Nous sommes actuellement le 24 Sep 2019 10:19

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 125 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 9:40 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
Comment peut-on comparer la révolution de 1789 à celles de 1830 et 1848?
Sont-elles un échec par rapport à ce qui les a motivé au départ?
En quoi le contexte est-il différent ou similaire?
L'élite qui en ressort grandie est-elle la même?
Au dela de ces trois axes je vous laisse la libre parole.

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 10:22 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
Il est délicat de comparer les trois révolutions à part sur le plan de l'évolution institutionnelle et la progression des idées républicaines - et encore il faudrait y inclure aussi les débuts de la IIIème République pour fonder une analyse complète.
L'ampleur de celle de 1789 demeure inégalée par les deux autres, car que changent-elles finalement ? En 1830, c'est un membre de la branche cadette qui parvient sur le trône et en 1848, la réaction orchestrée par le parti de l'Ordre facilite le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte.
Alors certes, les pouvoirs - et surtout leur maintien - des Chambres sont confirmés, voire renforcés, une pratique parlementaire se met doucement, mais sûrement, en place ; les élites changent : la noblesse d'Ancien Régime un tant restaurée laisse sa place à la bourgeoisie des "notables" ; le détenteur de la souveraineté ne l'est plus par droit divin ; les citoyens peuvent s'exprimer par différents moyens ; etc.
Il faut plutôt voir dans les révolutions de 1830 et 1848 - et dans toute l'histoire politique du XIXème siècle - une lutte pour l'héritage des idées de 1789 et surtout que conserver et que repousser parmi elles. Il faut être très prudent avec la révolution de 1830 : certains n'y voient qu'une révolution de palais et un changement d'une partie personnel administratif et politique, qui se laissait déjà entrevoir sous la Restauration et qui n'avait pas besoin d'un coup de force pour conserver sa position politique et sociale croissante.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 10:33 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
Duc de Raguse c'est très intéressant ce que vous venez de dire. Est-ce que vous pourriez expliquer votre dernière idée? Je n'ai pas très bien compris.
De plus, est-ce que dans le contexte on peut y voir des similitudes ou des différences? Enfin, en quoi la révolution de 1848 a t'elle permis le coup d'Etat de Bonaparte?

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 12:17 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
Ce que je voulais dire c'est que les "notables" sont déjà en place sous Restauration dans les fonctions politiques et administratives locales, voire nationales. Ces bourgeois enrichis par la Révolution et l'Empire - que certaines mauvaises langues mettront sur le compte de la vente des bien du clergé - ne sont pas socialement désavoués par la Restauration, encore moins par la monarchie de Juillet puisqu'il accèdent alors pleinement aux fonctions gouvernementales.

Citer :
est-ce que dans le contexte on peut y voir des similitudes ou des différences?

Cela dépend à quel contexte on fait allusion. :-|
Si c'est celui de la conservation pleine ou partielle - voire le rejet - des idéaux de la Révolution, alors oui, le contexte est le même.
C'est le meilleur fil directeur qui permet de rattacher ces révolutions ensemble.
Car, en restant strictement aux événements, alors les contextes sont bien différents, tant au plan national qu'international.

Citer :
en quoi la révolution de 1848 a t'elle permis le coup d'Etat de Bonaparte?

Car elle entre dans une phase réactionnaire lors des journées de juin : Cavaignac brise au canon les revendications sociales du peuple. Le parti de l'Ordre triomphe aux élections, ce qui veut dire que les citoyens français ne semblent encore pas près à accepter un régime pleinement démocratique, qui plus est une République.
En ce sens, le vent de la réaction souffle déjà avant que Louis-Napoléon ne fasse son coup d'Etat sous couvert démocratique (le parti de l'Ordre avait restreint le suffrage universel).

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 12:23 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
D'accord merci de m'avoir éclairé ainsi Duc de Raguse. La raison de ce sujet est que mon prof d'histoire des institutions en 2nde année de droit a à plusieurs reprises répété que les révolutions de 1830 et 1848 ne sont pas de réelles révolutions et incomparables à celle de 1789 et j'émettais des doutes sur ce point. Ce que vous venez de dire va dans son sens donc je m'étais trompé. Merci :mrgreen:

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 13:30 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
D'accord merci de m'avoir éclairé ainsi Duc de Raguse.

De rien. C'est un véritable plaisir et si vous le souhaitez nous pouvons poursuivre cette intéressante discussion. :wink:

Citer :
mon prof d'histoire des institutions en 2nde année de droit a à plusieurs reprises répété que les révolutions de 1830 et 1848 ne sont pas de réelles révolutions et incomparables à celle de 1789 et j'émettais des doutes sur ce point.

Je vous conseille la lecture de Furet - qui n'est pas juriste, il est vrai - à ce sujet. Il est le premier à montrer que toute l'histoire politique du XIXème siècle n'est que ce combat entre monarchistes (légitimistes et/ou orléanistes), bonapartistes et républicains (avec tout ce que cela sous-entend comme divisions...). Combat découlant de 1789 et de ses idéaux.
1830, 1848 ou 1870-1880 ne sont que des secousses du séisme de la Révolution.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 14:09 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
D'accord donc si j'ai bien compris 1830 et 1848 ne sont que des coups de force du peuple qui veulent maintenir leurs acquis de la révolution de 1789?
Et sont-ce les mêmes personnes qui se révoltent lors de ces trois révolutions? Ou alors celles de 1830 et 1848 sont soulevées par des personnes plus riches?
Merci pour le livre j'y songerai lors de mes prochaines lectures.

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 14:27 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
D'accord donc si j'ai bien compris 1830 et 1848 ne sont que des coups de force du peuple qui veulent maintenir leurs acquis de la révolution de 1789?

En grossissant un peu oui. Le problème c'est que ceux qui retirent les "marrons du feu" n'ont rien à voir avec le peuple et on assiste juste à un glissement de l'élite au pouvoir.
En 1830, la capitale se révolte suite à la tentative de résurgence de la monarchie d'Ancien Régime par Charles X. Les Républiciains, divisés et encore peu représentatifs se rangent derrière Louis-Philippe. Celui-ci favorise la montée de la bourgeoisie aux affaires (pour avoir le soutien des libéraux) et remet la (vieille) noblesse d'Empire sur l'estrade (pour satisfaire les bonapartistes). Bref, la monarchie de Juillet ne repose que sur une série de compromis qui ne peut pas durer longtemps. La crise économique vient l'abattre en 1848 - avec il est vrai aussi des erreurs de Guizot.
Enfin la République et la démocratie ! Rien de plus faux, puisqu'effrayés par les journées de juin les Français envoient à l'Assemblée une majorité monarchistes déguisés et d'opportunistes proclamés. C'est une aubaine pour un homme providentiel, qui se réclame de Bonaparte...
Par contre, ce sont les mêmes qui sont toujours au pouvoir. Il n'y a qu'à suivre le parcours de Thiers pour s'en rendre compte... :wink:
En 1848 le peuple en révolte est davantage composé de prolétaires qu'en 1830 et ce n'est pas seulement le système politique de la République qu'il réclame, mais aussi une République sociale. Cette supplique ne fera pas long feu...

Bref, ces révolutions sont fort complexes, mais dans ses coulisses on peut néanmoins y voir les racines de 1789.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 14:35 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
Ce que vous me décrivez là est un réel échec notamment pour 1848 alors que si je me souviens bien, au collège et au lycée on nous avait peint ces révolutions comme de grands succès. La vision de l'enseignement s'arrête en juin 1848 peut etre alors qu'il faudrait voir ce qui se passe dans les années qui suivent. :mrgreen:

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 14:40 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
C'est l'Idée de la révolution que l'on veut retenir ainsi que ses premières réalisations, lorsque l'entente est presque "nationale" - jusqu'en juin en tout cas.
En allant plus loin, on se rend compte que ses fondations étaient fixées sur un terrain bien plus mouvant...

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 24 Avr 2009 17:41 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
D'accord je comprends. Merci :wink:

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 25 Avr 2009 11:36 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
Et la révolution de 1830 a t'elle permis de renforcer la montée du système parlementaire qui existait déja sous Louis XIII et Charles X?
Pour rester dans la même idée, celle de 1848 a t'elle été un moyen de concrêtiser constitutionnellement ces pratiques parlementaires?

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 25 Avr 2009 13:21 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6147
Localisation : Provinces illyriennes
Citer :
Et la révolution de 1830 a t'elle permis de renforcer la montée du système parlementaire qui existait déja sous Louis XIII et Charles X?

Oui, on peut le dire. Dans la mesure où la "charte révisée" de 1830 est acceptée par le roi des Français et non plus octroyée par le roi de France. Elle donne davantage de droits aux Chambres, sans pour autant fonder un régime parlementaire. La monarchie demeure constitutionnelle, ce que voudrait faire évoluer la gauche de la Chambre - sous la houlette de Thiers - vers le système parlementaire anglais.
En tout cas, on peut parler d'ébauche.

Citer :
celle de 1848 a t'elle été un moyen de concrêtiser constitutionnellement ces pratiques parlementaires?

Il faut aussi répondre par l'affirmative.
Sauf, que la Constitution de la IIème République sépare clairement les pouvoirs - en s'inspirant cette fois du modèle américain - et empêche un système parlementaire, puisqu'il est présidentiel.
Les prérogatives du président de la République sont importantes et en cas de conflit avec l'Assemblée - pour une fois le législatif n'est pas bicaméral ! -, rien ne peut le régler (pas de droit de dissolution ou de responsabilité du président devant l'Assemblée)
Pourtant, personne ne reviendrait mettre en cause les fondements de la réprésentation nationale et de son rôle dans l'élaboration des lois.
Mais, la fin de l'année 1848 est davantage marquée - après l'élection présidentielle - par une tentative des députés de rétablir la monarchie qu'autre chose. La seule chose qui l'empêche est (déjà) l'entêtement du comte de Chambord à vouloir une monarchie absolue.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 25 Avr 2009 13:36 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
Citer :
Et la révolution de 1830 a t'elle permis de renforcer la montée du système parlementaire qui existait déja sous Louis XIII et Charles X?
Oui, on peut le dire. Dans la mesure où la "charte révisée" de 1830 est acceptée par le roi des Français et non plus octroyée par le roi de France. Elle donne davantage de droits aux Chambres,


Par exemple?


Citer :
Les prérogatives du président de la République sont importantes et en cas de conflit avec l'Assemblée - pour une fois le législatif n'est pas bicaméral ! -, rien ne peut le régler (pas de droit de dissolution ou de responsabilité du président devant l'Assemblée)

Seriez vous d'accord pour dire que le fait d'accorde beaucoup de pouvoirs au président est la preuve que la France a toujours eu besoin d'un père dans l'histoire et qu'elle ne s'est jamais pardonné le fait d'avoir tué son roi lors de la révolution? Même en renversant la monarchie en 1848 les français on besoin d'une sorte de "roi". Et d'ailleurs petite parenthèse c'est la raison pour laquelle la IIIème république et la IVème n'ont pas fonctionné selon moi car il manquait ce père puissant. Enfin une dernière remarque, il y a déja eu un monocamérisme: 1791 et 1793, même si je vous l'accorde pour la seconde elle n'a jamais été appliquée.

Citer :
Mais, la fin de l'année 1848 est davantage marquée - après l'élection présidentielle - par une tentative des députés de rétablir la monarchie qu'autre chose. La seule chose qui l'empêche est (déjà) l'entêtement du comte de Chambord à vouloir une monarchie absolue.


Quel est cet évènement? je ne le connaissais pas...

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les révolutions
Message Publié : 25 Avr 2009 13:38 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 30 Juil 2008 0:28
Message(s) : 153
désolé je ne manie pas bien les citations Duc de Raguse j'ai modifié ce que vous avez dit...une partie de ce que je dis est dans votre citation. Pardonnez-moi encore, faudra vraiment que je comprenne le mécanisme :'(

_________________
"Mourir n'est rien mais vivre vaincu c'est comme mourir tous les jours" Napoléon Bonaparte


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 125 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB