A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 11 Déc 2017 23:41

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 29 Sep 2009 4:59 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Sep 2009 12:38
Message(s) : 264
Localisation : France
Ištar Elāny a écrit :
Alain.g a écrit :
Les ottomans étaient dit-on passionnés par les femmes blondes au teint clair des Balkans et du Caucase, qu'ils achetaient comme esclaves au prix fort et dont ils faisaient souvent leur favorite. Peut-être que vient de là leur réputation d' être exogames ??? A Istambul, on est frappé dans le centre notamment par le grand nombre des turcs blonds rencontrés.


Préjugés que vous nous sortez

Les blondes & les rousses étaient surement le fait de curiosité , mais de la a dire que les Ottomans en été "passionés" ..je ne pense pas.

D'ailleurs je pense que les Turcs connaissaient déjà l'existence plus ou moins d'hommes ou de femmes blondes avant leur arrivée en Europe , étant donné qu'ils avaient lors de leur migration , passées les territoires des Tadjiks en Asie centrale ou encore des Afghans des grandes montagnes...

la pluspart des blonds turcs , sont surement descendants des populations autochtones de l'Anatolie..étant donné qu'on les trouve souvent dans les villages reculés.

Paranthèse fermée.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009 5:02 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Sep 2009 12:38
Message(s) : 264
Localisation : France
Nebuchadnezar a écrit :
En effet. Les esclaves slaves et européennes étaient fort prisées chez les Ottomans.

De plus, le Padishah (Sultan-Calife) ottoman n'a que des esclaves dans son harem. La quasi-totalité des Padishah sont des fils d'esclaves et sont donc issus des unions les plus exogames possibles.

Le devshirme (on en parle dans un autre sujet) apporte un lot d'enfants européens qui constitueront l'élite de l'armée et de l'administration.
Plus généralement, l'esclavage constitue une source de renouvellement génétique qui, à mon avis, évite la dégénérescence des populations endogames.

Mais a-t-on des informations sur le mode de vie traditionnel des Turcs ? Comment vivait le peuple ?


En effet..c'est d'ailleurs surement pourquoi les Huns , les Turcs et les Mongoles ont engendrés des populations non-altaïques tout au long de leurs migrations..(Scythes , Sémites , Goths etc..).

Par contre les tribus arabes sont devenue exogames à leur sortie de la peninsule arabique..notament au Maghreb**.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009 14:29 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Deux autres aspects du sujet sur l'exogamie ou l'endogamie des turcs: le sexe et la religion.
Si un homme turc peut épouser une ou plusieurs femmes étrangères, ce qui ne semble pas avoir posé problème dans les villes du moins, il est entendu que la femme non musulmane doit se convertir à la religion musulmane immédiatement, préalablement même je crois.
Par contre, il est interdit sous peine de mort je crois bien, dans le passé par principe, à une fille turque et musulmane d'épouser ou même de fréquenter un homme d'une autre religion.
Cette règle semble encore valable, y compris en pays chrétien et donne lieu parfois à des meurtres commandés par la famille turque dans les pires cas. Dans les meilleurs, la fille, si elle ne s'est pas enfuie loin de sa famille, est rapatriée en Turquie. Les turcs sont plus durs que les maghrébins à cet égard, car il est connu qu'en France beaucoup de filles du Maghreb épousent des chrétiens.
Cette double règle de la religion et du sexe nuance la thèse de l' exogamie des turcs, qu'elle limite considérablement.
D'une manière plus générale ne peut-on dire que l' exogamie, principe du conquérant dans l'empire ottoman, ne s'applique que pour dominer et donner à l'homme le choix de prendre épouse comme il l'entend et de participer ainsi à l' extinction du peuple dominé ? Pas une tolérance en tous cas puisque l'exogamie est interdite à la femme musulmane.

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009 16:30 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2009 20:11
Message(s) : 310
Localisation : France
Alain.g a écrit :
Deux autres aspects du sujet sur l'exogamie ou l'endogamie des turcs: le sexe et la religion.
Si un homme turc peut épouser une ou plusieurs femmes étrangères, ce qui ne semble pas avoir posé problème dans les villes du moins, il est entendu que la femme non musulmane doit se convertir à la religion musulmane immédiatement, préalablement même je crois.
Par contre, il est interdit sous peine de mort je crois bien, dans le passé par principe, à une fille turque et musulmane d'épouser ou même de fréquenter un homme d'une autre religion

Pour l'aspect religieux, tout est lié à ces trois passages :

1. Et n'épousez pas les femmes associatrices [Mushrikāti] tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante [Mu'uminatun] vaut mieux qu'une associatrice [Mushrikatin], même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs [Mushrikīna] tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant [Mu'uminun] vaut mieux qu'un associateur [Mushrikin] même s'il vous enchante. Car ceux-là invitent au Feu ; tandis que Dieu invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent ! (Coran II, 221)

2. Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes [Mu'uminātu] viennent à vous en émigrées, éprouvez-les ; Dieu connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu'elles sont croyantes [Mu'uminātin], ne les renvoyez pas aux mécréants [Kuffāri]. Elles ne sont pas licites pour eux, et eux non plus ne sont pas licites pour elles. Et rendez-leur ce qu'ils ont dépensé. Il ne vous sera fait aucun grief en vous mariant avec elles quand vous leur aurez donné leur mahr. Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes [Kawāfiri]. Réclamez ce que vous avez dépensé et qu'eux aussi réclament ce qu'ils ont dépensé. Tel est le jugement de Dieu par lequel Il juge entre vous, et Allah est Omniscient et Sage (Coran LX, 10)

3. Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre -et votre propre nourriture leur est permise- les femmes vertueuses d'entre les croyantes [Mu'umināti], et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants (Coran V, 5)

La compréhension traditionnelle de ceci est qu'une musulmane ne peut épouser qu'un musulman, et qu'un musulman s'est vu autoriser l'union avec une juive ou une chrétienne ("gens du livres") lors de la révélation du 3e passage.

Mais pour la question des turcs depuis le XXe siècle, il faut ajouter un sentiment nationaliste très fort... Qui fait que même un turc voulant épouser une maghrébine musulmane aura des difficultés avec sa famille.

Alain.g a écrit :
Les turcs sont plus durs que les maghrébins à cet égard, car il est connu qu'en France beaucoup de filles du Maghreb épousent des chrétiens

Les familles du Maghreb usent également de pression physique et de menaces (ayant épousé une franco-marocaine, je suis bien placé pour le savoir). Mais elles semblent moins organisées en "réseau" que la diaspora turque.

_________________
...Ma fin est mon commencement, et mon commencement ma fin... (G. de Machaut)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Sep 2009 23:17 
Je pense qu'il faut remettre le sujet dans un context plus précis (bref je suis Grec, donc pas très mais certainement plus informé sur ça).

Il y a un mythe que les Turcs comme tous les conquérants avaient l'habitude de "voler" les femmes des autres systématiquement pour faire des harems et ce type de chose ce qui donne l'impresssion que les Turcs ont été mélangé avec les autres coté femine et pas masculin ... mais bien que à cause de tous ce guerres les Turcs ont fait le viol et le vol des filles un sport et un commerce ça neglige vraiment la vérité chaché en arrière: à la fin pour moi je le met dans la même catégorie que les impressions des européens sur les Africains à l'Epoque Victorien quand ils faisaient réference au sex plus facilement via une réference aux Africains que directement... Très étonnament les Turcs avaient une telle idée pour les Grecs et leur phobie était si les Grecs "volent" leur femmes... Mais ici nous ne sont pas intéressé par ces perceptions...

La vérité est que les Turcs n'ont pas été "comme tous les autres conquerants". Juste penser à ça: les Anglais font une colonie en Nigèr, ils convertis au christianisme un gen local qui est donné la position du gouverneur qui plus tard devient un conseilleur du roi en Londres... histoire de science fiction? Mais en Empire Ottoman c'était le règle. Donc en effet une grande partie de l'islamisation (peut être même la majorité de cas) ont été des islamisations des hommes et pas des femmes (qui souvent restaient de réligion... "mixe"...). On peut accuser tous les choses sur les Ottomans, leur violence, leur retrogradation, mais on peut pas les accusé comme des racistes. Ce simple: tu devenait "fidel", tu avait la possibilité d'une belle carrière devant toi... pensez alors que tous ces convertis - souvent des milliers en peu de temps ne pouvaient pas trouver des femmes musulmans, bref pas tous, donc ils tournaient vers les femmes des infidèles... souvant le cas du village voisin. Par exemple, le père de Hayredin était un Grec de Chios, devenu musulman en age mature, marié avec une femme locale - peut être promis de sa jeunèsse... sans viol, sans violence d'un sort, une intégration au corps Turc du coté masculin pas feminine. Il faut notez aussi que même avant l'Empire Ottomane, la plupart de l'aristocracie Ottomane (et une partie important de l'aristocracie Seljuk) ont été des convertis récents. Pour les Ottomans c'était un chose positive. N'oublions pas que le seul point de différentiation pour les Turcs était la langue turque, autrement même la notion modèrne de turquité n'existait pas - souvent c'était pris comme un mot offensive prononcé par les "infidèles". Les Ottomans eux même étaient uniquement des "fidèles" rien plus que ça. Donc si un chrétien devenait musulman il n'était pas considéré comme spécial ou autre chose - au contraire, très souvent il avait bien une meilleure position sociale et/ou administrative face aux "anciens fidèles". Donc, un mariage d'un homme chrétien avec une femme musulman était OK si l'homme était assez prudent de devenir premièrement musulman avant d'aller demander la fille par son père. On dirait que c'est plutôt le contraire qui n'était pas facile, un homme musulman d'aller demander la maine d'une fille chrétien par sa famille: les chrétiens préfèreraient de tuer leur propre fille que de le donné à un "agenouillé". Mais même là il y avait des cas contraires (comme l'exemple ci dessus), il y avait des familles convertis à l'islam superficiellement mais toujours montrant leur "vrai foie" quand les musulmans n'étaient pas au tour...bref une situation très compliqué.

A la fin c'est qui est vrai est que il y avait "une motion des gènes" des populations chrétiens vers les populations musulmans assez importante et en provenance des 2 sèxes également. La motion inverse était négligeable car peu des musulmans étaient très intéressés de souffrir pour une autre réligion et peu des femmes musulmans ont pu retrouvé leur chemin dans des familles chrétiens (la plupart de ces cas ont été des descandants des chrétiens en tous cas). Les Turcs donc ont été fortement exogames pendant une grande partie de la période Ottomane.

Par contre, l'enfermement de l'Empire, les tendances introverties, la décomposition des sociètes, la fragmentation des musulmans dans des sous-groupes (convertis Grecs, convertis Albanais, convertis Bulgares etc.) ont résulté à un phénomène d'augmentation d'endogamie. Attention, ne pensez pas que c'était la réligion musulman, c'était pas très different chez les chrétiens ou même dans la même nation les sous-tribus évitaient les marriages intra-tribales (on se souvien encore la phrase "prend une femme/homme de ton village même si il/elle n'est pas le/la meilleur(e) que tu peux trouver"). La seul difference entre les deux réligions a été le fait que le marriage entre cousins de 3 ème degrée n'était pas permis chez le chretiens (donc on parle de l'"endogamie tribale" alors que chez les musulmans le marriage était permis pour tous les cousins y compris le 1er degrée (donc une "endogamie complète").


Haut
  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 6:44 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2009 20:11
Message(s) : 310
Localisation : France
ene a écrit :
Je pense qu'il faut remettre le sujet dans un context plus précis (bref je suis Grec, donc pas très mais certainement plus informé sur ça)

De fait, on ne peut traiter un tel sujet sans délimiter à chaque fois un contexte, car vouloir généraliser une réponse sur plusieurs siècles serait absurde...

Merci en tout cas pour cet apport.

_________________
...Ma fin est mon commencement, et mon commencement ma fin... (G. de Machaut)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 8:17 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2221
Citer :
(bref je suis Grec, donc pas très mais certainement plus informé sur ça).

Le patrimoine génétique et l'éducation ne font pas l'expert ! Sinon comment lire "la vision des vaincus" de Nathan Wachstel sur la vision de l'histoire par les incas ou les aztèques... Attention !

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 12:30 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2009 20:11
Message(s) : 310
Localisation : France
Isidore a écrit :
Le patrimoine génétique et l'éducation ne font pas l'expert !

Non, bien sûr. Mais ce type de témoignage permet d'avoir des pistes de réflexion...

_________________
...Ma fin est mon commencement, et mon commencement ma fin... (G. de Machaut)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 13:10 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2221
Ren' a écrit :
Isidore a écrit :
Le patrimoine génétique et l'éducation ne font pas l'expert !

Non, bien sûr. Mais ce type de témoignage permet d'avoir des pistes de réflexion...

Attention je ne nie pas l'apport en tant que tel ; mais Ene se pose en tant qu'autorité du fait de sa culture grecque. C'est ce point qui me parait être discutable ; le témoignage en tant que tel n'est pas à remettre en cause.

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 23:06 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1741
Localisation : Nanterre
Je précise que par "endogamie", j'entends le mariage entre cousins.

Il y a tout de même quelque chose qui m'interpelle dans les visions d'Alain.g et d'ene
Alain.g a écrit :
D'une manière plus générale ne peut-on dire que l' exogamie, principe du conquérant dans l'empire ottoman, ne s'applique que pour dominer et donner à l'homme le choix de prendre épouse comme il l'entend et de participer ainsi à l' extinction du peuple dominé ?
C'est vrai que plutôt qu'exogamie, il serait plus exacte de parler d'exogynie.
Mais peut-on associer cela au caractère conquérant d'un peuple sachant que tous les peuples d'Europe de l'ouest (au moins) ont toujours été farouchement exogames ? Au Moyen-Âge , l'Église Catholique est même allée jusqu'à interdire le mariage de cousins au 7e degré.

ene a écrit :
Il y a un mythe que les Turcs comme tous les conquérants avaient l'habitude de "voler" les femmes des autres systématiquement pour faire des harems et ce type de chose ce qui donne l'impresssion que les Turcs ont été mélangé avec les autres coté femine et pas masculin ... mais bien que à cause de tous ce guerres les Turcs ont fait le viol et le vol des filles un sport et un commerce ça neglige vraiment la vérité chaché en arrière: à la fin pour moi je le met dans la même catégorie que les impressions des européens sur les Africains à l'Epoque Victorien quand ils faisaient réference au sex plus facilement via une réference aux Africains que directement...
Toutes les guerres amenaient leur lot d'esclaves. Une particularité de l'empire ottoman était que le harem du Padishah (Sultan-Calife) était uniquement composé d'esclaves qu'il n'épousait pas. Mais ce n'était le cas que pour cette institution et rien n'indique qu'elle était imitée dans la société.

Citer :
Par contre, l'enfermement de l'Empire, les tendances introverties, la décomposition des sociètes, la fragmentation des musulmans dans des sous-groupes (convertis Grecs, convertis Albanais, convertis Bulgares etc.) ont résulté à un phénomène d'augmentation d'endogamie.
Heu... l'enfermement de l'Empire ? À partir du XIXe siècle (avec l'indépendance de l'Égypte) et la fin de la course en Méditerranée.
La fragmentation des sociétés n'a-t-elle pas été la même dans l'empire austro-hongrois ?

L'islam a une position assez étrange sur l'endogamie.
Le Coran a écrit :
Sourate 4, Les Femmes.

22. Et n'épousez pas les femmes que vos pères ont épousées, exception faite pour le passé. C'est une turpitude, une abomination , et quelle mauvaise conduite!

23. Vous sont interdites vos mères, filles, soeurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une soeur, mères qui vous ont allaités, soeurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n'a pas été consommé, ceci n'est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux soeurs réunies - exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux;
Le mariage entre cousins apparaît en négatif : avec toutes ces interdictions, c'est le seul qui n'est pas interdit, en dehors du mariage entre deux étrangers.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 01 Oct 2009 0:19 
Isidore a écrit :
Citer :
(bref je suis Grec, donc pas très mais certainement plus informé sur ça).

Le patrimoine génétique et l'éducation ne font pas l'expert ! Sinon comment lire "la vision des vaincus" de Nathan Wachstel sur la vision de l'histoire par les incas ou les aztèques... Attention !


Mois j'ai juste prevenu que mon avis est facilement traité comme partiel dans un tel sujet. Le commentaire sur les "avis des vaincus" n'est pas vraiment rélié à notre discussion. Bien sur un "Grec bien informé" connais plus sur l'Empire Ottoman qu'un "Français bien informé" pour le simple raison qu'un "Francais bien informé" connais plus qu'un "Grec bien informé" sur les conquêtes des Francs.

Par exemple voici les avis ci-dessous: franchement, je ne suis pas convaincu que vous comprenez l'Empire Ottomane...Ici quelques commentataires ont parlé au début des harems comme si c'était l'habitude de presque chaque Ottoman.... le harem c'était une histoire pour un sultan et 2-3 riches pachas ici ou là pas vraiment le norme. Et dans le harems il y avait bien sur de tous les origines des femmes d'origine chrétien ainsi que d'origine musulmane... des origines assez courantes (parmi les 10aines des origines en provenance de pas mal des terres de l'Eurasie) majorité étaient les Géorgien & Ukraniens (chrétiens) et Albanaises & Syriens (musulmanes) le terme "esclave" n'est pas applicable dans tous les cas de ces femmes (indépendamment de la religion).

La réalité est bien differente des apparences: l'exogamie des Ottomans est dans un deuxième plan influencé par les "femmes volés" et dans un premier plan imposé par l'addition continuelle des hommes (par le biais des islamisations - un processus déjà en place depuis le 12 siècle en Asie Mineur central et de l'est - à la fin une simple référence à l'armée de Mohamed en 1453 - parlant des géneraux/admirals au simples soldats - suffit pour remettre l'issue dans le contexte). Simplement dit, un chrétien islamisé n'irait pas à se marier avec ... sa cousine en temps de paix car s'il approchait seul ou même avec une petite bande des amis sa famille il risquait toujours sa vie dans la plupart des cas (il serait toujours pour eux un "agenouillé") - dans le cas ou toute sa famille était aussi islamisé il pourrait pas facilement se marier avec sa cousine même s'il le voulait car l'islamisation était assez récent et ce type des tamboos bien sur persistait cette transition religieuse.

Par contre avec le temps et la introversion de l'Empire les populations musulmans ont changé la balance vers l'endogamie. Et ici je parle de l'introversion de la société, donc l'exemple d'Egypt n'est pas vraiment relié à ce que j'ai dit. Et aussi, je pense pas que c'est un sujet de religion même si l'islam permet out mieux dire "tolère" le mariage entre cousins: le christianisme n'avait pas grande chose à dire sur ça - je pense qu'il n'y a pas quelque chose diffèrent de ce que l'islam dit (corrigez moi si je ne suis pas au courant de quelque chose). Je pense que simplement après l'hellénisation extensive de la réligion chrétienne initiale, des traditions helléniques dans le mariage ont été choisit donc pas de mariage entre cousins. Donc dans le cas des Ottomanes le changement envers l'endogamie a été un phénomène sociale peu rélié à la religion.


Haut
  
 
Message Publié : 13 Oct 2009 21:42 
Hors-ligne
Georges Duby
Georges Duby
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Juil 2007 15:02
Message(s) : 7989
Localisation : Montrouge
Pour Emmanuel Todd, la "résistance" actuelle des turcs au mariage mixte, contrairement aux populations arabes en France du moins, proviendrait de l'identité turque et pas de l'Islam. Leur tendance au mariage entre cousins s'accroit en effet dit Todd, qui relève que les turcs n' ont pas appartenu à l'empire français, contrairement à la plupart des musulmans en France

_________________
Heureux celui qui a pu pénétrer les causes secrètes des choses. Virgile.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 13 Oct 2009 22:50 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 14 Avr 2005 10:11
Message(s) : 2221
Je viens d'écouter Youssef Courbage ce soir à une conférence. Il a co-écrit le Rendez vous des civilisations avec Emmanuel Todd et en effet ce dernier parle d'endogamie chez les turcs.

Ene a écrit :
Bien sur un "Grec bien informé" connais plus sur l'Empire Ottoman qu'un "Français bien informé" pour le simple raison qu'un "Francais bien informé" connais plus qu'un "Grec bien informé" sur les conquêtes des Francs.


Cela me parait épistémologiquement douteux ! Mais bon... Quid de Paxton sur Vichy ou de Rodinson sur Mahomet ou bien de Todd sur le monde musulman...

_________________
« Étudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain. » Isidore de Séville


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Oct 2009 17:53 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Sep 2009 20:11
Message(s) : 310
Localisation : France
Alain.g a écrit :
Pour Emmanuel Todd, la "résistance" actuelle des turcs au mariage mixte, contrairement aux populations arabes en France du moins, proviendrait de l'identité turque et pas de l'Islam

Pour la Turquie moderne, c'est un constat très net, en effet. Ce qui fait que même un turc voulant épouser une musulmane d'une autre origine (ce qui ne pose problème ni du point de vue de l'islam, ni du point de vue du machisme) aura de très sérieuses difficultés.

Je le constate régulièrement lorsque j'aide des "couples mixtes" en difficultés...

_________________
...Ma fin est mon commencement, et mon commencement ma fin... (G. de Machaut)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 15 Oct 2009 18:29 
Les arabes ont toujours été plus habitués aux mariages mixtes, certains Califes se sont mariés avec des berbères sans parler des mélanges berbéro-arabes et perso-arabes en général.

Pour les turcs, la population ottomane était-elle au courant de la relation qu'avait Soliman le Magnifique avec Roxelane? Si oui, comment cela etait-il vu?


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez rien publier ou éditer.  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB