A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 14 Déc 2017 3:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Juin 2010 7:57 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 13 Avr 2009 10:31
Message(s) : 213
Nebuchadnezar a écrit :
La caractéristique principale des sociétés musulmanes est son endogamie.
........ et sa multigamie. :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juin 2010 6:47 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1741
Localisation : Nanterre
nbbourbaki a écrit :
.... et sa multigamie.
Oui, mais la polygamie était, dans les pays que nous avons cité, un privilège de riche. La Tunisie et la Turquie n'ont pas eu grand-mal à la supprimer. Ce n'est pas la même chose en Afrique Noire où elle est très répandue.
En revanche, l'endogamie perdure.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juin 2010 8:00 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 13 Avr 2009 10:31
Message(s) : 213
Nebuchadnezar a écrit :
Oui, mais la polygamie était, dans les pays que nous avons cité, un privilège de riche.
Désolé pour ce hors-sujet qui est seulement une allusion à Liès Hebbadj accusé de polygamie à Nantes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 18 Juin 2010 19:46 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 01 Déc 2007 12:34
Message(s) : 748
Sinon pour en revenir au sujet initial ;) , la péninsule arabique a incontestablement eu deux périodes, celles d'avant 1945 puis celle d'après la Seconde guerre mondiale.

Au sujet de l'importance stratégique de la péninsule pour le pétrole. Avec l'alliance notamment politico-militaire entre Ibn Séoud et les Etats-Unis en 1945. Avant 1945, la production pétrolière n'avait pas encore atteint des taux elevés mais à partir des années 1960-70, elle augmenta de manière spectaculaire avec également les rentes pétrolière pour l'Arabie-Saoudite, le Qatar, le Koweît, les EAU, Oman, Bahreîn. Avec entre autre les deux chocs pétrolier de 1973 et de 1979.

Les Etats-Unis ont rapidemet compris l'importance stratégique de la péninsule pour son pétrole. En éclipsant les Britanniques. Voir le rôle majeur de l'ARAMCO (l'arabic american compagny) au sein de l'économie de l'Arabie-Saoudite. Ils ont reussi à faire de la péninsule en quelque sorte leur chasse gardée. (voir les bases militaires américaines au Koweît, au Qatar, à Oman, aux EAU entre autre)

Jusqu'à la Guerre du Golfe, lorsque Saddam Hussein tenta d'annexer le Koweît en l'envahissant, ce dernier représentait officiellement 10% des réserves mondiales de pétrole. Ce fut de 1945 à 1991, la seule fois qu'un autre Etat remit en cause la domination politico-militaire des Etats-Unis sur la région.

_________________
''L'histoire, je le crains, ne nous permet guère de prévoir, mais, associée à l'indépendance d'esprit, elle peut nous aider à mieux voir.'' Paul Valéry


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juil 2010 10:48 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Juin 2010 9:20
Message(s) : 39
la répercussion de l'argent du pétrole saoudien sur les musulmans est énorme :

- il a financé l'islam politique et du coup il a fait capoter le projet laic
arabe avant de se prendre a la Turquie kemaliste ....

- il est entrain de faire balayer l'islam soufie tolérant au profit d'un islam rigoriste et intégriste ( le wahhabisme ).

a mon avis son impact est largement négatif : il empêche une large
tranche des musulmans a accéder a la modernité ( je ne parle pas
des voiture et autres gadgets .... )

son effet se fait sentir jusqu'au en France : le niquab .... et la réluctance des population musulmane a s'intégrer dans leurs sociétés d'accueil c'est lui ! : les association musulmanes sont financés en pétrodollar ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 0:18 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
Savez-vous qu'il y a une limite chronologique sur ce forum ? Il est interdit de traiter de sujets actuels, donc non-historiques.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 9:07 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Juin 2010 9:20
Message(s) : 39
Non je ne le sais pas ! par contre je pense qu'une lecture de l'histoire sans ses conséquences sur le présent est moins
instructive ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 10:54 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
iguider a écrit :
Non je ne le sais pas ! par contre je pense qu'une lecture de l'histoire sans ses conséquences sur le présent est moins instructive ...


Vous devriez lire la charte du forum que vous avez accepté de respecter en vous inscrivant ici.

Cela étant dit, vous avez sans doute raison en ce qui concerne la lecture de l'histoire et ses conséquences sur le présent. C'est plus instructif. Le soucis, c'est que c'est très vite sujet à polémiques. Nous n'avons pas mis en place la limite chronologique de gaité de cœur, c'est suite à de nombreuses polémiques où les discussions se sont transformées en combats entre factions politiques divergentes.
Tout le monde n'a pas la même vision des conséquences politiques actuelles de tel ou tel fait historique et certains en arrivent très vite à avoir une démarche militante ou plus personne n'écoute plus personne.

Pour discuter des sujets actuels, il y a le Salon Géopolitique. Sur Passion-Histoire, la limite est le 31/12/1992.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 11:14 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Juin 2010 9:20
Message(s) : 39
merci bien pour ces éclaircissements , c'est bien noté la limite sur Passion histoire est le 31/12/1992.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 22:14 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 15555
Localisation : Alsace, Colmar
iguider a écrit :
merci bien pour ces éclaircissements , c'est bien noté la limite sur Passion histoire est le 31/12/1992.


Petite erreur de ma part :oops: C'est le 31/12/1991.

http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=59&t=16637&hilit=limite+chronologique

Au fait, le rouge gras est réservé aux messages de modérations des modérateurs. ;)

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Juil 2010 23:11 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1741
Localisation : Nanterre
iguider a écrit :
a mon avis son impact est largement négatif : il empêche une large tranche des musulmans a accéder a la modernité ( je ne parle pas des voiture et autres gadgets .... )
Attention au contresens : l'islam wahhabite est un islam moderne, né au XVIIIe siècle : une pensée jeune, capable d'intégrer la technologie (télévision, internet...) pour se développer.
L'avion joue de plus un rôle immense, en mettant le pèlerinage à la Mecque à la portée de chaque Musulman, renforçant ainsi le sentiment d'unité de la communauté.
Comme la génération née dans les années 80 est la première massivement alphabétisée, des entreprises d'édition saoudiennes l'abreuvent en livres religieux à très bas prix.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Juil 2010 8:09 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Avr 2002 17:08
Message(s) : 2158
Localisation : Paris
Un intéressant papier du Point sur l'exposition Routes d'Arabies qui se tient au Louvre à partir du 14 juillet (et dont un beau catalogue est déjà disponible en librairie):

Citer :
Au Louvre, "Routes d'Arabie" dévoile le passé archéologique de l'Arabie saoudite. Et montre enfin ce qu'il y avait avant l'islam. Un tabou vient de sauter.

Image

Il faut imaginer un panettone géant. Oui, un panettone, cette délicieuse brioche italienne en forme de dôme, brune et dorée. Un panettone géant, de 30 mètres de hauteur, en pierre, posé dans l'immensité d'un désert (photo ci dessous). Il faut imaginer, sculptée dans ce panettone, une façade somptueuse de plusieurs étages, avec pilastres, chapiteaux, corniches, et motifs en escalier qui semblent mener vers le ciel. Et, dans cette façade, coiffée d'un fronton triangulaire où un aigle est perché, une porte obscure.

On s'approche. Le soleil chaud joue sur la pierre couleur de miel, c'est magnifique, on en mangerait. On escalade les roches, on atteint la porte, on en passe le seuil et on découvre, à l'intérieur, des murs nus percés de niches horizontales, aux dimensions d'un homme adulte ou d'un enfant. Ce panettone géant est un tombeau. L'un des cent tombeaux monumentaux creusés dans les falaises de Madâ'in Sâlih, l'ancienne Hégra, la merveille cachée de l'Arabie saoudite. Une cité puissante, petite soeur de la jordanienne Pétra, qui s'étendait sur plus de 1 500 hectares au pied des contreforts orientaux du Hedjaz, à 400 kilomètres de Médine. Bâtie au milieu du désert par ce peuple encore mystérieux qu'on appelait les Nabatéens -"les plus riches des tribus arabes", selon l'historien grec Diodore de Sicile - pour être un relais stratégique sur la route des épices. Il y a deux mille ans, d'innombrables caravanes composées de centaines de dromadaires chargées de myrrhe, d'encens, de poudre d'or ou de carapaces de tortue venues de l'"Arabie Heureuse" (l'actuel Yémen), mais aussi de la Corne de l'Afrique ou de l'Inde, s'arrêtaient donc ici pour faire étape. On ferme les yeux. On imagine les places, les rues animées, le génial système d'irrigation, dont il reste une centaine de puits. On s'enfonce dans le site, on franchit un étroit défilé entre deux hautes falaises pour découvrir une salle creusée dans la pierre, le diwan, où prenaient place les confréries religieuses, bien avant l'islam, pour de réjouissants banquets. C'est si beau, si minéral, si paisible, si graphique. Et dire que si peu de gens connaissent son existence...

Image

"Routes d'Arabie", l'exposition que présente le Louvre à partir du 14 juillet, pourrait bien changer la donne. Et donner envie aux visiteurs de mettre le cap, à leur tour, vers Madâ'in Sâlih. Avant nous, les derniers touristes, en février 2007, ont été assassinés par balles en rentrant de la visite. Mais les temps changent. Même au royaume d'Arabie. Un royaume qui a longtemps refusé d'accorder la moindre reconnaissance à son passé antique, l'histoire d'avant l'islam étant assimilé à de la non-histoire. Le royaume saoudien s'est fondé idéologiquement sur une alliance entre le prince Mohammed ibn Séoud et le prédicateur Abd al-Wahhab, le père du wahhabisme, doctrine dont l'ambition est de ramener l'islam à sa pureté originelle ("Le guerrier cherchait une doctrine ; le prédicateur cherchait une épée", rappelle l'historien Jacques Benoist-Méchin), alors comment regarder avec bienveillance les vestiges de peuples polythéistes ? Mahomet n'a t-il pas détruit les idoles afin d'établir le culte du seul vrai dieu, Allah ? Impensable, dès lors, d'accorder officiellement quelque valeur à ces émouvantes stèles anthropomorphes âgées de quatre mille ans. Elles ne sont même jamais sorties du territoire saoudien. Le public va pourtant pouvoir les contempler au Louvre.

Une première. Et un signe très fort que les mentalités sont en train d'évoluer en Arabie saoudite. Car l'exposition n'est pas que le fait du Louvre : elle est montée en collaboration avec les autorités saoudiennes. Et au plus haut niveau. En 2005, Jacques Chirac signait avec le prince Abdallah, futur roi, un accord de partenariat culturel prévoyant deux expositions réciproques à Paris et Riyad. En 2006, la capitale saoudienne accueillit la première exposition étrangère de son histoire autour d'une collection d'art islamique prêtée par le Louvre.

"Routes d'Arabie", qui accueille à Paris des antiquités saoudiennes, est en quelque sorte le match retour : beaucoup plus attendu, car beaucoup plus lourd d'enjeux. Pour la première fois, les autorités saoudiennes veulent montrer que non seulement l'Arabie a eu un passé avant l'islam, mais que ce passé est digne d'admiration. Qu'elle abrita de puissants royaumes, qui commercèrent avec les plus grands empires du temps (de la Mésopotamie au monde méditerranéen) et fut la plaque tournante d'échanges dont on a peu idée aujourd'hui. Sait-on que les routes de pèlerinage qui convergent vers les lieux saints de l'islam n'ont fait que reprendre le tracé des routes de l'encens ? Il s'agissait, il faut le rappeler, du commerce le plus lucratif de l'époque. Rien que pour transporter la myrrhe et l'encens du Yémen à l'actuelle Gaza, il fallait plus de quatre-vingts jours de trajet et s'acquitter de taxes exorbitantes à chaque halte ("688 deniers par dromadaire avant d'atteindre les côtes méditerranéennes", rapporte Pline). Les aromates s'embarquaient ensuite pour Athènes ou Rome, où ils atteignaient des prix à la mesure des effets euphorisants qu'ils étaient censés procurer.

Un commerce à forte valeur économique, donc, mais aussi culturelle puisque les idées et les modes nouvelles circulaient avec lui. Les trois cents objets sélectionnés pour l'exposition, rythmée par l'évocation photographique des somptueux paysages de la région, révèlent ainsi une Arabie inconnue ouverte à toutes les influences. Comme ces majestueux colosses du royaume de Lihyan, au style égyptien, ou cette stèle frappée de l'étoile d'Ishtar qui nous rappelle que le dernier roi de Babylone, Nabonide, vécut pendant dix ans en Arabie. Bref, l'Arabie préislamique était à la pointe de l'ouverture au monde.

Peut-elle le redevenir ? Président de la commission des Antiquités saoudiennes, le prince sultan Bin Salman, royal dans son dishdash blanc (mais qui porte aussi très bien la combinaison puisqu'il fut cosmonaute), est très clair sur ce point. Il adore l'art et le Louvre, considère que "voir Monna Lisa vous nourrit l'âme pendant deux semaines" et pense qu'une exposition comme celle-ci peut changer la façon dont son pays est perçu. "Notre culture et notre religion ont été kidnappées par des extrémistes qui n'ont rien à voir avec notre morale", dit-il. Comprenez : arrêtez de nous prendre pour des complices d'Al-Qaeda. "Nous sommes assis sur des puits de pétrole, mais aussi sur des puits de civilisation", ajoute-t-il. Comprenez : cessez de nous assimiler à de richissimes incultes.

Mécène de l'exposition avec la Fondation Total, le très oxonien Abdullah bin Zagr, directeur d'Al-Rubaiyat, une entreprise saoudienne qui importe les grandes marques de luxe européennes, ajoute avec un zeste d'espièglerie : "Cela fait trente ans que je fais la promotion de la culture française, et je me suis dit qu'il était temps de faire la promotion de la culture saoudienne." De quoi faire valser les clichés sur l'Arabie, ses dunes, son pétrole et son orthodoxie wahhabite. Bien sûr, l'exposition n'oublie pas la religion officielle ni la politique : une porte monumentale de la Kaba et le sabre d'Ibn Séoud seront aussi visibles au Louvre, dans une seconde partie de l'exposition consacrée à l'Arabie berceau de l'islam. Mais le plus important, c'est que les autorités saoudiennes aient désiré montrer aussi ce qu'il y avait avant. De quoi lever la malédiction qui pesait sur Madâ'in Salih depuis que ses habitants avaient osé occire une chamelle miraculeuse offerte par le Prophète. Avant d'être foudroyés, rapporte le Coran, par un mystérieux cri.

Par Christophe Ono-Dit-Biot
Source : http://www.lepoint.fr/culture/l-autre-a ... 9920_3.php
Un album photo complet : http://www.lepoint.fr/culture/la-mervei ... 8#newdiapo


Image
Citer :
Une civilisation méconnue, car longtemps restée à l'écart des recherches archéologiques menées dans tout le Proche Orient, nous est ici révélée dans toute son originalité et sa splendeur. Trois cents œuvres, pour la plupart inconnues du public et allant de l'Antiquité jusqu'à l'orée du monde moderne nous invitent à découvrir ce que fut la vie sur cette terre d'échanges situées au carrefour des grandes civilisations méditerranéennes, mésopotamiennes et indiennes, et qui constitue aujourd'hui l'Arabie Saoudite.

De la nécropole de Hégra, petite sœur de Pétra, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, à Médine et à la Mecque, en passant par la forteresse de Teima, si influencée par l'Égypte et la Mésopotamie, et enfin par le site de Dedan, représenté par une statuaire monumentale d'inspiration ptolémaïque, les témoignages abondent. Vaisselles d'argent ou bijoux précieux, sculptures monumentales, temples et palais ornés de fresques sont à découvrir au fil des pages de cette très belle publication.

_________________
"Il est plus beau d'éclairer que de briller" (Thomas d'Aquin).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Juil 2010 9:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 12 Juin 2010 9:20
Message(s) : 39
Citer :
" l'islam wahhabite est un islam moderne, né au XVIIIe siècle "


Bonjour Nebuchadnezar,

moderne ca dépend du sens qu'on a de la modernité ....

l'islam wahhabiste n'est pas si jeune que ca ces origines remontent a ibn taymia le fossoyeur de la philosophie musulmane et ibn hanbal , le principal opposant de la reforme mutaziliste ....

je pense qu'il y a un trait commun entre la naissance du judaïsme, l'islam et le wahabisme , tous les trois sont la réaction de nomades sémites contre les grands empires de la région * :

le judaisme une reaction a la pression des empires pharaonique et mesopotamien

l'islam une reaction a la pression des empires byzantins et sassanide

le wahabisme une reaction a la pression des empires ottoman et safavide.

* Selon Ibn khaldoun les arabes nomades sont incapables de creer un etat sans recourir a la religion !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Août 2010 17:07 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Avr 2003 12:43
Message(s) : 2348
Localisation : Nantes
Comme l'a mentionné Florian précédemment, j'invite tous ceux qui sont intéressés par l'histoire de l'Arabie avant l'islam à aller faire un tour à l'exposition temporaire qui se tient actuellement au Louvre et jusqu'au 27 septembre. C'est à ma connaissance l'une des rares expositions où l'on peut voir autant de pièces archéologiques de la période pré-islamique en provenance des collections saoudiennes, et de très belles de surcroît, dont d'étonnantes statues massives de rois (?), sans parler des excellentes explications. Très beau catalogue aussi. Foncez y, en plus il n'y a pas grand monde.

_________________
"Lisez, éclairez-vous, ce n'est que par la lecture qu'on fortifie son âme." - Voltaire
"Historia vero testis temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitae." De oratore - Cicéron


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Août 2010 18:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1741
Localisation : Nanterre
Clio a écrit :
Comme l'a mentionné Florian précédemment, j'invite tous ceux qui sont intéressés par l'histoire de l'Arabie avant l'islam à aller faire un tour à l'exposition temporaire qui se tient actuellement au Louvre et jusqu'au 27 septembre.
Je confirme. C'est extrêmement intéressant.
On constate entre autres que l'Arabie pré-islamique était très ouvertes aux influences extérieures, égyptienne, assyrienne, et autre. De plus, on voit des exemples des premières écritures arabes.

Je n'ai qu'un regret : les salles montrent des vestiges entre le 1er millénaire av. JC et le Ve siècle après, et la dernière montre des vestiges islamiques commençant au IXe siècle. J'aurais aimé quelque chose entre les deux. On voit notamment dans cette dernière salle tout un ensemble de stèles comportant différents types d'écriture arabe et les anciennes portes de la Kaaba offerte par les Ottomans.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB