A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 17 Oct 2017 12:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Les cosaques
Message Publié : 14 Sep 2016 13:13 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 09 Jan 2012 18:53
Message(s) : 116
A priori je n'ai pas trouvé de sujet ce rattachant aux cosaques.

De ce que j'ai put comprendre le terme cosaque se rattache plus à une fonction / à un mode de vie (celle de guerrier) qu'à un peuple?
Est ce le cas?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les cosaques
Message Publié : 14 Sep 2016 15:37 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 5998
Ah non. Quand on dit "les cosaques du Don" on parle d'un peuple bien déterminé.

Bon après, il faudrait voir comment fonctionnent les liens et les allégeances chez les peuples de la steppes. (Mais nous avons un spécialiste des peuples cavaliers, Hugues de Hador, qui saura être plus précis que moi....)

_________________
Si l'avenir est multiple, le passé est unique. Malgré cela, la réalité historique est parfois difficile à découvrir.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les cosaques
Message Publié : 14 Sep 2016 16:29 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1778
Bonjour

Leur apparition peut être expliquée de deux façons différentes.

- La première nous l’explique en s’appuyant sur un phénomène ethnique. Les Cosaques seraient des descendants slavisés de nomades de la steppe et devenus des auxiliaires militaires.

- la deuxième penche pour un phénomène sociale . Les Cosaques étant de simples paysans fuyant le servage et qui auraient constitué dans les steppes des groupes d'aventuriers (sortes de pirates de terre ferme).

Chacune de ces deux théories contiennent une part de vérité et s'appuie sur des faits bien attestés. Certains historiens les combinent d'ailleurs en proportions variables.

Le nom même de “cosaque” fait penser au mot turc “kazakh” qui veut dire ‘fugitif’ ou “homme libre” (c’est à dire un homme qui n’est lié à aucun clan ou tribu).
On le retrouve déjà au XIVème siècle. Il désigne des groupes multinationaux de mercenaires employés, par exemple, par les colonies génoises de Crimée qui commerçaient avec les Mongols.

Le 'codex cumanicus' (1294-1340) et le 'syanaxarion sugdaia' (documents émanant des colonies italiennes de la mer Noire) donnent à "cosak" le sens de garde ou sentinelle et à "ghasak cosak" le sens de "poste de garde".

Les “Cosaques” sont mentionnés pour la première fois dans le “Codex Cumanicus”, un document dont la rédaction de la partie lexicale est estimée entre 1292 et 1295 et dont la plus ancienne copie actuellement connue date de 1303.
Par la suite, la Chronique de Nikon, une compilation de livres, chroniques et documents anciens parue au début XVIème siècle, rapporte que des bandes cosaques apparurent dans les environs de Riazan, près de Moscou dès 1443. Selon cette chronique, le grand-prince de Riazan conclut un accord avec des renégats mongols venus piller le pays. Ils s'installèrent pour l'hiver et louèrent leurs services de mercenaires pour combattre leurs anciens “frères d’armes”.
À partir du milieu du XVème siècle, des Slaves se font également “Cosaques” et les références se multiplient : entre Don et Volga à partir de 1470, et autour du Dniepr et en Ukraine actuelle vers 1490.

Pour Iaroslav Lebedynsky, ces hommes ont probablement toujours existé dans la steppe et l'on peut qualifier de proto-Cosaques, les “Chorni Klobuky”(à forte composante petchenègue), les Brodniks(mi-slaves, mi-turco-mongols), ou encore des bandes de Kiptchaq renégats.

Pour Mikhail Ramseier, il faut aussi compter sur la forte composante des slaves sous la forme des Sevrioukis, des descendants de tribus slaves venues du nord et qui se mélangèrent très tôt à ces rebelles tatars. Preuve en est que les premiers Cosaques, incontestablement Mongols au départ, se slavisèrent rapidement. C'est d'ailleurs en 1468 qu'apparaît près de Moscou le premier chef cosaque à nom slave : Ivan Rouno.

Réunis en bandes louant leurs services aux nations limitrophes de la steppe, ces premiers Cosaques se retrouvent bientôt aux côtés de Moscovites, de Lituaniens, de Polonais, intègrent des éléments des colonies italiennes de la mer Noire et même du khanat de Crimée. On les décrit alors comme étant surtout des mercenaires, des gardes-frontières, des guides de la steppe, des protecteurs de marchands ou de diplomates, mais aussi et surtout des pillards attaquant les villages et les caravanes de rencontre.
On les retrouve dès le XIVème siècle, employés, par exemple, par les colonies génoises de Crimée qui commerçaient avec les Mongols.


Au XVème siècle, l'affaiblissement de la Horde d'Or, provoque la prolifération de bandes “cosaques” vivant de brigandage ou de mercenariat.


En effet, à cette époque, les vastes steppes d’Ukraine étaient redevenue ‘sauvages’, et la souveraineté du Duché de Lituanie n’était effective que dans les villes. Les contrées sud du pays se trouvaient sous les dominations partielles des Tatars de Crimée et de l'empire Ottoman (Remarque : le mot tartare ou tatar est la manière que les Russes avaient d'appeler les Mongols).

La population soumise aux nombreuses agressions 'tatares' avait fuit les steppes de l’Ukraine centrale (Zaporizhja), pour se réfugier dans les forêts protectrices du Nord et de l’Est. Lors de leur raids, les Mongols remontaient également plus au Nord, dévastant les villes et les campagnes, emmenant avec eux une quantité de prisonniers destinés à être vendu sur le marché aux esclaves de Caffa, ou de Sarai (voir dans la rubrique sur le commerce).

Ces terres sauvages, libre de toute autorité, attirèrent bon nombre d'aventuriers, de brigands mais également, au cours du XVIème siècle, de plus en plus de paysans fuyant le servage imposé en Ukraine occidentale, par les magnats polonais. Les villes du sud du Duché (Cherkassy), confrontées au attaques incessantes des 'tatares', recrutèrent alors parmi cette population hétéroclite et formèrent une armée pour se défendre et poursuive les assaillants.

Menant eux même des raids contre les forteresses turques situées sur les bords de la Mer Noire, ces armées furent dès lors désignées par les Ottomans et les Tatares, comme Cosaque ( ou Kazackh).

Les Cosaques construisirent, pour se protéger, de petits fortins, dénommés Kich. Ces camps de fortunes, et ces campagnes d’été en Crimée, attirèrent bien vite la noblesse ukrainienne, tout d’abord fidèle au Duché Lituanien.

Et vers 1550, un prince lituano-ukrainien, Dmytro Vyshnyvytski fonda un point de ralliement pour l’ensemble de ces fortins dans l’île de Mala Khortytsja, une île au delà des rapides du fleuve Dnipro. C’est ainsi que naquit la première armée organisée des Cosaques, appelés Zaporogues (Par delà les rapides), qui sous le commandement de Vyshnyvytski, entreprit une lutte contre la Crimée plus mémorable pour l’effet qu’elle produisit que par sa durée.

Des contacts avec la Moscovie et directement avec la Lituanie ont été pris pour lutter contre le Khan de Crimée, d’autres directement avec l'empire Ottoman. Parallèlement au développement des Cosaques Zaporogues, dans les steppes de l’Ukraine Centrale, des corps de Cosaques Horodovi (des Villes) étaient organisés par les notables ou les princes des villes de Kyiv, de Cherkassy, soumis au raid régulier des Tatars.


En 1569, le Duché de Lituanie et le Royaume de Pologne se réunirent au sein d’une confédération, dominée principalement par la Pologne. Son nouveau gouvernement, quand à lui, se méfiait du développement de cette armée dont le contrôle lui échappait.

Pour enrayer ce développement, le Royaume Polono-Lituanien créa un corps de Cosaques officiels, sous la direction d’officiers polonais. Mais au début, il n’y eut que fort peu de Cosaques à s’enregistrer dans ce corps.


L’engouement était tel que le nombre de Cosaques Zaporogues, ainsi que leur puissance, croissaient assez rapidement. Lassé des tracasseries de l’administration et les répressions que le Royaume exerçait envers eux, ceux ci leur déclarèrent la guerre ouvertement en 1590. Initiative bien malheureuse, cette guerre se solda par une capitulation en 1595, qui stoppa net le développement des Cosaques durant quelques années.


Source : http://forum.peuplescavaliers.be/viewto ... f=19&t=180

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les cosaques
Message Publié : 14 Sep 2016 23:32 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 09 Jan 2012 18:53
Message(s) : 116
Bonjour,

Merci pour ces réponses.

On peut donc considérez les cosaques comme un peuple à part différent des ukrainiens et des russes?
Sur les différents recensement de populations que j'ai put voir, je n'ai jamais vu de personnes se déclarant "cosaques", étaient ils rattaché aux ruthènes ou aux ukrainiens? Peut être était ce une volonté du pouvoir soviétique de ne pas les considérés comme un peuple a part étant donnée que beaucoup avaient prit partis pour les armées blanches?


J'ai une autre interrogation mais qui concerne la situation actuelle des cosaques en Russie. Des régiments de cosaques ont été reformés, leurs membres sont ils de descendants de cosaques ou n'importe quels citoyens russes souhaitant les rejoindre?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les cosaques
Message Publié : 15 Sep 2016 6:46 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 1778
maeuk a écrit :
Bonjour,

Merci pour ces réponses.

On peut donc considérez les cosaques comme un peuple à part différent des ukrainiens et des russes?


Personnellement, j'ai la conclusion contraire. Les "Cosaques" sont plus une communauté qu'un peuple.

Une communauté formée par une grande partie de paysans pauvres originaires d'Ukraine composée de slaves et de ruthène, ajoutons avec certitude, des Tatars (càd des personnes issues de la 'Horde d'Or), ajoutons aussi des Polonais et des Lituaniens, peut-être des Bulgares et tout autre personne un peu en rupture avec la société. En effet, au début, certains 'cosaques' ressemblaient quant même fortement à des brigands.

Bien entendu, cette communauté va finir par se cristalliser sur une identité propre (mode de vie, religion, culture, ...). A ce moment de son histoire, peut-on dés lors considérer les Cosaques comme un peuple ?? Je ne sais pas, tout est une question de définition.


Remarque 1 = à l'époque, les Tatars sont eux mêmes, déjà, un fameux mélange (Turks, Mongols, Kiptchaks, ...)

Sur les tatars -> http://forum.peuplescavaliers.be/viewto ... ?f=19&t=83

remarque 2 : la même question se pose pour les "Vikings" (dont l’étymologie est incertaine). Il semblerait qu'actuellement, ont ai tendance à considérer les "vikings" non comme un peuple mais comme un communauté. Une communauté composée en grande majorité de Scandinaves mais pas uniquement (on y trouve des Frisons par exemple).

Se faire "Viking" était un peu comme si on disait pour le 18ème : se faire "pirate".

Devenir 'Cosaque' c'était s'engager dans la vie de "cosaque".

On a aussi un autre exemple, celui des "Cow Boy" américains. C'est plus une communauté qu'un peuple.

Quant aux Cosaques d'aujourd'hui, je n'ai pas étudié la question plus avant. Mais si les "Cosaques" d'aujourd'hui se considèrent comme un "peuple", alors il faut les voir comme un "peuple".

Bien à vous.

_________________
Hugues de Hador.
Au service des Mongols de la "Horde d'Or" entre 1350 et 1360.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB