Nous sommes actuellement le 23 Sep 2019 14:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 518 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 35  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Juin 2004 8:40 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2004 19:05
Message(s) : 150
Quelques questions sur les salons des grands appartements :
- Un salon, situé au premier étage, était nommé salon de la Colonne, à l'arrivée du dernier palier. Une colonne en porcelaine de Sévres , évoquant des faits d'armes de Napoléon, était placée en son centre. J'aurais voulu savoir si il s'agit de la colonne qui est conservée aujourd'hui dans la salle du Sacre à Versailles ?
- Une fois cette antichambre traversée, on arrivait à la fameuse salle des Maréchaux. On en conserve de nombreuses représentations graphiques, avec ses murs décorés de portraits de maréchaux d'empire, de grandes fenétres garnies de cantonnières de soie, plusieurs lustres en cristaux, un balcon en encorbellement au niveau du 2é étage. On ne sait rien du plafond. Je crois que les grands appartements étaient décorés de plafonds peints d'époque Louis XIV avec voussures en stuc dorés et toiles maroufflées. Une description d'ancien régime ( de Brice ) indique des décors peints dans la salle des suisses, qui correspond à l'emprise de la salle des maréchaux. L'empereur a-t-il fait redécorer ce plafond peint ou a-t-il fait conserver la composition ancienne? Quel en était le sujet peint et son auteur ?
- Une autre question fonctionnelle ? Comment les musiciens ou spectateurs accédaient-ils à ce fameux balcon du 2e etage. Les entresols ou étages supérieurs des ailes offraient-ils des communications ou existait-il des escaliers en colimaçon , servant à cet usage, dans le tambour de la fenetre centrale donnant sur le jardin des Tuileries.
- Il n'existait pas de cheminées monumentales dans ce salon. Comment était chauffer ce salon à double hauteur. Il me semble que les deux poeles, dissimulés dans les socles des deux cariatides, audessus du balcon central de la fenetre centrale du jardin, ne devaient pas suffir.
Merci , pour vos réponses à ce premier questionnaire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Juin 2004 11:10 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Avr 2004 22:59
Message(s) : 146
Localisation : Paris
Monsieur le Gentilhomme de la Chambre, mes respects!

Concernant le salon de la Colonne, c'était une petite pièce carrée, aussi dénommée fumoir ou petit salon des maréchaux. La colonne est bien celle de Versailles, et le reste de la déco était composée de bustes de soldats qui sont dans la galerie des Batailles. Les sièges étaient capitonnés. Aux murs, j'avoue mon ignorance. Surement un lambris de hauteur.

Pour le salon des maréchaux, la description n'est pas celle de la Salle des cent-Suisses. Fontaine en effet creva le pafond, et fit courir en lieu et place la galerie, dont les trumaux étaient décorés de trophées d'armes en plâtre symbolisant les victoires de l'Empire. La coupole de stuc doré est soutenue par des groupes de cariatides, et de trophées d'armes également en stuc. Ses voussures en grisailles sont des oeuvres de Pécheux, Le Riche, Le Sueur et Mazzoni, élèves de Moench, sous la haute direction de Gérard.

Pour l'accès à la galerie supérieure, il fallait effectivement utiliser des escaliers dissimulés dans l'épaisseur de l'embrasure de la fenêtre centrale sur jardin. Au dessus de cette salle, se trouvait le service du télégraphe impérial et quelques pièces de service.

Pour le chauffage, les cariatides de Gougeon dissimulent effectivement des bouches de chauffage. On supposera qu'il y en eut d'autres dans les planchers. Les chaudières se trouvaient dans les sous-sols. Ce système est repris pour le chauffage du théâtre impérial. et sera généralisé au chateau sous Louis-Philippe pour les Grands Appartements (même système à Versailles, qui fonctionne toujours très bien même s'il fut modernisé). Mais il ne faut pas non plus s'attendre à ce qu'il fasse très chaud. Néanmoins il ne faut pas oublier la chaleur dégagée par l'homme (la salle est utilisée pour de grandes réceptions) et les très nombreux luminaires.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 2004 8:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2004 19:05
Message(s) : 150
Quittons un instant les grands appartements, pour quelques questions indiscrétes sur les appartements intérieurs et leurs " piéces accessoires".

Intéressé par la vie quotidienne d'autrefois, pourrais-je avoir des précisions topographiques, sur les salles de bains et les toilettes de l'empereur et de l'impératrice.

Existe-t-il des plans précis des appartements aux archives nationales , afin de localiser ces petites pièçes.

On sait que les placards de la garde robe des atours de l'impératrice etait rangé dans un entresol au dessus de son apaprtement. Où était ranger les vetements de l'empereur ?

Une salle de bain du second empire ressemblait-elle à une salle de bain d'aujourd'hui. L'eau courante existe-t-elle aux Tuileries ?

Merci pour vos réponses


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 2004 19:56 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Il y avait apparemment un couloir entre les Tuileries et le Louvre constamment éclairé au gaz. Qu'en est-il s'il vous plaît?

Fialin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Juin 2004 21:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2004 2:07
Message(s) : 83
Vous devez confondre cher Fialin,le couloir en question sépare l'appartement de l'Empereur de celui du Prince Impérial.
Quand aux commodités,les Tuileries ne possédaient pas les appartements les plus confortables de la capitale,loin de la.Il me semble que l'eau courante ne fut installée que dans les années 60.Les appartements du ministère d'Etat,de l'autre coté de la cour,étaient meme jugés beaucoups plus luxueux que leurs homologues impériaux.Rien d'étonnant a ce que les souverains quittent le palais dès fin mai pour n'y revenir qu'en décembre....

_________________
"l'Impératrice est légitimiste; le Prince Napoléon est républicain, Morny est orléaniste: Moi meme je suis socialiste; il n'y a que Persigny qui soit bonapartiste, et il est fou!"
Napoléon III


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 26 Juin 2004 17:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
Où se serait donc trouvé ce couloir, s.v.p.?

Fialin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Juin 2004 1:53 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Avr 2004 22:59
Message(s) : 146
Localisation : Paris
ouhlà, on entre dans les détails... Alors pour les salles de bains, reportez-vous à celles de Compiègne ou Fontainebleau, vous verrez à quoi cela pouvait ressembler : chauffe-eau au charbon, et eau par seaux... jusqu'en 1868.

Concernant les comodités, elles se trouvaient dans un renfoncement du mur du cabinet de toilette, dans l'un comme l'autre des appartements.

Les atours de l'impératrice étaient effectivement dans une série de pièces à l'attique. Pour l'empereur, certaines pièces avaient été conservées par Joséphine (elle avait quasi supprimé les entresols pour plus de hauteur de plafond!) Lorsque le Roi de Rome naquit, on repporta les atours de l'Impératrice dans ce reste de pièces situées sur la cour. Ils resteront les atours des occupants du rez de chaussée.

Le couloir est au rez de chaussée, et fut prolongé sous Louis-Philippe pour desservir tout l'appartement, y compris les nouvelels pièces construites dans la galerie basse. Seule la chambre à coucher du 1er étage possédait un couloir de service.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Juin 2004 2:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 24 Fév 2004 1:02
Message(s) : 123
Localisation : PARIS
Le couloir ou plutot les couloirs "constamment éclairé au gaz " se trouvaient au rez de chaussée et au premier etage entre les pièces donnant sur les jardin et les salles donnant sur le Carrousel au milieu de la partie sud des Tuileries à partir du Pavillon de Bullant . Il servait à la desserte des pièces "privées des appartement " sa largeur varie entre 0.90 et Im10 ,à deux endroits il comportait un minuscule escalier communiquant avec l'etage inferieur et superieur l'un etait en colimaçon l'autre droit .
Les Tuileries n'était pas relié au Louvre par un couloir mais à partir du pavillon de Flore par l'enfilade des salles qui composaient l'Aile du Bord de l'Eau et la salles des Etats . C'est cet itinéraire que pris Eugenie le dimanche 4 septembre 1870 vers 15 heures pour quitter les Tuileries , arrivée à la salle des Etats elle franchit les pavillon de la Tremoille et Lesdiguieres par la galerie qui se trouve aux dessus des guichets. là elle penetra dans le Louvre et la galerie du Bord de l'Eau puis la petite galerie ,ensuite elle traversa les anciens appartements royaux sur la cour carrée , puis les salles de la Colonnade ,elle descendit l'escalieret sorti du palais par la grande porte de la collonnade face à Saint Germain l'Auxerrois où elle hela un fiacre .
En 1868 il y avait 4 colonnes d'eau montante dans la partie sud des Tuileries , l'une contigue a la salle des Marechaux et a l'escalier de l'Imperatrice qui alimentait une petite fontaine au rez de chaussée et au 1er . Une autre colonne alimentait les salles de bains de l'empereur et de l'imperatrice . 2 autres colonnes se trouvaient dans le couloir central ou il y avait deux petites fontaines par niveau . les Cent-Garde de faction avaient l'autorisation d'y remplir la petite gourde d'eau qu'ils avaient sur eux durant leur faction . Les water-closets n'existaient pas , les appartements imperiaux possédaient des cabinets d'aisance installés dans des sortes de placards contigus au couloir central , les seaux en porcelaine était vidés toutes les deux heures . Ils existaient des latrines installées sous la première volée de l'escalier de l'Habitation utilisées par les Cent-Garde et le personnel .

_________________
"Pour savoir où l'on est , et prévoir où l'on va ;il faut connaitre d'où l'on vient"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Juin 2004 16:44 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 07 Jan 2003 12:45
Message(s) : 799
C'est en effet chez Aubry, si je ne me trompe, où j'ai lu que l'Eugénie s'est enfuie par ce couloir constamment éclairé au gaz. Je ne pouvais m'imaginer où il se trouvait.

Fialin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Juin 2004 18:22 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 27 Avr 2004 22:59
Message(s) : 146
Localisation : Paris
Il faut se méfier terriblement de nos grands historiens, que ce soit Aubry, Masson... Ils ont souvent fait des erreurs, des lectures partielles... C'est un véritable casse-tête parfois pour situer les choses à leur emplacement exact.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juil 2004 9:03 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2004 19:05
Message(s) : 150
Quittons un instant les grands appartements et les appartements privés de l'aile gauche, pour quelques intérrogations sur les appartements de l'aile droite et leurs fonctions et décors.

Première question
Une grande galerie dite " salon de la Paix" sous Napoléon III ,aménagée par l'architecte Fontaine durant le premier empire, pris la place de l'ancien escalier d'honneur et de la chapelle royale des Tuileries, datant des travaux de Le Vau.
Cette appelation provient, semble-t-il, d'une statue représentant la Paix, fondue en argent par Chaudet. Hors cette statue était dans le salon d'apolon pendant la Restauration.J'aimerais savoir quel était son appelation sous Napoléon 1 ? Hormis sa fonction de déambulatoire pour accéder aux tribunes de la chapelle impériale, dans quel but fut créer cette galerie ?
Le grand portrait équestre de Napoléon III de Muller, placé au dessus d'une cheminée monumentale , qui l'orna sous le second empire, existe-t-il encore, rescapé de l'incendie ? Quel tableau le précéda sous Napoléon 1e.

Seconde question
Il existait , entre cette galerie et la salle des travées, une petite salle dite " salle des gardes" . Je crois que Louis Philippe y fit reposer un plafond sculpté provenant des appartements de la reine au chateau de Vincennes.Fut-elle véritablement un corps de garde ? Pourquoi était-il si loin des appartements d'habitation ? A Versailles, les salles de gardes étaient toujours en téte des apaprtements, en respect au plan d'étiquette des appartements royaux.
On ne sait rien du décor des murs. Pourrais-t-on avoir plus de précisions.

Merci pour vos réponses


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : muller
Message Publié : 07 Juil 2004 20:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Mai 2002 17:02
Message(s) : 36
Localisation : N Italia / Monza
Le portrait equestre de Muller est à Versailles, voyez le site du RMN

http://www.photo.rmn.fr/fr/f_recherche.html

rechercher Muller et Napoléon III vous verrez le portrait (1852 , dimensions 3x2, huile sur toile)

Emilia

_________________
Les réves sont désirs


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Juil 2004 21:31 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mai 2004 2:07
Message(s) : 83
Attention!la galerie de la paix fut effectivement créée par Fontaine mais sous Louis Philippe et en 1833!

_________________
"l'Impératrice est légitimiste; le Prince Napoléon est républicain, Morny est orléaniste: Moi meme je suis socialiste; il n'y a que Persigny qui soit bonapartiste, et il est fou!"
Napoléon III


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Les Tuileries
Message Publié : 08 Juil 2004 1:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 24 Fév 2004 1:02
Message(s) : 123
Localisation : PARIS
Réponse à la première question de Gentilhomme de la Chambre.
Le salon de la Paix (dénommé egalement galerie vu ses proportions ) vu construit simultanement et parallelement au site de l'Escalier d'Honneur sous Louis-Philippe par Fontaine dans le but de mettre au meme niveau le 1er étage coté cour apres la supression de l'escalier de Le Vau . A l'enfilade des salles depuis la Galerie de Diane jusqu'au Salon des Maréchaux , faisait ainsi suite la galerie de la Paix , la salle des Gardes et la salle des travées d'où on accédait à la salle des Spectacles . Ainsi le palais des Tuileries se trouvait pourvu de salles et salons de réception sur une longueur d'environ 270 metres .
En ce qui concerne la statue de la Paix , oeuvre de Chaudet en argent massif , elle avait été offerte à Napoléon Ier par la ville de Paris pour célébrer la Paix d'Amiens. L'empereur la fit placer dans l'ancien antichambre du Roi qui prit le nom de Salon de la Paix . Lorsque la statue fut déplacée sous Louis-Philippe et installée dans cette nouvelle salle . On denomma l'ancien Antichambre du Roi ex salon de la Paix : Salon d'Apollon. Quant à la statue elle est de nos jours en depot au Musée des Arts décoratifs .

Réponse à la seconde question .
Lorsque Fontaine batit l'escalier d'Honneur et la Galerie de la Paix il créa deux salles au premier étage - l'une coté jardin etait le palier final de l'escalier d'Honneur et permettait l'accés à la tribune de la nouvelle Chapelle , l'autre contigue -coté cour faisait office de vestibule entre la galerie de la Paix et la Salle des Travées. Comme c'etait devenu la première salle au debouché de l'escalier il était logique d'y faire stationner les gardes affectés aux Appartements officiels qui commencaient à la Galerie ou salon de la Paix . Cette salle remplaçait par sa fonction la Salle des Suisses (salon des marechaux) et le Salon des Gardes du Corps de l'Ancien Régime . Son plafond et les boiseries des murs provenait de l'ancienne chambre de la Reine du Chateau de Vincennes . Sous le Second Empire en dehors des jours de reception se tenaient dans cette salle ; un Cent-Garde à la porte ouvrant sur la galerie de la Paix , lui faisant face un Cent-Garde à la porte de la salle des Travées . ainsi qu'un sous-officier de Cent-Garde le dos tourné à la fenetre donnant sur la cour faisant face à la porte ouvrant sur le palier. A cette porte ,dans l'encadrement se trouvait un suisse muni d'une hallebarde. ces suisses faisaient partie du personnel civil du palais et portait un costume identique aux suisses que l'on voyait dans les églises de paris jusque dans les années 1960 . Les jours de reception cet éffectif était doublé.

_________________
"Pour savoir où l'on est , et prévoir où l'on va ;il faut connaitre d'où l'on vient"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message :
Message Publié : 08 Juil 2004 7:55 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Avr 2004 19:05
Message(s) : 150
Si j'ai bien compris, la galerie de la Paix aurait été construite par Louis Philippe.Je croyais que Fontaine avait aménagé ce salon en meme temps que la chapelle impériale, en détruisant l'ancien escalier et la chapelle royale.La chapelle impériale a bien été édifiée par Fontaine pour Napoléon 1.
Mes questions sur Napoléon sont donc inutiles, mais reste utile pour le régne de Louis Philippe.
Dans ce cas , comment l'empereur Napoléon 1 et sa cour accédaient-t-il à la nouvelle chapelle si l'escalier et la galerie n'existaient pas encore?Il y a un probléme de distributions . Le Palais aurait possédé deux chapelles en meme temps !

Poursuivons, au dela , de la salle de gardes et entrons dans la salle des travées. Napoléon 1 en fit la salle du conseil d'état. En temps ordinaire, ce salon était l'antichapelle car elle ouvrait sur les tribunes latérales de la chapelle impériale.Là, mémes interrogations : quel était le décor de ce salon ? Marbres, boiseries de reémploi , plafonds peints ?

Le musée du chateau de Versailles conserve des bustes en porphyre représentant des empereurs romains ( salon de la Guerre, salon de la Paix ) réputés provenant du palais et rescapés dde l'incendie. Ces bustes décoraient-t-il cette galerie ou le salon des Travées.

Merci pour vos réponses


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 518 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 35  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB