A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 15 Déc 2017 9:30

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 04 Juin 2015 21:53 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
On considère généralement que l'idée d'une supériorité raciale des blancs sur les noirs et par suite de la légitimité de la servitude des seconds aux premiers est apparue avec Voltaire donc bien après la fin du moyen âge

Par exemple : "Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d'hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu'ils ne doivent point cette différence à leur climat, c'est que des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu'une race bâtarde d'un noir et d'une blanche, ou d'un blanc et d'une noire."


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2015 13:40 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1154
Localisation : Corsica
Jerôme a écrit :
On considère généralement que l'idée d'une supériorité raciale des blancs sur les noirs et par suite de la légitimité de la servitude des seconds aux premiers est apparue avec Voltaire donc bien après la fin du moyen âge

Avez-vous des références d’auteurs qui font autorité qui puissent l’attester ?

Je ne connais pas le sujet mais, mais malgré mon ignorance je serai plus prudent.
Une hypothétique supériorité d’une catégorie d’individus sur une autre n’est pas une condition suffisante pour réduire la supposée catégorie inférieure à l’esclavage.
La mise en esclavage suppose une supériorité de circonstance par la force, ce qui n’est en aucun cas un témoignage de supériorité intellectuelle.

Intuitivement, si il fallait faire un effort de ségrégationnisme, j’aurais tendance à penser que l’esclave est d’un niveau « supérieur » relatif d’un point de vue intellectuel, le maître étant supérieur « physiquement ou économiquement» pour imposer la servitude par la contrainte.

L’usage de la force physique pour contraindre à l’esclavage implique une certaine faiblesse intellectuelle ou ignorance du maître, pour ne pas dire de la débilité profonde pour ceux qui revendiquent le recours à l’esclavage de nos jours.
Ce sont en général les plus faibles intellectuellement qui revendiquent le retour de l’esclavage.

Il y a quand même eu de nombreux esclaves d'un bon niveau intellectuel, comme par exemple : Miguel de Cervantes ... etc.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2015 19:42 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Je suis étonné du retour de l'argument d'autorité au XXIe siècle !

Mais je crois que Michel Foucault avait appelé l'attention sur l'apparition des concepts de races au XVIIIe siècle dans le cadre du passage d'une vision traditionnelle du monde (donc un monde qu'on n'explique pas par des théories ) à une vision rationnelle (dans laquelle les phénomènes se justifient par la raison).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2015 20:18 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1154
Localisation : Corsica
Jerôme a écrit :
Je suis étonné du retour de l'argument d'autorité au XXIe siècle !.

Vous ne le seriez pas si vous connaissiez mon niveau en histoire : «quasi nul »
Par déformation professionnelle de scientifique j’ai par habitude de vouloir naïvement toucher du doigt l’origine des affirmations que je ne comprends pas, très probablement par ignorance. On nous a raconté tellement d'histoires sélectives sur l'esclavage, avec une bonne quantité d'erreurs par omission.
Déjà Strabon avait un avis sur la qualité les esclaves en fonction de leur origine ethnique, voir son appréciation sur la valeur marchande des esclaves Corses.
A mon avis pour avoir une idée assez précise de l’esclavage en relation avec la race, l’ ethnies, le sexe, l’age, la religion, la castration, il faut s’intéresser au prix de l’esclave dans l’histoire au moins depuis l’antiquité en fonction de ces différents critères
Il faut produire si possible du quantitatif en valeur marchande d’un esclave, éventuellement en relatif par rapport au prix d’un cheval ou un chameau par exemple.

Michel Foucault : c’est assez récent ? ….. je vais m’informer.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Juin 2015 20:43 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 2291
Localisation : Versailles
Je ne comprends pas la référence à Strabon. À mon sens il pensait que les Corses faisaient de bons esclaves - pas que tous les Corses devaient devenir esclaves ! Ou pour le dire autrement : les esclaves corses sont meilleurs que les esclaves sardes ou autres ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Juin 2015 19:41 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 26 Août 2008 7:11
Message(s) : 1154
Localisation : Corsica
Jerôme a écrit :
Ou pour le dire autrement : les esclaves corses sont meilleurs que les esclaves sardes ou autres ...

…. Vous n’êtes pas vraiment sur la bonne voie, cherchez le texte de Strabon concernant les esclaves Corses, ce serait l'inverse, plus inaptes à l'esclavage que les autres.
Selon Strabon "Les Corses ne supportent pas de vivre dans la servitude ", ils n’étaient pas du tout recherchés, au moins pour la fonction d’esclave.
Même la discrimination est relative, est-elle positive ou négative dans ce cas ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2015 21:07 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Bonjour,

il classifia également les nègres en indiquant qu'ils ont le nez épaté, l'humeur joyeuse facile, peu d'ardeur au travail et un désir de fornication aussi élevé que chez les animaux.
Le degré peu évolué de leur civilisation prouve qu'ils sont plus proches des animaux que des hommes.
Cela s'appelle du racisme, non?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2015 21:10 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Bonjour,

la classification des noirs, baptisés Zanj, était la pensée courante de l'époque.
Le grand médecin Ibn Sina, que l'on a rebaptisé Avicenne, et le grand penseur Ibn Rushd, que l'on a baptisé Averoes, pensaient la même chose.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 20 Juil 2015 21:18 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Bonjour,

c'était une pensée qui existait depuis le siècle du calife Haroun al Rashid.
Les noirs étaient utilisés dans les armées, pour les plus forts, et dans les maisons pour les plus faibles. Les femmes comme domestiques et les hommes comme eunuques.
Lorsque les hommes étaient castrés pour s'occuper des femmes des harems, ils subissaient ce que subissent les animaux lors des castrations, on leur coupait les testicules. Et puis intervint l'histoire des mille et une nuit où un marchand revint chez lui et trouve sa femme et ses servantes en train de copuler avec les eunuques africains.
Depuis cette époque, les eunuques étaient castrés "à fleur de ventre". C'est-à-dire que même leur sexe était coupé.
Vous imaginez le taux de mortalité.
Salutations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Juil 2015 5:50 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 22 Août 2008 14:17
Message(s) : 2577
C'était aussi le cas en Chine, bien auparavant.

_________________
"L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
Léon Tolstoï.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juil 2015 21:56 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Juil 2015 20:36
Message(s) : 19
Jerôme a écrit :
Au moyen âge, les chrétiens occidentaux avaient ils déjà eu l'idée d'effectuer un lien entre la race (noire en l'occurrence) et l'acceptation de l'esclavage ?

Le propos d'ibn Khaldoun semblent impliquer qu''au XVe siècle il n'y avait pas d'esclaves blancs dans les pays musulmans ?

Leur authenticité est elle certaine ?


Il existait 2 types d'esclaves blancs : les prisonniers de guerre, souvent byzantin, ou européens, pris dans les razzias.
L'autre type venait du Kiptchak et du Caucase et fournirent les mamelouks des armées des émirs.
Le plus grand d'entre eux fut Roukn Baybars qui devint sultan au Caire et lança l'Empire des Esclaves Couronnés.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 26 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB