plastic Bertrand et que ce serait du punk, c'est une autre histoire.
les Ramones continuent à vendre toutes sortes de gadgets qui fleurissent sur le sac de nos ados à côté du A (voilà qui devrait faire grand plaisir aux survivants :mrgreen: ) et certains de leurs titres restent des classiques.
Citer :
Même la chanson française actuelle reste durablement marquée par le passage du punk, tout genre confondu.
Si vous pouviez argumenter un peu car là, à part le souvenir douloureux d'une canette, je ne vois vraiment pas comment le punk a marqué la chanson française !


Alors, concernant le premier point... Vaguement connus pour leur réputation ? Ils ont inventé un jeu de scène, regarde quand les Inconnus font des reprises de musique, c'est influencé par la façon de jouer des Bérus, leur jeu de scène, la boite à rythme et un pseudo-rap avant l'heure. Les Bérus ont été parmis les premiers à installer en France une façon de tourner, un rejet des grosses salles et des trucs trop commerciales. Si j'extrapole (vu les quantités d'extrapolations que tu as balancé, je peux me permettre hein ;)), je dirais qu'ils ont été à l'avant-garde du phénomène des Rave, des Free Party. La gratuité, la solidarité, bases du mouvement qui aura ses heures de gloire dans les 90's.
Tu vois par ton côté de la lorgnette, Youtube/mp3, la musique pour draguer. Tu as écouté Porcherie, Pavillon 36, Vive le Feu ? Ca te semble des textes pour draguer de la minette ? Moi ça me semble des textes encore largement ancré dans la réalité sociale de notre pays.

Le truc, c'est que selon moi, l'impact d'un groupe ne se mesure pas à la quantité de Mp3 remplis. Ils sont peut être moins nombreux à connaître les Bérus (et encore, je ne crois pas connaitre une seule personne de mon entourage qui ne connaisse pas, ça va de 20 à 40 balais, tous milieux confondus), mais l'influence est autrement plus grande qu'un MP3 d'écouté en allant au boulot le matin. Tu voudrais dire que parce que plus de gens sont allés le voir, Titanic gardera une plus grande influence dans l'histoire du cinéma que Casablanca ? Qu'Humphrey Bogart sera dépassé par Di Caprio car ce dernier est présent dans plus de clé usb ? Connaitre et écouter les Bérus, c'est comprendre les textes, c'est danser jusqu'à la transe, c'est faire les fous. C'est une musique qui se vit, pas qui se consomme ;)
Tout ça pour dire que les gens qui ont écouté les Bérus ne sont pas près de l'oublier, je ne parle même pas des chanceux qui les ont vu en concert ( :'( ), et ça fait intimement parti de leur patrimoine musical. C'est une musique, un groupe qui laisse une trace. Je n'écoute plus beaucoup de punk, et cela depuis des années, mais un morceau des Bérus (et ils sont autrement plus nombreux que le pauvre single qui a fait la gloire de Plastic Bertrand) ça se garde en tête, ça ne s'oublie pas, et ce, non pas à cause d'un rythme facile, d'une mélodie bateau... Ca ne s'oublie pas car ça marque une pensée, c'est une époque de notre vie, c'est marqué idéologiquement, c'est inscrit dans l'Histoire de la musique française.

Personnellement, quand je fais découvrir la musique française à des amis étrangers, je ne peux passer outre Brassens ou les Bérus, je place ça sur le même stade. Non pas au niveau du talent, mais c'est générationnel, c'est riche, c'est puissant. C'est tout simplement français, dans les thèmes, les jeux de mots, les attitudes...


Sur l'impact dans la musique française actuelle ? Ya qu'à voir les Ogres de Barback qui reprennent "Salut à toi" en hommage, ou encore plus présent, toute cette vague du mélange punk-rap qui tourne énormément et qui voit naitre beaucoup de groupes ces temps-ci... La Phaze ou les groupes du collectifs Qhuit, Svinkels ou TTC en tête, qui affirment haut et fort qu'entre l'héritage Beastie Boys et Bérus, ils ne voulaient pas trancher. Je ne parle pas de tous les groupes de punk amateur, les plus nombreux... Ca existe, c'est pas parce que tu ne considères la musique qu'à travers la radio ou les dates des grandes salles que tu peux déconsidérer le mouvement amateur, propre à toucher également une grande quantité de gens, et de façon plus profonde qu'un passage radio.
L'héritage des Bérus n'est pas seulement purement musical, c'est un sillon de liberté qui a été tracé. Après les Bérus, le rap devient possible, puisque les Bérus ont participé à habituer les gens à ces longs textes déclamés rapidement, des textes agressifs, provoquants, revendicatifs, politiques ou rigolards. Combien de groupes de musique se sont formés après les Bérus, décomlexés par ces fous-furieux qui font de la musique sans savoir jouer, sans démarcher de grandes majors, sans passer à la radio, mais seulement animés de leur rage, aidés de leur bande de potes et ayant comme seuls objectifs de faire du bruit, s'éclater, emmerder les cons et boire de la bière à l'oeil ?

Tiens, t'en connais beaucoup des groupes français ou étrangers qui sont tellement entrés dans la tête des gens qu'on les appelle par un surnom ? Les Bérus... C'est bien la preuve qu'ils ont été, eux, leur musique, leur radicalité, leurs textes, ingérés et assimilés. Qui aujourd'hui pourrait les appeler "Béruriers Noirs" ? Personne...

Ah si, ceux qui les montrent sur Youtube pour draguer de la minette en se faisant passer pour cultivé B)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB