A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 27 Mars 2017 1:46

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 23 Oct 2008 16:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Oct 2008 21:45
Message(s) : 11
je sais pas vraiment quelles sont les différences religieuses entre sunnites et chiites alors si quelqu'un sait qu 'il n'hésite pas à m'éclairer,merci.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2008 19:27 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 741
Les sunnites sont la branche majoritaire et "officielle" de l'islam. Ils fondent leurs dogmes et leur croyance sur la sunna, la tradition islamique basée notamment sur les hadith; faits et gestes du Prophète Muhammad. Ainsi que sur le Coran.

Les sunnites représentent environ 90% des musulmans dans le monde contre 10% pour les chiites. Au sein du sunnisme, on trouve 4 "écoles" ou courants religieux sunnites: le hanbalisme, le hanafisme, le malékisme et le shaféisme.

Le chiisme est à l'origine un mouvement politique se voulant "légitime", né au cours du VIIe siècle après l'assassinat d'Ali en 661, le quatrième calife rashidun. Les descendants masculins d'Ali sont reconnus comme les seuls légitimes aptes à gouverner l'oumma, la communauté des croyants pour les chiites. Il y'a donc eu une une scission, un schisme d'ordre politique à la base puis religieux par la suite. Puis le chiisme connu des déviances, de nouvelles orientations d'ordre politico-religieux via deux courants religieux majoritaires: le chiisme duodécimain, comportant douze imams et le chiisme septimain, comportant sept imams. Le fameux imam caché, le douzième des 12 imams et le septième des sept imams devaient refaire leur réapparition sur terre pour "guider" la communauté d'un point de vue religieux. Sans parler de sectes régionales (la fameuse secte des "assassins"" anéantie par les Mongols en 1260) ou locales, de confréries soufies chiites.

Le chiisme duodécimain par exemple est la religion officielle de l'Iran depuis la dynastie séfévide. (1501-1732) Mais le chiisme est également présent au Pakistan, à l'est de l'Arabie-Saoudite, majoritaire à Bahrein, important au Liban (40% de la population du liban serait chiite) notamment.

Vous pouvez par exemple consulter l'article de Wikipedia concernant le chiisme pour vous faire une idée entres les différences religieuses entre le sunnisme et le chiisme: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiisme

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Oct 2008 19:49 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3212
La grande différence entre Chiites et Sunnites, c'est sans doute dans le rôle que chacun attribue à l'imam. L'islam chiite s'appuie sur un véritable clergé organisé (ceux qu'on appelle plus souvent mollahs ou ayatollahs), que n'ont pas vraiment les Sunnites. Tout cela repose évidemment sur la croyance en l'imam caché qui reviendra pour la Fin des Temps résumée par Artigas.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Oct 2008 1:51 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2137
Citer :
Les sunnites sont la branche majoritaire et "officielle" de l'islam

Artigas, pour majoritaire c'est staitiquement vrai. Par contre je ne suis pas sur qu'on puisse parler d'Islam officiel, les chiites seraient-ils d'accord avec cela ?

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Oct 2008 21:40 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 741
Les musulmans sunnites ainsi que les théologiens sunnites considèrent que le chiisme ne représente pas l'islam d'un point de vue religieux officiellement. A cause de ses ''particularités" citées plus haut considérées comme de graves déviances incompatibles avec la Sunna.

Il en va de même par exemple pour le kharidjisme. Considéré comme un mouvement religieux sectaire.

Maintenant bien entendu, il y'a toujours eu des tentatives de dialogue entre sunnisme et chiisme jusqu'à aujourd'hui. (Relations diplomatiques, échanges culturels...)

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 28 Oct 2008 22:49 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2137
Citer :
Les musulmans sunnites ainsi que les théologiens sunnites considèrent que le chiisme ne représente pas l'islam d'un point de vue religieux officiellement.


Donc du point de vue sunnite, mais pour un non-sunnite tout ceci est très relatif. Ainsi il serait légitime pour un chiite lui aussi de se déclarer comme la branche "officielle" ou bien un ismaëlien.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2008 0:12 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
Zunkir a écrit :
La grande différence entre Chiites et Sunnites, c'est sans doute dans le rôle que chacun attribue à l'imam. L'islam chiite s'appuie sur un véritable clergé organisé (ceux qu'on appelle plus souvent mollahs ou ayatollahs), que n'ont pas vraiment les Sunnites. Tout cela repose évidemment sur la croyance en l'imam caché qui reviendra pour la Fin des Temps résumée par Artigas.
Attention : le clergé chiite est une création récente de la dynastie des Kadjars, au XIXe siècle, en Perse.

Le principe de l'infaillibilité des imams oppose en fait les chiites et les sunnites sur le fondement du droit.
Pour les sunnites, la Sunna est basée sur les hadiths du prophètes, eux-mêmes authentifiés par le consensus de la communauté (idjma) sur leurs transmetteurs. Pour les chiites, la Sunna est basé sur les hadiths rapportés par les imams et les décisions propres des imams, puisque ceux-ci sont aussi infaillibles que le prophète.

Ceci dit, et il faut bien insister là-dessus, les règles de droit en elles-mêmes sont très semblables. La Sunna a autant de valeur chez les chiites que chez les sunnites. Parmi ces derniers, des esprits conciliants avaient même proposé de considérer le chiisme comme une cinquième école de droit (madhab), à égalité avec le hanafisme, le malikisme, le chafiisme et le hanbalisme.
La différence de droit la plus marquante est le mariage temporaire, qui rend sa liberté à l'épouse une fois la durée prévue écoulée.

Une autre différence est que l'ijtihad, la capacité à utiliser son jugement dans des décisions de droit, est toujours valide chez les chiites. Cela se traduit par le fait qu'un juriste de haut niveau (et uniquement lui ! Moqtada Sadr a récemment repris des études pour avoir ce droit) n'est pas tenu par une décision de ces prédécesseurs, contrairement au sunnisme où la jurisprudence, si elle a établi le consensus, a force de loi.

Les différences théologiques et philosophiques ont varié au cours des siècles. Le chiisme a été plus réceptif que le sunnisme aux doctrines ésotériques de l'Antiquité tardive, et on trouve encore des éléments néoplatoniciens chez les ismaéliens, les Alaouites et les Druzes. Ces deux dernières sectes, issues du chiisme, n'était pas d'ailleurs considérées comme musulmanes. Les Alaouites n'ont été "réhabilité" que récemment.

Courant religieux plus souvent dominé que dominant, le chiisme a beaucoup sacralisé le martyre, Hussein étant le premier martyr. Dans le sunnisme, cette "pratique" n'est vraiment en vigueur que depuis la fin du XXe siècle avec les mouvements salafistes.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Oct 2008 7:22 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Août 2007 10:17
Message(s) : 918
Localisation : paris
Le principe de l'infaillibilité des imams oppose en fait les chiites et les sunnites sur le fondement du droit.

Bonjour,

Le poids des Imams s'est fortement renforcé dans le monde sunnite depuis les années 80, entre mon adolescence ou les Imams étaient fort rare et fort peu influent et de nos jours ou ils régentent quasiment tout il s'est installé une sorte de clergé dans le milieu sunnite.
Pour l'anecdote; enfant on me disait avec force que les musulmans étaient uni en faisaient référence à la désunion des autres religions... quand j'ai grandi j'ai découvert avec soulagement que les musulmans étaient comme tout le monde, quelque part cela rassure qu'il y existe des courants.

K


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2008 0:32 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
Kamzz a écrit :
Le poids des Imams s'est fortement renforcé dans le monde sunnite depuis les années 80, entre mon adolescence ou les Imams étaient fort rare et fort peu influent et de nos jours ou ils régentent quasiment tout il s'est installé une sorte de clergé dans le milieu sunnite.
Dans le chiisme, il n'y a que 12 imams pour les duodécimains majoritaires, 7 pour les ismaéliens et autres septimains. Le dernier imam est caché. Il a disparu, mais il est forcément sur Terre puisque c'est sa présence qui justifie la préservation du monde en attendant le jour du jugement (ou de la rétribution).

Pour les sunnites, l'imam est simplement la personne chargée de diriger la prière. Il est censé avoir un minimum de connaissance du droit. L'équivalent chiite est le mollah (de mawla, seigneur), même si ce dernier peut avoir des capacités juridiques plus étendues.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2008 0:47 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Jan 2008 16:29
Message(s) : 2084
Localisation : France
Au delà de ces aspects liturgiques ou juridiques, j'ai lu récemment un article qui semblait indiqué qu'il y avait une différence plus fondamentale entre chiisme et sunnisme, le chiisme étant plus enclin au mysticisme et à la spiritualité que le sunnisme, plus juridique et "évident comme le monde".

Y a-t'il des différences de cet ordre ?

_________________
Les facultés de conceptualisation de l'empereur Constantin paraissent avoir été très limitées ; malgré de longues séances, les évêques ne semblent pas avoir réussi à lui faire bien comprendre la différence qui séparait l'orthodoxie de l'arianisme. (Y. Le Bohec)

Bref, un homme "au front étroit mais à la forte mâchoire" (J.P. Callu)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Oct 2008 7:11 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 14 Août 2007 10:17
Message(s) : 918
Localisation : paris
l'imam est simplement la personne chargée de diriger la prière.

Bonjour,

Un peu plus que cela quand même, ce n'est pas pour rien que le Gouvernement français oblige les imams a être formé et pas seulement à la connaissance de la laïcité.
Il y a eu des dérives qui ont touché à la fonction de l'imam; dérive financière, sectaire, pédophilie (un cas dans la région de Longwy en Lorraine), communautariste, etc..
Certes si la majorité des Imams se comportent bien, l'accès au statut d'imam c'était pendant longtemps du n'importe quoi, puisque n'importe qui pouvait le devenir avec un peu de charisme.

k


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Nov 2008 21:34 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
Huyustus a écrit :
Au delà de ces aspects liturgiques ou juridiques, j'ai lu récemment un article qui semblait indiqué qu'il y avait une différence plus fondamentale entre chiisme et sunnisme, le chiisme étant plus enclin au mysticisme et à la spiritualité que le sunnisme, plus juridique et "évident comme le monde".
Cette affirmation est attribuée à l'orientaliste Henri Corbin (1903-1978), mais cette approche est contestée par l'universitaire Heinz Halm (voir son livre).

En effet, le mysticisme est, dans l'islam, l'apanage des mouvements soufis. Ceux-ci sont chiites ou sunnites - en fait, quelle que soit leur obédience, ils se placent en général au-dessus de la mêlée et n'hésitent pas à correspondre ou citer en exemple avec des mouvements théoriquement de l'autre bord.
En revanche, lors de la constitution des ordres derviches aux XIIe et XIIIe siècle, ces derniers tentent de faire remonter leurs traditions jusqu'au prophète (suivant la même dynamique qui a permis de constituer les hadiths...), voire jusqu'à Gabriel. Ali, le plus proche compagnon du prophète, est fréquemment à la base de la chaîne et considéré comme le premier soufi, suivi d'une chaîne de maîtres/élèves, parmi lesquels figurent certains des imams (la plupart du temps jusqu'au huitième).
Il semble qu'il y ait eu une collision entre les conceptions de la transmission : la transmission soufi de maître à élève était semblable à celle de l'imamat.

Toujours est-il que les conceptions proches du chiisme des soufis ont été utilisés par les propagandistes chiites au temps des royaumes mongoles (XIVe siècle) pour s'implanter dans certaines régions (Anatolie orientale...).

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2008 14:54 
On parle beaucoup du chiisme dans ce topic mais il ne faut pas oublier qu'il y a dans le sunnisme quatre grandes écoles juridiques bien distinctes: malékisme, hanafisme, hanbalisme, chaféite.

N'oublions pas non plus le motazilisme qui a été présent dans toute la période de l'islam médiéval et se distingue à la fois du sunnisme et du chiisme.


Haut
  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Nov 2008 1:11 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1701
Localisation : Nanterre
Massinissa a écrit :
N'oublions pas non plus le motazilisme qui a été présent dans toute la période de l'islam médiéval et se distingue à la fois du sunnisme et du chiisme.
Le motazilisme était un courant philosophique et théologique. Le chiisme a hérité de lui plusieurs concepts, notamment celui du refus de la prédestination.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Nov 2008 9:51 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 21 Nov 2008 17:01
Message(s) : 503
Localisation : Nevers
Sunnites, chiites : il y a un bon dossier de synthèse sur le sujet dans un des derniers numéros du Monde des Religions (sept.-oct. 2008).
Bonne lecture.
Jean-Mic

_________________
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rigoler !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 119 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB