A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2018 8:39

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3
Auteur Message
Message Publié : 15 Avr 2018 22:34 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1340
Sur cette question, on oublie un peu les femmes, vous avez raison. Le taux d'alphabétisation des femmes devait être très inférieur à celui des hommes. Il en était de même en France quoique probablement à un degré moindre.

Une fois qu'on a appris le principe de l'écriture alphabétique , on est capable de transcrire phonétiquement ce qu'on veut dire dans son dialecte et on est capable aussi de déchiffrer ce qui est écrit que ce soit en arabe littéraire ou dans le dialecte usuel. Cela permettait par exemple au commerçant de tenir à jour ses comptes.

Il en était de même pour un petit provençal. S'il avait appris à l'école à lire et à écrire en français, il était aussi capable de lire et écrire en provençal, quitte à commettre des fautes d'orthographe, mais ce n'est pas grave, l'important est de se faire comprendre.

Dans les petites écoles existant auprès de chaque mosquée, on n'apprenait pas grand-chose, la pédagogie était totalement absente et le confort minimal. Il ne faut pas se faire d'illusion, il en était de même dans les petites écoles des paroisses françaises. Les unes et les autres avaient tout de même le mérite d'exister et mieux vaut pas grand-chose que rien du tout.

Je crois que l'arabe littéraire et l'arable dialectal ne sont pas aussi éloignés que le sont le latin et le français. L'arabe littéraire est l'arabe de l'écrit employé dans les textes officiels, commun à tous les pays arabes. Voilà ce qu'il en est dit sur le site des Langues'O : L’arabe littéral (ou littéraire) est la langue de l’écrit, des discours officiels et des médias dans l’ensemble du monde arabe « du golfe à l’Océan ». Il permet de communiquer à travers le temps, en accédant à des écrits vieux de plus d’un millénaire et demi, dont les textes sacrés de l’islam. Ce n’est pas seulement la langue du prestigieux patrimoine classique, c’est aussi la langue écrite du présent qui a connu un prodigieux essor et profondément changé de visage au cours du siècle dernier. Il est la langue bien vivante de la culture arabe moderne.

Pour les Kabyles, il devait effectivement y avoir un gros problème. D'ailleurs, il y avait beaucoup moins d'écoles en Kabylie. Dans les rapports officiels des enquêteurs dépêchés par le gouvernement français, on lit que de très nombreux Arabes savent lire et écrire mais qu'en Kabylie il n'y a guère que les cheikhs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Avr 2018 17:13 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 537
Localisation : Alger, Algerie
Jerôme a écrit :
L'affaire est délicate. En pratique le dey d'Alger n'avait aucune autorité sur les beys de Tunis, Constantine et Oran qui lui étaient nominalement subordonnés.

Je crois qu'il y a une petite confusion à rectifier. Le constat est juste pour le bey de Tunis, théoriqurment et protocolairement subordonné au dey d'Alger pour des raisons purement historiques et locales mais qui était dans les faits indépendant, les beyliks de Constantine et de l'Ouest étaient directement nommés et démis par le dey et lui étaient réellement subordonnés.

Citer :
En outre les écoles primaires dont parle Tocqueville sont elles de véritables écoles primaires ou de simples écoles coraniques comparables au catéchisme catholique français ? parce que dans ce cas 99% des petits français étaient scolarisés ! On doutera accessoirement de l'impartialité de Tocqueville.

Nous parlons du 18e-19e siècle et il ne s'agissait naturellement pas d'un système éducatif primaire de type européen. Il y avait néanmoins une structure traditionelle qui assurait un minimum d'instruction et qui pouvait être assez éfficiente en milieux urbains. Il faut juste garder à l'esprit que les médersa en Terre d'Islam ne sont pas l'équivalent de catéchisme. On y apprenait certes le Coran mais il servait en même temps de support/motif pour l'apprentissage de la lecture écriture de l'arabe classique (seule langue de travail et d'études), mais aussi les rudiments du calcul, des notions de géographie ... etc. Ceux qui brillaient allaient dans les grandes universités genre Zitouna de Tunis ou al-Azhar du Caire dans la continuité de l'ancienne tradition du tâlib al-3ilm.

En somme, à l'époque qui nous interesse, le niveau d'instruction à Alger devait simplement égaler celui de n'importe que autre grande ville musulmane, ni plus ni moins. Quant à sa qualité, elle était aussi celle du reste des pays musulman, très en retard par rapport au boom scientifique et méthodologique qui avait lieu en Europe.

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Avr 2018 20:47 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1340
Harrachi78 a écrit :
Nous parlons du 18e-19e siècle et il ne s'agissait naturellement pas d'un système éducatif primaire de type européen. Il y avait néanmoins une structure traditionelle qui assurait un minimum d'instruction et qui pouvait être assez éfficiente en milieux urbains. Il faut juste garder à l'esprit que les médersa en Terre d'Islam ne sont pas l'équivalent de catéchisme. On y apprenait certes le Coran mais il servait en même temps de support/motif pour l'apprentissage de la lecture écriture de l'arabe classique (seule langue de travail et d'études), mais aussi les rudiments du calcul, des notions de géographie ... etc. Ceux qui brillaient allaient dans les grandes universités genre Zitouna de Tunis ou al-Azhar du Caire dans la continuité de l'ancienne tradition du tâlib al-3ilm.

En somme, à l'époque qui nous interesse, le niveau d'instruction à Alger devait simplement égaler celui de n'importe que autre grande ville musulmane, ni plus ni moins. Quant à sa qualité, elle était aussi celle du reste des pays musulman, très en retard par rapport au boom scientifique et méthodologique qui avait lieu en Europe.
La période considérée s'arrête au milieu du 19e siècle. En France, il n'y avait pas encore de système d'éducation de masse. Les enfants des familles les plus pauvres travaillaient dès leur plus jeune âge soit aux champs soit en usine. Ceux qui pouvaient se permettre de ne pas mettre leurs enfants au travail avant l'adolescence les envoyaient à l'école de la commune ou de la paroisse où ils n'apprenaient probablement pas plus que les petits maghrébins dans les écoles coraniques. Le taux d'alphabétisation est connu avec une bonne précision : il est de l'ordre de 50% pour les hommes dans les années 1830.

Le boom scientifique et méthodologique qui avait lieu en Europe à l'époque ne touchait que les classes aisées. Il faut attendre le Second Empire pour que la classe populaire commence à en profiter.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Avr 2018 21:38 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 18 Mai 2007 13:35
Message(s) : 537
Localisation : Alger, Algerie
Je vois mieux. Disons alors qu'on était bien plus en retard par rapport au boom scientifique qui se préparait en Europe à ce moment ... ;-)

_________________
Honeste vivere ; Alterum non Laedere ; Suum cuique Tribuere


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 34 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB