Nous sommes actuellement le 30 Sep 2020 21:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Les aspects d'El Andalus
Message Publié : 27 Août 2020 9:56 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1312
Localisation : Corsica
Elviktor a écrit :
Artigas a écrit :
Une tolérance effective a bel et bien existé sur le temps long en Al Andalus.

Sans ça Kurnos l'histoire du moyen-age de la péninsule ibérique fourmille de récits de seigneurs ou puissants aussi bien chrétiens que musulmans s'alliant ou se défiant au gré du temps et des évènements dont le plus célèbre certainement d'entre eux ne vous est pas inconnu, celui de Rodrigo Díaz de Vivar, Le Cid. :)

Les seigneurs c'est une infime minorité qui mènent la politique du ventre.
Avec le temps je commence à comprendre le sujet et je me demande comment des historiens de tous bords peuvent être aussi catégoriques sans preuves.
L'éventuel esprit de Cordoue concerne des élites dont certaines sont corrompues collaborent probablement avec le pouvoir. Il faudrait disposer de données démographiques et connaitre la concentration des richesses.

Justement Rodrigo Díaz de Vivar est un exemple, ou est "l'esprit de Cordoue" chez Rodrigo Díaz de Vivar ? c'est l'esprit du gain et de l'intérêt personnel.
Citer :
De ce fait, des auteurs contemporains peuvent le comparer à un mercenaire, un soldat et chef militaire professionnel marchandant ses services.5
...
En 1081, banni de Castille par le roi qui craint son ambition, il est contraint à l'exil. Il se met alors au service de Yusuf al-Mutaman, l'émir houdide de Saragosse. Les musulmans, auprès desquels il combat désormais, lui donnent le titre de Sid (« seigneur » en arabe dialectal). Le 17 juin 10943, il s'empare de Valence où il règne jusqu'à sa mort4. Son épouse Chimène, en hérita et le conserva jusqu'en 1102, date à laquelle il passe de nouveau sous domination musulmane.
...
En dépit de sa représentation actuelle comme héros national espagnol (plus particulièrement en Castille), ou comme acteur majeur de la Reconquista, il s'est placé durant la plus grande partie de sa vie sous les ordres de différents seigneurs, chrétiens comme musulmans, tout en agissant de son propre chef et dans son propre intérêt.

Quel statut avait-il ? Dhimmi ou pas ? Renégat ou pas ? il mangeait à tous les râteliers ?
Édifiant, et le peuple dans tout ça il était complétement épanoui dans la tolérance avec une telle pagaille ? il faut être naïf et vraiment soumis à une idéologie pour y croire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rodrigo_D ... z_de_Vivar

Comment peut-on parler de tolérance avec un statut de dhimmi distribué à la tête du client ?
Il se sont laissé humilier pendant plusieurs siècles, traité d'êtres inférieurs ?
Le danger était partout, il fallait obéir à tous les puissants, musulmans et chrétiens corrompus .... ?

Musulmans, Chrétiens, juifs, à cette époque il n'y en a pas un qui sort du lot, pas un, ils se valent tous. Le pouvoir et l'intérêt personnel étaient leur priorité, j'attends des preuves d'intégrité, des fatwas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les aspects d'El Andalus
Message Publié : 27 Août 2020 11:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1312
Localisation : Corsica
Le mythe du Cid
Citer :
Tous font passer leurs intérêts « seigneuriaux » devant tout autre devoir, et aucun n’hésite à trahir son suzerain légitime pour se mettre au service d’un autre prince chrétien, voire d’un émir ou d’un calife musulman, en fonction des circonstances : Rodrigo Díaz s’allia un temps avec l’émir de Valence avant de le faire exécuter de manière assez barbare sur la place de Valence, en le faisant enterrer vivant sauf la tête puis décapiter, Giraldo ­Sempavor s’installa au Maghreb à la cour des califes mu’minides, lors des trêves entre le ­Portugal et l’Empire almohade20, et les Castro conseillèrent les califes Yūsuf Ier (1163-1184), al-Manṣūr (1184-1199) et al-Nāṣir (1199-1213), durant de longues décennies au cours desquelles ils furent négociateurs et ambassadeurs au nom des souverains ­musulmans.

https://journals.openedition.org/cdlm/6876?lang=fr


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les aspects d'El Andalus
Message Publié : 05 Sep 2020 13:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1312
Localisation : Corsica
Artigas a écrit :
Je n'ai pas acheté les ouvrages de Dario Fernandez- Mordra et Rafael Sanchez Sais qui semblent. Polémiques. Si un forumiste par gentillesse pouvait en dresser les grandes lignes, merci par avance.

La vision d'al-Andalus chez les historiens anglo-saxons, par Dario Fernandez-Morera
https://www.youtube.com/v/neiI2_iLT54

Rémi Brague : "Le mythe d'Al-Andalus"
https://www.youtube.com/v/Cj43XHT4VD4&t=194s


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 93 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB