A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 20 Oct 2018 22:06

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 21 Juin 2010 23:21 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 21 Juin 2010 22:54
Message(s) : 4
Bonjour à tous et merci pour ce forum bien intéressant.

la question que j'ai à poser est à la fois très spécifique et vague, je ne m'attends donc pas à beaucoup de réponses, mais qui sait...

je fais quelques recherches sur la noblesse Hongroise et ses rapports avec l'Empire d'Autriche. Je cherche les familles qui ont signé des accords avec l'Empereur (probablement François Joseph, à l'occasion du Compromis austro-hongrois, mais cela peut concerner François Ferdinand).

Il y a bien sûr Ferenc Deack, et les noms de ces trois familles sur lesquels je retombe souvent: Eszterházy, Pálffy, Forgách.

je sais que mes éléments sont maigres, mais si l'un d'entre vous connait bien l'histoire de ce pays peut-être aura-t-il des éclaircissement à m'apporter.

Merci à tous et bonne continuation


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2010 12:00 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2006 23:02
Message(s) : 1436
Localisation : Orne
1. Pourriez-vous respecter le français et donc mettre une majuscule à la première lettre du premier mot de chaque phrase, s'il vous plait ? Par avance, merci.

2.
Citer :
Je cherche les familles qui ont signé des accords avec l'Empereur
Des accords qui portent sur quoi ? Des accords officiels ou officieux ? Est-ce que les familles seraient tellement puissantes que l'empereur ne pourrait imposer sa volonté que par des accords individuels ? Je crois deviner qu'il n'y a pas eu beaucoup d'accords, parce qu'il n'y a pas eu besoin d'en avoir beaucoup. La force des choses l'emporte.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2010 13:03 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Juin 2008 14:10
Message(s) : 115
La noblesse a un poids démographique et politique considérable dans la Hongrie du XIXe siècle. Il est possible de parler, grosso modo, de deux couches distinctes :
-Quelques dizaines de familles constituent l'aristocratie hongroise : grands propriétaires terriens, ils détiennent les principaux postes dans la bureaucratie et dans l'armée. Il s'agit des grandes familles comme les Eszterházy, Károlyi, Andrássy, Zichy, Pálffy, Széchenyi ou Wesselényi. Leur prise de position varie selon le contexte. Lors la guerre d'indépendance menée par François II Rákóczi au début du XVIIIe siècle, certaines familles (les kuruc/kouroutz) s'insurgent contre le pouvoir impérial, alors que d'autres (les labánc/labantz) restent fidèles aux Habsbourg. En 1711, certains familles insurgées (avec un Károlyi en tête) passent un accord avec l'Empire, la Paix de Szatmár, qui peut être considéré comme le premier d'une série de compromis entre la noblesse hongroise et la Cour de Vienne. Au XVIIIe siècle, et surtout sous le règne de Marie-Thérèse, les magnats hongrois sont parmi les principaux soutiens du pouvoir impérial en Hongrie ; en revanche, ils bénéficient d'une certaine autonomie de pouvoir à l'intérieur de la Hongrie. Bien entendu, la tradition "kouroutz" n'est pas complètement éteinte, et dans certains cas, l'aristocratie hongroise prend position contre la Cour. L'aristocratie interprète les tentatives de réforme centralisatrice de Joseph II comme une menace contre son propre pouvoir. Lors des guerres napoléoniennes, la plupart des aristocrates refusent de payer des taxes supplémentaires. Dans les années 1830 et 1840, c'est un aristocrate, István Széchenyi, qui est l'initiateur d'un certain nombre de réformes d'esprit libéral ; Széchenyi rêve, par exemple, d'une modernisation des rapports de production (l'abolition du travail forcé, par exemple). En 1848-1849, certains aristocrates, comme Lajos Batthyány et Gyula Andrássy, participent à la Révolution. Or, une grande partie des propriétaires terriens soutient la contre-révolution. En principe, l'aristocratie catholique des régions de l'Ouest de la Hongrie (plus développée du point de vue industriel et commercial) est plus prête à une politique pro-Vienne, tandis que l'aristocratie protestante de l'Est et de la Transylvanie reste fidèle à ses traditions indépendantistes (voire "nationalistes").

-La petite et moyenne noblesse constitue plus de 5% de la population. Au XIXe siècle, et surtout à la veille de la révolution de 1848, c'est cette noblesse sans titre qui se fait porte-parole des courants démocrates. Les petits nobles comme Lajos Kossuth sont les vrais "révolutionnaires" en 1848. Après 1867, leur poids dans l'administration augmente encore. Ferenc Deák est, par exemple, de la moyenne noblesse de la région de Zala.

En tout cas, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la Hongrie traverse une période de développement du capitalisme. A la fin du siècle, l'aristocratie et la petite noblesse sont embourgeoisées, et s'investissent de plus en plus dans le commerce et l'industrie. Les familles de la grande bourgeoisie, quant à elles, sont anoblies. Tout de même, la vieille aristocratie hongroise est fière de son identité, et dédaigne, jusqu'aux derniers jours de la Monarchie, la bourgeoisie et la moyenne noblesse. Entre 1867 et 1918, c'est un parti "pro-compromis de 1867" qui gouverne pour la plupart du temps, et ce parti est plutôt soutenu par les bourgeois. Quelques familles aristocrates comme les Andrássy sont aussi favorables à la solution dualiste austro-hongrois que présente le compromis de 1867. Quant à l'opposition, elle se réclame de la tradition indépendantiste de Kossuth, et trouve un soutien considérable parmi les vieilles familles aristocrates, comme les Károlyi.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Juin 2010 17:32 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10295
Localisation : Région Parisienne
J'ai remis un titre en français.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2010 16:01 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 21 Juin 2010 22:54
Message(s) : 4
Alors dans l'ordre d'apparition sur ce fil:

Olivier: merci de cette remarque constructive et dite sur un ton des plus sympathiques. En effet je suis un barbare de la langue française, mais je me soigne. Sinon quant à la teneur de ces accords, je n'en sais strictement rien, mais je pars du principe qu'ils sont en rapport avec le rapprochement des ces deux pays...

Lohengrin: j'en suis à la deuxième lecture de tes explications, et la matière est tellement riche que j'en ai pour un moment. Merci beaucoup pour toutes ces informations, leur précision et donc pour la réponse tres étayée que tu m'apportes.

Jean Marc Labat: merci également de cette correction (mais qu'avais je bien pu écrire???? rire)

ps: c'est un peu dérisoire comme indice à apporter mais en voici un: il semble que le prénom Franz (qui me parait plus autrichien qu'hongrois) soit une clef de cette "énigme"...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2010 17:27 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Avr 2004 17:38
Message(s) : 10295
Localisation : Région Parisienne
Elesettek a écrit :
ps: c'est un peu dérisoire comme indice à apporter mais en voici un: il semble que le prénom Franz (qui me parait plus autrichien qu'hongrois) soit une clef de cette "énigme"...



Franz est allemand et c'est Ferenc en hongrois.

_________________
Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer (Guillaume le Taciturne)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2010 18:45 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 21 Juin 2010 22:54
Message(s) : 4
Jean-Marc Labat a écrit :
Elesettek a écrit :
ps: c'est un peu dérisoire comme indice à apporter mais en voici un: il semble que le prénom Franz (qui me parait plus autrichien qu'hongrois) soit une clef de cette "énigme"...



Franz est allemand et c'est Ferenc en hongrois.


Tout à fait, j'avais aussi bien sûr fait le lien entre Ferenc et Franz... je vous tiens au courant de mes avancées quand il y en aura eu!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Juin 2010 20:43 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 11 Juin 2008 14:10
Message(s) : 115
Elesettek a écrit :
ps: c'est un peu dérisoire comme indice à apporter mais en voici un: il semble que le prénom Franz (qui me parait plus autrichien qu'hongrois) soit une clef de cette "énigme"...


Quel énigme ? Si vous parlez des rapports entre la noblesse hongroise et l'Autriche : le choix entre les formes allemande et hongroise des prénoms n'explique pas grand'chose. Franz von Brunschwick en allemand, devient Brunsvik Ferenc dans les correspondances hongroises. Deák peut très bien signer "Deák Ferenc" quand il écrit en hongrois, et "Franz von Deák" quand il écrit en allemand. De plus, les Français parlent de "François Deak" et les Anglais se réfèrent à "Francis Deak" dans les journaux de l'époque.

Même la langue usuelle des gens n'est pas tout à fait révélatrice de leur position politique à l'égard de Vienne. Széchenyi, quoiqu'il ne soit pas un partisan de l'indépendance, est quand même la plus grande figure du renouveau culturel et linguistique hongrois avant 1848 ; cela ne l'empêche pas d'écrire son journal intime en allemand.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Août 2010 16:48 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 21 Juin 2010 22:54
Message(s) : 4
Bon, tout est plus simple finalement, j'ai cherché un peu loin. Et, oui il s'agit d'une sorte d'énigme, un jeu entre un ami et moi.

Les accords en question seraient relatifs -ou contemporains- du Compromis austro-hongrois. La famille que je cherche aurait soit été anoblie (dans le cas ou elle ne le fut pas déjà), soit y aurait gagné le 'droit' de faire une mariage très intéressant, au dessus de son rang.

Mais tout cela date bien de la seconde moitié du 19e siècle.

Je complèterai ce post dès que je peux, merci aux lecteurs et contributeurs

elesettek


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB