Nous sommes actuellement le 16 Déc 2019 5:43

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 518 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 35  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 16 Oct 2016 19:30 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Oct 2016 20:13
Message(s) : 87
Jerôme a écrit :
Un grand merci à Narbonne

Nous en rêvons tous !


Merci
:wink:

_________________
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2016 21:47 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Merci pour cette vue bien connue
A noter que la reconstitution proposée est assez étrange, car elle montre le palais avec les pavillons de Lefuel mais avec les terrasses découvertes, c'est à dire sans l'escalier d'honneur de Louis Philippe et les appartements d'Eugénie. Ce n'est donc pas un état "historique".

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Oct 2016 22:11 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Oct 2016 20:13
Message(s) : 87
Hardouin a écrit :
Merci pour cette vue bien connue
A noter que la reconstitution proposée est assez étrange, car elle montre le palais avec les pavillons de Lefuel mais avec les terrasses découvertes, c'est à dire sans l'escalier d'honneur de Louis Philippe et les appartements d'Eugénie. Ce n'est donc pas un état "historique".


Désolé , c'est peut être la version "bien connue " du 1 er empire ?
Faites nous voir la dernière mouture SVP
Merci
0)

_________________
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2016 5:29 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Je disais qu'elle est bien connue car c'est l'une des premières qui s'affiche quand on tape "Tuileries 3D".
Cet état hybride laisse supposer que ceux qui envisagent la reconstitution prévoient d'utiliser les terrasses (comme café extérieur, comme au Louvre, côté Richelieu?), et de ce fait l'état proposé rappelle plus l'état du palais jusqu'aux premières transformations de Louis Philippe en 1833.

Point n'est besoin de faire une reconstitution de l'état second Empire, il en existe de très belles photos!
Exemple : (état 1858-1863)
Image

Source :
http://bibliotheques-specialisees.paris ... chType=all

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 17 Oct 2016 7:40 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Oct 2016 20:13
Message(s) : 87
D'accord je comprends mieux

Merci

_________________
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Oct 2016 21:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
De rien, les transformations ont été nombreuses et il n'est pas évident de s'y retrouver, ce d'autant qu'une grande partie des archives concernant les travaux ont disparu au moment de la Révolution de 1848, l'agence de Fontaine, architecte du palais, ayant été pillée.

Dans la même veine que la salle du trône, j'ai réalisé un "reportage" vidéo sur la salle des Maréchaux en 1870 avec une valse en musique de fond et l'hymne impérial (Partant pour la Syrie) à la fin, marquant l'arrivée de l'empereur dans la salle, lors des soirées données l'hiver aux Tuileries, au milieu de 2 à 3000 invités.
Il suffit de cliquer sur le lien et comme d'habitude de régler en 720p
https://vid.me/UnH3

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Oct 2016 18:17 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3101
Localisation : Versailles
Hardouin : félicitations !!!!!!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Nov 2016 11:40 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Merci Jérôme!!!

J'ai achevé la vidéo de visite des Grands appartements sous le Second Empire Cette video dure un peu de 20 mn. on traverse le palais du nord au sud, en commençant par le vestibule central et l'escalier d'honneur. Viennent ensuite la salle des gardes, la salle des travées, la chapelle, la galerie de la paix et le salon de la colonne, puis la salle des Maréchaux et l'enfilade du grand appartement de réception : salon du Premier consul, salon d'Apollon, salle du trône, salon Louis XIV et Galerie de Diane.
J'en ai profité pour faire quelques rectifications en fonction des données de l'inventaire de 1855, notamment la nature des marbres des colonnes de la galerie de la paix, de la salle des gardes et de la salle des travées (principalement du sarrancolin) et les proportions des lustres, que j'avais parfois restitués trop grands (salle des travées, salon d'Apollon, salon du Premier Consul) dans les vues postées plus haut.
Voici le lien :
https://vid.me/3e9o

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Déc 2016 10:00 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Je n'ai guère eu de temps à consacrer aux Tuileries ces dernières semaines, mais la lecture de l'ouvrage de Bernard Chevallier a permis d'identifier les deux tableaux qui encadrent l'Assomption de Prudhon dans la chapelle impériale sous le Second Empire. Ce dernier tableau est également une copie, installée en 1864, du tableau livré en 1818 et en place jusqu'en juillet 1848. Entre 1848 et 1864, il est remplacé par une Assomption par Léon de Lestang Parade.
Image

Les deux tableaux latéraux sont deux copies des panneaux latéraux du retable de la Descente de croix de Rubens, aujourd'hui dans la cathédrale d'Anvers. A gauche, la Fuite en Egypte, copiée par Camille Roqueplan et à droite La naissance du Christ de Félix Cottrau. Ces tableaux ont été sauvés à la demande de Courbet qui les a fait rentrer au Louvre avec la copie de la partie centrale le 3 mai 1871.
Image

En attendant de modifier la maquette, j'ai fait un photomontage de ces panneaux sur la vue de la chapelle. La reconstitution du décor pictural autour de l'autel est donc maintenant exacte.
Image

On trouvait d'autres tableaux dans la chapelle, sur les murs latéraux. Le seul à avoir été sauvé avec le Rubens est La mort de la Vierge d'Hippolyte Lazerges, conservée au Petit Palais
Image


J'ai par ailleurs eu accès à de nombreux mémoires relatifs aux travaux réalisés en 1858-1860 dans l'appartement d'Eugénie (appelé "nouveaux appartements de l'impératrice") avec des détails très précis sur le décor de l'escalier, du salon grenat qui précède les trois fameux salons vert, rose et bleu, le mémoire de livraison des cheminées de ces trois salons avec l'indication de leur décor et de la nature des marbres... Je vais donc poursuivre l'état Second Empire avec la reconstitution de cette enfilade.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 13 Déc 2016 21:00 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Déc 2015 13:11
Message(s) : 24
Localisation : Istanbul
Je passe fréquemment pour voir vos mises à jour cher Hardouin... splendide ^^

J'imagine que vous regardez aussi les dessins de Jean Baptiste Fortune de Fournier qui a immortalisé plusieurs salles des Tuileries sous le Second Empire dans ses dessins... dommage qu'il n'en ait pas fait plus, la mort l'a cueilli avant.

Pour vos huissiers, si jamais vous en voulez en dessins... je n'aurais besoin que de représentations ^^ pas moyen de mettre la main dessus ^^


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Déc 2016 18:59 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Merci cher Comte de montrer ainsi votre intérêt pour cette reconstitution

Pour les huissiers ou valets de pied, le tableau montrant Eugénie et Napoléon III assistant à la présentation des plans du Nouveau Louvre dans le salon Louis XIV peut fournir des pistes intéressantes, ou encore l'aquarelle de Fortuné de Fournier, effectivement très précieux, représentant la galerie de Diane.

Poursuivant le dépouillement des documents photographiés aux archives et la consultation du Journal de Fontaine, j'ai trouvé un élément intéressant pour compléter la reconstitution virtuelle de l'antichambre de la chapelle.
Cette pièce se trouve en rouge sur ce plan.
Image

Elle a été aménagée sous Napoléon 1er avec un décor de pilastres et de colonnes en stuc donc la structure est connue par le registre 36DD6
Image
(évocation de la pièce sous le Second Empire, l'aspect des stucs n'est pas connu, mais j'espère trouver sous peu le document qui permettra de le savoir!)

Louis Philippe la complète avec un plafond en bois sculpté et doré provenant du château de Vincennes et datant "de la Régence d'Anne d'Autriche", bien sûr disparu dans l'incendie...
Le registre 36DD6 montre cependant l'organisation générale du plafond avec les tableaux réalisés en 1832 par Joseph Merry Blondel pour remplacer ceux d'origine en très mauvais état... et en cherchant de quoi l'évoquer, j'ai trouvé un plafond du pavillon de la Reine dont la disposition des peintures reprend exactement celle du plafond des Tuileries! (et que je vais donc sans doute utiliser comme équivalence)

Plan schématique du plafond dans le registre 36DD6
Image

Le plafond de la salle du Conseil du château de Vincennes maintenant au Louvre (salle du nouvel Empire), site "Figures de Proue
Image
http://figuresdeproue.fr/mai-la-salle-vincennes

Que sait-on de l'histoire des plafonds de Vincennes et éventuellement de l'aspect des plafonds déposés aux Tuileries et au Louvre? Je dis des plafonds car outre l'antichambre de la chapelle, l'antichambre de la Galerie de la Paix (en rose sur le plan) symétrique de l'antichambre de la chapelle est également ornée sous Louis Philippe d'un autre plafond (ou du moins d'un plafond recomposé à partir d'éléments) de Vincennes qui représente des pélicans, un troisième plafond ayant été déposé au Louvre, celui montré plus haut.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 19 Déc 2016 21:57 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Quelques éléments sur l'antichambre de la chapelle, remise à jour et restituée ici dans un état évoquant l'état Second Empire.

Image

On se souviendra que cette pièce a été aménagée sous le Premier Empire, en 1806-1808, à l'emplacement de la loge de la reine de la salle des Machines.
De dimensions assez vastes (9.70 m de long sur 7.90 de large), son décor est réalisé en stuc, mais les sources consultées jusqu'ici ne mentionnent pas leur texture. Je me rends mercredi aux archives et j'espère avoir l'information! M. Fonkenell m'a suggéré de reprendre de la gamme du vestibule de Malmaison qui a le même décor et la même fonction. Des colonnes et des pilastres toscans dont l'emplacement est connu par les plans et le registre 36DD6 lui valent aussi le nom d'antichambre aux colonnes toscanes.

La pièce s'éclaire par une fenêtre sur la cour du Carrousel. Les murs sont percés de portes vraies et fausses, deux petites encadrant une grande.

Image
Vue de l'antichambre depuis l'escalier de la chapelle

Les petites portes donnant sur la salle des Travées étaient réservées aux conseillers d'Etat sous le Premier Empire, qui arrivaient par cette antichambre pour leurs réunions, la grande porte restant fermée car se trouvait derrière l'estrade de la table de l'empereur.
Une porte sur l'enfilade fait face à cette grande porte et ouvre sur le foyer de la salle de spectacle. Les deux petites servent de placard.
Le mur du fond comprend trois portes : la porte de gauche ouvre sur un réduit où sont rangés le nécessaire pour la veille assurée dans cette antichambre (lit, tabouret, matelas...), les deux autres sur l'escalier de la chapelle qui dessert tous les étages, d'un vestibule au rez-de-chaussée à un logement dans les combles, occupé par l'aumônier sous le Premier Empire.

Sous la Monarchie de Juillet et le Second Empire, c'est par cet escalier et cette antichambre que les visiteurs, les touristes dirions nous, pénètrent dans les Grands Appartements.

Sous le Premier Empire, le plafond était certainement décoré d'un plafond à caissons peints. Fontaine fait installer en 1832 les éléments d'un plafond en bois doré provenant du château de Vincennes, dont le registre 36DD6 donne la disposition des peintures réalisées par Joseph Merry Blondel. Je l'ai évoqué en m'appuyant sur celui conservé au Louvre qui présente de grandes similitudes.

Image
Proposition d'évocation du plafond de l'antichambre

Sous le Second Empire, l'ameublement comprend : une table en acajou et un fauteuil en acajou à dossier à jour recouvert de velours cramoisi, destinés à l'huissier de service, 10 tabourets à pieds en balustre en bois doré recouverts de velours cramoisi, une paire de rideau de même, quatre appliques en bronze doré à 5 lumières et une lampe carcel de style "Louis XIV" et dont la description est identique à celles figurant dans le salon Louis XIV (j'ai donc pris modèle sur ces appliques). Un grand lustre de style "Louis XVI" à 63 lumières est suspendu à une chaîne de 1.30 de long en bronze doré, ici reconstitué à partir des photos qui le montrent depuis la salle des Travées.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Déc 2016 18:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
Dans la même veine, j'ai achevé la reprise du salon Louis XIV, ancien grand cabinet du roi puis de l'empereur, salle du conseil sous Louis XVIII et Charles X, salon du roi sous Louis Philippe et qui sert à la fois de grand cabinet et de salle à manger sous le Second Empire. Le midi, il accueille le déjeuner du couple impérial, et le soir un repas ouvert à une dizaine de convives. C'est ce qu'évoque la table dressée en suivant les éléments de l'exposition "à la table d'Eugénie".
Je précise les quelques modifications apportées sur la base des photographies grande taille du livre de B. Chevallier, de l'inventaire de 1855, de nouveaux documents et d'une meilleur maîtrise de l'outil :
pour le décor : réfection des dessus de porte, plus réalistes (auparavant les vases étaient "à plat", ils sont maintenant demi-circulaires comme sur les photos), et ajout de petites consoles au départ des pentes du fronton
La cheminée a été rétravaillé pour rendre plus réels les bronzes dorés, le jeu des bronzes et du marbre blanc et les deux panneaux qui encadrent le bas relief avec des chutes de fleurs sur fond d'or (mémoire de travaux en 1864 consultés aux AN).

Pour le mobilier : le dossier des chaises est carré sur les photos, je les ai donc abaissés, ainsi que ceux des canapés ; il manquait un bras sur les appliques ; les lustres étaient trop grands (dimensions fournies par l'inventaire de 1855) et surtout j'ai trouvé un modèle de Jacob (vente Drouot, à la fin de la agae : http://www.gazette-drouot.com/static/ma ... _2012.html ) ) très proche des consoles visibles sur les photos qui m'a permis de réaliser une "nouvelle" console, avec son dessus de marbre brèche violette indiqué par l'inventaire.

Voici donc une évocation du salon Louis XIV plus proche qu'elle n'a jamais été de l'original :

Vu depuis la salle du trône, avec la cheminée créée en 1810 par Percier et Fontaine
Image

Vu depuis la galerie de Diane
Image

La console Louis XVI (2 originaux + une copie par Grohé en 1858, disparues dans l'incendie)
Image

A la table impériale... Le fauteuil de l'empereur est à gauche
Image

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Jan 2017 18:46 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
J'ai achevé la reconstitution de la partie Nord du palais dans son état de 1867-1870. en voici la video (durée 5 mn)

https://vid.me/9ibZ

On trouvera donc :
-la chapelle impériale avec d'une part un tapis d'un modèle proche sur la tribune impériale, et d'autre part son maître autel refait selon les dernières informations fournies notamment par l'ouvrage de B. Chevallier : tore de laurier sur l'entablement, deux figures de saints sur la table d'autel, et surtout les deux tableaux encadrant le maître autel qui sont désormais les bons- (voir plus haut)
-l'antichambre de la chapelle qui ouvre sur...
-...l'escalier de la chapelle. C'est l'un des trois escaliers les plus importants du palais (avec l'escalier de l'empereur collé au pavillon de Flore et l'escalier d'honneur).
-le foyer de la salle de spectacle qui semble avoir conservé jusqu'au bout (au moins jusqu'en 1860) le décor réalisé par Percier et Fontaine. Le mobilier a cependant été changé : 30 pliants aux bois dorés avec une tapisserie en Beauvais à fleurs fond vert, et deux canapés à capitons couverts de soie bleue à dessin jaune, très Second Empire. Je les ai installés de la façon la plus logique, en vis à vis, car ils sont trop grands pour être placés devant les glaces. Les lustres sont ceux du Premier Empire et les appliques ajoutées du même style.
-enfin la salle de spectacle installée pour le repas de 1867. La video utilise en fond sonore la marche de la Grande duchesse de Gerolstein qui a été donnée pour les festivités de l'expo de 1867. Je ai volontairement mis la salle dans une semi-obscurité pour montrer son utilisation très exceptionnelle avec des chaises Chiavari comme celles montrées par la peinture plus haut. Si j'ai bien compris la peinture, une colonnade double (colonne et pilastre) faisait le tour de l'espace central, et le mur du fond était décoré de paysages en trompe l'oeil montrant des façades de palais noyées dans la verdure. Sur scène, même décor, avec en plus une fontaine à deux vasques, la seconde supportée par des figures

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Jan 2017 21:55 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 422
Localisation : hirson, aisne, picardie
J'ai repris la maquette du salon de la Colonne créé en 1832-1833 en même temps que l'escalier d'honneur et la Galerie de la Paix : j'ai trouvé au détour d'un mémoire du bronzier Delafontaine en 1833, l'indication du marbre de la cheminée du salon de la colonne (en D sur le plan plus haut), que j'avais évoquée en sarrancolin, et qui est donc en marbre vert antique, et sur lequel Delafontaine installe un riche décor en bronze doré à base de tores de fruits et de patènes. Cette cheminée est visible sur une photographie du salon de la colonne qui a permis de reconstituer l'aspect de la cheminée avec ses bronzes.

Image

Cette photographie montre également le modèle de chenêts, réalisé à partir d'un modèle de Thomire, représentant des bornes à foudre et tête de liion surmonté d'un casque, d'un faisceau et d'une grenade en bronze doré, dont j'ai trouvé un modèle équivalent. Le manteau de la cheminée, outre la pendule et les deux candélabres, comportait une paire de coupes en serpentine et porphyre ici évoquées là encore à partir de la photographie.
Le cadre de la cheminée était constitué d'une bordure à canaux et fleurs dorées et les panneaux sculptés entre les pilastres étaient décorés en partie supérieure par des couronnes de chêne ici modifiées par rapport à l'évocation précédente.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 518 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 35  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB