Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Les 'mots bleus' de Christophe
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=87&t=29988
Page 1 sur 2

Auteur :  RAPTOR [ 12 Avr 2012 20:28 ]
Sujet du message :  Les 'mots bleus' de Christophe

Cette célèbre chanson est sortie en 1975.
Comment a t-elle été reçue, quel impact a t-elle eu à l'époque ?

Voir http://www.youtube.com/watch?v=-jWsGEjk ... re=related

Auteur :  Narduccio [ 12 Avr 2012 21:09 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

RAPTOR a écrit :
Comment a t-elle été reçue, quel impact a t-elle eu à l'époque ?


Et ben les garçons la mettaient dans les boums parce qu'ils espéraient emballer et parfois ça fonctionnait. lol lol lol
Parfois pas :((

En fait, ça marchait mieux avec mon copain Jean-Claude qu'avec moi. Mais Jean-Claude, emballait presque avec n'importe quoi comme chanson. Je me demande bien pourquoi ? Nous, quelque soit la chanson, on se prenait des vestes. :mrgreen:

Auteur :  Hugues de Hador [ 13 Avr 2012 7:41 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Bonjour

Je dois être un peu plus jeune que vous, Narducio. En effet, c'est avec "We are the Champion" des Queen que j'emballais les filles !!!!! (parfois).

Bien à vous

Concernant Christophe : http://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_%28chanteur%29

Je ne sais pas si la chanson a eu un énorme impact sur la société de l'époque mais elle a permis à Christophe de relancer sa carrière .

Si vous aimez cette chanson, voici la version de Bashung -> http://www.youtube.com/watch?v=o--0vKDr9lw

Bien à tous.

Auteur :  René Fonck [ 13 Avr 2012 7:51 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Hugues de Hador a écrit :
Bonjour

Je dois être un peu plus jeune que vous, Narducio. En effet, c'est avec "We are the Champion" des Queen que j'emballais les filles !!!!! (parfois).


Comment peut-on emballer avec une chanson de stade ?

Auteur :  Hugues de Hador [ 13 Avr 2012 8:07 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

René Fonck a écrit :
Comment peut-on emballer avec une chanson de stade ?


Parce qu'en 1977, pour moi (et mes potes) c'était surtout un terrible slow !!!!

Mais bon, on est un peu HS !!!

Auteur :  johnmar [ 19 Avr 2012 10:54 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Bonjour,


Je ne sais pas comment as été recu cette chanson, surement un tube pour minette...Alain bashung l'a reprise peu aprés, ce qui a du donner un coté hype.
Quoiqu'il en soit Christophe a bien su rebondir, en nous offrant des musiques de qualités depuis le debut des années 2000. Je l'ai vu en concert, ce n'était le bal musette, il y avait une atmosphère diurne, intime, electrisante, avec des musiciens au top, jouant les morceaux de l'album aimer ce que nous sommes sorti en 2008. J'adhère vraiment et vous recommande de vous penchez sur la fin de carrière (2002-2012) de ce dandy.

Auteur :  René Fonck [ 19 Avr 2012 12:21 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Quand je le vois chanter en direct à la télévision, j'ai souvent l'impression qu'il chante faux.

Auteur :  gaete59 [ 21 Avr 2012 23:30 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Pour être de la même génération que Narduccio, la chanson m'a emballée mais rien que pour ses paroles. La musique me plaisait, j'avais le double 33 tours et préférait nettement "Les Paradis Perdus" ou "Senorita" mais "Les mots bleus" étaient à vous lire aussi érotique que "Le coup de soleil"' de Cocciante.
@ Nardu :

Pas de problème, il faut écouter Bénabar et ses "râteaux"...

Je me souviens simplement que cette chanson était battue en brèche par "Rain and Tears" et autres. On était encore traumatisé par notre petite enfance et le cri déchirant "Aline" alors, pour "Les mots bleus", "Aline" devait être revenue pour les écouter et Christophe devait s'attendre à un nouveau cri de détresse. lol lol
A noter que pour la génération 59, le français ne portait pas à l'âme.

Je constate que les années passant, on ne jure de rien avec "We are the champions" : rien qu'un essai sur ce style de paroles eut été rédhibitoire de "mon temps" mais bon "The show must go on...." 8-|

J'ai toujours beaucoup apprécié le duo Christophe/Jarre. La reprise de Bashung, j'aime bien évidemment étant fan de Bashung mais la musique de Christophe avait quelque chose d'innovant dans ces années là ! ;)
Le personnage aussi se démarquait, c'est aussi ceci qui rendait "les mots bleus" un peu moins "ridicules" que ne le disait le chanteur : "... La phrase inutile qui briserait l'instant fragile..." on sent le crescendo avec "...Je l'appellerai sans la nommer, je suis peut être démodé...", maintenant le vent d'hiver qui souffle en Avril m'avait un peu agacée car chacun sait qu'en avril, on ne se découvre pas d'un fil... Mais bon le rattrapage est excellent avec "... la rancoeur subtile qui ternit l'instant fragile..." C'était top, d'autant plus que même la compréhension était un peu voilée comme la voix de l'interprète. "Les fleurs qui poétisent" étaient un bon départ et alors "...l'absence de protocole..." le bouquet final pour l'époque où tout n'était encore que protocole malgré le passage de 68. Ce style de protocole fonctionne toujours, j'ose le croire... ;)
Pour une fois qu'un homme osait anticiper un superbe râteau et le geindre sur une musique assez personnelle : c'était plus agréable à écouter qu'à danser, au moins le rêve n'était pas rompu comme dans le sketch de Bedos/Daumier : le slow... %1

Auteur :  Hugues de Hador [ 22 Avr 2012 13:06 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Bonjour

René Fonck a écrit :
Hugues de Hador a écrit :
Bonjour

Je dois être un peu plus jeune que vous, Narducio. En effet, c'est avec "We are the Champion" des Queen que j'emballais les filles !!!!! (parfois).


Comment peut-on emballer avec une chanson de stade ?



gaete59 a écrit :
Je constate que les années passant, on ne jure de rien avec "We are the champions" : rien qu'un essai sur ce style de paroles eut été rédhibitoire de "mon temps" mais bon "The show must go on...."


Je trouve les interventions de René Fonck et de Gaete59 particulièrement intéressantes.
J'avais déjà voulu faire ce HS dés la remarque de René Fonck ...


Voilà bien quelques unes des grandes difficultés de l'historien :

- Remettre en contexte
- Comprendre ce que l'événement voulait dire à l'époque et selon les circonstances.

Voyez comme les choses peuvent s'analyser de manières différentes à 30 ans de distance et avec des personnes ayant vécu l'événement et toujours en vie.

Que penser des événements vieux de 100, 200, 300, 500, 1000 voir plus ??

Bien à tous.

Auteur :  gaete59 [ 22 Avr 2012 13:54 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Hugues de Hador a écrit :
- Remettre en contexte
- Comprendre ce que l'événement voulait dire à l'époque et selon les circonstances.

Voyez comme les choses peuvent s'analyser de manières différentes à 30 ans de distance et avec des personnes ayant vécu l'événement et toujours en vie.

Que penser des événements vieux de 100, 200, 300, 500, 1000 voir plus ??

Bien à tous.


Bonjour,

Exactement et les analyses d'Historiens sont quelquefois ahurissantes lorsque vous avez vécu certaines périodes ou côtoyé certains résistants assez connus ou encore des personnes ayant connu la déportation voire les deux...
Il existe comme une incompréhension que l'on balaie sous le tapis en estimant que l'Histoire ne peut être analysée que de manière "scientifique". Seulement dans l'Histoire, certaines décisions prises ne furent pas le fruit d'une démarche scientifique chez le décideur mais psychologique et étayée bien souvent par son parcours personnel.
Je compte toujours avec ce paramètre, c'est aussi pour cela que jamais je n'oserai classer mes posts d'intervention sur l'Histoire. Mes posts ne sont que le fruits de lectures additionnés avec une démarche de compréhension en rapport avec les personnages historiques. L'Histoire n'existerait pas sans ceux qui la font.
Là encore, un livre comme "La part de l'autre" qui est pour moitié un roman me parait intéressant à lire, peut être même plus que de regarder la Xème rediffusion d'Apocalypse. Les faits, les images nous finissons par les connaître "par coeur".
Qu'est-ce donc qui fait la différence sinon la personne.
J'en veux pour preuve le rapport qu'Hitler entretiendra toujours avec sa "demi famille" et les rapports bien différents d'un homme comme Staline avec sa propre famille.
Autant Hitler se montrera plus que compréhensif avec l'un de ses neveux, sa demi-soeur étant la "gouvernante" du Berghof jusqu'à ce qu'Eva Braun exige son renvoi autant le "Staline intime" laisse plus qu'interrogatif...

Bien à vous.
g

Auteur :  gaete59 [ 10 Jan 2014 21:18 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Hugues de Hador a écrit :
Je ne sais pas si la chanson a eu un énorme impact sur la société de l'époque mais elle a permis à Christophe de relancer sa carrière .
Si vous aimez cette chanson, voici la version de Bashung -> http://www.youtube.com/watch?v=o--0vKDr9lw

Christophe n'a eu nul besoin de relancer sa carrière car il n'a pas de "plan de carrière". Il travaille avec des musiciens comme Jarre et autres. Bashung a d'ailleurs beaucoup appris à son contact, ils furent très proches un moment. On le sent dans la musique de Bashung parfois, ça fait un peu "pompé".
D'ailleurs la reprise des "mots bleus" était présentée par lui comme un hommage, un remerciement.
Christophe s'intéresse plus à la musique, aux sonorités. Il a abandonné la chanson et je reconnais aussi que parfois, il chante faux. C'est un musicien atypique et les nouvelles techniques musicales l'ont toujours intéressés. Je pense à "senorita" ou "les paradis perdus" : il ne faut pas analyser les paroles, la musique seule suffit. Pour l'époque c'était très innovant. Maintenant pour "l'emballage", j'ignore... Mais j'ai du mal à imaginer sur du Queen et surtout sur "We are the champions".
Etant fan de Freddie Mercury, d'autres titres sont plus appropriés comme "These are the days of our lives", "Who wants to live forever"... Mais la chanson de stade... :-$
C'est étonnant d'ailleurs car si l'on traduit les paroles, ce n'est pas spécialement une chanson "de stade". Les personnes ont dû s'arrêter au titre... :mrgreen:

HS : j'ai lu le livre "La part de l'autre", j'ai beaucoup aimé, vraiment beaucoup, il laisse un questionnement source de réflexion(s).

Auteur :  Narduccio [ 10 Jan 2014 21:29 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

gaete59 a écrit :
Il travaille avec des musiciens comme Jarre et autres.


Jean-Michel Jarre a été un parolier pour Christophe, pas un musicien.

Auteur :  gaete59 [ 10 Jan 2014 22:08 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

Narduccio a écrit :
Jean-Michel Jarre a été un parolier pour Christophe, pas un musicien.

Je me suis mal exprimée, toutes mes excuses.
Tous deux ont fait de multiples chansons ensemble. J'imagine que ceci crée une symbiose entre le parolier, le musicien d'autant plus lorsqu'il est l'interprète. C'est en ceci que je trouve que Christophe est un bon musicien (Mamo, Mickey, La mélodie) et très à la recherche de nouvelles sonorités -pour l'époque de la sortie des albums en question-.
Bashung ne s'y est pas trompé et sur les paroles d'autres tel (Bergman), sa musique parfois s'approche de celle de Christophe.

Auteur :  Hugues de Hador [ 11 Jan 2014 7:57 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

gaete59 a écrit :
Etant fan de Freddie Mercury, d'autres titres sont plus appropriés comme "These are the days of our lives", "Who wants to live forever"... Mais la chanson de stade...


Je ne connais pas votre age, mais je vous assure, Gaete59 qu'en 1977, 78, 79 ou 80, "We are the Champion" était une chanson qui passait dans les "Boums" en Belgique et qui était utilisée comme un super slow.
Une autre chanson tirée du même album -> "spread your wings" était aussi un super slow.

De quant date la "reprise" de "We are the Champion" pour le foot ???

Bien à vous.

Auteur :  AnonymeJ [ 11 Jan 2014 8:48 ]
Sujet du message :  Re: Les 'mots bleus' de Christophe

gaete59 a écrit :

Là encore, un livre comme "La part de l'autre" qui est pour moitié un roman me parait intéressant à lire, peut être même plus que de regarder la Xème rediffusion d'Apocalypse. Les faits, les images nous finissons par les connaître "par coeur".
Qu'est-ce donc qui fait la différence sinon la personne.
J'en veux pour preuve le rapport qu'Hitler entretiendra toujours avec sa "demi famille" et les rapports bien différents d'un homme comme Staline avec sa propre famille.
Autant Hitler se montrera plus que compréhensif avec l'un de ses neveux, sa demi-soeur étant la "gouvernante" du Berghof jusqu'à ce qu'Eva Braun exige son renvoi autant le "Staline intime" laisse plus qu'interrogatif...

Bien à vous.
g


Haha. Parvenir à placer le petit moustachu dans un fil consacré à Christophe et l'une de ses bluettes, alors là, je dis bravo ! ;)

Page 1 sur 2 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/