A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 18 Sep 2018 14:50

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 22 Avr 2011 10:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Tres peu d'info hélas sur Karahan Tepe , l'information la plus complète que j'ai trouvé à ce jour provient du site et de la publication "exoriente" en anglais et qui date en plus (2000). Là voici en version anglaise:


A New Early-Neolithic Settlement: Karahan Tepe Bahattin Celik (University of Harran)

Karahan Tepe lies some 63km east of Sanliurfa (Urfa), southeastern Turkey in an area called Tektek Daglan (Tektek Mountains). Some 266 in situ pillars were observed in the fields on the northern and eastern slopes of the hill. Since this area, which was discovered by the author in 1997, was not named on the maps, it was thought to be suitable to name the site "Karahan Tepe" after a hill nearby (Footnote 1) Geomorphologically, the Tektek Mountain area in the vicinity of the Karahan Tepe settlement in the southeast part of Harran plain is more of a range of high hills rather than mountains (Giizel n.d.: 170-171). It is a dissected Eocene and Miocene limestone formation whose valleys which were formed by erosion during interglacial and post-glacial periods under humid climatic conditions (Atalay 1994: 280-282). There is no basalt in Tektek me and is a locally popular hunting area even today. Except towards the NW end, where pistachio trees (Pistacia khinjuk) are present, there is no woodland on Tektek Daglan, (Guzel n.d.: 203-204).
On the 1:5000 maps of Karahan Tepe, the height of the hill is 705 m. The eastern terrace, where the settlement is located, has an average height of 680 m (Note 2). The southern and western slopes of the hill are very steep and rocky, and the settlement mostly occurs on the eastern and northern slopes. The eastern part of this settlement ends at a rocky plateau. There is a dry streambed along a north-south line and a terrace to the west. To the north there is a hill known as Ke~i lTi epe and an eponymous little village.

Karahan Tepe ruins covers an area of 325,000 mZ (32.5 ha).
Except for the agricultural field in the east, surface is almost wholly covered with still-stranding pillars peering about 50-60 cm above ground level. These pillars occur at a distance of 1.5 - 2 m from each other. These "T-shaped pillars" are similar to the others found in upper levels of Gobekli Tepe, Nevall Cori, and at Hamzan Tepe approximately 10 km south of Sanllurfa (Schmidt 1998b: Fig. 15; Hauptmann 1993: Figs. 7,15; Celik n.d.: Fig. I).
In some areas near the pillars it is possible to see clearly the upper sides and comers of Neolithic walls. Some cavities 30cm in diameter and 10-15 cm depth were carved into the bedrock to create pools, also known from Gobekli Teue and Hamzan Teue ( ~ e i l e - ~ o hent a l. 1998: Fig. 20, Celik n.d.: Fig. 2, DAI 1996: Fiz. 3). " ,
In one exposure west of Karahan Tepe, a 4.5 m long T-shaped pillar is ready to be removed from the parent bedrock, similar to a situation at Gobekli Tepe (DAI 1997: 551-553; Schmidt 1998a: 1-5, 1998c: 17-49). In other cases, there is "totem-polew-like statue of superimposed animals, part of a pillar engraved with animals, some animal patterns engraved into groundstone, and a Tshaped pillar with a snake relief similar to those from Nevali
Cori and Gobekli Tepe (Hauptmann 1993: Fig. 19, Schmidt 1999: Fig. 5). There are two side-by-side pillars 1.5 m distant from each other in a ruined sector partly destroyed by treasure hunters. On one of these broken pillars there is a relief of a snake at least 70 cm long, with a round head and a wavy body (Fig. 1). Examples of stairs also have been seen on the platform of a nearby rock exposure.
And what is most interesting here is that on both corners of the rock there are two 40x70 holes that might have been pillar bases. This is likely a ceremonial area.
The snake relief on this pillar is different in size compared to the ones from Gobekli Tepe. It resembles the snakes on flat engraved stones from Jerf el-Ahmar (Stordeur et al. 1996: Fig. 5)
The snake pillar has dimensions of 130 x 50 x 30 cm. Dimensions of this pillar and the pillars of lions from Gobekli Tepe are almost the same (DAI 1997: 551-553). In addition, except for the agricultural field of Gobekli Tepe, pillars that have been found there in situ have the same dimensions.
Some animal motifs carved on a smoothed limestone base were detected as a surface find. Across ca. 40 cm of this 86 cm stone, on a smoothed place, there are the figures of a rabbit's head and feet, long back feet and tail of a gazelle, and evidently the back feet of another animal (Fig. 2). Even today it is possible to see these animals in the vicinity. Due to the danger of extinction, gazelles are under a protection program on the State Production Farm in the east of Tektek Mountains. For the very first time we have found a part of a tied pillar with reliefs of animal feet.
The in situ pillars detected on the surface of the site provide us an unprecedented opportunity in the Sanllurfa region. Future excavations at this site will prove very enlightening.

et une bibliographie très rare en langue étrangère (et encore moins française...) qui demontre le peu d'empressement de la communauté internationale à étudier ce site >:(


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 10:54 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
mitra13 a écrit :
Haupmann dit il bien " qui contrôlaient le gibier de la région" :?: ça veut dire qu'il pense qu'il ya une organisation centralisée de la chasse dans cette culture du sud est anatolien ? Si c'etait le cas ça serait une revolution...
C'ets juste la piece du puzzle qui manque pour que soit une... civilisation: Une preuve de centralisation 8-| .
Par ce que pour le reste on a tous les ingredients: architecture monumentale, reseaux de sites homogenes , urbanisation (village et implantation des maisons planifiés) , cultes , evolution d'une société qui rejette progressivement les valeurs "chasses" (et/ou chasse + shamanisme) (sites progressivement abandonnés, sanctuaires volontairement enterrés) pour se lancer dans la domestication / agriculture intensive.
Juste pour rappel au PPNA et debut PPNB ! avoir un tel matériel (aussi bien conservé en plus) a etudier est ...inespéré. 8-|


En fait le contrôle du gibier dans la région indique plutôt une "chasse sélective", c'est-à-dire une forme de chasse où on comment à contrôler plus étroitement le gibier, on connait bien les troupeaux de la région, on sélectionne les animaux à chasser. C'est courant dans les phases de pré-domestication des animaux, il est d'ailleurs probable que c'est en poussant plus cette pratique que la domestication des animaux a eu lieu.

Ensuite pour l'approche théorique ce n'est pas ce genre de choses qui fait qu'on a une société urbaine. Comparez simplement aux sites de la période d'Uruk, la différence d'échelle saute aux yeux. Ce qu'on observe à l'épipaléolithique et au début du néolithique ne peut en aucun cas être qualifié de "centralisation", les groupes humains sont limités. Si vous avez ces ambitions théoriques, vous ne ferez pas l'économie de lire des ouvrages sur ces questions, parce qu'en furetant sur internet vous ne trouverez hélas que de vagues descriptions de sites, pas vraiment de visions d'ensemble. Cherchez dans les articles de la revue Paléorient sur Persée.fr, vous trouverez sans doute des éléments intéressants, des résumés d'ouvrages. Mais pas de vue d'ensemble.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 11:31 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
En fait le contrôle du gibier dans la région indique plutôt une "chasse sélective", c'est-à-dire une forme de chasse où on comment à contrôler plus étroitement le gibier, on connait bien les troupeaux de la région, on sélectionne les animaux à chasser. C'est courant dans les phases de pré-domestication des animaux, il est d'ailleurs probable que c'est en poussant plus cette pratique que la domestication des animaux a eu lieu.


Est-ce que ce n'est pas une pratique déjà ancienne datant du paléolithique ou du mésolithique ? Les nomades, ont, me semble-t-il, un territoire et reviennent régulièrement aux mêmes endroits.

Les grottes ornées du paléolithique, type Lascaux ou Chauvet, si elles sont bien des sanctuaires, pouvaient très bien jouer le même rôle que Göbekli où des populations nomades revenaient à certaines périodes de l'année. La différence avec les grottes, c'est que le site Göbekli a été construit par des hommes, avec des murs et des piliers et a certainement dû mobliser un groupe humain assez bien organisé.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 12:14 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
La chasse sélective a pu exister avant le néolithique évidemment, vu que les groupes humains non sédentaires occupent quand même un territoire stable ils sont amenés à côtoyer les mêmes troupeaux.

Après pour le coup de voir Göbekli fonctionner comme une sorte de grotte, OK. Mais dire que le site est dans un contexte de société non sédentaire pose un problème : cela repose sur nos connaissances actuelles, peut-être qu'un site d'habitat sédentaire a pu exister sans laisser de trace. Je suppose que les prospections n'ont rien trouvé pour cette période, mais à mon sens un doute peut demeurer. Il est de toute façon complexe de raisonner dans ce genre de phase de "transition" : on est en présence de "semi-nomades" (expression mal choisie mais courante), mais qui sont en train de devenir de plus en plus sédentaires, et la volonté de construire un site en dur le prouve. L'abandon peut refléter une perte de symbole du site, ou un événement catastrophique, il y a plein de solutions possibles, ce genre de pratiques n'est pas inédit dans la documentation archéologique (je sais au moins que c'est pareil pour le site mède de Nush-i Jân en Iran, et là non plus on ne sait pas ce que ça veut dire). En gros plus on découvre de choses, moins on ne peut avoir de vision claire de la néolithisation. Braidwood avait dit ces propos quand il a expliqué le site de Jarmo, un des plus importants pour le néolithique irakien : s'il n'y avait creusé qu'un seul sondage, il aurait eu une vision claire des choses ; mais il en a fait plusieurs, et l'image est devenue moins claire (je n'ai pas retrouvé la citation exacte donc pas de guillemets, mais l'idée est là).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Avr 2011 13:50 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
En gros plus on découvre de choses, moins on ne peut avoir de vision claire de la néolithisation.

Paradoxalement, oui :mrgreen: . Les chercheurs n'osent plus faire de théories, sans doute à juste titre. C'est la même chose au Paléolithique. Il faut dire que les découvertes sont de plus en plus nombreuses et qu'elles sont bien plus largement exploitées qu'autrefois.

Citer :
Mais dire que le site est dans un contexte de société non sédentaire pose un problème : cela repose sur nos connaissances actuelles, peut-être qu'un site d'habitat sédentaire a pu exister sans laisser de trace. Je suppose que les prospections n'ont rien trouvé pour cette période, mais à mon sens un doute peut demeurer.

Oui, c'est vrai qu'on est quand même dans un contexte de sédentarisation. Peut-être y'a-t-il un hameau autour ?

A ce propos, il y a une carte qui se trouve aussi dans l'article d'Hauptman que j'ai du mal à interpréter :
http://www.dainst.org/index_642_de.html
Légende : état de la recherche en 2007. Vue shématique des phases de construction du Néolithique ancien (phase ancienne III, phase récente II).
On dirait des habitats au nord (mais plus récents).

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Avr 2011 9:44 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 29 Déc 2003 23:28
Message(s) : 3214
Esther a écrit :
A ce propos, il y a une carte qui se trouve aussi dans l'article d'Hauptman que j'ai du mal à interpréter :
http://www.dainst.org/index_642_de.html
Légende : état de la recherche en 2007. Vue shématique des phases de construction du Néolithique ancien (phase ancienne III, phase récente II).
On dirait des habitats au nord (mais plus récents).


Il s'agit de la zone des piliers, d'ailleurs il y en a au nord. Cela ne m'a pas l'air de résidences.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Avr 2011 8:58 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Là ou je suis ravi , c'est que depuis peu , la tendance s'inverse dans les recherches.

On est parti de la zone du Levant comme un phare de neolithisation du monde, mais en etendant les zones de recherche on se rend compte qu' il ya d'autres zones encore plus à la pointe, encore plus motrices que le Levant. C'est le cas de la zone d' anatolie du sud est . C'est le cas sans doute aussi dans le Zagros.

J'aurais d'ailleurs à ce sujet une petite remarque à faire. Le sujet a été reclassé en Prehistoire. Pour moi on devrait differencier: il y a tant de foyer differents , de zones à la pointe de l' evolution , de revolutions culturelles et sociales dans cette periode néolithique , que , pour moi , elle fait partie intégrante de l' histoire. C'ets déjà le début de l' histoire et pas qu'une phase de transition. C'est une nuance , je ne sais pas si j'arrive à bien l'exprimer :P


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 30 Avr 2011 9:14 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
de
Citer :
J'aurais d'ailleurs à ce sujet une petite remarque à faire. Le sujet a été reclassé en Prehistoire. Pour moi on devrait differencier: il y a tant de foyer differents , de zones à la pointe de l' evolution , de revolutions culturelles et sociales dans cette periode néolithique , que , pour moi , elle fait partie intégrante de l' histoire. C'ets déjà le début de l' histoire et pas qu'une phase de transition. C'est une nuance , je ne sais pas si j'arrive à bien l'exprimer


C'est aussi le point de vue de Jean Guilaine.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2011 19:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
J'avais une question d'ordre général. Comment explique t on qu'il y ai tant d' ecart d'evolution et de maitrise entre
le néolithique occidental et le neolitique dans le levant , l' anatolie, l 'asie en général ?

J'aivais plutot l'impression qu'on etait sur la même ligne , voire un peu devant durant le paléolithique.

Pour arriver au niveau architectural et urbain de ces regions , il faudra presque attendre 8000 ans ! 8-| et encore en etant indulgent sur la comparaison.

Quels sont les elements explicatifs qui ont engendré un ecart aussi grand ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2011 19:28 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
Citer :
J'avais une question d'ordre général. Comment explique t on qu'il y ai tant d' ecart d'evolution et de maitrise entre
le néolithique occidental et le neolitique dans le levant , l' anatolie, l 'asie en général ?


La maîtrise de l'architecture et des techniques en général n' a rien de linéaire, il n'y a pas de progrès réguliers. Simplement des périodes plus ou moins fastes, des opportunités, des influences et des endroits particuliers. Si on compare l'Italie au IIè siècle et l'Italie au Vè, il y a une très grande différence au niveau de la maîtrise des techniques (la technique du tour de potier a été perdue par exemple).

Même actuellement, dans le monde, les gens vivent dans des habitats très variables et dans un confort technique très différent, dans un même pays parfois.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Mai 2011 2:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
ok merci :wink:

j'ai trouvé ceci sur l' habitude d'eriger des sites sur des collines artificielles:

- Les hüyük / höyük {colline artificielle, tumulus} [cf. le tell arabe, le kurgan / korgon en Asie centrale :
Tashkurgan, Kattakurgan…] sont très nombreux des plaines des Balkans jusqu’à la Mandchourie. Si
beaucoup ont encore des secrets à livrer – ils sont souvent éventrés par des chercheurs de trésor ! –, de très
nombreux lieux, en Anatolie, en Asie centrale, en Haute Asie, au Moyen-Orient arabe ou iranien, ont révélé
des sites archéologiques de premier plan (Troie, Çatal Höyük, Acemhöyük, Alacahöyük, Gordion… pour la
Turquie).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2011 15:21 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
:!: :'(

Pour tous ceux qui se sont intérrrogés sur le sujet et intéressé , je voulais signaler qu'un grand danger de destruction de tout
ce patrimoine est réel :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_d%2 ... .27Urfa.29

A Urfe at Sanliurfa , coeur de cette culture extraordianire du néolithique , des tunnels de 27 kilomètres vont etre creusés, sans compter un projet de 25 ou 26 barrages qui vont considérablement modifier cette region (des sites comme Nevali cori ont déjà été perdus et sous les eaux suite aux premiers barrages).

Voila je trouve ça déplorable que des enjeux économiques prévallent sur des pans entiers de l' histoire de l' homme.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 14 Mai 2011 19:09 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Août 2007 11:04
Message(s) : 544
Localisation : Göbekli Tepe
J'ai lu cette information à plusieurs reprises. C'est à double tranchant : ça permet aussi de découvrir des sites.
Mais Göbekli Tepe ne risque rien, c'est un site bien trop important.

J'en profite pour ajouter qu'il y a eu une exposition sur Göbekli Tepe à Karlsruhe ... en 2007 :rool: .

Au hasard de mes recherches , je me suis rendue compte que Göbekli Tepe se trouvait juste à côté (à une heure de route seulement) d'un site antique du Iè siècle av. J.-C. qui m'a toujours fascinée, celui de Nemrud Dagi. C'est incroyable, l'Anatolie est vraiment un endroit très riche.

_________________
"Passa corselet d'or Et luisant haubert, Mit heaume sur sa tête En main prit une épée. Se jeta sur l'épée, Et s'écroula, blessée."
« Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2011 5:01 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours

Inscription : 26 Fév 2011 9:10
Message(s) : 680
Localisation : france
Esther a écrit :
J'ai lu cette information à plusieurs reprises. C'est à double tranchant : ça permet aussi de découvrir des sites.
Mais Göbekli Tepe ne risque rien, c'est un site bien trop important.

J'en profite pour ajouter qu'il y a eu une exposition sur Göbekli Tepe à Karlsruhe ... en 2007 :rool: .

Au hasard de mes recherches , je me suis rendue compte que Göbekli Tepe se trouvait juste à côté (à une heure de route seulement) d'un site antique du Iè siècle av. J.-C. qui m'a toujours fascinée, celui de Nemrud Dagi. C'est incroyable, l'Anatolie est vraiment un endroit très riche.



Bonjour Esther :P
Oui tu as raison , franchement avce ce sujet j'ai decouvert aussi cette magnifique région et ses tresors archéologiques ! En particulier l' anatolie du sud est.
Dès que ça se sera calmé en Syrie (tres proche on est pas loin de la frontière syrienne) je compte bien y aller de visu :P

J'aimerais bien monter un projet d'etude aussi sur Karan Tepe. est ce que quelqu'un a déjà monté des projets d'etude archéologique içi :?:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 11 Mars 2012 0:01 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Mars 2012 21:19
Message(s) : 84
Localisation : Toulouse
Bien le bonjour !
Je suis depuis peu très intéressé par les anciennes civilisations ( nommées, par convention, "cultures" pour ce qui est des premières "civilisations" ) à partir donc du début de la sédentarisation ( env. -10 000 au Proche-Orient ) ( puisque bien sur, mais je parle sous votre contrôle, il n'y a pas de civilisation sans sédentarisation )
Un petit message donc pour vous remercier pour ce sujet très instructif
Auriez vous des nouvelles sur ce sujet depuis ? ( presque 1 ans depuis le dernier post ) :P

_________________
"Il faut user de tout avec modération, surtout de la modération." Richard Bates


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 90 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB