A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Juin 2018 1:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 509
Bonsoir, je viens de lire qu’en 2017 il y avait 540 postes au capes d’histoire... et 1040 au capes de lettres modernes. J’ignore le nombre de candidats à ces deux capes, mais je me pose la question, à moi qui souhaitais être enseignant de matière littéraire: vaut- il mieux faire des études de lettres que d’histoire pour être enseignant? Ne trouvez vous pas que c’est un peu décourageant de faire des études d’histoire quand on constate le nombre de postes en régression à ce capes? Que dire à un jeune qui souhaite rentrer dans l’enseignement et qui hésite à faire de l’ histoire?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:19 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 01 Juin 2008 13:32
Message(s) : 235
Difficile de savoir ce qu'il en sera dans 5 ans.
Je ne choisirais pas une matière en fonction du nombre de postes, forcément difficile à évaluer à moyen terme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:24 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 509
C’est juste. Il faut aussi tenir compte de ses goûts...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:25 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 470
Localisation : Pas de Calais
gamelin a écrit :
Bonsoir, je viens de lire qu’en 2017 il y avait 540 postes au capes d’histoire... et 1040 au capes de lettres modernes. J’ignore le nombre de candidats à ces deux capes, mais je me pose la question, à moi qui souhaitais être enseignant de matière littéraire: vaut- il mieux faire des études de lettres que d’histoire pour être enseignant? Ne trouvez vous pas que c’est un peu décourageant de faire des études d’histoire quand on constate le nombre de postes en régression à ce capes? Que dire à un jeune qui souhaite rentrer dans l’enseignement et qui hésite à faire de l’ histoire?


Le Capes et l’agregation d’histoire ont toujours fait partie des plus relevés et sauf erreur de ma part, les postes proposés sont toujours pourvus ce qui témoigne d’une certaine qualité du recrutement. Je ne crois pas que tous les postes proposés en lettre soient pourvus. Une barre d’admission est fixée et si seuls 800 candidats la dépassent il n’y en a que 800 de reçus.

500 postes il y a certes eu mieux mais il y a aussi eu bien pire. Dur de dire ce qu’il en sera dans quelques années. Pour moi quelqu’un qui travaille dur et a un certain niveau doit sans problème rentrer dans les 300. C’est très jouable 500 postes.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:36 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 17 Mars 2012 19:12
Message(s) : 509
D’accord mais pour vous 500 postes c’est vraiment jouable?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:39 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 470
Localisation : Pas de Calais
gamelin a écrit :
D’accord mais pour vous 500 postes c’est vraiment jouable?


Tout dépend de votre niveau et du nombre de candidats. Mais dans l’absolu pour un bon étudiant c’est tout à fait jouable.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 19:50 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Avr 2014 12:42
Message(s) : 48
En tout cas, ne choisis pas en fonction des rationalités du MEN !!!


on peut avoir de l'élan en littérature, et on peut trimer en HG mais
avec passion (!)

Choisis en fonction de tes goûts et aptitudes: lecture, discussions, réflexion, volonté
de découverte, de savoir...Vers quoi, tu te portes naturellement et politiquement.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 20:10 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6677
gamelin a écrit :
Bonsoir, je viens de lire qu’en 2017 il y avait 540 postes au capes d’histoire... et 1040 au capes de lettres modernes. J’ignore le nombre de candidats à ces deux capes, mais je me pose la question, à moi qui souhaitais être enseignant de matière littéraire: vaut- il mieux faire des études de lettres que d’histoire pour être enseignant? Ne trouvez vous pas que c’est un peu décourageant de faire des études d’histoire quand on constate le nombre de postes en régression à ce capes? Que dire à un jeune qui souhaite rentrer dans l’enseignement et qui hésite à faire de l’ histoire?

je ne suis pas prof - j'ai été instituteur au début de ma carrière - mais je suis en désaccord avec Jennysweet :
Le nombre de poste en lettres modernes est aujourd'hui le double de celui du Capes d'histoire-géo.

Et si on ne connait pas les chiffres à 5 ans de distance, on peut au moins conjecturer que si une matière doit voir ses horaires scolaires diminuer (avec un objectif de réduire la charge globale d'enseignement) ce sera certainement plutôt l'histoire-géo que les lettres.

L'enseignement du français est en quelque sorte "sanctuarisé", parce que l'objectif de former les élèves sur un socle minimum (savoir lire et comprendre un texte, savoir rédiger 10 lignes - je le dis ainsi pour simplifier, mais on comprendra l'idée.) ne peut pas ENCORE être dégradé. Ce serait fabriquer des décrocheurs de façon industrielle, ou des analphabètes. la je pense que le ministère se tiendra sur une ligne constante.

En revanche, en histoire- géographie... :rool:

Cela dit si vous préférez l'histoire-géo à l'enseignement des lettres, que ces considérations ne vous arrêtent pas. Choisir un métier pour des considérations alimentaires, c'est - peut-être - vous condamner à le regretter toute votre vie... :!:

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 20:58 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2018 6:09
Message(s) : 10
Je rejoins les autres sur le sujet.
Effectivement, le concours en Histoire-Géographie est exigeant et difficile. Mais c'est avant tout par passion qu'il faut passer un concours, qui plus est un concours de l'enseignement.
Les débuts en tant qu'enseignant sont parfois difficiles car pas nécessairement en adéquation avec l'idée même que l'on pouvait se faire du métier lorsque l'on est étudiant ou que l'on passe les concours.
Se raccrocher à la matière à laquelle on voue une passion sans fin est un moyen aussi de se conforter dans le métier. Car vous le verrez vous ne faites pas qu'enseigner la matière dans laquelle vous avez eu le CAPES.
Donc ne pas regarder le nombre de postes. Un étudiant motivé, qui aime ce qu'il fait et surtout passe sérieusement le concours n'a pas de souci à se faire. Et si par malchance, la première année n'est pas la bonne, il ne faut pas le voir comme un échec, mais comme une possibilité de s'améliorer (d'autant plus que trois questions restent chaque année) et que la seconde fois sera probablement la bonne.
Car une fois engagé on ne peut plus revenir en arrière. Le CAPES obtenu c'est la matière choisie que vous enseignerez pendant plusieurs années voire tout au long de votre carrière. Il faut penser au long terme.
Cela reste un concours: en fonction du sujet, des candidats, d'une année à une autre, tout peut changer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 11 Mai 2018 22:50 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6677
Kymé a écrit :
Je rejoins les autres sur le sujet.

Et moi aussi ! >:(

Sur la passion et le fait qu'on choisit un métier pour la vie. Donc mieux vaut mettre le paquet sur ce qu'on aime.

Après, envisager un capes réussi au bout de deux ans... il y a une question de moyens financiers. Si c'est pour être obligé d'arrêter ses études parce que l'intendance ne suit pas... Dans ce cas, la solution alimentaire s'impose, et elle est du côté du CAPES de lettres.

Peut-être une solution de compromis ? On a parlé du concours de l'enseignement technique (j'ai oublié les sigles : en LEP ?) Est-ce que ce concours là n'ouvre pas la voie à une double casquette Lettres+ Histoire-géo ?

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 12 Mai 2018 13:04 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Oct 2012 22:23
Message(s) : 87
gamelin a écrit :
D’accord mais pour vous 500 postes c’est vraiment jouable?


faut être sérieux, si c'est trop dur de se glisser dans les 500 premiers c'est qu'il y a un souci. y'a un paquet de nazes qui y parviennent.
haut les coeurs quoi, un peu de courage et hop.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 12 Mai 2018 13:48 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2004 1:48
Message(s) : 470
Localisation : Pas de Calais
Pierma a écrit :
Kymé a écrit :
Je rejoins les autres sur le sujet.

Et moi aussi ! >:(

Sur la passion et le fait qu'on choisit un métier pour la vie. Donc mieux vaut mettre le paquet sur ce qu'on aime.

Après, envisager un capes réussi au bout de deux ans... il y a une question de moyens financiers. Si c'est pour être obligé d'arrêter ses études parce que l'intendance ne suit pas... Dans ce cas, la solution alimentaire s'impose, et elle est du côté du CAPES de lettres.

Peut-être une solution de compromis ? On a parlé du concours de l'enseignement technique (j'ai oublié les sigles : en LEP ?) Est-ce que ce concours là n'ouvre pas la voie à une double casquette Lettres+ Histoire-géo ?


Sans manquer de respect à qui que ce soit, passer le PLP c’est aller jouer dans le championnat de 2ème division. Et gare au public aussi. Si on en est capable faut passer le Capes voire l’agreg.

_________________
Victi, vincimus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 12 Mai 2018 16:23 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 01 Juin 2008 13:32
Message(s) : 235
Pierma a écrit :
Et si on ne connait pas les chiffres à 5 ans de distance, on peut au moins conjecturer que si une matière doit voir ses horaires scolaires diminuer (avec un objectif de réduire la charge globale d'enseignement) ce sera certainement plutôt l'histoire-géo que les lettres.


La réforme du lycée préserve plutôt les horaires d'histoire-géo, qui n'est sans doute pas la matière la plus à plaindre.
(voir p. 19 : http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 898000.pdf ).

Quoiqu'il en soit, je pense qu'il faut choisir selon ses goûts. Avec de la motivation, tout est possible.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 12 Mai 2018 19:27 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 23 Déc 2010 13:31
Message(s) : 572
Pierma a écrit :
Sur la passion et le fait qu'on choisit un métier pour la vie. Donc mieux vaut mettre le paquet sur ce qu'on aime.

Je me permets de moduler ce point. Alors, je ne suis pas dans l'enseignement et relève d'une administration où la vocation n'est clairement pas la raison n°1 de notre présence et l'aspect alimentaire joue donc un rôle essentiel. Je comprends tout à fait que l'on cherche à unir passion et profession et que, se baser uniquement sur un aspect alimentaire, peut paraître très peu attrayant ; et c'est très bien. A la condition que la réalité de l'exercice du métier correspondent bien à l'idée qu'on s'en fait ; parce que, lorsque la passion motive le choix de carrière, on s'expose au risque de déconvenue et, si celle-ci est trop importante, à la réorientation professionnelle (mon administration accueille quand même quelques anciens enseignants, suite à ces déconvenues et qui, ce que je comprends, éprouvent quelques frustrations dans leur nouveau métier). Quand vous n'attendez rien d'autre que la paye, le risque de déconvenue est nettement moindre; et, au contraire, vous pouvez découvrir que, finalement, ce que vous faites convient complètement à votre caractère.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Chances au capes
Message Publié : 12 Mai 2018 23:32 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 25 Juil 2012 16:14
Message(s) : 21
béria a écrit :
gamelin a écrit :
D’accord mais pour vous 500 postes c’est vraiment jouable?


faut être sérieux, si c'est trop dur de se glisser dans les 500 premiers c'est qu'il y a un souci. y'a un paquet de nazes qui y parviennent.
haut les coeurs quoi, un peu de courage et hop.


Vous n'avez pas tort Béria, sauf peut-être - et encore - sur le ton de votre message, mais force est de constater que le CAPES de lettres modernes connaît d'immenses difficultés de recrutement qui le rendent plus facile encore que celui d'HG qui semble être l'un des plus durs. Si on suit donc votre logique, il y aurait encore plus de nazes en lettres...
Une de mes anciennes collègues, après s'être fait recaler en HG plusieurs fois, a eu le CAPES de lettres du premier coup. Une autre fait une grosse faute d'orthographe par phrase dans ses mails alors qu'elle est certifiée de lettres. Oui je sais, ce n'est pas bien de généraliser, on risque de me le reprocher ici, et ces exemples peuvent avoir quelque chose de dérangeant pour les collègues de lettres. Mais la crise des vocations est une réalité dans beaucoup de disciplines mais pas en HG.

En somme, oui,les aspects alimentaires comptent: ai-je une chance d'être reçu sur tel CAPES plutôt que sur un autre? Mais le métier lui-même doit aussi être pris en compte: j'aurais, pour un énorme tas de raisons, détesté enseigner les lettres, quand je vois ce que doivent faire mes collègues de cette discipline.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 44 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB