A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2018 13:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juil 2007 21:16 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Au XIXème siècle, "steppe" était parfois masculin...
S'agit-il, ci-dessus, de deux sonnets distincts?

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Juil 2007 22:53 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Oui, ces deux sonnets sont distincts par les chiffres romains "I" et "II". Ils sont sur deux pages qui se suivent. Le titre concerne uniquement ces deux sonnets qui se termine par un "décor graphique".

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juil 2007 21:52 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Supremes, Mr Postman, Old skool (album)

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juil 2007 22:22 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2004 15:03
Message(s) : 652
Localisation : PARIS
Deshays Yves-Marie a écrit :
A l'instar de la mémoire enfouie sur le disque dur d'un ordinateur, je suis intimement persuadé que :
Tout ce que nous faisons (et tout ce que nous ne faisons pas),
tout ce que nous disons (et tout ce que nous ne disons pas),
tout ce que nous écoutons (et tout ce que nous n'écoutons pas),
tout ce que nous pensons (et tout ce que nous ne pensons pas),
laisse des traces (fût-ce de manière inconsciente) au fond de notre psychisme... D'où la nécessité de se montrer vigilant et de faire preuve de discernement afin de ne pas s'exposer imprudemment à toutes espèces de pollution sonore ou autre ("On ne fréquente pas sans s'infecter la couche du divin", dixit Saint-John Perse).
Le "bon" goût se forme... ou se déforme!
En matière musicale, certaines oeuvres révèlent l'intégralité de leur substance dès la première audition ; les auditions suivantes donnent alors l'impression de répétitions fastidieuses... D'autres oeuvres s'avèrent fécondes à chaque nouvelle audition dont aucune n'épuise jamais l'intégralité de la substance. Depuis des décennies, par exemple, je joue quotidiennement, entre autres morceaux, quinze des trente Inventions à 2 et 3 voix de Bach (les numéros impairs les jours impairs ; les numéros pairs les jours pairs) sans jamais me lasser et en découvrant chaque fois des trésors nouveaux...
"Sonate, que me veux-tu?" interrogeait Fontenelle. On pourrait lui répondre : "Rien de plus que de savoir m'écouter!".
Tout est là!

Entièrement d'accord.

PS: C'est toujours un plaisir de vous lire YMD.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Juil 2007 20:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 01 Nov 2006 16:49
Message(s) : 543
Localisation : Triangle des bermudes
Il y a là un mystère à découvrir :roll:
S'agit-il d'une plaidoirie pour la musique classique?

Allons, laissez vous tenter ;
Gorecki, Lento e Largo "tranquilissimo", sous la direction de Adrian Leaper.

_________________
Liberté, Egalité, Fraternité


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 31 Juil 2007 21:30 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
S'agit-il d'une plaidoirie pour la musique classique?
Qu'est-ce que la "musique classique"? Mozart et les autres n'ont jamais composé que de la "musique contemporaine"!

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2007 7:01 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Sep 2006 21:34
Message(s) : 380
Localisation : Berlin
Bonjour,

A vous lire les uns et les autres, cela me confirme qu'il y a deux catégories d'écoute et d'interprétation de la musique. D'abord ceux qui ont fait des études musicales et qui jouent d'un instrument et les autres les citoyens lambda, comme moi, sans aucune culture musicale, mais qui aime entendre telle ou telle oeuvre parce qu'elle fait naître une émotion.
J'en veux pour preuve la première fois que j'ai entendu " Didon et Enée " de Purcell, cette musique m'a émue, n'est-ce pas là le but premier du compositeur?
Sinon faire un choix est très difficile, j'apprécie beaucoup Schubert et je suis très musique française, Debussy, Ravel, Poulenc, Satie etc...

Cordialement.

_________________
_____________________________

ne nous prenons pas au sérieux, il n'y aura pas de survivant (A. Allais)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2007 9:39 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Juil 2007 16:34
Message(s) : 175
Rapentat a écrit :
Bonjour,

A vous lire les uns et les autres, cela me confirme qu'il y a deux catégories d'écoute et d'interprétation de la musique. D'abord ceux qui ont fait des études musicales et qui jouent d'un instrument et les autres les citoyens lambda, comme moi, sans aucune culture musicale, mais qui aime entendre telle ou telle oeuvre parce qu'elle fait naître une émotion.
J'en veux pour preuve la première fois que j'ai entendu " Didon et Enée


Je pense en effet que, comme vous l'avez dit, il y a différentes approches de la musique. En revanche, je pense également que, qu'elle que soit cette approche, il y a toujours recherche d'émotion, pour les uns et pour les autres.

Une mélodie très simple répétée sans cesse pourra faire jouir un type d'auditeurs autant qu'une musique complexe et réellement "comprise" (dans le sens théorie de la musique, une musique pouvant bien évidemment être comprise par n'importe qui) pourra en faire frissonner un autre de par sa structure théorique ou de par la virtuosité d'un musicien.

J'adore écouter les notes simples et efficaces des Beatles tout en frissonnant devant la musique sur-calculée de JS Bach ou devant la virtuosité de Glenn Gould.

_________________
Je ne suis pas cultivé, je suis curieux.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2007 19:46 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2007 5:47
Message(s) : 575
Localisation : Nouvelle-France
"...Qu'est-ce que la "musique classique"? Mozart et les autres n'ont jamais composé que de la "musique contemporaine"!..."

C'est toute la différence entre un pseudonyme et un surnom !

Les musiciens font de la musique contemporaine mais les peintres faisaient déja du cubisme , de l'expressionism etc.

Pour la musique dite classique il y a deux visions des choses , les gens " normaux " ( hé hé ) appellent classique toute musique d'avant le XX e siècle mais après la renaissance , bref tout ce qu'un orchestre symphonique peut se permettre de jouer ça inclut le baroque , le classique pointu , la musique romantique, les Strauss ( Johan et/ou Richard ) on s'en va a la buvette après le boléro de Ravel . Les gymnopédies ( 1887 ) sont classées musique moderne , et le sacre du printemps ( 1913 ) dans la section " musiques de fous " pas loin du heavy métal .

Les " maniaques " ( ho ho !) limitent le classique a la période de Mozart
a Beethoven , a quelques années près .

Corette et Boismortier sont repoussés dans le bac " proto-folk " , " musique de Noël " ou " en solde " .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 01 Août 2007 21:41 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
Pour la musique dite classique il y a deux visions des choses
Cher (chère?) Tourblanche,
On ne peut que vous laisser l'entière responsabilité des catégories bien tranchées que vous proposez en matière musicale... sans forcément vous emboîter le pas!
Mais il vaut mieux revenir au sujet liminaire sur les "oeuvres préférées", n'est-ce pas?

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Août 2007 4:56 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2007 5:47
Message(s) : 575
Localisation : Nouvelle-France
Olivier Quesnel dit Tourblanche , ( 1654-1719 ) maitre armurier , membre de la corporation des armuriers de Montréal (1676-1681)

Je répondais simplement a la question 'qu'est-ce que le classique "

Pour la question principale , j'aime donc le baroque pompier , le proto-folk
les racines de la musique traditionnelle , Corrette , Boismortier , Carpentier
J'aime la musique traditionnelle et la musique moderne d'inspiration traditionnelle , Blowzabella , et les vielleux contmporains . Et j'aime encore plus si ça se danse.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Août 2007 7:13 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
les racines de la musique traditionnelle, Corrette, Boismortier, Carpentier

Pour avoir très souvent interprété en concert les Quatre Suites de Pièces de Clavecin opus 59 (1736) de Joseph Bodin de Boismortier (1682-1765) ou les Concertos pour orgue et orchestre, opus 26 de Michel Corrette (1709-1795), je m'étonne (s'il s'agit bien des mêmes compositeurs que ceux que vous citez) que vous trouviez chez eux "les racines de la musique traditionnelle". Pour Corrette, en particulier, ce serait lui qui s'est inspiré de la musique traditionnelle plutôt que l'inverse...
Mais, après tout, qu'importent les classifications ?"A thing of beauty is a joy for ever" (John Keats)!
... et "If Music be the food of Love, play on!" (Shakespeare).

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Août 2007 18:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2007 5:47
Message(s) : 575
Localisation : Nouvelle-France
Aux archives d'ethnologies de l'université Laval , a Québec , il y a un fond appelé Marius Barbeau , qui contient des milliers de chansons et d'airs a danser , vous seriez surpris de constater combien de chansons traditionnelles on un air de famille avec des airs baroques connus .

Il y a un autre précédent , une ile au large de la Suède ( Solerund ?)
ou la musique traditionnelle locale était majoritairement composée d'airs baroques transmis oralement ( si on peut parler d'oralité chez les musiciens?)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 02 Août 2007 19:49 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 09 Août 2005 17:34
Message(s) : 3884
Localisation : Marseille
Citer :
musique traditionnelle locale majoritairement composée d'airs baroques transmis oralement (si on peut parler d'oralité chez les musiciens?)

Il est évident que l'on parle d'oralité chez les musiciens! C'est même là le premier mode de transmission des airs de musique.
C'est la musique dite "populaire" ("folk music" étymologiquement) et orale qui a influencé la musique dite "savante" et écrite, pas l'inverse!
Des mélodies comme "Greensleeves" nous sont parvenues à la fois, parallèlement, par transmission orale et par transmission écrite ; il est plus légitime de les attribuer à des auteurs anonymes populaires plutôt que de les imputer au premier musicien "savant" qui les a transcrites par écrit.
Vous comprendrez donc que je trouve paradoxal de parler de "proto-folk" (car ce qui est "folk", "populaire", étant à l'origine de tout, on ne voit pas bien ce qui aurait pu exister avant!...). Ne mettons pas la charrue devant les boeufs!

_________________
"Le doute est le premier pas vers la conviction" (al-Ghazali, mort en 1111).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 03 Août 2007 1:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Avr 2007 5:47
Message(s) : 575
Localisation : Nouvelle-France
Il y a deux théories qui s'opposent : Soit les compositeurs s'inspirent des musiques populaires , soit l'inverse .

Plusieurs compositeurs se sont effectivemment inspirés de musiques pôpulaires , ce serait le cas de Corette , parfois avec un effet pervers , tel Listz qui s'est inspiré de la musique Tzigane , croyant que c'était la musique traditionnelle du peuple Hongrois , il a été contredit par Kodaly qui était meilleur ethnomusicologue , mais les dommages étaient déja causés et c'est Kodaly qui a du s'exiler . Plus près de nous , les musiciens du groupe Kolinda
ont aussi du s"exiler pour enregistrer leurs disques , car ils ne pouvaient obtenir les authorisation nécessaire , le ministère de la culture considérant leur musique comme " trop slave et pas assez Magyare " , c'était l'époque des 33 tours et de l'Union Soviétique .

L'autre théorie , soutenue par l'ethnomusicologue Yves Guilcher qui soutient que le peuple s'est généralement inspiré des musiques qu'il entendaiet des danses qui voyait et en faisait la transmission de façon traditionnelle. L'air pour clavecin " Les barricades mystèrieuses "
( de Corette ?) est le prototype de ce qu'on appelle une " grondeuse "
dans le jargon des de violoneux traditionnel .
Soit dit en passant , j'aime beaucoup cet air .

Depuis l'invention des moyens de reproduction musicale , des musiques " étrangères " sont accessibles aux illèttrés du solfège ( dont je fais partie ,malheureusement ) la contamination est plus que jamais présente
même que ça donne naissance a des genres nouveaux de métissage musical . D'un autre coté , les musiques contemporaines sont tellement hermétiques que ce n'est pas demains qu'elles inspireront le prochain " tube de l'été ".... pour l'inverse je ne saurais dire mais n'en pense pas moins .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 110 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB