A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Mars 2019 17:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 25 Nov 2018 23:22 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Bonjour.
Les forces de l'ordre confieraient aux démineurs des douilles ouvragées, des obus de monuments désamorcés depuis cent ans et de vieilles pièces d'armement de fouille pourvu que le modèle leur paraisse relever d'une catégorie d'armes soumises à démarche administrative. J'utilise à dessein le verbe "paraître" car il semble que, dans le doute, les hommes en bleu n'hésitent pas à mettre sous scellés quand même. Scellés systématiquement détruits...
Je tire ces informations notamment du n° actuel de la "Gazette des armes" dont les journalistes mènent une enquête de longue haleine sur les failles juridiques qui permettent de faire d'impressionnants bilans lors de perquisitions : nombre "d'armes", poids de munitions (pesées avec leurs lourdes caisses d'origines , parfois) .
J'ignore si cela va être considéré comme concernant ce forum, par contre je n'ignore pas que la collection d'armes sent le soufre pour certains ou plutôt la poudre …Aussi , afin de n'indisposer personne,je souhaite que ce sujet soit matière à une réflexion plus générale sur le décalage entre des commémorations étatiques et des rédacteurs et représentants de la loi dont l'ignorance le disputerait au zèle.
Je pense , par exemple, au centenaire de la Grande Guerre qui risque d'être moins apprécié qu'il ne devrait par les familles qui se sont vues confisquer le mauser ramené par l'un des Poilus de la famille...Ou aux petits musées privés contraints de se séparer d'objets pour défaut de paperasse.Ces cas concrets montrent que les symboles de l'histoire de France choisis par le gouvernement ne paraissent pas " ruisseler" jusqu'à tous ses fonctionnaires...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Nov 2018 8:14 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2150
Bonjour

pour illustrer votre propos -> http://www.armes-ufa.com/spip.php?article2190

Extrait :

Les groupes de reconstitution n’osent plus se déplacer avec leurs armes malgré les garanties du Code de la Sécurité Intérieure qui reconnaît que « la reconstitution historique constitue le motif légitime de port et transport des armes et matériels militaire ».

• Récemment, un groupe qui transportait des MAS 36 reconstitués (pour l’apparence) à partir de ferraille issue de la destruction s’est fait arrêter par les douanes. On leur a reproché un transport d’armes de catégorie C non neutralisées. Alors qu’il ne s’agit même plus d’armes, mais de maquettes qui y ressemblent.



• Un autre groupe a perdu plusieurs heures avec les gendarmes et douaniers parce qu’il transportait la réplique d’un char Saint Chamond (1917). Ce n’était même pas un véhicule réel et tout l’armement était factice, une sorte de grosse maquette ou de décor de cinéma. Le même jour, un char Saint Chamond du Musée de Saumur a été retenu par la gendarmerie.

• Le responsable d’un groupe a été convoqué 6 mois après une manifestation parce qu’il avait acheté et stocké de la poudre noire pour faire tirer un canon du XVIIIe siècle. Après une journée de garde à vue dans une section anti-terroriste, il est ressorti blanchi mais amer. Et il est même possible que son interpellation laisse une trace sur le TAJ. L’administration en tirera un jour prétexte pour lui refuser une autorisation de détention d’arme !


Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2018 10:45 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Votre lien permet d'accéder à un site spécialisé qui contient des anecdotes édifiantes : un article de 2007 tiré d'un journal local du Centre, dans lequel un porte-parole des Douanes se vante d'une destruction d'armes aussi modernes qu'un ...Chassepot , dont la détention n'est soumise à aucune formalité pourtant.
Récemment , une gendarmerie de Normandie a infligé une autre petite défaite au Second Empire, où plutôt à l'Histoire, en saisissant deux Chassepot, qualifiés par un maréchal des logis-chef d'armes du "Troisième Empire" (sic! ) tandis que son subalterne découvrant une collection de monnaies de Napoléon III les désigna sous le terme de "jetons".
Il est vrai qu'on peut faire fonction d'OPJ avec un Brevet des Collèges pour tout bagage , mais tout de même...
Le port de l'uniforme français devrait impliquer un minimum de formation nécessaire en culture générale et aussi en armement or les forces de l'ordre se renseigneraient ,vite fait-mal fait ,lors des perquisitions par le biais de leurs smartphones voire en comparant de visu les munitions de leur arme individuelle avec celles qu'ils découvrent. Du bricolage qui peut se conclure par une saisie globale et une mise sous scellés avec antiquités entassées au sol avant d'être ( mal) entreposées au tribunal .
Rappelons tout de même que , jusqu'au jugement, elles restent la propriété du "prévenu" qui pourra, théoriquement, récupérer les éléments non catégoriés en espérant qu'ils n'auront ni bosses, ni éraflures,ni morceaux manquants...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2018 13:51 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1542
Je viens ici en défense des pandores et des gabelous.

La douane a détruit abusivement un chassepot en 2007. Exemple malheureux certes mais s'il n'y a pas d'autre exemple que ce fait qui remonte maintenant à onze ans, c'est un abus exceptionnel et non la pratique courante.

… deux Chassepot, qualifiés par un maréchal des logis-chef d'armes du "Troisième Empire" (sic! )

Troisième empire, tout le monde comprend Napoléon III. Le chassepot date effectivement du Second Empire. La datation est exacte et la mention Troisième Empire dans le procès-verbal (peut-être un simple lapsus) est insuffisante pour conclure à une ignorance crasse du gendarme.

...son subalterne découvrant une collection de monnaies de Napoléon III les désigna sous le terme de "jetons"

Une pièce de monnaie du Second Empire n'a plus de pouvoir libératoire. Ce n'est donc pas une pièce de monnaie au sens du code monétaire et financier. Pour les numismates, ce qui n'est pas une pièce de monnaie mais qui y ressemble est un jeton. Par ailleurs, en Afrique francophone, on emploie le terme de jeton dans le sens de pièce de monnaie. Le gendarme en question n'est peut-être pas complètement idiot.

Il est vrai qu'on peut faire fonction d'OPJ avec un Brevet des Collèges pour tout bagage.

Non. Il est vrai qu'il n'est pas nécessaire d'être bachelier pour entrer dans la gendarmerie ou les douanes. Mais il y a tout de même une sélection et celui qui n'a pas un bagage culturel de niveau supérieur à celui du brevet des collèges n'a aucune chance. Ensuite les gendarmes et les douaniers ne sont pas tous OPJ, loin de là. Pour devenir OPJ il faut suivre une formation juridique tout à fait sérieuse d'un niveau nettement supérieur à celui du brevet des collèges. En outre, ne pas confondre OPJ avec historien, archéologue ou même expert en armes.

Le port de l'uniforme français devrait impliquer un minimum de formation nécessaire en culture générale et aussi en armement  : voire plus haut.

… les forces de l'ordre se renseigneraient ,vite fait-mal fait ,lors des perquisitions par le biais de leurs smartphones voire en comparant de visu les munitions de leur arme individuelle avec celles qu'ils découvrent. Du bricolage qui peut se conclure par une saisie globale et une mise sous scellés avec antiquités entassées au sol avant d'être ( mal) entreposées au tribunal

Les forces de l'ordre s'intéressent plus aux kalachnilov qu'aux chassepot. Comme ils ne sont ni des archéologues ni experts priseurs, dans le doute, principe de précaution. Un chassepot, s'il est accompagné de munitions, est susceptible de tuer, il ne faut pas l'oublier et il ne faut pas monter en épingle quelques excès de zèle.

votre lien permet d'accéder à un site spécialisé qui contient des anecdotes édifiantes

Ce site mentionne des questions parlementaires relatives aux armes de collection. J'ai suivi les liens.

Question n°7395 : réforme de la filière sapeur-pompier.
Question n°6036 : besoins en financement des entreprises d'insertion
Question n°6035 : besoins exprimés par l'association Habitat insertion
Question n°5526 : situation du ferroutage en France
Question n°5285 : taxes prélevées sur les HLM
Question n°4813 : adhésion aux ordres paramédicaux.

Ce n'est guère convaincant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2018 15:24 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2924
Il y a surtout des gens qui salivent à la seule idée de brimer leurs semblables pour se rendre plus importants et recevoir des primes à l'avancement....Voyez comment Chateaubriand récolta quelques paires de mois de prison à sainte Pélagie pour avoir exposé au mur de son salon un superbe sabre :l'histoire se trouve dans les "Mémoires d'outre tombe"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2018 20:38 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Je suis navré de contredire Barbetorte mais une monnaie ancienne n'est pas considérée comme "jeton" en numismatique où ce terme désigne autre chose . Enfin, il y a bien des OPJ dont le diplôme le plus élevé est le Brevet.
Mais un débat sur la culture générale des membres des forces de l'ordre nous ferait simplement conclure qu'elles sont le reflet de la société.
Ce qui étonne dans les anecdotes relatées c'est la méconnaissance des armes par les seuls qui ont le droit d'en user.Entre un Chassepot, monocoup à levier, et un fusil d'assaut il y a de la marge. De toutes façons ledit Chassepot est-il dans une catégorie soumise à formalité ? Non, et c'est tout ce qui importe.
C'est aussi tout ce qui dérange quand il est confisqué puis détruit à cause du "zèle" , mot que nous employons par modération . Il ne s'agit pas d'attaquer ou de défendre la maréchaussée ou la douane, qui n'en ont nul besoin puisque les seuls qui souffrent dans ces histoires sont les collectionneurs pleurant leurs fétiches.
Ayant évité l'écueil du "mort aux vaches " j'espère éviter en retour la reductio ad kalachnikovam (prière excuser mon latin de cuisine ) car je ne m'intéresse ici qu'aux souvenirs militaires de collection.
Le fossé entre quatre années de commémorations d'une victoire et la destruction d'un patrimoine la concernant, par "zèle" ,m'interpelle.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Nov 2018 23:36 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1542
Johannus a écrit :
Je suis navré de contredire Barbetorte mais une monnaie ancienne n'est pas considérée comme "jeton" en numismatique où ce terme désigne autre chose .
Vous ne me contredites pas vu que ce n'est pas ce que j'ai écrit.

Johannus a écrit :
Enfin, il y a bien des OPJ dont le diplôme le plus élevé est le Brevet.
Faux, parce que le brevet d'OPJ est reconnu officiellement comme étant de niveau III c'est à dire bac + 2. Un OPJ en sait en fait plus en procédure pénale que ce qui est demandé à un licencié en droit.

Johannus a écrit :
Ce qui étonne dans les anecdotes relatées c'est la méconnaissance des armes par les seuls qui ont le droit d'en user.
Vous croyez peut-être que dans les écoles de la gendarmerie ou de la douane on n'a rien d'autre à enseigner que l'histoire des armes depuis le moyen-âge. Ben non, la fonction principale des gendarmes et des douaniers n'est pas l'expertise des antiquités. En revanche, la sécurité fait partie de leurs préoccupations et une arme, même ancienne, peut être dangereuse puisqu'elle a été conçue pour tuer.

Johannus a écrit :
Entre un Chassepot, monocoup à levier, et un fusil d'assaut il y a de la marge.
Ne les prenez pas pour plus bêtes qu'ils ne sont. Même moi (vieux reste de mes classes) je fais la différence, c'est dire. Reste que ce n'est pas si simple. Le MAS 36 est aussi monocoup à levier et n'en est pas moins une arme de catégorie C.

Johannus a écrit :
De toutes façons ledit Chassepot est-il dans une catégorie soumise à formalité ? Non, et c'est tout ce qui importe.
Non, ce n'est pas tout ce qui importe. C'est une arme de catégorie D et, aux termes de l'article R 315-1 du code de la sécurité intérieure, son port et son transport sans motif légitime sont interdits. La justification du motif peut poser problème. Plus généralement, on ne peut faire n'importe quoi n'importe où avec un objet susceptible de tuer. Vous avez ainsi le droit d'utiliser un couteau de boucher dans votre cuisine – ce n'est pas une arme - mais vous n'avez pas le droit de le transporter, sauf motif légitime, dans la boîte à gants de votre voiture. Là il devient arme par destination.

Johannus a écrit :
Il ne s'agit pas d'attaquer ou de défendre la maréchaussée ou la douane ...
C'est pourtant ce que vous faites.

Johannus a écrit :
les seuls qui souffrent dans ces histoires sont les collectionneurs pleurant leurs fétiches.
J'aimerais bien savoir combien de fétiches ont été abusivement détruits. Abstraction faite de l'incident malheureux de 2007, à mon avis très peu si ce n'est aucun.

Johannus a écrit :
car je ne m'intéresse ici qu'aux souvenirs militaires de collection.
On l'a bien compris. Mais quand un gendarme voit un quidam se balader avec un fusil, même très vieux, il pense d'abord à la sécurité publique et on peut aussi le comprendre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Nov 2018 0:18 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Le Mas 36 n'est pas un monocoup ( dois-je rappeler ce qu'implique le préfixe mono- ?)et c'est bien pour cela qu'il est en C. Le Chassepot est en D2 et sa détention est totalement libre . D'autre part où ai-je parlé de port d'armes ? Les deux Chassepot de Normandie ont été saisis à domicile .
Dans tous les cas cités sur le lien donné par Hugues de Hador, il s'agit de fouilles de bâtiments donc quel rapport avec un quidam qui déambulerait avec une pétoire ? Pourquoi pas ivre et proférant des insultes tant qu'on y est ?
Barbetorte, vous avez évoqué la kalach dans un premier message , ce qui allume quelques signaux d'alarme quant à une conversation sereine, et maintenant vous vous trompez dans les catégories d'armes .
Le brevet d'OPJ est certainement formidable , cependant ce qui tiennent ces fonctions dans nos campagnes sont des gendarmes qui sont des "chefs", soit le deuxième galon en partant du bas chez le gendarme de carrière...
J'ignore si vous lisez les journaux de votre région mais les saisies-destructions d'armes c'est dix par an dans un département de 300 000 habitants.
Les deux Chassepot en Normandie , c'est ce printemps. Puisque vous me titillez ,j'ai poussé mes recherches et dans le même département une autre brigade a commis une erreur de procédure dans une affaire comparable , jugée début du printemps.Le juge a ordonné la restitution totale des scellés, comme le procureur a fait appel la suite sera au prochain épisode.(Sources Manche Libre et Ouest-France)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Nov 2018 2:05 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1542
Johannus a écrit :
Le Mas 36 n'est pas un monocoup ( dois-je rappeler ce qu'implique le préfixe mono- ?) et c'est bien pour cela qu'il est en C.
Exact. C'est un fusil à répétition manuelle, à la différence du MAS 49/56 qui est semi-automatique et du Chassepot qui n'est pas muni d'un chargeur. Mais ce n'est pas pour cela qu'il est classé en catégorie C. C'est parce qu'il est postérieur à 1900. Un fusil monocoup récent est en catégorie C, jamais en D.

Johannus a écrit :
Le Chassepot est en D2 et sa détention est totalement libre . D'autre part où ai-je parlé de port d'armes ? Les deux Chassepot de Normandie ont été saisis à domicile .
Il y a donc eu perquisition et l'on ne perquisitionne pas sans motif. On ne peut qualifier la saisie d'abus sans connaître l'histoire en détail. Or on n'en sait rien.

Johannus a écrit :
Dans tous les cas cités sur le lien donné par Hugues de Hador, il s'agit de fouilles de bâtiments donc quel rapport avec un quidam qui déambulerait avec une pétoire ?
Faites l'effort de lire ce qui est écrit :

Les groupes de reconstitution n’osent plus se déplacer avec leurs armes
Récemment, un groupe qui transportait des MAS 36 reconstitués …
Un autre groupe a perdu plusieurs heures avec les gendarmes et douaniers parce qu’il transportait la réplique d’un char Saint Chamond.


Johannus a écrit :
Le brevet d'OPJ est certainement formidable , cependant ce qui tiennent ces fonctions dans nos campagnes sont des gendarmes qui sont des "chefs", soit le deuxième galon en partant du bas chez le gendarme de carrière...
Charabia qui ne veut rien dire. Quel que soit son grade, un OPJ est titulaire d'un diplôme de niveau III. Il faut en finir avec l'image d'Epinal du gendarme simple d'esprit. La gendarmerie recrute sur concours. Pour se présenter au concours externe d'admission à l'école de sous-officier de la gendarmerie il faut être titulaire d'un diplôme reconnu de niveau IV, c'est à dire du niveau du baccalauréat. On est très loin de votre abruti n'ayant rien d'autre qu'un brevet des collèges.

Johannus a écrit :
J'ignore si vous lisez les journaux de votre région mais les saisies-destructions d'armes c'est dix par an dans un département de 300 000 habitants.
Oui, mais quelles armes et saisies pour quels motifs ?

Johannus a écrit :
Les deux Chassepot en Normandie , c'est ce printemps. Puisque vous me titillez ,j'ai poussé mes recherches et dans le même département une autre brigade a commis une erreur de procédure dans une affaire comparable , jugée début du printemps.Le juge a ordonné la restitution totale des scellés, comme le procureur a fait appel la suite sera au prochain épisode.(Sources Manche Libre et Ouest-France)
Je vais encore vous titiller. Si le procureur a décidé de faire appel, c'est qu'il a un motif juridique pour ce faire. Lequel ? Vous n'en dites rien. Il y a peut-être erreur, mais ce n'est pas du tout évident. A la cour d'appel d'en juger. A suivre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Nov 2018 8:07 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2150
Re

je pense qu'il y a eu (ou reste encore à ce jour) l'effet "Attentat".

Le problème se pose également pour l'achat, la détention, le transport et l'utilisation de poudre noir.

En effet, en "reconstit médiévale" (fin 13ème et 14ème), les "troupes" font des démonstrations d'artillerie (canons et autres canon à main).
D'autres périodes ont également besoin de poudre noir (le I Empire entre autres).

Bien à tous.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Nov 2018 15:24 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 716
Johannus a écrit :
Le brevet d'OPJ est certainement formidable , cependant ce qui tiennent ces fonctions dans nos campagnes sont des gendarmes qui sont des "chefs", soit le deuxième galon en partant du bas chez le gendarme de carrière...


Je travaille dans une boite, EDF, qui a eut la même politique de recrutement que la gendarmerie, mais aussi pas mal d'entreprises qui ne trouvent pas au sortir des établissements scolaires des gens qui sont prêts à occuper les emplois proposés. La solution ? Promotion interne... Il y a pas mal de déchets, et de belles surprises. Il y a eût un chef de centrale (donc niveau de responsabilité équivalent à un Bac+6 ou 7), mais qui est entré dans l'entreprise avec un CAP. Maintenant, on ne verrait plus de telles progressions de carrières, pour tout un tas de raisons. Mais, on a encore des Bac pro qui arrivent à occuper des fonctions de directeurs (donc le niveau juste au-dessous). Et parfois ils valent mieux en connaissances et en compétences que des bacs+5 (comme on dit chez nous, il y a ingénieurs et ingénieurs). J'en ai vu sortir des écoles les plus prestigieuses et dont on a vite compris qu'ils n'avaient pas les compétences pour faire carrière dans le nucléaire... Ils enchainent parfois les boulots subalternes au niveau des services administratifs ou logistiques (et certains y ont montré de réelles compétences, comme quoi ...).

En fait, comme de nombreux "lettrés", vous avez le tort de juger les gens sur leur cursus scolaire, ce qui est une très grosse erreur. Des gens brillants en milieu scolaire n'arrivent pas à trouver leur place dans le monde du travail, et il y a l'inverse. Le gendarme de base qui a un brin de cervelle, et qui veut bosser, peut postuler pour suivre des formations. Pour obtenir certains postes, il faut avoir les compétences et les connaissances. En interne EDF, j'occupe un poste qui est d'un niveau ingénieur, sauf que je n'ai qu'un bac de technicien F1. En plus, j'occupe un poste qui est classé "compétences rares", car il est à l'interface des différents domaines suivants : technique, fonctionnement, sécurité, juridique, RH, formation ... Oui, je cumule (et je ne suis pas le seul, rassurez-vous). J'en sais moins qu'un spécialiste de chacun de ces domaines, mais aucun de ces spécialistes ne comprennent la moitié des problèmes qu'on nous demande de résoudre. Bien entendu, si j'avais désiré poursuivre une carrière en-dehors d'EDF, j'aurais pu demander une équivalence. D'ailleurs, EDF m'avait proposé de passer un BTS ou un DUT en équivalence. Mais çà représentait un travail supplémentaire à une époque où je n'allais pas bien à cause de problèmes de santé. J'ai donc décliné. Ensuite, je suis passé au poste supérieur ... Et là, l'équivalence serait de passer un diplôme d'ingénieur, à quelques années de la retraite ...

Revenons à nos OPJ, comme le signale Barbetorte, les gens qui sont nommés à de tels postes ont suivi des formations pour les faire monter en compétences, et pour leur procurer les connaissances nécessaires. Oh, ce sont souvent plutôt des formations "pratiques", une entreprise, ou un corps comme les gendarmes n'a pas de pognon à perdre pour améliorer les compétences en culture générale de ses membres. Toutefois, dans leur domaines particulier, ne pensez pas qu'on leur à offert leurs postes. Bien au contraire. Vous savez, il n'est pas facile quand on a une vie de famille, quand on a un boulot, d'ouvrir des livres et de réfléchir au moment où le quidam moyen se vautre sur le canapé pour suivre la dernière série à la mode... Je tire mon chapeau à ceux qui savent se lancer dans de telles aventures pour monter dans l'échelle sociale alors que l'école les a laissés dans le bas-coté


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Nov 2018 17:24 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2150
Houlà, on est sur un sujet explosif !! lol lol lol

Poudre à canon, poil au ...

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Nov 2018 10:35 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Barbetorte , je parle des armes SAISIES . Pas des convois de reconstitueurs emm… pendant quelques temps par pandores et gabelous, comme vous dites, et "relâchés" après sans suite. Les Chassepot ,eux, sont issus de perquis'.
A vous de lire plus attentivement; d'autre part vous avez fait basculer ce débat vers un pour/contre les gendarmes ce qui n'est pas mon propos
Je ne polémiquerai pas plus avant avec vous , vos erreurs: MAS "monocoup" , confusion détention/port, et votre charabia sur les "jetons en Afrique francophone", votre rattrapage aux branches sur les catégories, ajoutés aux termes aussi pesés que "débiles" , "idiot" et , cerise sur le gâteau , la reductio ad kalachnikovam si facile quand on parle d'armes me convainquent qu'avec des défenseurs des défenseurs ( la répétition est volontaire ,Barbetorte ! )de la loi comme vous il est heureux que ces derniers ne soit jamais mis en cause pour leurs boulettes chassepotiques.
Je vous laisserai donc le dernier mot, que vous tiendrez certainement à avoir, tout en regrettant que ce fil lancé pour alerter sur la destruction d'un petit patrimoine par erreur ait basculé dans une polémique sur les forces de l'ordre .
Vous avez le privilège de l'âge : lors de mes classes ( à moi ) nous en étions au FAMAS.
Il est évident qu'il faudrait ouvrir un autre fil sur l'histoire des lois de sécurité car j'ai connu,du côté des forces de l'ordre( eh oui ! ) ,les débuts de Vigipirate. Depuis, les facilités accordées par le législateur pour les perquis' , l'ouverture du statut d'OPJ à des grades subalternes aussi bien dans la police que dans la gendarmerie ( je connais mal la douane) baissent mécaniquement le niveau des PV et produisent des vices de procédure .
Cela fait un quart de siècle que la peur des attentats provoque une inflation de lois, si qqun veut ouvrir un autre fil à ce sujet pourquoi pas ?
J'aimerais ici revenir à nos moutons , comment justifier que ,depuis 2012, un décret permette , par une omission malheureuse, de "casser les douilles" des collectionneurs ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Nov 2018 11:35 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 17 Fév 2012 19:12
Message(s) : 63
Certains groupes de reconstitueurs sauvent des matériels .Il y a quelques temps, une levée de fonds avait lieu afin de construire une réplique du fameux char Saint-Chamond.Qui pourrait , aujourd'hui, assister à des mouvements de pied ferme avec des hommes en uniformes français de 1940 si, pendant des années, des passionnés n'avaient accumulés des objets de l'armée de la Défaite tandis que l'historiographie était massivement à charge ? Jusque à l'orée des années 2000 ,les antiquaires refusaient tout simplement les effets français 40 donc si certains n'avaient été touchés par un amour (irraisonné par définition) des souvenirs militaires,tout un tas d'uniformes, ferrailles et véhicules auraient fini au rebut.
Idem pour l'armée de 1870.
Certains détectoristes exhument des dépouilles de combattants et leur permettent de recevoir une sépulture décente.
Certains patrons de musées privés choisissent de garder telles quelles des pièces parce que la réglementation change en moyenne tous les trois ans et qu'ils n'ont pas les moyens de payer plusieurs neutralisations ,lesquelles seront peut-être caduques quelques mois plus tard.
Voilà je viens de citer trois activités que le législateur malmène fortement dont deux "à cause de la situation actuelle", la troisième (détection) l'étant pour d'autres raisons.
Elles sont toutes trois liées à l'Histoire donc lorsqu'elles souffrent d'une législation débile en texte ou en application sur le terrain, il me semble que les historiens doivent s'en alarmer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Nov 2018 11:44 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 698
Johannus a écrit :
Barbetorte , je parle des armes SAISIES . Pas des convois de reconstitueurs emm… pendant quelques temps par pandores et gabelous, comme vous dites, et "relâchés" après sans suite. Les Chassepot ,eux, sont issus de perquis'.
A vous de lire plus attentivement; d'autre part vous avez fait basculer ce débat vers un pour/contre les gendarmes ce qui n'est pas mon propos
Je ne polémiquerai pas plus avant avec vous , vos erreurs: MAS "monocoup" , confusion détention/port, et votre charabia sur les "jetons en Afrique francophone", votre rattrapage aux branches sur les catégories, ajoutés aux termes aussi pesés que "débiles" , "idiot" et , cerise sur le gâteau , la reductio ad kalachnikovam si facile quand on parle d'armes me convainquent qu'avec des défenseurs des défenseurs ( la répétition est volontaire ,Barbetorte ! )de la loi comme vous il est heureux que ces derniers ne soit jamais mis en cause pour leurs boulettes chassepotiques.
Je vous laisserai donc le dernier mot, que vous tiendrez certainement à avoir, tout en regrettant que ce fil lancé pour alerter sur la destruction d'un petit patrimoine par erreur ait basculé dans une polémique sur les forces de l'ordre .
Vous avez le privilège de l'âge : lors de mes classes ( à moi ) nous en étions au FAMAS.
Il est évident qu'il faudrait ouvrir un autre fil sur l'histoire des lois de sécurité car j'ai connu,du côté des forces de l'ordre( eh oui ! ) ,les débuts de Vigipirate. Depuis, les facilités accordées par le législateur pour les perquis' , l'ouverture du statut d'OPJ à des grades subalternes aussi bien dans la police que dans la gendarmerie ( je connais mal la douane) baissent mécaniquement le niveau des PV et produisent des vices de procédure .
Cela fait un quart de siècle que la peur des attentats provoque une inflation de lois, si qqun veut ouvrir un autre fil à ce sujet pourquoi pas ?
J'aimerais ici revenir à nos moutons , comment justifier que ,depuis 2012, un décret permette , par une omission malheureuse, de "casser les douilles" des collectionneurs ?


Je ne cherche pas à défendre qui que ce soit mais si polémique il y a ou il y a eu, elle prend naissance dans votre second message, le 27/11 à 13h51, où l'interrogation initiale du topic devient une critique de l'attitude des gendarmes qui n'apportait strictement rien à la question initiale. Par ailleurs, si ces destructions relèvent, pour vous, d'un décret mal rédigé ("omission malheureuse"), la responsabilité des forces de l'ordre est totalement dégagée, puisqu'il ne leur appartient pas d'interpréter un décret.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB