Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Johnny Hallyday
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=87&t=25617
Page 1 sur 7

Auteur :  Azur [ 18 Sep 2010 17:12 ]
Sujet du message :  Johnny Hallyday

Johnny Halliday est l'un des rares chanteur populaire dont la réussite s'étale sur une distance de 50 ans des années 1960 à aujourd'hui.
Quelles sont les raisons d'un tel succès que n'ont pas connu d'autres chanteurs populaires qui ont fini par connaitre le déclin ?

L'aide apportée par certains paroliers peut-être ?
La reprise de tubes internationaux ?

Auteur :  Mécène [ 18 Sep 2010 17:44 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Halliday

Johnny Hallyday a bénéficié de l'entrée de la France dans une culture de masse, se traduisant par des magazines et des émissions très populaires (Salut les copains, qui, magazine, se vend à un million d'exemplaires; l'émission télévisée Âge tendre et tête de bois) qui contribuent à faire, sur l'exemple américain, des artistes français de véritables idoles chez les jeunes. Un "star system" se noue autour de ces chanteurs et de ces groupes français qui suscitent l'enthousiasme d'une jeunesse aspirant à un changement de mœurs et se cherchant une identité outre-mer. Dans les années 1980, cette génération, qui arrive doucement à la quarantaine, se rattache à cet idéal des années "Salut les copains", et perpétuent cette image en l'idéalisant. Johnny Hallyday, qui avait commencé sa carrière alors qu'il n'était encore qu'un jeune homme, va rester, par une production discographique et une résistance physique importantes, sur le devant de la scène. Aujourd'hui, un film comme Jean-Philippe (2005), en imaginant sur le ton de la comédie un monde sans Johnny Hallyday comme un monde fou, témoigne de sa notoriété.

Auteur :  Polycarpe de M. [ 18 Sep 2010 17:56 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Halliday

Johnny Hallyday, soit de sa propre initiative, soit de celle de son ancien producteur, a toujours su s'entourer de paroliers plus ou moins talentueux. Et le critère principal semble d'ailleurs être le fait que ces derniers connaissent un certain succès. Cela peut en partie expliquer son succès.

Auteur :  Robert Spierre [ 28 Oct 2010 15:58 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Johnny a été créé par le business français qui cherchait un équivalent francophone à Elvis.
D'ailleurs, et c'est révélateur, histoire de faire fonctionner le "mythe" américain, lors d'une de ses premières interviews télé, le présentateur demande ironiquement à Johnny, "Hallyday, ce n'est pas votre vrai nom ?", et il répond "si, mon père est américain" :rool: .

Dès le départ, ce personnage s'est construit sur un mensonge.
Johnny est passé par toutes les modes, s'accrochant comme un chien à son os.
Il se moque des cheveux longs, puis chante "Jésus Christ est un Hippie" :mrgreen:, va imiter Mad Max sur scène :
Image etc.

Il a même enregistré un concept-album, hommage à Shakespeare : Image.

Ce qui est incroyable, c'est qu'il soit devenu une sorte de représentation du Rock'n'Roll (?) en France alors que ceux qui ont créé ce genre musical, c'est-à-dire les Anglo-Saxons, n'en ont strictement rien à foutre : il suffit d'imaginer un texan surnommé Maurice Trenet avec un canotier sur la tête qui chanterait "Les P'tits gars de Ménilmontant" pour comprendre l' "image" de Jauni.

Auteur :  José [ 28 Oct 2010 16:26 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Le personnage de Johnny Hallyday m'intéresse très peu. Mais la "thèse" de Robert Spierre (clone d'Elvis, mythe américain, mensonge...) est sans doute un peu courte et peut-être trop hargneuse pour expliquer 50 ans de longévité.

Auteur :  Polycarpe de M. [ 28 Oct 2010 18:31 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

A noter que Johnny est devenu un vrai mythe français, pour s'en convaincre il suffit de visiter le site des Archives de France et de trouver le Comité aux célébrations nationales, qui établit la liste par an des anniversaires à fêter (naissance, décès, etc.). L'année prochaine, Dans l'ensemble des événements est inscrit les 50 ans du premier concert de Johnny....

Auteur :  Barak Obamo [ 28 Oct 2010 22:41 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Comme le dit Cali : "combien de jours de deuil à la mort de Johnny ?" :mrgreen:

Auteur :  Cuchlainn [ 28 Oct 2010 22:59 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Je crois qu'à la mort de Johnny, ceux qui ne s'intéressent pas à ce personnage auront comme seule ressource d'aller passer une quinzaine à la base Dumont-d'Urville ou aux Crozet.
Bon. Que Johnny se soit "lancé" avec une américanisation de pacotille, au début, qu'il soit proche du pouvoir, à la fin, n'explique absolument pas l'ampleur ni la durée de son succès. Comme d'autres, je me fiche éperdument du chanteur, son oeuvre me laisse totalement indifférent, mais j'aimerais comprendre quels sont les ressorts de cette popularité. Un artiste bidon ne peut pas rester en haut de l'affiche plus de quelques années, en aucun cas franchir les générations.

Auteur :  Narduccio [ 29 Oct 2010 0:01 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Lui, ou son entourage, a toujours su rebondir. En fait, ce qui frappe c'est sa "sincérité". Chaque nouveaux Johnny Hallyday, chaque fois qu'il change de style musical et qu'il évolue, chaque fois cela est sincère. D'autres ont essayé de s'adapter aux modes et en dehors de leurs styles originaux, ils semblaient empâtés, mal à l'aise. Johnny se met au service de la chanson qu'il interprète et il en fait sa chose. Il n'essaye pas de la transformer dans son style. C'est difficile a expliquer : quand il fait du rock, c'est du rock; quand il chante du blues, c'est du blues; il chante de la pop et c'est de la pop. ET pourtant, c'est toujours du Johnny. Ce n'est pas du Johnny chantant du pop, du blues, du rock. C'est l'un des seuls chanteurs que je connaisse qui a cette capacité. On entend n'importe quelle chanson de Johnny, même si on ne le sait pas, et pourtant, on sait tout de suite que c'est lui qui chante. Et pourtant, il ne trahit pas la chanson en la pliant à son style.

Auteur :  Alfred Teckel [ 29 Oct 2010 0:19 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Barak Obamo a écrit :
Comme le dit Cali : "combien de jours de deuil à la mort de Johnny ?" :mrgreen:


En même temps, Cali - Johnny, même combat. Autre temps, autres moeurs, même "rébellion" d'opérette.

Sinon, j'aime bien la chanson des Fatals Picards "Le jour de la mort de Johnny". Elle résume la position de la plupart des gens à l'égard de ce chanteur je crois: un peu moqueur, un peu admiratif...

Auteur :  Robert Spierre [ 29 Oct 2010 7:14 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

"La Mort à Johnny" - LA BLANCHE

http://www.youtube.com/watch?v=8HQAApSwE14

Image

Auteur :  Alfred Teckel [ 28 Nov 2010 15:46 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Une remarque qui ne va peut-être pas apporter grand chose à la question, mais il semble que Johnny au tout début de sa carrière avait au moins son succès dans "l'espace francophone" au sens large, à savoir l'ancien empire colonial.

Pour témoignage, dans les nombreux courriers des lecteurs échangés dans La dépêche du Cambodge au cours de l'année 1962, et consacrés, en gros à la question essentielle "pour ou contre le twist?", on parle beaucoup, aux côtés des grands chanteurs américains les plus prestigieux, de notre Johnny, alors au tout début de sa carrière.


Lettre d'un lycéen, 12 juin 1962:
"Je n'ai jamais assisté aux exhibitions de V. Taylor, J. Halliday, E. Presley, mais je me rappelle avoir lu beaucoup de reportages dans "Jours de France" ou "Paris-Match" et vu parfois au cinéma dans "Gaumont Actualité" qu'à chaque représentation de Twist ou de Rock il faut immobiliser une force considérable de police pour assurer l'ordre et la discipline, et rares sont les représentations qui se passent sans bagarres et sans dégâts."

La photo illustrant cet article montre Johnny Halliday à genoux, avec comme légende "Voici un twister".

Image

Auteur :  surcouf57 [ 16 Fév 2013 19:24 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

Quant à moi , je pense que la réponse est complexe : énergie, reprises des tubes américains , paroliers de talent , faculté d'adaptation , jeunisme , succès très jeune et au bon moment , etc ....

Cependant , je me dois dire que je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui ne préférait pas Eddy Mitchell à Johnny Halliday ! Allez comprendre !

Je suis un mordu d'un autre mythe : Johnny....Cash. ;) ;) ;)

Auteur :  Francky22 [ 26 Mars 2013 11:51 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

On se moque souvent de Johnny (qui a clairement été "la chose" de ses producteurs et maisons de disques) mais il ne faut pas oublier qu'il a un amour sincère pour le Rock et que certains de ces albums sont de grandes qualités : je pense notamment à ses albums avec le guitaristes américain Mick Jones (futur leader de l'excellent groupe de rock/hard FM Foreigner), comme "Rivière ouvre ton lit" qui dans une veine hard rock de la fin des 60's est d'un excellent niveau (et reconnu comme tel même à l'étranger).

Auteur :  jibe [ 26 Mars 2013 13:53 ]
Sujet du message :  Re: Johnny Hallyday

@Alfred Teckel, j'aime bien cette photo car elle reflète le Johnny de ses débuts, pas encore marionnette des marchands de disques, bon chic, bon genre et garçon très timide en dehors de la scène. Je l'ai rencontré pour la première fois en 1960, un concert oublié au cinéma "Le Paris" à Clermont-Ferrand : il s'y produisit dans le cadre de... l'arbre de Noël de l'orphelinat de la Police. Ce n'était pas Bercy, ni le Stade de France !

Page 1 sur 7 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/