A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Août 2017 5:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 02 Sep 2009 13:25 
ABD77 a écrit :
Je ne crois pas trop à cette théorie. Ce qui frappe, c'est la diversité des raisons évoquées par les insurgés; entre autres:
- le fait qu'il ait donné 1/5 du butin de l'Ifriqiya à son conseiller Marwan (est-ce d'ailleurs vrai?)
- avoir innové en ajoutant un 3ème appel pour la prière du vendredi
- l'exil d'Abu Dharr à Ar-Rabdha
- avoir perdu la bague du Prophète dans le puits de Ariss
- avoir favorisé ses proches pour les hauts postes de l'état...

Prise séparément, aucune ne paraît bien sérieuse compte tenu de l'enjeu. On en a invoqué d'autres encore, par exemple un certain juif fraîchement converti à l'Islam, dépité de n'avoir pas été mieux récompensé par Othman, qui serait allé tout fomenter en Egypte, ce qui paraît quand même aussi léger. Ne serait-ce pas aussi les débuts de la contestation chi'ite, même si Ali et sa famille restent en dehors ?


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 02 Sep 2009 18:07 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Sep 2007 15:16
Message(s) : 98
Jean R a écrit :
ABD77 a écrit :
Je ne crois pas trop à cette théorie. Ce qui frappe, c'est la diversité des raisons évoquées par les insurgés; entre autres:
- le fait qu'il ait donné 1/5 du butin de l'Ifriqiya à son conseiller Marwan (est-ce d'ailleurs vrai?)
- avoir innové en ajoutant un 3ème appel pour la prière du vendredi
- l'exil d'Abu Dharr à Ar-Rabdha
- avoir perdu la bague du Prophète dans le puits de Ariss
- avoir favorisé ses proches pour les hauts postes de l'état...

Prise séparément, aucune ne paraît bien sérieuse compte tenu de l'enjeu. On en a invoqué d'autres encore, par exemple un certain juif fraîchement converti à l'Islam, dépité de n'avoir pas été mieux récompensé par Othman, qui serait allé tout fomenter en Egypte, ce qui paraît quand même aussi léger. Ne serait-ce pas aussi les débuts de la contestation chi'ite, même si Ali et sa famille restent en dehors ?

Ce juif était Abdallah Ibn Saba', et il a en effet prêché que le califat devait revenir à la famille du Prophète, y compris à Médine et ses alentours, où notamment les Banu Hachim partageaient ses opinions.
Mais des insurgés sont venus aussi de Koufa et Bassorah en Irak; il y avait un mécontentement général.
Les gouverneurs et conseillers nommés par Othman n'avaient pas la renommée et le prestige de ceux nommés par Umar (qui étaient presque tous de proches Compagnons du Prophète).
De plus, Umar était très strict sur la lutte contre la corruption et l'enrichissement des gouverneurs et généraux (il a même destitué le plus grand stratège et général musulman, Khalid Ibn al Walid, pour une histoire d'enrichissement douteux de l'un de ses proches).

Othman laissait plus faire, d'où certains abus.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 02 Sep 2009 18:33 
ABD77 a écrit :
De plus, Umar était très strict sur la lutte contre la corruption et l'enrichissement des gouverneurs et généraux (il a même destitué le plus grand stratège et général musulman, Khalid Ibn al Walid, pour une histoire d'enrichissement douteux de l'un de ses proches).
Othman laissait plus faire, d'où certains abus.

Il n'était quand même pas toujours laxiste. Mais est-ce que, avec peut-être d'autres faits du même ordre, le fait d'avoir fait bastonner Abdallah Ibn Massoud (pas n'importe qui...) pour avoir tenté de soustraire à la destruction ses copies personnelles du Coran, cela n'a pas pesé dans la révolte ? Cela tourne encore autour de la fixation du Coran.


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 03 Sep 2009 6:50 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 12 Sep 2007 15:16
Message(s) : 98
Jean R a écrit :
Mais est-ce que, avec peut-être d'autres faits du même ordre, le fait d'avoir fait bastonner Abdallah Ibn Massoud (pas n'importe qui...) pour avoir tenté de soustraire à la destruction ses copies personnelles du Coran, cela n'a pas pesé dans la révolte ?

Il n'y a aucune source sérieuse qui atteste de la véracité de cette histoire, qui a été surtout colportée par les opposants qui se sont rebellés contre Uthman.
Il est vrai qu'Abdallah Ibn Massoud a été déçu qu'il ne soit pas chargé de l'assemblage du Coran, mais la décision du choix de Zayd pour cette tâche a été plus celle d'Abu Bakr et d'Umar (même si Uthman n'est pas revenu sur ce choix).

Ibn Massoud était un des plus proches Compagnons du Prophète, il est assez inimaginable que quelqu'un d'aussi pieux qu'Uthman ait pu le faire "tabasser".
De plus, ça ne ressemble pas aux méthodes d'Uthman... même lorsque les insurgés sont venus à Médine pour se révolter contre lui et le tuer (ce qu'il savait très bien), il n'a pas levé le petit doigt contre eux.

Un lien intéressant sur toutes les rumeurs lancées contre Uthman (en anglais):
http://www.aljazeerah.info/Islam/Islami ... Salahi.htm


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 03 Sep 2009 7:12 
ABD77 a écrit :
Un lien intéressant sur toutes les rumeurs lancées contre Uthman (en anglais):
http://www.aljazeerah.info/Islam/Islami ... Salahi.htm

Merci pour ce lien, je ne connaissais pas tous ces points. Bon, après, c'est parole sunnite contre parole chi'ite (enfin, en très gros), donc il devient difficile de faire de l'histoire "neutre"...


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 16 Sep 2009 10:25 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 07 Sep 2009 13:10
Message(s) : 4
Othman aurait été le quatrième homme à se convertir à l’Islam. Proche de Mahomet, il était membre du très puissant clan des Omeyyades. Il fut le premier notable mecquois (et pendant longtemps le seul) à se convertir. Gendre de Mahomet puisqu'il épousa deux de ses filles, Ruqayya et Umm Kulthum. Il fut le troisième Calife “bien guidé”.

Une fois calife, il réussit en quelques années à se faire détester de la majorité des musulmans qui lui reprochaient pêle-mêle de favoriser outrageusement son clan pour l’octroi des postes importants, de détourner le butin au profit de ses parents et notamment ses gendres à qui il fit cadeau de sommes faramineuses détournées du butin, d’appliquer la charia avec indulgence pour les riches et dureté pour les pauvres et enfin d’avoir imposé sa propre recension du Coran et ordonné la destruction des autres versions en circulation.

«'Abdul-Rahmân ibn 'Awf, qui n'avait pas oublié sa part de responsabilité dans l'élection de 'Othmân, était lui-même mécontent des agissements de ce dernier, et on lui attribue la première dénonciation de l'irrespect de la Loi affiché par le Calife. Un beau chameau faisant partie de la Zakât d'une tribu bédouine fut offert comme une rareté par le Calife à l'un de ses proches parents. 'Abdul-Rahmân, scandalisé par le détournement des biens religieux destinés aux pauvres, mit la main sur l'animal, l'égorgea et en distribua la viande entre les gens. La révérence personnelle attachée jadis au successeur du Prophète de Dieu laissa la place désormais au manque d'égards et à l'irrespect».
"Annals of the Early Caliphate" de W. Muir

A propos du rôle de Aïcha, l'épouse préférée de Mahomet, Simon Ockley écrit dans "History of the Saracens": «'Âyechah, la veuve de Mohammad, était l'ennemi mortel de 'Othmân. Toutefois, il aurait certainement mieux valu à une personne qui prétendait être la femme d'un prophète inspiré de passer les jours de son veuvage dans la dévotion et les bonnes actions plutôt que dans la méchanceté et en infraction avec l'état. Mais elle était si engagée aux côtés de Talhah et du fils d'al-Zubayr, qu'elle voulait faire accéder au Califat, qu'aucune considération de vertu ou de décence ne pouvait la retenir de faire tout ce qui était en son pouvoir pour comploter en vue de la mort de 'Othmân».

Un autre historien Sunnite, al-Baladhuri, dans son histoire (Ansab al-Ashraf) raconte qu’alors qu'il était assiégé dans son palais par les mécontents, Othman envoya Marwan Ibn al-Hakam et Abdurrahman Ibn Attab Ibn Usayd essayer de persuader Aicha de cesser ses incitations au meurtre. Ils la trouvèrent en train de se préparer à quitter Médine sous prétexte d’accomplir le pèlerinage à La Mecque. Le moins que l’on puisse dire est que l’entrevue ne fut pas cordiale :

" Nous vous prions de rester à Médine, et alors Allah pourra sauver cet homme (Othman) à travers vous ". Aicha a dit : " J'ai préparé mes moyens de transport et j'ai l'intention d'exécuter le pèlerinage. Par Dieu, je n'honorerai pas votre demande. Je voudrais qu'il (Othman) soit dans un de mes sacs afin que je puisse l’emporter. Je pourrais alors le jeter à la mer ".
Ansab al-Ashraf, par al-Baladhuri, partie I, v4, p75.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 16 Sep 2009 10:57 
monnezza a écrit :
A propos du rôle de Aïcha, l'épouse préférée de Mahomet, Simon Ockley écrit dans "History of the Saracens": «'Âyechah, la veuve de Mohammad, était l'ennemi mortel de 'Othmân. Toutefois, il aurait certainement mieux valu à une personne qui prétendait être la femme d'un prophète inspiré de passer les jours de son veuvage dans la dévotion et les bonnes actions plutôt que dans la méchanceté et en infraction avec l'état. Mais elle était si engagée aux côtés de Talhah et du fils d'al-Zubayr, qu'elle voulait faire accéder au Califat, qu'aucune considération de vertu ou de décence ne pouvait la retenir de faire tout ce qui était en son pouvoir pour comploter en vue de la mort de 'Othmân».
On a dit aussi qu'Aïcha n'a jamais pardonné à 'Ali (c'est quand même contre lui, pas contre Othman, qu'elle est entrée en rébellion ouverte) de ne pas l'avoir soutenue dans l'affaire "du collier" (l'accusation d'adultère). Son frère Mohammed (donc beau-frère du Prophète) a fait partie des révoltés contre Othman (mais a par contre pris ensuite le parti d'Ali, et c'est lui qui a récupéré sa soeur à l'issue de la bataille du Chameau, précisément sur son chameau, qui donne son nom à la bataille, cf Tabari).


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 14 Fév 2015 11:20 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 14 Fév 2015 1:10
Message(s) : 1
Bonjour,



Dans le dogme sunnite ('aqida) il y a une hiérarchie entre les Compagnons, les 4 califes étaient en tête avec dans l'ordre S. Abu bakr (ra), Umar ibn Khattab (ra), Uthman ibn Affan (ra) et 'Ali ibn Abu Taleb (ra), ces derniers font partie des 10 promis au Paradis.
En voici le hadith :

D'après Saïd ibn Zayd (ra) :

" J'atteste que j'ai entendu le Prophète (pbsl) dire: 10 sont dans le Paradis : le Prophète est dans le Paradis, Abu Bakr , Umar est dans le Paradis, Uthman est dans le Paradis, Ali est dans le Paradis, Talha ibn UbeydAllah est dans le Paradis, Zubaïr ibn Al Awam est dans le Paradis, Saad ibn Al Waqqas est dans le Paradis, Ubayda ibn Al Jarrah est dans le Paradis, AbderRahman ibn 'Awf est dans le Paradis .... et le 10ième je ne veux pas vous le dire.Ils ont insisté pour le savoir en lui demandant par deux fois "Qui est-ce?". La première fois il se tu et la deuxième fois il répondit : c'est Saïd ibn Zayd."

Rapporté par At-Tirmidhi et Abu Dawud

Puis dans la "hiérarchie" viennent les compagnons qui ont assisté à la bataille de Badr, de Uhud .... Ce rang n'enlève en rien le mérite que chaque compagnon a dans la croyance sunnite.

Ensuite, il est étonnant de lire que Aisha (raa) a eu pour ennemi mortel Uthman, c'est la première fois, pour ma part, que j'entends cela. Bien au contraire, il a toujours eu du respect entre les femmes du Prophète et ses compagnons. D'autant plus que Aisha "reprocha" à Ali une fois au pouvoir de ne pas avoir rechercher les assassins de Uthman en premier lieu.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 14 Fév 2015 12:57 
Ilm a écrit :
Ensuite, il est étonnant de lire que Aisha (raa) a eu pour ennemi mortel Uthman, c'est la première fois, pour ma part, que j'entends cela. Bien au contraire, il a toujours eu du respect entre les femmes du Prophète et ses compagnons. D'autant plus que Aisha "reprocha" à Ali une fois au pouvoir de ne pas avoir rechercher les assassins de Uthman en premier lieu.
Elle a fait bien plus que reprocher des choses à Ali, elle a soutenu une rébellion armée contre lui avec Talha ibn UbeydAllah et Zubaïr ibn Al Awam (bataille du Chameau, celui d'Aïcha, enjeu de combats acharnés). Mais elle avait critiqué Uthman (voir Tabari, etc.).


Haut
  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 14 Fév 2015 21:09 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Oct 2012 16:55
Message(s) : 105
Le livre de Tayeb el-Hibri, "Parable and Politics in Early Islamic History: The Rashidun Caliphs" (2010) est une référence sur le sujet :
http://www.amazon.fr/Parable-Politics-E ... s=el+hibri


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 14 Fév 2015 21:22 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 08 Oct 2012 16:55
Message(s) : 105
L'autre grand livre sur la question, est celui du grand orientaliste W Madelung, " The Succession to Muhammad. A Study of the Early Caliphate" (1997 pour la première édition). J'en recommande vivement la lecture :
http://www.amazon.fr/Succession-Muhamma ... d+madelung

Il y a aussi l'article de J Van Ess, "Political Ideas in Early Islamic Religious Thought" : http://www.jstor.org/discover/10.2307/8 ... 0&uid=2129.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 14 Fév 2015 21:47 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 370
Moujik Looping a écrit :
La tradition sunnite prend pour modèle les quatre premiers calife en les désignant comme bien guidés (khoulafah Rashidun).

Pourtant sous Uthman, certains de ses contemporains l'ont accusé d'avoir dévié de la voie suivie par la Prophète. Son assassinat a d'ailleurs aboutit à la Fitna ou grande discorde pendant le califat d'Ali. L'Umma naissante était au bord de l'autodestruction.

A partir de quand cette idéalisation des quatre permiers calife a prit corps et comment fut-elle "justifiée" ?

3/4 sont assassinés, ça doit vouloir dire: quelquechose...

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Quatre califes bien guidés
Message Publié : 21 Fév 2015 8:42 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 02 Déc 2011 10:16
Message(s) : 370
Citer :
1) Les quatre premiers califes (Abû Bakr, 'Omar, 'Othmân, 'Alî) sont tous quatre légitime, et leur place dans l'ordre de la légitimité correspond à l'ordre de leur succession chronologique. Tous quatre ont accédé au califat par voie d'élection. La thèse (chiite) selon laquelle le Prophète aurait désigné par un texte son successeur à la tête de la communauté est catégoriquement rejetée.
http://stehly.chez-alice.fr/ihya.htm

Je ne crois pas non...

_________________
Quidquid latine dictum sit, altum sonatur


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB