Nous sommes actuellement le 30 Sep 2020 22:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Noëls russes
Message Publié : 08 Déc 2018 16:39 
Hors-ligne
Fustel de Coulanges
Fustel de Coulanges

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3558
Localisation : Versailles
Je recommande à tous ce très bel article sur les traditions russes de Noël.

C'est à lire ici :

http://russiemeconnue.fr/les-decoration ... lhistoire/


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Noëls russes
Message Publié : 08 Déc 2018 19:26 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 13 Juin 2017 15:04
Message(s) : 1090
.
J'ignorais que Charlotte de Prusse fut à l'origine du sapin de Noël.
Les boules "rouges" avec l'effigie des dieux du moment (Lénine, Staline) me laissent perplexe.
Il est courant -dans les voeux- d'ajouter l'adjectif "joyeux" ; maintenant ce n'était que des voeux... Pieux de surcroît...
Un "joyeux Noël" aurait tenu du miracle, ceci ne pouvait donc pas être car chacun connait la place de Dieu au pays où le bonheur est chantant, surtout dans ses lendemains.
Pâques est encore plus étonnant avec ses oeufs. Cette masse de coques amoncelées et toujours pas d'omelette à partager...
;)
.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Noëls russes
Message Publié : 09 Déc 2018 11:01 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1110
Rebecca West a écrit :
J'ignorais que Charlotte de Prusse fut à l'origine du sapin de Noël.


Sur wikipedia on trouve 2 Charlotte de Prusse. Une née en 1860 et morte en 1919. Une autre née en 1831 et morte en 1855. La première mention connue d'un sapin de noël semblait être une note communale de la ville de Sélestat en Alsace vers 1400 et quelque, sauf qu'on vient de trouver une note dans un document strasbourgeois qui a environ 70 ans de moins... Si on remonte plus loin, il semble qu'il y avait une habitude, en terres germaniques de décorer des arbres lors des fêtes liées au solstice d'hiver. Or, on sait qu'il y a eu une influence réciproque dans la plus haute antiquité entre le monde culturel germanique et la monde culturel slave qui ont voisiné un certain temps.

Alors oui, la tsarine Alexandra Federova a sûrement introduit le sapin de Noël de son enfance dans le milieu noble russe, ... mais je ne jurerais pas qu'il n'y aurait pas eut de sapins décorés aux périodes du solstice dans les campagnes russes. ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Noëls russes
Message Publié : 07 Sep 2020 13:41 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 21 Sep 2008 16:42
Message(s) : 1197
Localisation : Seine et Marne
Le fameux ballet Casse-noisette de Tchaïkovski se déroule à Noël.

"Acte I
Premier tableau
Au tout début du xixe siècle, probablement à Nuremberg, comme dans le conte.

Le ballet commence avec l'Ouverture miniature. Puis le rideau se lève et dévoile la maison des Stahlbaum. Clara, son petit frère Fritz, et leurs parents terminent de décorer l’arbre de Noël, et reçoivent les invités pour fêter le réveillon : la famille, les amis, et le mystérieux oncle Drosselmeyer. Ce dernier apporte un grand sac de cadeaux pour les enfants. Tous se réjouissent, sauf Clara, qui n’a pas encore reçu de présent. Les enfants dansent au son d’une marche, d’un petit galop, des parents déguisés en Incroyables entrent dans le salon et distribuent des sucreries. Puis Drosselmeyer invoque des poupées à ressort et des soldats grandeur nature qui dansent tour à tour d’un pas diabolique.

Après cet étrange spectacle, Clara s’approche de Drosselmeyer pour lui demander son cadeau. Il n’a malheureusement plus rien à lui donner. Dans certaines versions, Clara court en pleurant dans les bras de sa mère ; dans d’autres, elle reste calme et souriante. Drosselmeyer invoque pour elle un casse-noisette en forme de soldat en beau costume de parade. Clara est transportée de joie, mais son frère Fritz est jaloux et casse le casse-noisette. Drosselmeyer le répare, et Clara le berce avant de le poser dans sa maison de poupée. La fête se termine sur l’air traditionnel de la Großvater Tanz (la Danse du grand-père).

Les invités rentrent chez eux et les Stahlbaum vont au lit. Pendant la nuit, Clara se réveille pour aller voir dans le salon comment se porte son casse-noisette. Alors que l’horloge sonne minuit, elle entend les souris qui grattent. Elle essaie de fuir, mais les souris l’en empêchent. Par enchantement, elle rétrécit et devient aussi petite qu’une souris (sur scène, l'arbre de Noël grandit). Le casse-noisette prend vie, et avec son armée, ils viennent défendre Clara, et le Roi des souris entraîne ses soldats dans la bataille contre Casse-Noisette. Pour la bataille, la partition de Tchaïkovski reprend l’effet miniature de l’ouverture, en utilisant surtout les registres aigus de l’orchestre. Au milieu de la bataille, Clara jette sa chaussure sur le Roi des souris et Casse-Noisette en profite pour le tuer avec son épée. Les souris se retirent, emmenant avec elles leur roi mort. C’est alors que le casse-noisette se transforme en prince (dans le conte d’Hoffmann, le Prince est en fait le neveu de Drosselmeyer, qui avait été métamorphosé en casse-noisette par le Roi des souris, et tous les événements qui suivirent le réveillon avaient été prévus par Drosselmeyer pour briser le sort).

Deuxième tableau
Clara et le Prince voyagent à travers une forêt de sapins en hiver et assistent au tourbillonnement des flocons de neige. La partition illustre la scène avec une valse aux couleurs des plus hivernales et introduit un chœur invisible, sans paroles, de voix d’enfants pour cette page de féerie. Le rideau tombe.

Acte II
Troisième tableau
Clara et le Prince arrivent au palais enchanté de Confiturembourg, le Royaume des Délices. Ils sont accueillis près du fleuve d’Essence de Rose par la Fée Dragée, le Prince Orgeat et leur suite, ainsi que douze petits pages avec des flambeaux. Casse-Noisette leur raconte son histoire et comment Clara l’a sauvé. Sur un signe de la Fée Dragée, une table resplendissante apparaît et les festivités commencent. S’enchaînent la Danse espagnole (le Chocolat), la Danse arabe (le Café), la Danse chinoise (le Thé), la Danse russe (Trépak), la Danse des mirlitons, la Danse de la Mère Gigogne et des polichinelles, la Valse des fleurs, le Pas de deux de la Fée Dragée et du Prince Orgeat, et la valse finale.

Au terme de ce rêve merveilleux, Clara se réveille sous l’arbre de Noël avec un casse-noisette dans ses bras et le rideau tombe. Dans la version de George Balanchine, elle ne se réveille pas ; Clara et le Prince Casse-Noisette s’envolent dans un traîneau tiré par des rennes, laissant le rêve se réaliser, comme dans le conte d’Hoffmann."

Voici l'une des meilleures versions, direction Antal Dorati.

_________________
"L'Angleterre attend que chaque homme fasse son devoir" (message de l'amiral Nelson à Trafalgar)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB