A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 21 Sep 2017 13:24

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Conseils lecture et fichage
Message Publié : 07 Sep 2016 17:55 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Jan 2014 22:30
Message(s) : 18
Bonsoir à tous,

Je suis en train de préparer le CAPES pour la session 2017, et j'ai quelques doutes concernant ma méthode de lecture et de fichage des livres, surtout en ce qui concerne les manuels officiels portant sur les questions.
Je fiche ces manuels à l'ordinateur (ce qui me permet de rédiger mes notes). Par exemple, hier et aujourd'hui, j'ai fiché/synthétisé les 120 premières pages d"un manuel en 6-7 pages à l'ordinateur.

J'ai l'impression que ces manuels constituent la base nécessaire en terme de connaissance et de compréhension, et que la majorité des informations est importante.

Ainsi, je souhaiterais savoir ce que des personnes ayant réussi le concours ou étant en train de le préparer pensent de ma méthode, qui concerne, je le répète, les manuels. Je suis bien conscient que pour des ouvrages plus spécialisés, ce ne sont pas les connaissances mais la compréhension générale de l'oeuvre qui prime.
Et sinon, quelles sont vos méthodes de lecture et de fichage ?

Merci d'avance ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 07 Sep 2016 18:49 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 900
viewtopic.php?f=90&t=35707

Vous trouverez quelques très bonnes pistes dans ce fil, Calame en particulier.

Cordialement,

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 07 Sep 2016 21:39 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Jan 2014 22:30
Message(s) : 18
Merci bien pour votre réponse.

Cordialement,


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 2:27 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 26 Fév 2013 17:10
Message(s) : 159
Salut,
Je redis ce que j’ai déjà dû dire ailleurs… Perso, je n’ai jamais fiché un livre de ma vie, et j’ai du mal à piger cette démarche de chercher des recettes de fichage, de chercher une orthodoxie en la matière, comme si la fiche était la finalité de tout. On n’a pas un concours parce qu’on a fiché un nombre prédéfini de bouquin ou parce qu’on est un bon tâcheron.

Et au passage, si un auteur a besoin de cent pages pour développer un truc, c’est précisément que ça ne tenait pas en dix. Et si les manuels de concours comportent cent pages de connaissances, c’est que les auteurs estiment qu’il faut se caser cent pages de connaissance dans la tête, pas cinq. Donc l’idée de synthétiser un ouvrage, euh… :-|

Il me semble que la meilleure façon de faire, c’est celle qui nous convient (à notre caractère, à notre façon de travailler, de retenir… la façon qui colle à nos qualités et nos défauts). À quoi va te servir ta fiche ? Dans le processus qui va de ta lecture présente à la rédaction de ta dissert’ le jour du concours, quel est le rôle de la fiche ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 7:52 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 900
À mémoriser ? La fiche étant une manière de synthétiser ? Parce qu'en organisant la pensée, on retient mieux ? J'imagine que vous n'appreniez pas tous les ouvrages de votre corpus par coeur ? Vous preniez des notes, je suppose, vous avez souligné, vous avez noté certaines informations en capitales, vous avez peut-être passé un coup de stabylo sur certaines parties essentielles ?

Une fiche, c'est un grand mot pour dire "prise de notes, problématisée et organisée selon une certaine norme typographique", il me semble. Ce n'est pas recopier bêtement les chapitres d'un manuel. Les éléments d'une fiche, à mes yeux, fonctionnent comme les palais de la mémoire de Cicéron - ce sont les balises d'un chemin que l'on peut suivre pour retrouver des informations mémorisées, qui peuvent d'ailleurs ne pas se trouver textuellement sur la fiche elle-même.

Se renseigner sur la manière dont d'autres ont pratiqué cette prise de note et leur mise en forme, c'est aussi un moyen de se rassurer. Et apprendre s'apprend. Les Anciens le savaient puisqu'ils se transmettaient des "trucs" pour, par exemple, mémoriser les discours ou de longs écrits savants. C'est toujours quelque chose qui m'a semblé choquant à la fac : aucun enseignement de didactique. Que chacun fasse comme il veut ! On voit le résultat - certains réussissent, d'autres échouent, non par manque d'esprit, mais par manque de techniques d'acquisitions de la connaissance.

Donc les fiches, oui. Mais pas n'importe comment. Et j'ai trouvé les conseils dans le lien que j'ai donné précieux pour approcher le sujet.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 9:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Jan 2014 22:30
Message(s) : 18
Merci à vous deux pour vos avis. Si j'en crois vos réponses, la fiche ne doit pas être "sacralisée", mais il est tout même important de prendre des notes plus ou moins organisées, ne se limitant pas à une simple copie du livre, et dont le contenu doit avant tout passer par la réflexion pour être en quelque sorte digéré.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 15:20 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 26 Fév 2013 17:10
Message(s) : 159
rob42 a écrit :
Merci à vous deux pour vos avis. Si j'en crois vos réponses, la fiche ne doit pas être "sacralisée", mais il est tout même important de prendre des notes plus ou moins organisées, ne se limitant pas à une simple copie du livre, et dont le contenu doit avant tout passer par la réflexion pour être en quelque sorte digéré.

Non, je ne pense pas. Je ne pense pas que le « il faut », et le « il est important » soient des règles absolues, mais des possibilités, des options, qui peuvent être valables pour certains et à condition de savoir pourquoi.

Ce qui est important, c’est la finalité. La première chose, c’est donc de s’intéresser aux épreuves, à ce qui est attendu du candidat, à ce qui fait plaisir au jury (s’y intéresser, le comprendre, l’intégrer, se l’approprier). Les rapports de jury. La méthodologie. Ensuite, on se demande comment y parvenir. Le lien entre les lectures et la production d’une dissertation/composition/commentaire plusieurs mois après est, il me semble, très personnel : les individus réfléchissent, retiennent, dissertent… de diverses manières. Donc l’important, ce n’est pas d’aller voir le major de l’agrégation pour l’imiter très exactement sur sa qualité et sa quantité de fichages/lectures, mais de savoir ce qui est attendu, de ne jamais le perdre de vue (au moment où tu fais ta fiche, sais-tu précisément en quoi ce que tu es en train d’écrire sera utile pour faire une dissert (ou une composition… je n’ai pas trop suivi les évolutions des épreuves du capes)  ?), puis de se connaître pour trouver la meilleure façon d’y parvenir. Se connaître : faire « comme il faut » non par rapport à un modèle absolu, une orthodoxie du fichage ou de la préparation de concours, mais par rapport à sa façon de retenir, de réfléchir et de réemployer ses connaissances, par rapport à ses lacunes, à ses points forts.

Rien que dans la façon de lire, il y a plusieurs façons de faire. On peut lire un livre de bout en bout, pour se l’approprier. On peut lire le sommaire et sélectionner un chapitre en fonction des questions que l’on se pose à ce moment précis. On peut tomber sur le livre en flânant dans les rayons de sa BU, lire le sommaire, le garder en tête, puis s’en souvenir un mois plus tard au moment où on a besoin d’une info.

C’est pour ça que je suis toujours sceptique à propos de ces grandes discussions sur le fichage (comme toutes les grandes discussions qui cherchent des recettes), qui semblent souvent plus ou moins ignorer ce qu’il sera fait de la fiche (concrètement : parce que « je vais relire toutes mes fiches durant le mois qui précède le concours », ça ne dit pas comment la fiche se transformera en dissertation ou en composition). J’ai souvent eu l’impression que les gens se rassuraient : je prépare un concours, je bosse, je fais bien comme tout le monde dit de faire, donc je fiche. Je lis et je fiche, et je passe douze heures par jour à le faire. Avoir un concours, ce n’est pas « lire et ficher », ni « douze heures par jour ». Avoir un concours, c’est faire une dissertation (ou autre exercice) pertinente.

À partir de là, si un type arrive à lire des gros bouquins du début à la fin, qu’il les retient bien en les stabilotant intégralement en jaune fluo et en les recopiant quasi complètement, et qu’il parvient à remobiliser et réorganiser tout comme il faut le jour du concours… c’est évident que sa façon de faire est bonne. Pour lui.

Jefferson a écrit :
J'imagine que vous n'appreniez pas tous les ouvrages de votre corpus par coeur ? Vous preniez des notes, je suppose, vous avez souligné, vous avez noté certaines informations en capitales, vous avez peut-être passé un coup de stabylo sur certaines parties essentielles ?

Non.

J’ai commencé par vaguement feuilleter les manuels de concours, en considérant qu’ils me donneraient un aperçu général des questions et de leurs enjeux, une orientation, une base. Ensuite (dès septembre), j’ai travaillé des sujets blancs (dissert’, commentaires de texte, oraux… c’était pour l’agrégation), avec un groupe de travail : on a fait des plans détaillés, toutes les semaines, et c’est comme ça que j’ai orienté mon travail : par la pratique et par la discussion avec les autres. Tiens, dans cette sous-partie, il me manque un exemple, ne pourrais-je pas le trouver dans tel article ? Tiens, je me souviens avoir vu dans tel sommaire un chapitre qui semblait pouvoir être utilisé pour cet aspect. Tiens, cette sous-partie ne pourrait-elle pas être nuancée ? Où pourrais-je trouver une théorie qui soutienne cela ? Tiens, le prof a mentionné cet aspect qui collerait bien ici, si j’approfondissais… Tiens, la semaine dernière, telle personne de mon groupe de travail a mentionné tel ouvrage, si j’allais le consulter. Tiens, le mois dernier, on a commenté tel texte et j’ai trouvé tel commentaire de tel historien, ça pourrait faire un exemple… Par exemple, les manuels, je ne les ai pas lus de A à Z, par contre, je les ai manipulés en permanence, pour avoir des pistes de réflexion et de lectures.

Mes « fiches » (la plupart pas formalisées, juste présentes dans un plan), du coup, ce n’était pas des fiches de lecture, mais des fiches « prêtes à l’emploi » dans une dissert : une fiche = une idée, un exemple développé, relié à des notions d’historio si besoin. Certaines fiches pouvant s’articuler. Le jour du concours, j’avais déjà des « briques », j’ai juste eu à les empiler après avoir fait une problématique. Et au passage, j’ai complètement automatisé la réalisation plan/problématique/intro, à force d’en faire. Genre au bout d’un an, je pouvais te faire une liste de courses avec une intro, une conclusion et un problématique. Ça, c’est du formatage.

Mais ça, ce n’est pas « la » recette de préparation au concours, c’est juste ma façon de faire.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 16:07 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 900
Vous partez du principe que faire une fiche consiste à recopier un manuel. Qui a dit cela ici ? Je disais justement qu'une fiche devait, pour être utile, être problématisée.

Par exemple, je ne sais pas, prenons "La prise de pouvoir de Bonaparte, 18 Brumaire an VIII". Votre fiche ne consistera pas à recopier bêtement un manuel. Vous posez une question sur votre fiche, par exemple : "18 Brumaire an VIII, Bonaparte homme providentiel ou créature de l'extrême-centre ?". Votre fiche doit porter une réflexion scientifique ET épistémologique. A bien des égards, une bonne fiche est presque une ébauche de dissertation. Pas juste une chronologie et des informations brutes, ce qui serait redondant avec le manuel.

Il y a "fiche" et "fiche". Sinon, pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec vous.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 18:30 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 123
безимено a écrit :
J’ai commencé par vaguement feuilleter les manuels de concours, en considérant qu’ils me donneraient un aperçu général des questions et de leurs enjeux, une orientation, une base. Ensuite (dès septembre), j’ai travaillé des sujets blancs (dissert’, commentaires de texte, oraux… c’était pour l’agrégation), avec un groupe de travail : on a fait des plans détaillés, toutes les semaines, et c’est comme ça que j’ai orienté mon travail : par la pratique et par la discussion avec les autres.

Je ne comprends pas comment on peut faire des plans détaillés sans avoir de solides connaissances sur un sujet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 08 Sep 2016 20:17 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Jan 2014 22:30
Message(s) : 18
Jefferson a écrit :
Vous partez du principe que faire une fiche consiste à recopier un manuel. Qui a dit cela ici ? Je disais justement qu'une fiche devait, pour être utile, être problématisée.

Par exemple, je ne sais pas, prenons "La prise de pouvoir de Bonaparte, 18 Brumaire an VIII". Votre fiche ne consistera pas à recopier bêtement un manuel. Vous posez une question sur votre fiche, par exemple : "18 Brumaire an VIII, Bonaparte homme providentiel ou créature de l'extrême-centre ?". Votre fiche doit porter une réflexion scientifique ET épistémologique. A bien des égards, une bonne fiche est presque une ébauche de dissertation. Pas juste une chronologie et des informations brutes, ce qui serait redondant avec le manuel.

Il y a "fiche" et "fiche". Sinon, pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec vous.


Personnellement, et toujours dans l'optique de la lecture et de la prise en note d'un manuel, j'ai du mal à avoir une vue problématisée au premier abord des connaissances contenues l'ouvrage. Cette problématisation vient plutôt après, une fois les connaissances apprises et "digérées" et donc lors des révisions.

Encore merci, vos réponses montrent bien qu'il n'y a pas une mais plusieurs façons de travailler à ce sujet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 09 Sep 2016 3:17 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 26 Fév 2013 17:10
Message(s) : 159
Jefferson a écrit :
Vous partez du principe que faire une fiche consiste à recopier un manuel.

Pas forcément. Mais je pense qu’on ne parle pas la même chose : le premier post parle de ficher des livres ou des manuels, et c’est à cela que j’ai répondu. Lire un livre, et en tirer soit un certain nombre de fiches, consacrées aux thèmes et thèses de ce bouquin, soit une seule grande fiche consacrée au bouquin, c’est ce que j’entends pas « ficher un livre » (ou un manuel).

Par contre, faire une fiche « La prise de pouvoir de Bonaparte, 18 Brumaire an VIII » qui s’appuie sur plusieurs bouquins/articles/manuels, qui met en relation les diverses informations trouvées sur le sujet, et les avis de divers historiens, c’est un autre processus (ce sont plus ou moins les fiches de synthèse de Calame).

De ce que j’ai vu en préparant les concours, beaucoup de gens fichent des livres. C’est une méthode de travail (qui m’échappe totalement, au demeurant), mais je trouve que si c’est juste ficher pour ficher parce que tout le monde le fait, ça n’est pas forcément très stratégique. Les fiches comme Calame, c’est une autre méthode de travail (que je comprends mieux). Et ce que j’ai fait, c’est encore une autre méthode. Je ne crois pas qu’il y ait une manière de faire meilleure qu’une autre, de façon absolue, mais je regrette par exemple que mes profs aient, pour beaucoup, parlé du fichage de livre comme l’alpha et l’oméga de toute réussite à un concours.
Cyrano de Bergerac a écrit :
Je ne comprends pas comment on peut faire des plans détaillés sans avoir de solides connaissances sur un sujet.

En allant chercher les solides connaissances là où elles sont : je n’ai pas dit qu’on faisait des plans en temps limité, enfermés dans une salle et armés de notre seul cerveau. Et au passage, c’est un peu le principe du hors programme à l’agrégation : faire un oral − donc un peu plus qu’un plan détaillé − sur un sujet dont on ne savait potentiellement rien six heures auparavant.

Peut-être que tout le monde ne construit pas son savoir de la même manière. Pour moi, l’idée de séparer le travail en étapes du genre 1/ je m’enfourne un paquet de connaissances dans la tête 2/ je m’entraîne à les mettre en pratique, c’est une manière de travailler totalement artificielle, et rébarbative. Premièrement, ça me saoule d’apprendre un tas brut de connaissances, deuxièmement, ça me saoule de devoir faire le tri dans mon tas brut de connaissances pour les reformater au format dissert’, le jour où j’en ai besoin. J’ai besoin de tout faire avancer en même temps, de construire mes connaissances par rapport à l’usage que je vais en faire. Ça s’affine au fur et à mesure, mais c’est le principe d’une préparation.

Ce qui est ballot, c’est que souvent, les profs et les autres candidats estiment qu’il n’y a qu’une seule manière de faire, du coup, c’est plus difficile d’oser essayer autre chose, d’admettre qu’on peut être plus efficace autrement et d’oser se lancer sur un an.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 10 Sep 2016 17:05 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 123
безимено a écrit :
Cyrano de Bergerac a écrit :
Je ne comprends pas comment on peut faire des plans détaillés sans avoir de solides connaissances sur un sujet.

En allant chercher les solides connaissances là où elles sont : je n’ai pas dit qu’on faisait des plans en temps limité, enfermés dans une salle et armés de notre seul cerveau. Et au passage, c’est un peu le principe du hors programme à l’agrégation : faire un oral − donc un peu plus qu’un plan détaillé − sur un sujet dont on ne savait potentiellement rien six heures auparavant.

Peut-être que tout le monde ne construit pas son savoir de la même manière. Pour moi, l’idée de séparer le travail en étapes du genre 1/ je m’enfourne un paquet de connaissances dans la tête 2/ je m’entraîne à les mettre en pratique, c’est une manière de travailler totalement artificielle, et rébarbative. Premièrement, ça me saoule d’apprendre un tas brut de connaissances, deuxièmement, ça me saoule de devoir faire le tri dans mon tas brut de connaissances pour les reformater au format dissert’, le jour où j’en ai besoin. J’ai besoin de tout faire avancer en même temps, de construire mes connaissances par rapport à l’usage que je vais en faire. Ça s’affine au fur et à mesure, mais c’est le principe d’une préparation.

Ce qui est ballot, c’est que souvent, les profs et les autres candidats estiment qu’il n’y a qu’une seule manière de faire, du coup, c’est plus difficile d’oser essayer autre chose, d’admettre qu’on peut être plus efficace autrement et d’oser se lancer sur un an.

Merci pour tes explications. C'est très intéressant et en effet, le travail est beaucoup plus ciblé. De plus, ça permet de s'entraîner à faire des plans de dissert.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 11 Sep 2016 12:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Oct 2012 22:23
Message(s) : 81
perso j'ai bossé les concours seul, sans groupe de travail qui aurait pu me stimuler, notamment en bossant sur des plans. autrement, j'aurais sans doute fait comme bezimeno : partir d'un sujet puis chercher les connaissances façon leçon HP. ça demande ceci dit d'aimer bosser à l'aveuglette. mais c'est ce qu'on fait lors d'une leçon HP et quand on prépare ses cours donc autant s'y coller.

cependant ma prise de notes était clairement formatée comme un paragraphe de dissertation : idée / exemple (genre constat causes conséquences) / mise en perspective. et naturellement je m'efforçais dans la mesure demes moyens d'être exhaustif non pas dans les exemples (impossible) mais dans les thèmes (moins impossible). pour cela : consulter le plan des biblios d'HG et les sommaires de manuels de concours.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 11 Sep 2016 15:37 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Fév 2015 14:52
Message(s) : 92
Pour ma part, je n'avais préparé que le CAPES, en candidat libre.
J'avais procédé ainsi: lecture d'un manuel pour avoir la trame d'ensemble, en prenant en note uniquement les informations qu'il est nécessaire d'apprendre par coeur (dates, chronologie, définitions, éléments biographiques, événements marquants sous forme d'une liste).
Ensuite, je lisais quelques ouvrages qui semblaient rejoindre mes centres d'intérêt personnels, afin de m'imprégner de la période, quitte à me focaliser uniquement sur des points précis. Au hasard de la lecture, je fichais quelques exemples particuliers et précis susceptibles d'être réutilisés dans une disserte.
Enfin, j'ai terminé par le fichage d'articles de revues scientifiques, d'actes de colloques ou de chapitres précis d'ouvrages (des études d'une quinzaine de pages), qui me permettaient de maîtriser des exemples. Jamais plus d'une page recto pour la prise de note, et il s'agissait encore une fois de bien connaître les noms, les éléments de contexte pour citer correctement la référence dans une disserte. Je choisissais si possible des exemples qui pouvaient être réutilisés pour différents sujets possibles.
Détestant la géo et ne connaissant rien à cette discipline (et n'ayant pas l'envie de m'y attarder), je me suis contenté des manuels et des émissions du "Dessous des Cartes"; chaque émission proposait un exemple bien développé et prêt à l'emploi dans une disserte (mais la thématique sur la "géo des conflits" s'y prêtait).
J'ai eu mes écrits, mais je ne me suis pas présenté aux oraux, car entre-temps j'ai bien compris que le secondaire ne m'intéressait absolument pas! Je ne sais donc pas si cette méthode était efficace jusqu'au bout :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Conseils lecture et fichage
Message Publié : 11 Sep 2016 16:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 900
Je doute que le "Dessous des cartes" soit suffisant pour l'oral de géographie :)

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB