A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 23 Oct 2018 23:14

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 27 Mai 2018 18:49 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 169
Bonjour,
Avez-vous des suggestions bibliographiques sur cette nouvelle question au programme de l'agrégation ?
Merci.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2018 19:19 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
Pouvez-vous préciser le contexte? Préciser la question (Pour ceux qui ne sont pas en train de préparer l'agreg)

Les espace ruraux à quelle époque? Dans toute la France?

Vous cherchez une chose générale, où vous souhaitez une étude de détail?

Vous cherchez quelle aspect des espaces ruraux?

Si vous cherchez du détail, local, j'ai une recherche sur un village du Nord pendant la période de la révolution en stock: http://www.histoire-valenciennes-cahv.fr/Memoires/index.php/Memoires/article/view/755


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2018 4:43 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 169
C'est la nouvelle question de géographie de l'agrégation externe d'histoire, dont j'ai mis l'intitulé dans le titre "les espaces ruraux en France".


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2018 6:21 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 02 Avr 2018 11:35
Message(s) : 248
La question c'est juste "les espaces ruraux en France" ?

Ah, c'est la "question" de géographie… Donc, c'est à l'heure actuelle… ça change tout…

Je n'ai pas de biblio à vous proposer sur ce sujet, mais je vous souhaite bon courage et bonne réussite.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2018 6:42 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2018 6:09
Message(s) : 13
Bonjour, Bonjour,
Préparant l'agrégation externe également, vous trouverez des indications bibliographiques sur le site géoconfluence. Une bibliographie sélective a déjà été faite avec de nombreux articles accessibles en ligne. Elle constitue un bon point de départ.
De plus pour cette question, certains aspects liés aux territoires ruraux ont déjà été abordés dans les anciennes questions de géographie, notamment La France des marges ou encore mutations des systèmes productifs. Donc on peut trouver aussi des éléments dans les anciennes bibliographies (certaines présentes aussi sur géoconfluences).
Une bonne journée,
Kymé


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Mai 2018 18:34 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 169
Merci Kymé. J'avais déjà vu la biblio de Géoconfluences mais avant de commencer par des articles assez spécialisés, je cherchais un ouvrage assez général. Si j'avais pensé à l'ancienne question sur les systèmes productifs, je n'avais pas songé à celle sur la France des marges. Merci pour ces indications, il n'y a plus qu'à se lancer :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Mai 2018 12:24 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Août 2013 22:43
Message(s) : 124
Bonjour,
Comme le dit justement Kymé, le site géoconfluences est une pépite. Voici la liste des ouvrages généraux recommandés:
Citer :
1. Ouvrages généraux pour un premier cadrage

Yves Jean et Michel Périgord, 2017, Géographie rurale. La ruralité en France, coll. 128 Géographie, Armand Colin, Paris.
Jean-Benoît Bouron et Pierre-Marie Georges, 2015, Les espaces ruraux en France, Ellipses, Paris. Compte-rendu de Xavier Leroux et compte-rendu de Catherine Didier-Fèvre sur Les Clionautes.

1.1. Parmi les publications les plus récentes

Marc Dedeire, 2018, Aménagement rural et qualification territoriale. Les indications géographiques en France et en Europe, éd. Peter Lang.
Christine Margetic, Hélène Roth et Michaël Pouzenc (dir.), 2018, Les campagnes européennes : espaces d’innovations dans un monde urbain, Presses universitaires du Midi, 222 p.
Brès A., Beaucire F., Mariolle B. (dir.), 2017, Territoire frugal. La France des campagnes à l’heure des métropoles, Genève, Metis Press.
Bernard Calas, Anthony Goreau-Ponceaud et Sylvain Racaud, « Coexistence des mondes ruraux et des agricultures », Cahiers d'outre-mer, Presses Universitaires de Bordeaux, no. 273, vol. 69, janvier-juin 2016. L'atlas de ce numéro est consacré aux espaces ruraux des territoires ultramarins français (voir section 4 ci-dessous)
Johanna Sery, Frederic Saunier et al., 2016, « Espace rural & projet spatial : Volume 6, Ruralités et métropolisation : à la recherche d'une équité territoriale », coll. Ecole nationale supérieure d'architecture de Saint-Etienne, PU Saint Etienne, St Etienne.
Revue Pour, 2015, Précarités et marginalités en milieu rural, n° 225, mai 2015. (ouvrage collectif avec exemples mondiaux, dont France).

1.2. Ouvrages généraux

Francis Aubert, Denis Lépicier et al., 2008, Les nouvelles ruralités à l’horizon 2030, Quae Éditions, Paris.
Martine Guibert et Yves Jean, 2011, Dynamiques des espaces ruraux dans le monde, A. Colin, coll. U, Paris.
Samuel Arlaud, Yves jean et al., 2005, Rural-Urbain : Nouveaux liens, nouvelles frontières, coll. Espaces et territoires, Presses Universitaires de Rennes, Rennes.
Jean-Paul Diry, 2004, Les espaces ruraux, Coll. Campus, SEDES, Paris.
Christine Margetic, Bernard Calas et al., 2004, Dynamiques agro-industrielles et dynamiques rurales, Coll. Géographie, Artois Presses Universités, Arras.
Yves Luginbühl et Daniel Terrasson, 2013, Paysage et développement durable, Que Editions, Paris.
Philippe Perrier-Cornet (dir.), 2002, Repenser les campagnes, Éd. de l’Aube, La Tour d’Aigues.
Michel Prieur et Yves Luginbühl, 2017, Contribution du paysage et de la Convention européenne du paysage à la démocratie, aux droits humains et au développement durable. Rapport conceptuel, Conseil de l’Europe .

1.3. Atlas

CGET (Ex Datar) : accès à la cartothèque (très nombreuses cartes disponibles).
Commissariat au Développement durable. Atlas de l’occupation régionale des sols en France. Oct. 2016.
IAURIF : Atlas rural et agricole de l’Ile de France, Paris, 2004.
Atlas Auvergne Rhône Alpes, t. 1 « Géographie physique, humaine, urbaine », janvier 2016.
Claudine Carlot , Vincent Vallès , Anne-Lise Duplessy, Catherine Lavaud , 2010, « Atlas du Massif central - Organisation territoriale », Insee Auvergne Les Dossiers n° 28 - Juin 2010
Jean-Paul Charvet, Atlas de l’agriculture, cartographie de Claire Levasseur. Autrement, 2010.
Laurent Rieutort, Julie Ryshawy, Auréline Doreau, Caroline Guinot, Atlas de l’élevage herbivore en France, cartographie d’Alexandre Nicolas, éditions Autrement, 2014.
Atlas des paysages de la Martinique, atlas-paysages.pnr-martinique.com
Barthes A., Durbiano C., Martinez J., Évolution de l’agriculture dans le massif des Alpes du Sud de 1979 à 2000, Coll. Les atlas des Alpes de Provence, Ed. Université de Provence, 2006.
Christine Margetic, Michaël Bermond, Valérie Jousseaume, Maxime Marie (dir.), Atlas des campagnes de l'Ouest, PUR, 300 p., 2014.



Le premier de la liste est autour de 10 euros neuf ( https://livre.fnac.com/a10715537/Yves-J ... -en-France ) (je n'en connais pas la qualité).
Le second de Jean-Benoît Bouron et Pierre-Marie Georges a été écrit par le responsable éditorial de Géoconfluences (Bouron) et coûte plus de 29 euros.
Le mieux est bien entendu de ne pas dépenser des sommes folles dans des ouvrages sans les connaître. Certains seront sans doute disponibles à la médiathèque, pour les autres, il me semble préférable de les feuilleter et de regarder ce qu'il vous manque si vous ne bénéficiez pas d'une formation à part.

Par ailleurs, certains spécialistes ne pourront être omis. Je pense notamment à Jean-Paul Charvet sur l'agriculture, Jean-Paul Diry sur les espaces ruraux de manière globale, Bernard Keyser et sa Renaissance rurale (un peu daté) ou encore Roger Béteille et sa crise rurale (idem). Il y en a bien d'autres.
Je rejoins encore Kymé sur les anciennes questions, qui touchaient déjà à ce sujet.

Préparant peut être l'agrégation de géographie 2019 (tout dépendra de ma charge de travail à côté...), je peux sans doute vous aiguiller sur quelques notions ou ouvrages tout au long de cette presque année de préparation.

_________________
" Le cynique est le chien de la vérité, non pas parce qu'il la protègerait comme un gardien fidèle, mais parce qu'il aboie des mots vrais, et qu'il mord avec, parce qu'il agresse les gens à la vérité."
Frédéric Gros, Michel Foucault, PUF, Que sais-je?, 2004.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Mai 2018 23:11 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Oct 2015 18:32
Message(s) : 8
Unagi a écrit :

Préparant peut être l'agrégation de géographie 2019 (tout dépendra de ma charge de travail à côté...)



Je me lance dans la même préparation, même si j'ai à côté mes +- 18H de certifié TZR. Cela oblige de préparer en solitaire, mais en commençant tôt et en prévoyant un été BNF, cela me semble jouable.
Je ne sais pas si c'est votre cas ou si quelqu'un d'autre passe ou est passé par là ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 5:12 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 169
Merci beaucoup Unagi pour toutes ces précisions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 5:16 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 25 Juil 2008 8:36
Message(s) : 169
bludenz a écrit :
Unagi a écrit :

Préparant peut être l'agrégation de géographie 2019 (tout dépendra de ma charge de travail à côté...)



Je me lance dans la même préparation, même si j'ai à côté mes +- 18H de certifié TZR. Cela oblige de préparer en solitaire, mais en commençant tôt et en prévoyant un été BNF, cela me semble jouable.
Je ne sais pas si c'est votre cas ou si quelqu'un d'autre passe ou est passé par là ?

Je suis aussi en poste à temps plein en lycée mais je prépare l'agrégation d'histoire. Il y a eu sur ce forum, il y a quelques années, des témoignages de collègues en poste qui ont réussi l'agrégation (Foulquart, Aurore-Marie) dont tu peux sans doute retrouver les témoignages en faisant une petite recherche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 8:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 19 Avr 2018 6:09
Message(s) : 13
Bonjour,
Pour ma part je prépare l'agrégation externe d'histoire 2019 en étant aussi TZR 18h. L'ayant fait cette année en préparant trois programmes et en étant dans trois établissements différents, voici quelques conseils (que j'aurais dû suivre).
Il suffit de trouver un rythme de travail, certes cela fait une année chargée, mais le conseil que je pourrais donner c'est de travailler l'agrégation tous les jours, même si c'est juste un peu. La clé c'est la régularité. Il ne faut pas perdre de son vue son objectif et ne pas perdre le rythme de travail car sinon c'et difficile de se remettre dedans. Je sais que c'est compliqué en raison des obligations de notre travail. Et à cause du travail, on peut avoir des phases de démotivation.
En vous y prenant dès à présent, c'est tout à fait plausible. De ce fait, même si cette année n'a pas été une réussite pour moi j'ai tout de même trois questions sur 6 qui sont prêtes. Il faut travailler efficacement, se faire une liste des objectifs à atteindre, ne pas laisser de question de côté et trouver le moyen de s'entraîner (si comme moi cela fait 4 ans que vous n'avez pas passé de concours, cela a été dur de retrouver un rythme de rédaction du temps où j'étais étudiante).
Il faut aussi ne pas dépasser ses limites. Il faut savoir s'écouter. Car la fatigue nuit à votre travail (gestion des élèves) et dans votre motivation pour le concours. C'est peut-être ce qui a été le plus compliqué pour moi cette année.
Effectivement, vous pouvez vous lancer dans cette aventure en solitaire. Mais rien ne vous empêche de trouver des personnes avec qui faire des échanges de fiches et de faire une répartition du travail. Vous serez concurrents au moment des écrits. Vous pouvez faire des échanges avec des agrégatifs en géo, des agrégatifs qui passe l'interne et même en histoire. La charge de travail sera un peu moindre et cela vous soulagera.
En espérant que cela vous aide, et n'hésitez pas si vous avez des questions!
Une bonne journée,
Kymé


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 16:48 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Août 2013 22:43
Message(s) : 124
Bonjour,

Kymé a écrit :
Bonjour,
Pour ma part je prépare l'agrégation externe d'histoire 2019 en étant aussi TZR 18h. L'ayant fait cette année en préparant trois programmes et en étant dans trois établissements différents, voici quelques conseils (que j'aurais dû suivre).
Il suffit de trouver un rythme de travail, certes cela fait une année chargée, mais le conseil que je pourrais donner c'est de travailler l'agrégation tous les jours, même si c'est juste un peu. La clé c'est la régularité. Il ne faut pas perdre de son vue son objectif et ne pas perdre le rythme de travail car sinon c'et difficile de se remettre dedans. Je sais que c'est compliqué en raison des obligations de notre travail. Et à cause du travail, on peut avoir des phases de démotivation.
En vous y prenant dès à présent, c'est tout à fait plausible. De ce fait, même si cette année n'a pas été une réussite pour moi j'ai tout de même trois questions sur 6 qui sont prêtes. Il faut travailler efficacement, se faire une liste des objectifs à atteindre, ne pas laisser de question de côté et trouver le moyen de s'entraîner (si comme moi cela fait 4 ans que vous n'avez pas passé de concours, cela a été dur de retrouver un rythme de rédaction du temps où j'étais étudiante).
Il faut aussi ne pas dépasser ses limites. Il faut savoir s'écouter. Car la fatigue nuit à votre travail (gestion des élèves) et dans votre motivation pour le concours. C'est peut-être ce qui a été le plus compliqué pour moi cette année.
Effectivement, vous pouvez vous lancer dans cette aventure en solitaire. Mais rien ne vous empêche de trouver des personnes avec qui faire des échanges de fiches et de faire une répartition du travail. Vous serez concurrents au moment des écrits. Vous pouvez faire des échanges avec des agrégatifs en géo, des agrégatifs qui passe l'interne et même en histoire. La charge de travail sera un peu moindre et cela vous soulagera.
En espérant que cela vous aide, et n'hésitez pas si vous avez des questions!
Une bonne journée,
Kymé


Merci pour ces précieux conseils! Je note.

Citer :
Je me lance dans la même préparation, même si j'ai à côté mes +- 18H de certifié TZR. Cela oblige de préparer en solitaire, mais en commençant tôt et en prévoyant un été BNF, cela me semble jouable.
Je ne sais pas si c'est votre cas ou si quelqu'un d'autre passe ou est passé par là ?


Citer :
Je suis aussi en poste à temps plein en lycée mais je prépare l'agrégation d'histoire. Il y a eu sur ce forum, il y a quelques années, des témoignages de collègues en poste qui ont réussi l'agrégation (Foulquart, Aurore-Marie) dont tu peux sans doute retrouver les témoignages en faisant une petite recherche.


Ahh!!! Je me sens moins seul. Temps plein de mon côté au lycée avec les trois niveaux du lycée et un atelier théâtre. Mais bon, je l'ai voulu. Le statut de TZR est en effet difficile à conjuguer avec un concours externe.
Je suis de mon côté avec un groupe encore ensommeillé. J'avais déjà pensé à la BNF cet été mais mon agenda ne semble guère vouloir m'écouter (des fiançailles à organiser pour ne rien cacher).

Il serait intéressant d'avoir au moins un fil de discussion "officiel" qui puisse nous aiguiller sur l'agrégation, qu'elle soit en histoire ou en géographie. Les conseils de Kymé pourraient en donner le tempo (ajoutons également les anciennes contributions comme le suggère Cyrano): ce ou ces fils pourraient aider à la fois (je n'ose plus dire en même temps) ceux d'histoire et de géographie, d'interne (Géographie générale par exemple) ou d'externe. En creux, c'est une partie des capétiens qui auront également une aide.

_________________
" Le cynique est le chien de la vérité, non pas parce qu'il la protègerait comme un gardien fidèle, mais parce qu'il aboie des mots vrais, et qu'il mord avec, parce qu'il agresse les gens à la vérité."
Frédéric Gros, Michel Foucault, PUF, Que sais-je?, 2004.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 16:54 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Oct 2012 22:23
Message(s) : 87
j'ai réussi l'agrég d'histoire en faisant mon stage de certifié.
je me suis préparé en faisant des élèves mes cobayes, j'ai fait des cours de collège de taré et ils ont kiffé.
chaque doc je le préparais comme un commentaire d'agrég, chaque chapitre je le préparais comme un sujet de dissertation. même sans lien direct avec les programmes, ça vous met en jambes et ça donne des automatismes : indispensable quand on n'a aucun autre moyen de s'entrainer.
niveau travail des programmes, faut alléger au max mais être béton sur le peu qu'on peut bosser : historiographie, concepts et notions clés, dates, institutions, personnages, oeuvres etc.
à l'usage on se rend compte qu'une connaissance encyclopédique n'est pas du tout indispensable pour réussir ce concours. faut avoir des réflexes, être capable de regarder un arbre ou une raclette et en tirer une problématique et un plan en 3 parties.
et réinvestir ses connaissances de manière systématique en cours.

amusez-vous bien.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Mai 2018 17:08 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 25 Août 2008 13:42
Message(s) : 259
Personnellement, je pense que le petit livre de Yves Jean et Michel Périgord, Géographie rurale peut être un achat judicieux. De même que Jean-Paul Diry, 2004, Les espaces ruraux, Coll. Campus, SEDES, qui devrait à coup sûr connaitre une nouvelle édition à l'occasion de ce nouveau programme.
Jean-Paul Charvet est évidemment à connaitre. Il avait posé une question sur "Nourrir les hommes" il y a une dizaine d'année (qui avait entraîné aussi des publications "de circonstance", dont certains étaient très bons).
Mais la lecture de la biblio de géoconf' m'a laissé plus que perplexe... Outre la lassitude que l'on éprouve à sa lecture, les thèmes abordés, les concepts utilisés sont étonnants... La campagne semble bien "à l'ombre des villes" et la géo théorique, économiste, sociologisante semble régner sans partage, ou presque...
Où sont les "realia", quelle place ténue pour les paysages, les structures agraires, encore a-t-on tout de même quelques entrées sur les productions agricoles, à la suite de la question sur les systèmes productifs et leurs mutations.
On sent bien là comme d'habitude l'empreinte de l'Inspécteur Carroué, infatigable rédacteur des ces bibliographies "non officielles" (ce qui venant d'un Inspecteur Général, qui en dix ans a d'abord mis la main sur les IPR de Paris/IDF, fut président du jury de l'agreg de géo, puis du capes qu'il a réformé sans ménagement, pris la tête de ces excellent recueils statistiques annuels que sont les Images Economiques du Monde (dont on tirera toujours un grand profit). Et a poser un nombre respectable de sujets de concours (Agreg, CAPES, ENS, Ecoles de commerce, sujet des prépas Khagnes et HEC° et siège sans discontinuer dans les "jurys" du "concours" d'IPR.
Une des grandes spécialité de Laurent Carroué (mais peut-on vraiment lui en vouloir ?) est de poser aux concours des sujets sur lesquels il a soit déjà publié des manuels, soit d'en écrire pour la circonstance (il faut bien payer sa croûte quand même).
En a eu droit à :
1) La mondialisation : 3 ou 4 solides ouvrages de sa plume ou sous sa direction, une Doc Photo, la Biblio d'Historiens et géographes, un dossier dans cette même revue, plus des conférence ; autant dire que le lecture de la "question" devait aller dans "le sens du poil", vu qu'il a successivement présidé, les deux années où cette question a été aux concours, le jury d'agreg de géo puis celui du CAPES ;
2) Une fois aux commandes du CAPES il a poser des sujets sur le même schéma : l'Europe (il a écrit un gros manuel chez Bréal), L'Amérique du Nord (même chose), la Géographie des conflits (là il a délégué à ces anciens collèges de l'Institut de Géopolitique de Paris VIII), jusqu'à la "Mutation des systèmes productifs" pour laquelle il a produit un bon manuel chez A. Colin.
3) Il a mis au concours d'entrée à l'ENS la question de la "Planète financière"... sur laquelle il a écrit un ouvrage (primé) chez Armand Colin.
4) Etant à l'origine de la question sur les espaces ruraux en France (nous avons échapper aux "territoires ruraux"), gageons qu'il a un petit quelque chose sous le coude, ce qui pourrait donner un bel ouvrage, forcément dans l'esprit de la question d'agreg.

Mais loin de moi l'idée de vouloir critiquer ses ouvrages. Ils sont, pour ceux que j'ai pu lire ou parcourir en général excellant mais exigeants (beaucoup de stats, beaucoup de concepts...). Il a dirigé récemment un ouvrage de géographie régionale de la France (La France des 13 régions) très actualisé (dernière édition en 2017, avec des stats toutes fraîches et des cartes simples et très bien faites) dont a mon avis la lecture sera très profitable pour l'étude des espaces ruraux. Mais on a bien oublié ces trésors qu'étaient les géographies régionales de Pierre Etienne ou d’André Gamblin, qui ne sont plus actualisés depuis des années.

Je vais peut être vieux jeu, mais je pense qu’il faut aborder la question en“bouffant“ de la carte et de l’atlas : Atlas de localisation (on tire un grand profit en pratiquant un atlas Michelin), cartes IGN pour une plus grande échelle, cartes thématiques actualisées, atlas régionnaux, atlas de la collection Autrement…

Il faut se construire une bonne connaissance en géographie générale de la france :

• D’abord une bonne connaissance des milieux physiques, le meilleur manuel est celui d’Yvette Veyret, La France. Milieux et environnement, chez Colin
• Une connaissance des base de la géographie de la France : le très bon manuel de Magalli Reggezha, La France dans ses territoire, acompagné de sa Doc Photo est presque suffisant pour ce point (avec de gros chapitres sur les milieux et les espaces ruraux, les espaces périphériques et le développement durable). Les autres manuels classiques offrent aussi de bonnes choses : Damette-Shiebling, Noin, Pitte, Adoumié surtout

Après vous pourrez plus aisément tirer partie de la bibliographie de géoconf'


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mai 2018 23:31 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 28 Oct 2015 18:32
Message(s) : 8
béria a écrit :
je me suis préparé en faisant des élèves mes cobayes


Je suis rentré dans le détail d' A. Berque et de P. Descola dans un
" C/ Un nouveau rapport phénoménologique avec la nature ?"
à destination de premières section générale -
à la correction des devoirs, je n'étais pas déçu.

Je rejoins aussi le constat que partir d'objets très concrets, précaires même, est une méthode qui peut très bien fonctionner - ma rentrée septembre 6EME : "Décrivez ce verre en plastique à moitié plein d'eau gazeuse en structurant votre réponse autour de trois grandes idées."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB