Nous sommes actuellement le 21 Sep 2020 11:29

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 528 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 10 Mars 2019 19:23 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2616
Merci et bravo cher Hardoin.
Pourriez vous nous dire à ce propos le nombre de places de ce théâtre ?
Question annexe : où se trouvait la salle des séances de la Convention nationale et qu'est elle devenue ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Mars 2019 20:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Pour ce qui est du nombre de places dans le théâtre, je ne saurais le dire avec précision. Les seules indications dont je dispose sont fournies par l'inventaire : sur le parterre, on compte 20 banquettes, qui permettent de déduire qu'il y avait environ 80 spectateurs. Le métrage des garnitures des banquettes des loges des trois niveaux des côtés permettent de compter environ 400 places, auxquelles il faut ajouter les places situées de part et d'autres de la loge impériale sur les marches en blanc. On peut donc considérer qu'environ 600 spectateurs pouvaient prendre place dans cette salle.

Pour la salle de la convention, elle avait été installée en 1793 puis détruite en 1806 à l'emplacement futur de cette salle de spectacle et de son foyer Elle s'étendait dans le volume constitué par la salle et la scène, les escaliers d'accès secondaire étant installés à la place de la chapelle, et une grande enfilade comprenant l'escalier de Levau, puis la "salle de la liberté" à la place de la future salle du conseil d'Etat constituant l'accès principal.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2019 11:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Pour ceux que cela peut intéresser, j'ai remis en ligne la vidéo disparue présentant la restitution virtuelle de l'appartement d'Eugénie à la fin des années 1860

https://youtu.be/xNm22YvDCiY

Bonne visite!

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Juil 2019 0:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 03 Déc 2015 13:11
Message(s) : 29
Localisation : Istanbul
Je suis sans doute comme beaucoup d'autres ici à passer voir de temps en temps... pour voir les nouvelles splendeurs que vous nous avez concocté !

A très vite j'espère !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2019 5:17 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Bonjour cher comte!
Il se trouve que le projet de restitution virtuelle de Saint Cloud sous le Second Empire, désormais quasiment achevé, m'a amené à quitter les Tuileries depuis quelques temps.
Deux exemples :
Les extérieurs :

Vue du château depuis les communs :
Image

Vue depuis l'arrivée. L'aile gauche date des Gondi (début du XVIIe), le corps central et l'aile de droite de Monsieur (années 1670-1680)
Image

Vue du corps central depuis le balcon extérieur de l'aile gauche. les fenêtres à gauche sont celles de l'ancien appartement de Marie Antoinette, sous Napoléon III c'est l'appartement de l'empereur. Le premier étage du corps central constitue l'appartement du roi sous Monsieur devenu salons de réception depuis l'achat du château par Marie Antoinette (à gauche les quatre fenêtres du salon de Mercure, au centre les trois fenêtres du salon de famille (ou de la Vérité), à droite les quatre fenêtres du salon de Vénus. Dans l'angle, faisant saillie, deux fenêtres du salon de Mars, et à droite les premières fenêtres de la galerie d'Apollon
Image

Détail sur l'architecture du corps central, enrichi de pilastres corinthiens et d'une corniche à modillons (qui ne sont présents qu'au dessus de l'appartement du roi!)
Image

J'ai pu insérer au dessus des fenêtres une grande partie des bas-reliefs  dont on des photographies en haute résolution, pour le pavillon central et la partie gauche du corps central, sur la thématique de jeux d'enfants et d'épisodes mythologiques. La marquise date de 1867, et a été créée à l'occasion de la réception des souverains étrangers venus pour l'exposition universelle de Paris. Les trois portes fenêtres sont ouvertes sur le vestibule de l'escalier d'honneur.
Image

Le cabinet de toilette del'impératrice:

Image

Le salon de Vénus
Une vue depuis la porte du salon de Mars, avec par la porte ouverte les boiseries du salon de la Vérité :
Image

Image

Mais je compte y revenir bientôt, notamment pour terminer les deux appartements impériaux que j'ai laissé en travaux, sous le Second Empire notamment.
L'état Restauration sera aussi bientôt commencé!
Pour vous faire patienter, une vue photoréaliste de la façade:

Image
Merci de votre intérêt!
Hardouin

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Juil 2019 6:59 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2616
Admirable initiative et belle réussite...

Merci beaucoup, cher Hardouin.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Août 2019 7:15 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3549
Localisation : Versailles
Formidable !

Juste une question : pourquoi ne pas ouvrir un nouveau fil sur Saint Cloud ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Août 2019 6:18 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Merci cher Jérôme
C'est que ce fil existe déjà, mais il est aussi peu actif que celui des Tuileries!
viewtopic.php?f=88&t=4765

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2020 8:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
En ce lendemain de 150ème anniversaire du départ précipité de l'impératrice des Tuileries, quelques vues du salon Rose et du salon Bleu où se sont déroulés les dernières heures d'Eugénie dans le palais

A noter que conformément au registre d'entrée, confirmé par Arnaud Denis, les deux tapis des salons rose et bleu avaient été inversés, afin de tempérer la saturation de la couleur dominante. Ainsi le tapis prévu pour le salon bleu est dans le salon rose.

Vue du salon rose vers le salon bleu et le salon d'Apollon. La texture du vase est un "raté" du rendu. La garniture des sièges (du moins son modèle) est conservée au mobilier national. L'embrasure des portes était garnie de moquette rouge. La cheminée est incrustée de lapis lazuli servant de fond aux ornements de bronze doré.
Image

L'entre fenêtre, avec la commode aujourd'hui à Compiègne, et au sol le tapis du salon bleu.
Image

Le mur donnant vers le salon vert. Le décor a été reconstitué à partir des mémoires de travaux et les dessins publiés.
Image

Le salon bleu qui lui fait suite, salon d'audience de l'impératrice, qui ouvre par ses deux portes sur le salon d'Apollon. Par la porte de gauche, le carton de tapisserie du Parnasse de la galerie de Saint Cloud. C'est dans ce salon que s'est tenu le dernier entretien entre l'impératrice, Pietri, préfet de police, et les deux ambassadeurs d'Autriche, Metternich et d'Italie, Nigra, qui ont abouti à la décision d'Eugénie, à trois heures de l'après midi du 4 septembre, de quitter le palais.

Image

Une autre vue, avec dans le reflet du miroir la dame admise en audience, qui permet sous cet angle de se rendre compte de la hauteur considérable des salons.
Image

Le bureau est aujourd'hui au Louvre, comme l'encoignure en laque et sa jumelle. Le tapis du salon rose est installé au sol du salon bleu. Le guéridon à incrustation de lapis lazuli a été "recréé" à partir de la description du registre d'entrée. Le tapis du salon d'Apollon, tissé pour Louis XVIII, existe toujours.
Image

Le "trophée" d'Eugénie : la table du grand cabinet de la Reine à Saint Cloud. La chaise basse confortable est attestée dans les mémoires. C'est là que se tient l'impératrice quand elle reçoit. La table ronde avec sa jupe est indiquée comme appartenant en propre à l'impératrice. C'est sans doute sur cette table qu'elle faisait ses séances de spiritisme.
Image

Les hautes fenêtres s'ouvre sur le jardin des Tuileries. Entre elles, la commode venue de Saint Cloud en 1860 (elle ornait jusque là le cabinet de travail de l'impératrice, face à la cheminée) pour compléter l'ensemble formé avec les deux encoignures (provenant elles du petit salon vert de l'appartement d'Eugénie aux Tuileries, ancienne petite chambre de Marie Thérèse). Les six dessus de porte réalisés par Chaplin ont été photographiés avant leur installation (les photographies sont à Compiègne, je les ai colorisées) et représentent des puissances européennes sous les traits des dames de la suite de l'impératrice.
Image

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2020 11:15 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6403
Localisation : Provinces illyriennes
Toujours aussi beau et fidèle, Hardouin.
Bravo ! :wink:

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2020 12:32 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7129
Duc de Raguse a écrit :
Toujours aussi beau et fidèle, Hardouin.
Bravo ! :wink:

+1

C'est de la belle ouvrage !

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Sep 2020 18:05 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 06 Fév 2004 7:08
Message(s) : 3433
Superbe !

_________________
" Grâce aux prisonniers. Bonchamps le veut. Bonchamps l'ordonne ! " (d'Autichamp)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Sep 2020 8:06 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Merci à vous!
Je suis dans le palais de Saint-Cloud sous le Premier Empire, perdu dans les appartements de l'impératrice. Dès que j'ai trouvé la sortie, je retourne aux Tuileries :-)

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Sep 2020 8:11 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
En attendant, quelques vues de la première chambre de Napoléon 1er aux Tuileries, dans l'ancienne chambre de Marie Thérèse, avant que la chambre impériale ne soit déplacée, en 1808-1809 sur l'emplacement de l'ancienne chambre du roi.
On sait que Napoléon Bonaparte devenu Premier consul s'installe aux Tuileries avec les deux autres Consuls (Cambacérès et Lebrun) en février 1800. Il occupe alors, et jusqu'en 1814, l'ancien appartement de Marie-Thérèse, la petite chambre de la Reine devenant sa chambre à coucher, plus exactement une chambre de parade puisqu'il dort chez Joséphine, juste en dessous.
Jean Pierre Samoyault a consacré un article à l'appartement de Bonaparte aux Tuileries. Comme la très grande majorité des éléments mobiliers existent j'ai tenté une restitution.
D'après Jean Pierre Samoyault, le mobilier décrit dans l'inventaire du 1er janvier 1807 (le premier que l'on ait) reflète l'ameublement du Premier Consul, à l'exception du lit et des sièges, qui sont ceux de la chambre de Louis XVI à Saint Cloud et qui ont été amenés en 1804. Il a identifié ceux du Consulat avec l'ensemble encore actuellement dans la chambre du petit appartement de l'empereur à Fontainebleau, où ils ont été amenés en 1805 (installés d'abord dans la grande chambre, de 1805 à 1808).

Pour rappel, le plan de l'appartement de l'empereur :Image

La chambre du Premier consul correspond au n°5, devenu cabinet de travail en 1809.
Voici donc une petite visite de la chambre...

Comme Napoléon dès potron-minet, sortant de la chambre de Joséphine pour rejoindre notre cabinet de travail, nous gravissons le petit escalier coincé entre la chambre et ledit cabinet (n°5 et 6 du plan ci-dessus). Cet escalier est peint à l'imitation de pierre, et éclairé par des manchons en fer blanc. Le valet est là pour donner l'échelle (cet escalier est vraiment très étroit) et se trouve dans l'embrasure de la porte qui ouvre sur la salle de bains installée de l'autre côté du palier, dans l'ancien oratoire de Marie-Thérèse.
Image

La chambre est donc celle de Marie-Thérèse, qui a servi à Madame Royale et qui a conservé son décor Louis XIV de Jean Nocret et Franscisque Millet. On peut rappeler que deux des quatre paires de porte d'origine sont présentées au Louvre depuis peu.

Image

La chambre est divisée en deux parties par deux tapis (ici des évocations) qui délimitent une alcôve et un "salon", délimitation renforcée par deux rideaux de taffetas vert avec comme bordure celle de la chambre de la reine à Versailles.
Le lit est couvert d'un velours chiné (modèle conservé) livré par Pernon en 1787. En chaire à précher, il est d'un modèle "à l'antique" bronzé et doré, c'est le frère de celui livré à Saint-Cloud également pour Napoléon et récemment identifié. Ce lit s'accompagne d'un ensemble de sièges sur le même modèle : deux bergères, six fauteuils et huit chaises que j'ai disposés "à l''étiquette".
Quatre paires de portières du même velours chiné garnissent les portes de l'enfilade donnant sur le Second salon du Premier consul et son cabinet de travail) et sur le petit escalier. Une paire de rideaux verts habille la fenêtre.

Les meubles qui accompagnent ces sièges, encore présents en 1807 sont assez nombreux : deux lavabos (un en acajou maintenant au Louvre, l'autre à cuvette soutenue par quatre pieds), un somno en acajou sur lequel le mot est écrit (aujourd'hui au Grand Trianon) une des tables à écrire en acajou à galerie d'ébène (faite pour Thierry de Ville d'Avray et maintenant à Versailles), une petite console en demi-lune.

Image

Vue vers l'enfilade de l'appartement du Premier Consul. On aperçoit par la porte ouverte, dans le second salon, la commode de la chambre du roi à Compiègne, installée dans l'ancienne grande chambre de Marie-Thérèse.
Image

On compte également deux commodes (celle en laque de Carlin et celle en acajou, d'un modèle identique à une commode à Versailles), une table à quadrille et un guéridon à pied tripode et dessus octogonal de marbre bleu turquin. La cheminée comprend un feu identifié, mais je n'ai pas (encore) retrouvé la paire de candélabres (à trois lumières, une femme ailée en bronze tenant une lampe et reposant sur un piédestal en forme d'obélisque en marbre vert de mer) et la pendule (dite "l'amour maternel" de Robin).
Six flambeaux complètent l'éclairage de la chambre, laquelle n'a pas de lustre.

_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Sep 2020 6:54 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Août 2004 9:45
Message(s) : 428
Localisation : hirson, aisne, picardie
Un essai de déambulation dans une partie de l'enfilade nord, avec un autre logiciel de rendu photoréaliste


_________________
Je m'en vais, mais l'Etat demeurera toujours


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 528 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 32, 33, 34, 35, 36  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB