Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Ouvrages d'arts détruits
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=88&t=40918
Page 1 sur 1

Auteur :  Léonard59 [ 16 Août 2018 10:06 ]
Sujet du message :  Ouvrages d'arts détruits

Un peu en lien avec l'actualité, je me suis posé la question de savoir si de telles catastrophes s'étaient produites en France. Merci de vos contributions

Auteur :  Pouzet [ 16 Août 2018 10:25 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Il y a eu le célèbre barrage de Malplasset dans les années 1950, qui a rompu et fait un grand nombre de morts.

Auteur :  Léonard59 [ 16 Août 2018 10:30 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Oui, et qui a englouti la ville de Sète. On en a déjà parlé dans des discussions. Effectivement

Auteur :  Pierma [ 16 Août 2018 11:10 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Edit : je vois que j'ai été devancé, mais le barrage de Malpasset ne concernait pas la ville de Sète. Il se situait sur la côte d'Azur.

Très récent (On peut mettre la limite chronologique de côté pour cette question, je pense) il y a la rupture du barrage de Malpasset, au dessus de Fréjus, qui a fait près de 500 morts en 1959. Une vague d'eau de 50 m de haut (50 millions de m3 !) a dévasté toute la vallée en aval, atteignant jusqu'aux premiers quartiers de la ville.

Construit en 54, le remplissage de la retenue a demandé 5 ans, à cause de l'aridité de la région, mais par malchance un épisode cévenol très violent a eu lieu à peine le remplissage terminé. (C'est sur ce même secteur qu'il y a eu une inondation meurtrière il y a quelques années.) la retenue soudain pleine à craquer a détruit et emporté le barrage.

Wiki met en cause la décision de construire un barrage-voute (plutôt qu'un barrage-poids, préconisé par le seul géologue consulté) dans une vallée dont les roches fragiles ne permettaient pas les appuis fiables nécessaires.

A noter que le but de cette retenue était l'approvisionnement en eau potable, ce qui explique l'absence d'EDF dans le projet.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_de_Malpasset

L'article cite comme précédent la rupture du barrage de Bouzey, en 1895, qui fit 85 morts. Il s'agissait d'un réservoir, proche de Remiremont, destiné à maintenir en eau le tout nouveau canal de l'est (rendu nécessaire par l'annexion de l'Alsace-Moselle, qui fermait l'accès au Rhin.)
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9se ... avril_1895

Auteur :  Barbetorte [ 16 Août 2018 15:28 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Un article wikipedia est consacré aux catastrophes de ponts : https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_pont

Lorsqu'on observe qu'un pont vieux de cinquante ans seulement s'écroule alors que le Pont du Gard vieux de dix-neuf siècles est toujours solide, on est tenté de conclure que les Anciens faisaient mieux que nous. Il y avait déjà eu l'exemple des crues de septembre 1992 dans le département de Vaucluse qui avaient détruit plusieurs ponts, dont celui de Roaix : Image, mais qui ont fait peu de dégâts sur le pont romain de Vaison-la-Romaine sur lequel passe la route départementale D938 avec un trafic qui n'avait pas été prévu à l'origine : Image

Il faut cependant garder à l'esprit que les ouvrages anciens que nous voyons sont ceux qui ont résisté au temps et que nous oublions tous ceux, bien plus nombreux, qui n'existent plus. En fait, les catastrophes sont de tous les temps. Elles sont parfois dues à l'emploi de techniques audacieuses mal maîtrisées. C'est le cas de la cathédrale de Beauvais, qui devait être la plus haute construction d'Europe, dont une voûte puis la flèche se sont effondrées, et c'est le cas des ponts de Broughton, dans la banlieue de Manchester, et du pont de Basse-Chaîne à Angers : Image. Ils étaient parmi les premiers ponts suspendus à avoir été construits, le premier en 1826, le second en 1838. Ils ont tous deux été détruits par un phénomène de résonance. L'entrée en résonance du pont de Broughton est due au passage d'une troupe marchant au pas cadencé. On donne souvent la même explication à l'accident du pont de Basse-Chaîne mais c'est douteux. Quoiqu'il en soit, ces deux accidents révèlent une vulnérabilité des structures métalliques qui avait dû être mal appréhendée si ce n'est totalement ignorée lors des premières réalisation. Car s'il est relativement facile de calculer la résistance statique d'une structure ou de la prévoir par des méthodes empiriques, il est beaucoup plus difficile de prévoir les phénomènes de vibration. Les ingénieurs du début du dix-neuvième siècle devaient être totalement démunis en la matière. Le pont de Basse-chaîne a été reconstruit en pierre de façon des plus classiques : Image.

La technique de la structure métallique n'en a pas moins remporté un grand succès. En restent de nombreux exemples comme le viaduc de Garabit mis en service en 1888: Image

Mais des ouvrages plus récents, comme le Tacoma Narrows Bridge, à Tacoma dans l'Etat de Washington, détruit l'année même de sa mise en service en 1940, ont aussi été victimes de phénomènes de résonance. Cet accident extrêmement spectaculaire a été filmé : https://www.youtube.com/watch?v=Rmfl2kFeNPM

Les structures métalliques souffrent encore d'une autre faiblesse qui affecte plus particulièrement les bâtiments : c'est leur mauvaise tenue au feu. C'est ce qui explique la vitesse à laquelle les deux tours du World Trade Center se sont écroulées le 11 septembre 2001. Paradoxalement pour le profane, une charpente en bois résiste plus longtemps au feu qu'une charpente métallique.

Ce qui semble en cause dans la catastrophe du viaduc de Gênes est un vieillissement du béton. Adopté, peut-être dans un excès d'enthousiasme par certains architectes dès les premières années du vingtième siècle, le béton armé est un matériau poreux susceptible de se dégrader plus ou moins vite. Les premiers ouvrages en béton précontraint datent toutefois maintenant d'un siècle et peuvent rester en service moyennant des travaux d'entretien périodiques, comme le pont Boutiron construit par Freyssinet en 1912 : Image.

Auteur :  Barbetorte [ 16 Août 2018 17:14 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Pont de Sully-sur-Loire après son inauguration en 1947 :

Image

Après un grand froid en 1985 :

Image

Ce pont a une histoire mouvementée
1836 : inauguration d'un premier pont suspendu
1856 : effondrement lors d'une crue
1859 : inauguration d'un nouveau pont
1870 : dommages importants lors de la guerre et reconstruction à l'identique
1933 : gros travaux de modernisation
1940 : bombardement puis destruction partielle
1941 : reconstruction
1944 : détruction dans un bombardement
1947 : reconstruction
1985 : effondrement lors d'un épisode de grand froid
1986 : reconstruction

Auteur :  Pierma [ 16 Août 2018 19:29 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Je me souviens bien de l'hiver 85.

D'après Wiki, un câble a claqué à cause d'une pointe de froid à -15°C. Je trouve que c'est une malfaçon grossière...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sully-sur-Loire#Histoire_du_pont_de_Sully-sur-Loire

Merci pour vos recherches.

Auteur :  Léonard59 [ 16 Août 2018 20:51 ]
Sujet du message :  Re: Ouvrages d'arts détruits

Léonard59 a écrit :
Oui, et qui a englouti la ville de Sète. On en a déjà parlé dans des discussions. Effectivement


:oops: Fréjus pas Sète ... Désolé, et très confus

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/