A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Sep 2017 19:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 23 Déc 2014 22:11 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1141
Localisation : Corsica
Je ne connais pas suffisamment le sujet pour pouvoir porter un jugement sur les sources suivantes. De manière générale j’apprécie les forum des pays du Maghreb, ils permettent d’avoir un aperçu complémentaire très intéressant..., indispensable, si on fait un minimum d’effort pour se mettre à leur place :.
Roman : Amine Maalouf - Les croisades vues par les arabes
« Pour cela, il s'inspire des œuvres des historiens arabes médiévaux dont Francesco Gabrieli* »
http://forumed.sante-dz.org/f88/amine-m ... es-t19141/
Les Croisades vues par les Arabes est le premier essai écrit par Amin Maalouf.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Croisa ... les_Arabes

Les croisades vues par les arabes : Amin Maalouf
Salah Eddine El Ayyoubi et la bataille de Hattin
http://www.algerie-dz.com/forums/archiv ... 90659.html
Saladin - Salah ad-Din Yousouf ibn Ayyoub
http://www.algerie-dz.com/forums/archiv ... 40090.html
Les Algériens de Bilad El Sham, de Sidi Boumediene à l’Emir Abdelkader 1187 - 1917
http://www.algerie-dz.com/forums/archiv ... 69685.html
http://www.algerie-dz.com/forums/archiv ... 7-p-2.html

* Francesco Gabrieli : référence citée par Ren’


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2014 13:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 23 Déc 2014 10:20
Message(s) : 10
Bonjour à tous ! :)

Je vous remercie pour tout vos conseils.
Je vais procéder de la sorte: -Dans le livre de Amin Maalouf, je vais lire toutes les dates importantes des croisades, ressortir les grandes lignes, et comparer avec un récit des croisades fait par un occidental.
-Parmi les dates importantes, j'ai choisi: 1095, appel de Urbain II; 1096 croisade populaire;
1097/1098 croisade des barons; 1099 Prise de Jérusalem; 1144 Reprise de Edesse; 1148 Deuxième croisade; 1187 Reprise de Jérusalem; 1229 Reprise Jérusalem par les Franjs; 1244 Re (Re) prise de Jérusalem par les musulmans; 1291 Fin des croisades.

Deux questions: -Pensez vous que les dates que je vais étudier sont les plus pertinentes? En manque t-il des importantes? (Pour un dossier de 10pages).
-Connaissez vous une source sûre où je peux trouver un récit des croisades d'un point de vue occidentale?

Merci encore pour votre aide
Joyeuses fêtes à tous


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2014 13:54 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1740
Localisation : Nanterre
Kurnos a écrit :
Roman : Amine Maalouf - Les croisades vues par les arabes...
Le livre d'Amin Maalouf est génial et se lit bien. Toutefois, il ne faut pas oublier que l'auteur ne travaille pas en historien. On en a parlé sur ce forum, en voici un message qui donne l'avis de Régine Pernoud.

Comme autre auteur, il y a Anne-Sophie Eddé, avec l'Orient au temps des croisades et Saladin.

Entre autres, Amin Maalouf force le trait sur l'horreur qu'ont éprouvé les Musulmans face à l'invasion des "barbares" francs, incultes et sales. Une bonne partie des textes cités sont des poncifs resservis pour chaque nouvel envahisseur, assortis de quelques clichés sur le Moyen-Âge occidental obscurantiste à souhait ;) -, et le territoire concerné en a subi beaucoup (les derniers en date étant les Turcs) et ce n'est pas fini ! À la même époque, à l'autre bout du monde musulman, se déroule l'invasion des Beni Hillel.
De plus, pour Anne-Sophie Eddé, la chute de Jérusalem n'eut pas le retentissement dont parle Maalouf. Il s'agissait d'une petite ville d'un petit territoire en dispute entre l'Égypte et la Syrie. Ce n'est qu'à partir de Saladin que se répand la nécessité du djihad contre les Infidèles, nécessité justifiant la propre mainmise de Saladin sur l'ensemble du Moyen-Orient. La destruction de Bagdad par les Mongols eut un tout autre effet.

Ce qu'il faut vraiment retenir, c'est que les croisés arrivent dans un Moyen-Orient morcelé politiquement, et, malgré une cruauté indéniable, finissent par s'intégrer dans le jeu politique régional, malgré leur nombre très faibles comparé à la population. Saladin, par une stratégie implacable, rend leur présence intenable et ruine leur puissance. Ils subsistent ensuite encore dans quelques points d'appuis côtiers avant que les Mamelouks égyptiens ne les liquide.

On peut également ajouter que les croisades constituent un des matériaux de la propagande islamiste, de nos jours. Ceux-ci qualifient toute intervention de l'Occident au Moyen-Orient comme un retour des croisades.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Déc 2014 14:04 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1775
Bonjour

Je ne sais pas si reprendre les dates au fur et à mesure est bien utile mais si ça vous aide, pourquoi pas.

je pense que dans le livre d'Amin Maalouf, c'est certains passages qui sont éclairants.

Par exemple, je lis, à la page 13 :

Regardez les Franj ! Voyez avec quel acharnement ils se battent pour leur religion, alors que nous, les musulmans, nous ne montrons aucune ardeur à mener la guerre sainte.

Saladin


Dans notre imaginaire des "Croisades", nous voyons souvent les Musulmans comme des fanatiques religieux responsables de ces "Croisades" (car ayant interdit les Lieux Saints aux Chrétiens).
Il semblerait que ce ne soit pas aussi simple et les Musulmans avaient la même vision de fanatisme pour les "Croisés".

N'oubliez pas de bien prendre en compte les différentes sources historiques dont l'auteur s'est servi pour écrire son livre.

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2015 21:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Abilys38 a écrit :
Bonjour à tous

J'ai en dissertation ce sujet: Les croisades vu par les arabes.
C'est un sujet que je ne maîtrise pas, et j'ai du mal à trouver une problématique pertinente,
qui permet bien de différencier la vision occidentale des croisades à celle des arabes.
Est ce que certains d'entre vous aurez des pistes ?

Merci d'avance
Et bonnes fêtes !


Bonjour,
pour ce sujet, il faut lire le livre de Amin Maalouf.
Très complet et très intéressant.
Salutations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2015 21:24 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Dédé a écrit :
"Les Croisades vues par les Arabes" est le titre d'un livre de Amin Maalouf. Donc certainement la source d'inspiration du professeur qui a donné ce sujet, non ?


Bonjour,

oui le sujet est très bien traité par Amin Maalouf, même si j'ai quelques points de désaccord avec lui.
Salutations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2016 13:06 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1141
Localisation : Corsica
En partant d’un simple article de presse locale de ce jour concernant un trafiquant d’esclaves :
Séguran Salvaigo : un Nicois chez les Mamelouks au XIVe
On retrouve Séguran Salvaigo sous le nom de Segurano- Sakrän 1303, spécialisé dans le commerce et le transport d’esclaves.
Je n’ai retrouvé que cette référence qui correspond à cette période où il est cité :
Un projet de « passage particulier » proposé par l'ordre de l'Hôpital, 1306-1307
[article]
http://www.persee.fr/doc/bec_0373-6237_ ... 7_2_450163

Quelle était l’importance économique de ce trafic d’esclaves qui alimentait les Mamelouks ?
Les Arabes n’ont jamais pensé que les razzias et le trafic d’esclaves pouvaient être une des motivations des dites croisades ?

... les religions et les Dieux ont bon dos, certains fondamentaux économiques et humains semblent être occultés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 24 Avr 2016 17:13 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 12 Mai 2012 3:13
Message(s) : 920
Nebuchadnezar a écrit :
Kurnos a écrit :
Roman : Amine Maalouf - Les croisades vues par les arabes...
Le livre d'Amin Maalouf est génial et se lit bien. Toutefois, il ne faut pas oublier que l'auteur ne travaille pas en historien. On en a parlé sur ce forum, en voici un message qui donne l'avis de Régine Pernoud.

Comme autre auteur, il y a Anne-Sophie Eddé, avec l'Orient au temps des croisades et Saladin.

Entre autres, Amin Maalouf force le trait sur l'horreur qu'ont éprouvé les Musulmans face à l'invasion des "barbares" francs, incultes et sales. Une bonne partie des textes cités sont des poncifs resservis pour chaque nouvel envahisseur, assortis de quelques clichés sur le Moyen-Âge occidental obscurantiste à souhait ;) -, et le territoire concerné en a subi beaucoup (les derniers en date étant les Turcs) et ce n'est pas fini ! À la même époque, à l'autre bout du monde musulman, se déroule l'invasion des Beni Hillel.
De plus, pour Anne-Sophie Eddé, la chute de Jérusalem n'eut pas le retentissement dont parle Maalouf. Il s'agissait d'une petite ville d'un petit territoire en dispute entre l'Égypte et la Syrie. Ce n'est qu'à partir de Saladin que se répand la nécessité du djihad contre les Infidèles, nécessité justifiant la propre mainmise de Saladin sur l'ensemble du Moyen-Orient. La destruction de Bagdad par les Mongols eut un tout autre effet.

Ce qu'il faut vraiment retenir, c'est que les croisés arrivent dans un Moyen-Orient morcelé politiquement, et, malgré une cruauté indéniable, finissent par s'intégrer dans le jeu politique régional, malgré leur nombre très faibles comparé à la population. Saladin, par une stratégie implacable, rend leur présence intenable et ruine leur puissance. Ils subsistent ensuite encore dans quelques points d'appuis côtiers avant que les Mamelouks égyptiens ne les liquide.

On peut également ajouter que les croisades constituent un des matériaux de la propagande islamiste, de nos jours. Ceux-ci qualifient toute intervention de l'Occident au Moyen-Orient comme un retour des croisades.


Je suis d'accord avec vous Nebu, mais je trouve justement que le fait d'insister sur la perception des musulmans sur ces "étranges" croisades est une manière de décentrer le regard pour reprendre Boucheron, et de sortir de l'histoire occidentalo-occidentale.

Autre point : certes militairement Jérusalem n'était pas l'indispensable comme l'explique bien Anne-Marie Eddé dont la biographie est très agréable à lire, mais symboliquement je ne vous rejoins pas. Pour Saladin, et pour les musulmans de cette époque, Jérusalem DOIT être entre les mains des musulmans car c'est une ville sainte de l'Islam. La prendre devient donc un impératif pour Saladin.

Lorsque Saladin tombe gravement en 1186, son entourage lui rappelle que sans lui Jérusalem devient inaccessible. D'après les sources (je me réfère encore à la biographie d'Eddé), Saladin s'engage devant Dieu qu'il dédiera toute sa vie au combat si sa maladie prend fin. En 1187, Jérusalem est prise.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 16 Juin 2016 16:57 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 18 Avr 2015 15:58
Message(s) : 767
Localisation : Kaamelott
Saladin a écrit :
Pour Saladin, et pour les musulmans de cette époque, Jérusalem DOIT être entre les mains des musulmans car c'est une ville sainte de l'Islam. La prendre devient donc un impératif pour Saladin.

La reconquête de Jérusalem fut l'occasion de développer une idéologie de l'unité des Musulmans contre les Croisés et de construire une mémoire victorieuse et ce, même si à l'époque de Saladin, l'unité des Musulmans n'est pas complète, ne dépasse pas les limites géographiques du Proche Orient et ne dure qu'un temps relativement court.
C'est un moment clé après la prise de la Sicile et la reconquête de la péninsule ibérique (chute de Tolède).
Pour les auteurs musulmans de l'époque, la croisade représente une agression au coeur du territoire de l'islam, aggravé par le caractère de ville sainte de Jérusalem mais surtout elle conduit peu à peu à une lecture religieuse d'un conflit au départ perçu sous la modalité de l'affrontement politique.

_________________
"L'histoire remplit le vide du présent et se transforme elle-même en espérance !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 12 Nov 2016 10:38 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 26 Oct 2016 14:56
Message(s) : 6
Abilys38 a écrit :
Bonjour à tous

J'ai en dissertation ce sujet: Les croisades vu par les arabes.
C'est un sujet que je ne maîtrise pas, et j'ai du mal à trouver une problématique pertinente,
qui permet bien de différencier la vision occidentale des croisades à celle des arabes.
Est ce que certains d'entre vous aurez des pistes ?

Merci d'avance
Et bonnes fêtes !


Une vidéo intéressante :

https://youtu.be/FJ5BY8Yd95o


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB