Forum Histoire - Passion Histoire
http://passion-histoire.net/

Les relations franco-polonaises de Henri III à Napoléon
http://passion-histoire.net/viewtopic.php?f=92&t=1591
Page 1 sur 3

Auteur :  La Rochejaquelein [ 01 Nov 2003 0:28 ]
Sujet du message :  Les relations franco-polonaises de Henri III à Napoléon

D'Henri III roi de Pologne puis de France à la déclaration de guerre contre l'Allemagne nazie pour secourir la Pologne, en passant par le mariage de Louis XV et de la fille du roi déchu de Pologne puis renouvelé avec son fils, ces deux pays ont été liés par le passé.

(j'ai l'impression que ma phrase est proustienne, mais vu l'heure veillez m'excuser!)

Pourquoi ces deux pays ont-il été alliés ?
Et la France devrait elle se rapprocher de la Pologne ? (contre l'Allemagne (je plaisante) )

Auteur :  Kouropatkine [ 01 Nov 2003 0:53 ]
Sujet du message : 

C'est justement l'une des raisons - celle de votre "plaisanterie" - pour laquelle l'alliance est née entre ces deux peuples.

Auteur :  La Rochejaquelein [ 01 Nov 2003 9:07 ]
Sujet du message : 

Kouropatkine a écrit :
C'est justement l'une des raisons - celle de votre "plaisanterie" - pour laquelle l'alliance est née entre ces deux peuples.


Quelle plaisanterie?

Auteur :  Invité [ 01 Nov 2003 9:30 ]
Sujet du message : 

Non, la lutte contre le monde germanique.

le général.

Auteur :  La Rochejaquelein [ 01 Nov 2003 11:18 ]
Sujet du message : 

Kouropatkine a écrit :
Non, la lutte contre le monde germanique.

le général.



Déjà sous Henri III ?
Et comment il est devenu roi de Pologne?

Auteur :  Dalmatie [ 01 Nov 2003 21:59 ]
Sujet du message : 

M'ame Catherine désirant un trône pour son fils préféré Henri le Duc d'Anjou qui n'était alors que le petit frère de Charles IX, décida de lui trouver une couronne.

La monarchie Polonaise était elective. Le Roi de Pologne étant mort, Catherine de Médicis proposa son fils. A force d'intrigues, de fausses promesses et de pots de vin, la diète Polonaise accorda le Trone à ce pauvre Duc d'Anjou qui ne désirait qu'une chose, rester avec sa maitresse Mme de Clèves afin de l'épouser.

Les Polonais vinrent chercher leur nouveau souverain à Paris. Celui ci n'étant pas pressé de partir, Charles IX, qui jalousait et ne pouvait supporter cet encombrant frangin, se mit fort en colère et l'obligea à gagner son nouveau pays.

Je vous dis pas la galère, le pauvre Henri se trouva au milieu d'un peuple qu'il considérait comme sauvage. Il n'avait quasiment aucun pouvoir.

Puis, Charles IX mourut. Henri était maintenant le nouveau Roi de France. Il s'enfuit carrément de Pologne, poursuivis par les seigneurs du cru qui ne voulaient pas laisser s'échapper leur "Souverain".

Il réussit néanmoins sa fuite.

Après diverses péripéties qui le conduisirent entres autres à Venise, il finit par rentrer en France où il régna sous le nom d'Henri III.

Ce fut le dernier des Valois. Il mourut après un règne tumultueux sans héritier sous le coup de poignard de Jacques Clément. Son successeur fut le bon Roi Henri IV.

Amicalement

Dalmatie "Sympa, le portail...."

Auteur :  La Rochejaquelein [ 02 Nov 2003 0:35 ]
Sujet du message : 

il n'était pas homosexuel Henri III?

Auteur :  Salmanasar [ 02 Nov 2003 0:52 ]
Sujet du message : 

La Rochejaquelein a écrit :
il n'était pas homosexuel Henri III?


Il me semble que oui.

Auteur :  Dalmatie [ 02 Nov 2003 9:25 ]
Sujet du message : 

Il semblerait que oui. Il avait autour de lui sa garde rapprochée qu'on appelait ses "mignons". Qu'il comblait de richesse et d'honneur et avec qui il aurait eu certaines relations plus qu'équivoques. Le plus connus furent Du Guast et Epernon.

Il faut noter que malgré leurs moeurs dépravés et leurs bizarreries de comportement (mais il faut se rappeler que nous étions à la cour dégénérée des derniers Valois), ils furent très fidèles à leur protecteur et n'hésitèrent pas, pour la plupart, à mourir pour lui.

Leur passe temps favori sembe avoir été, outre de compter fleurette aux belles dames et à leur Roi, de se battre en duel.

A l'époque de l'affaire polonaise, Henri trouva l'amour en la personne de madame de Clève. Celle-ci étant mariée, il ne put l'épouser. Il reporta tout son amour sur ses mignons.

Amicalement

Dalmatie "c'est dimanche"

Auteur :  Kevin_Scaevola [ 20 Déc 2004 20:14 ]
Sujet du message : 

Et, mais je sors de la logique des posts, n'oublions pas le Grand Duché de Varsovie, qui dura 6 ans (1807-1813), et qui ne dut son existence qu'à la volonté de Napoléon de créer, du moins jusqu'à un certain degré, une "Europe des Nations". D'ailleurs les Polonais le lui rendirent le plus possible, ce qui explique leur comportement exemplaire et courageux aux batailles de Napoléon, notemment La Moskova et Leipzig.

Je me rappelle aussi d'un certain Stanislas Ier Leszczynski, prétendant au trône de Pologne à la mort d'Auguste II, à qui, à la suite de la guerre de succession de Pologne, en 1733-1738, le roi de France attribua la duché de Lorraine, sachant bien que, Stanislas n'ayant pas de descendance, il repasserait sous tutelle française dès sa mort !

Je ne me rappelle pas d'autre relations franco-polonaises maintenant, mais cela me reviendra...
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951)[/i]

Auteur :  Pierre-Augustin C. de B. [ 20 Déc 2004 21:08 ]
Sujet du message : 

Si Louis XV épousa une Polonaise. La France ne fit pas grand chose pour empêcher les trois partages successifs de la Pologne lors de la seconde moitié du XVIIIème (faute peut-être de moyens financiers suffisants). Ne peut-on pas dire que la France a abandonné et même trompé la Pologne ?

On a cité Napoléon et le Grand Duché de Varsovie. Les Polonais n'étaient-ils pas "déçus" de ce grand Duché, car il ne les protégeait pas réellement des menaces russo-austro-prussiennes ?

Dans ces deux cas, la Pologne n'était-elle pas juste "un pion" pour la France sur le Grand Echiquier Européen ?

Auteur :  Invité [ 21 Déc 2004 9:57 ]
Sujet du message : 

Je reviens à Henri III : finalement, de quelle date à quelle date a-t-il été roi de Pologne ? A-t-il perdu ce titre en devenant roi de France ou l'a-t-il gardé jusqu'à sa mort ? Et pendant toutes ses péripéties entre Pologne et France était-il toujours duc d'Anjou ?
Je souligne en passant, pour ceux que ça intéressent, qu'à Angers se trouve un petit hôtel particulier appelé "maison du roi de Pologne" mais dont beaucoup de gens ont oublié depuis longtemps l'origine... :D

Auteur :  Roy-Henry [ 21 Déc 2004 10:18 ]
Sujet du message : 

Pierre-Augustin C. de B. a écrit :
Si Louis XV épousa une Polonaise. La France ne fit pas grand chose pour empêcher les trois partages successifs de la Pologne lors de la seconde moitié du XVIIIème (faute peut-être de moyens financiers suffisants). Ne peut-on pas dire que la France a abandonné et même trompé la Pologne ?


Si ma mémoire est bonne, le 1er partage de la Pologne se situe en 1772, à la fin du règne d'un Louis XV vieillissant. Affronter la Prusse, l'Autriche et la Russie coalisées, était certainement au-dessus des moyens de la France. Néanmoins, ces trois puissances furent mises en garde. Il faudrait qu'elles se contentent désormais de ces acquisitions. L'avertissement de Louis XV fut respecté durant tout le règne de Louis XVI.

Mais en 1793, profitant de la situation révolutionnaire en France, Prusse et Russie procédèrent à un nouveau partage, ce qui entraîna une réaction des patriotes Polonais. Alors, l'Autriche décida d'avoir aussi sa part des dépouilles, ce qui provoqua le 3ème partage de la Pologne: celle-ci était rayée de la carte et Varsovie était désormais prussienne !

On ne peut passer sous silence la responsabilité de la noblesse polonaise qui accepta voire prépara l'anarchie dans le Royaume. Et son aveuglement qui la conduisit à se méfier du peuple pour lui préférer l'influence des despotes éclairés...

Citer :
On a cité Napoléon et le Grand Duché de Varsovie. Les Polonais n'étaient-ils pas "déçus" de ce grand Duché, car il ne les protégeait pas réellement des menaces russo-austro-prussiennes ?

Dans ces deux cas, la Pologne n'était-elle pas juste "un pion" pour la France sur le Grand Echiquier Européen ?


Napoléon s'engagea fermement pour la renaissance de la Pologne. Mais il entendait que cette renaissance soit le fait des Polonais eux-mêmes, et il espérait bien que cette renaissance servirait d'abord ses intérêts. Quoi de plus normal ? Même si les Polonais fournirent 100 000 hommes pour lutter contre la Russie en 1812, ils furent incapables de se remettre sur le même pied qu'au XVIIème siècle, où ils constituaient encore un état aussi fort que la Russie...

Par conséquent, considérer que la Pologne n'était qu'un pion pour la France, me semble exagéré. Et qu'était-elle donc, pour l'Autriche, pour la Prusse et pour la Russie ?

Auteur :  Ojgr [ 21 Déc 2004 17:04 ]
Sujet du message : 

Anonyme a écrit :
Je reviens à Henri III : finalement, de quelle date à quelle date a-t-il été roi de Pologne ? A-t-il perdu ce titre en devenant roi de France ou l'a-t-il gardé jusqu'à sa mort ? Et pendant toutes ses péripéties entre Pologne et France était-il toujours duc d'Anjou ?
Je souligne en passant, pour ceux que ça intéressent, qu'à Angers se trouve un petit hôtel particulier appelé "maison du roi de Pologne" mais dont beaucoup de gens ont oublié depuis longtemps l'origine... :D



Il ne perdit pas sa nationalité, contrairement aux lois sous l'Ancien Régime qui enlever la nationalité à celui qui quitter sa patrie, sauf autorisation du roi.

Auteur :  Kevin_Scaevola [ 23 Déc 2004 0:34 ]
Sujet du message : 

Mais a quel moment pourrais-t-on situer cet affaiblisement fatal de la Pologne, qui finit proie a toutes les grandes puissances exterieures ?
Fin XVIIeme ? Peut-etre meme au debut du XVIII ?
Je sais que la Pologne etait encore une puissance majeure en Europe a la fin du XVII, car c'est grace aux renforts polonais sous Jean III Sobieski que les Europeens firent lever le siege de Vienne aux Turcs, cet immortel 11 juillet 1683. Donc, quand et qu'est-ce qui a enterine la decadence polonaise ?

Citer :
Roy-Henri a ecrit:
Alors, l'Autriche décida d'avoir aussi sa part des dépouilles, ce qui provoqua le 3ème partage de la Pologne: celle-ci était rayée de la carte et Varsovie était désormais prussienne !

Une petite remarque, neanmoins: Varsovie n'a jamais ete prussienne, mais russe. Apres chaque partage, la Prusse annexait la partie nord de la Pologne, avec Dantzig, afin, finalement, de relier la Prusse elle-meme a cet "ilot" qu'etait la Prusse orientale, avec pour capitale Koenigsberg.

PS : Etant en ce moment en Irlande, je suis contraint d'ecrire avec un clavier "qwerty", sur lequel ne figure aucun accent, ou autre caractere particulier a la langue francaise... Je m'excuse donc des erreurs faites dans ce texte, et dans ceux a suivre...
______________
"Candida pro causa ense candido" Carl Gustav Emil Mannerheim, héros national finlandais (1867-1951)

Page 1 sur 3 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/