A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 16 Juil 2018 19:31

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 28 Oct 2017 13:23 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2000
Bonjour

Après le décès, cette année, de Chuck Berry, le 18 mars 2017, voici Fats Domino qui nous quitte le 24 octobre 2017.

Grande figure du jump blues il est un des personnages-clé de la transition entre le rhythm and blues et le rock 'n' roll. Et surtout un des pionniers de la soul music de la Nouvelle-Orléans. Il illustre parfaitement le phénomène du crossover où des produits musicaux conçus par des Noirs, pour des Noirs, deviennent des succès de l'univers blanc.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Oct 2017 13:35 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
En fait, cette année c'est les 2/3 de la trilogie de chanteurs et musiciens noirs qui sont à la racine du rock'n roll qui viennent de disparaitre. Le troisième étant Little Richard. Mais effectivement, ces musiciens furent aussi à la racine de la soul music et d'une partie de la musique de variété américaine des années 60-70, quelle soit blanche ou noire

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2017 15:05 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 05 Sep 2010 13:22
Message(s) : 443
Localisation : Belsa
A titre de curiosité, il convient de souligner qu'il était issu d'une famille créole francophone et catholique, et que par son ascendance maternelle il était issu d'une communauté originaire d'Alsace ayant immigrée dans le courant du XVIIIe siècle !

C'est pour faciliter son intégration que ses parents optèrent pour l'anglais pour éduquer tout la fratrie.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2017 18:49 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2000
De là à dire que le "Rock'n Roll" a été "inventé" par un Alsacien !!! lol lol lol >:)

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2017 19:15 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1418
Localisation : Orne
Une petite erreur s'est glissée dans le titre du topic car il faut écrire un "s" à la fin de "Fats". Ce surnom lui a été donné par Billy Diamond, le chef d'un groupe de la Nouvelle Orléans, qui l'a vu jouer à ses débuts, et qui trouvait qu'il ressemblait à Fats Waller et à Fats Pichon, deux autres pianistes noirs plus âgés et plus connus que lui à l'époque. Une autre célébrité plus ancienne surnommée Fats était le joueur de basket Clarence Fats Jenkins. Ce dernier n'était pas très gros puisqu'il faisait environ 75 kg pour 1 m 80. Par contre il était réputé pour sa vitesse.

D'où, je devine, sans preuve, que le surnom de "Fats" serait un amalgame entre "fat" (gros) et "fast" (rapide). Fats Domino jouait peut-être avec une grande célérité au début de sa carrière, même s'il obtint son grand succès en 1956 en vendant cinq millions de disques pour un titre relativement lent : "Blueberry Hill".

L'année d'avant, en 1955, une chanson de Fats Domino, pas encore célèbre, fut chantée par Pat Boone. Fats Domino réagit, aidé par d'autres opposants au chanteur blanc. Depuis lors, Fats Domino fut souvent cité pour illustrer un racisme supposé entre certains rockeurs américains de couleurs différentes. Son statut de victime lui attira beaucoup de sympathie, surtout en Angleterre où les média se gardèrent bien de parler de ses petits défauts, tel que son alcoolisme et son infidélité. Au contraire, Pat Boone, aggrava son antipathie auprès de la presse libérale (de gauche) en faisant campagne pour Ronald Reagan en 1966 et 1970.

D'où je devine, sans preuve, que ce serait la raison pour laquelle on accuserait Pat Boone d'avoir non seulement volé la chanson de Fats Domino, mais en plus d'avoir changé son titre pour la rendre plus politiquement correcte, en remplaçant "Ain't that a shame" par "Isn't that a shame" (comme le prétend Wikipedia en français, https://fr.wikipedia.org/wiki/Fats_Domino , soi-disant en se référant au biographe Rick Coleman), alors qu'on peut facilement entendre le titre chanté sans altération par Pat Boone sur Youtube, et que la page de Wikipedia en anglais ne parle pas d'un changement de "Ain't" en "Isn't".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2017 19:42 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Oliviert a écrit :
L'année d'avant, en 1955, une chanson de Fats Domino, pas encore célèbre, fut chantée par Pat Boone. Fats Domino réagit, aidé par d'autres opposants au chanteur blanc. Depuis lors, Fats Domino fut souvent cité pour illustrer un racisme supposé entre certains rockeurs américains de couleurs différentes. Son statut de victime lui attira beaucoup de sympathie, surtout en Angleterre où les média se gardèrent bien de parler de ses petits défauts, tel que son alcoolisme et son infidélité. Au contraire, Pat Boone, aggrava son antipathie auprès de la presse libérale (de gauche) en faisant campagne pour Ronald Reagan en 1966 et 1970.

D'où je devine, sans preuve, que ce serait la raison pour laquelle on accuserait Pat Boone d'avoir non seulement volé la chanson de Fats Domino, mais en plus d'avoir changé son titre pour la rendre plus politiquement correcte, en remplaçant "Ain't that a shame" par "Isn't that a shame" (comme le prétend Wikipedia en français, https://fr.wikipedia.org/wiki/Fats_Domino , soi-disant en se référant au biographe Rick Coleman), alors qu'on peut facilement entendre le titre chanté sans altération par Pat Boone sur Youtube, et que la page de Wikipedia en anglais ne parle pas d'un changement de "Ain't" en "Isn't".


C'était une pratique assez usuelle à l'époque. Et on connait pas mal de chansons de blues et de rythm'n blues qui ont leur pendants country ou rock. Mélodie quasi similaire, un accompagnement adapté au style concerné. En fait, l'affaire entre Fats Domino et Pat Boone fut l'un des premiers cas où des musiciens noirs ont osé s'élever contre cela. A l'écoute des 2 disques, il est vrai que les similitudes "sautent" à l'oreille. Même si la version "Pat Boone" est plus "classique", moins jazzy. Mais, quelque chose avait changé par rapport aux années 40 où cela était plus courant, c'est que des ados blancs avaient commencé à écouter des chaines de radios noires...

Mais, et c'est là où l'affaire devient plus compliquée, c'est que certaines chansons ont été régulièrement reprises et adaptées au goût de l'époque. Il est donc difficile pour certains titres du blues ou du jazz de trouver la version originale. Certaines mélodies remontent au XIXème siècle, passant parfois du religieux au divertissement et vice-versa

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2017 23:37 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Jan 2007 8:51
Message(s) : 904
Oliviert a écrit :
il obtint son grand succès en 1956 en vendant cinq millions de disques pour un titre relativement lent : "Blueberry Hill".



Il faut préciser toutefois que ce succès est une reprise des années 1940 :

Wikipédia a écrit :
Blueberry Hill est une chanson écrite par Al Lewis et Larry Stock et composée par Vincent Rose. Elle a été enregistrée pour la première fois en 1940 et a été par la suite reprise par de nombreux artistes. La version la plus connue est celle de Fats Domino, parue en 1956 et devenue un succès international (elle est classée 81e dans la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps établie par le magazine Rolling Stone en 2003).


On peut d'ailleurs s'amuser a chercher ce titre sur Youtube comme je l'ai fait et on tombe sur une multitude d'artistes (ou autres) jusqu'à nos jours qui ont interprété cette chansons (de Johny à Poutine...). L'interprétation la plus connue étant indéniablement celle de Fats Domino.

_________________
«Κρέσσον πάντα θαρσέοντα ἥμισυ τῶν δεινῶν πάσκειν μᾶλλον ἢ πᾶν χρῆμα προδειμαίνοντα μηδαμὰ μηδὲν ποιέειν»
Xerxès, in Hérodote,

Ἐφελκυσάμην δὲ οὔτινα Μοῦσαν ὀθνεία.
Théocrite, Ep. XXII

«L'Empereur n'avait pas à redouter qu'on ignorât qu'il régnait, il tenait plus encore à ce qu'on sût qu'il gouvernait[...].»
Émile Ollivier, l'Empire libéral.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Nov 2017 10:46 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15975
Localisation : Alsace, Colmar
Oulligator a écrit :
Oliviert a écrit :
il obtint son grand succès en 1956 en vendant cinq millions de disques pour un titre relativement lent : "Blueberry Hill".



Il faut préciser toutefois que ce succès est une reprise des années 1940 :

Wikipédia a écrit :
Blueberry Hill est une chanson écrite par Al Lewis et Larry Stock et composée par Vincent Rose. Elle a été enregistrée pour la première fois en 1940 et a été par la suite reprise par de nombreux artistes. La version la plus connue est celle de Fats Domino, parue en 1956 et devenue un succès international (elle est classée 81e dans la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps établie par le magazine Rolling Stone en 2003).


On peut d'ailleurs s'amuser a chercher ce titre sur Youtube comme je l'ai fait et on tombe sur une multitude d'artistes (ou autres) jusqu'à nos jours qui ont interprété cette chansons (de Johny à Poutine...). L'interprétation la plus connue étant indéniablement celle de Fats Domino.


Pour ceux qui s'intéressent à la musique, et plus particulièrement les chansons, il y aurait pas mal de choses à dire sur les reprises. Il y a certaines reprises qui magnifient une chanson et qui l'ancrent dans l'imaginaire du public plus durablement que l'original. La liste de ces reprises "emblématiques" est assez longues. Et souvent quand on évoque tel titre, les gens pensent à la reprise, voire même croient que la reprise est l'original.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Nov 2017 11:47 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2000
Narduccio a écrit :
Pour ceux qui s'intéressent à la musique, et plus particulièrement les chansons, il y aurait pas mal de choses à dire sur les reprises. Il y a certaines reprises qui magnifient une chanson et qui l'ancrent dans l'imaginaire du public plus durablement que l'original. La liste de ces reprises "emblématiques" est assez longues. Et souvent quand on évoque tel titre, les gens pensent à la reprise, voire même croient que la reprise est l'original.


J'ai ouvert le post -> Chansons : reprises célèbres (mieux connues que l'originale)

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB