A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 12 Déc 2018 4:14

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2
Auteur Message
Message Publié : 07 Juil 2015 13:32 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Déc 2011 12:34
Message(s) : 2694
Localisation : St Valery/Somme
taloslecyborg a écrit :
Quelles étaient les différences entre Sarmates , Alains et Scythes ?

je dirais que c'est quasiment la même choses lors de leur irruption sur la scène occidentale par contre je pense que Hugues de Hador ne sera pas du même avis. Il s'agit de peuples cavaliers appartenant au groupes Scythes : Alains, Sarmates, Iazyges, Roxolans et Taïfales.

Par rapport à leur caractère physique, que Pedro me foudroie si je fait une erreur mais :

Ammiens Marcellin a écrit :
Les Alains sont sont presque tous beaux et nobles, les cheveux modérément blonds, l’œil farouche, rapides grâce à la légèreté de leurs chevaux, égaux presque en tout aux Huns, mais plus doux cependant quant à la manière de vivre... Alors que, pour l'homme tranquille et paisible, la douceur de vivre consiste dans le loisir, ils ne sont heureux qu'au milieu des périls et des guerres. Ils estiment bienheureux celui qui a versé son âme au combat... En guise de dépouilles glorieuses, ils attachent à leurs chevaux de guerre les têtes arrachées aux cadavres et, comme des décorations, les scalps des vaincus.


Je pense que c'est cette citation qui à soulevé la question (épineuse semble-t-il :mrgreen: ) de Diogenes. Il faut replacer cela dans son contexte, pour Ammien il s'agit d'un essais d'identification et de comparaison des ethnies qui composent ces peuples qui déferlent sur la gaule.
Le "modéremment blond" se traduirait plutot en "moins brun" que les Huns.
Sur pas mal de points les Huns et les sarmates se ressemblent : culte de l'épée de Mars, mépris des vieillards, déformation du crane, conservation du scalp des ennemis. D'autres part il y a le grand groupe des Germains mieux connu des romains mais qui lors de leur long séjour dans les steppes ont adoptés les meurs et les coutumes des peuples cavaliers sans pour autant se méler complétement à eux. Cette fixette sur la blondeur vient de ce besoin de se racrocher à quelque chose de connu.
Selon Georges Dumézil, les Ossètes actuels sont, linguistiquement et culturellement, les descendants les plus caractérisés des Alains.
Image
En faisant l'hypothèse d'une proximité génétique, ils sont effectivement un petit peu plus blond que la moyenne asiatiques.

_________________
Lietz her heidine man. Obar seo lidan.
Thiot urancono. Manon sundiono.
(Il permit que les païens traversassent la mer, Pour rappeler aux Francs leurs péchés)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Juil 2015 17:33 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Sep 2005 18:53
Message(s) : 2082
Les Scythes :

L'identité des peuples scythes a toujours intrigué
Au XIXème siècle ils étaient définis "turciques" , c'est à dire "proto-türk" . En effet, tous les indices connus les rapprochaient des anciens peuples türks. Les données archéologiques d'alors, les aspects culturels (le nomadisme, costume, art de la guerre), la géographie (ils étaient établis en Europe de l'est et en Asie centrale), la description laissée d'eux par des Anciens, Grecs principalement, comme Hérodote ou Hippocrate les désignaient comme tel.

Avec la découverte et les fouilles de leurs tombeaux, de nouveaux éléments ont été mis à jours . Les visages sur les chaudrons d'or par exemple montraient des types caucasiens et non mongoloïdes comme on aurait pu s'y attendre. De ce fait, on a supposé qu'il s'agissait davantage d'une population indo-européenne, et plus précisément de sa branche iranienne.

Durant tout le XXème siècle, les Scythes ont généralement été considérés comme un peuple iranien , bien que certains, très minoritaires, aient continué à considérer une partie des Scythes davantage comme "proto-turcs" parce que les indices relatifs à leur origine leur paraissaient trop faibles pour les classifier comme peuple indo-européen.

Avec la fin du régime soviétique, les recherches se sont multipliées et les dernières découvertes ont apporté une lumière nouvelle sur les peuples scythiques et la connaissance qu'on peut avoir des scythes mais aussi des saces, des massagètes ou des parthes.

Mais suite aux bouleversements politiques dans de nombreux pays d’Asie centrale, quelques chercheurs tendent cependant à définir à nouveau aujourd'hui une partie de ces peuples comme "türk” .

Leur détracteurs pensent que leurs raisons ne sont pas historiques mais plutôt idéologiques et cacherait une propagande pan-turques.

Je finis par croire que 'scythe' ne veut pas dire grand chose et qu'il faudrait plutôt parler de 'peuples scythiques' (cfr les celtes !!!)

Petite chronologie :

3200 avant J-C
Domestication du cheval dans les steppes de la Russie méridionale.

1700 avant J-C
Invention du char tiré par des chevaux au Proche-Orient

1500 avant J-C
Occupation des steppes par des tribus d’éleveurs semi-nomades.

900 avant J-C
Extension du nomadisme monté

707 avant J-C
Prise du royaunme d’Urartu au Proche-Orient par les Cimmériens, premiers nomades montés connus.

674 avant J-C
Un roi Scythes épouse la fille d’Assarhaddon, le souverain de l’Empire Assyriens

612 avant J-C
Les Mèdes, soutenus par les Scythes, s’emparent de Ninive et démantèlent l’Empire Assyrien

600 avant J-C
Les Mèdes repoussent les Scythes au nord du Caucase.

514 avant J-C
Les Scythes, qui dominent désormais la Russie méridionale, repoussent l’invasion perse conduite par Darius le Grand

450 avant J-C
Hérodote visite la colonie grecque d’Olbia et rassemble des informations sur les Scythes

350 avant J-C
Les Sarmates commencent à pénétrer dans le territoire scythe. Fondation de la Petite Scythie en Roumanie.

339 avant J-C
Les Scythes essuient une défaite en Roumanie que leur inflige Philippe de Macédoine.

331 avant J-C
Les Scythes écrasent un contingent d’Alexandre le Grand sur les abords de la mer Noire.

214 avant J-C
les chinois achèvent la Grande Muraille pour se protéger des invasions Xiongnu.

200 avant J-C
Les Scythes se retirent en Crimée, implantant leur capital à Neapolis et prélèvent des impôts auprès des colonies grecques.

110-106 avant J-C
Les Scythes retirés en Crimée sont battus par le roi du Pont, Mithridate le Grand. Les régions limitrophes de la mer Noire sont progressivement attirées dans la sphère de Rome.

Les sarmates :

Il est probable qu'avant de prendre le nom de sarmate, ils furent d'abord les Sauromates.

C'est une population nomade iranophone (comme les Scythes) des steppes de Russie méridionale.

L'expression archéologique des Sauromates fait référence à la culture développée du Vème au IVème siècle av J-C dans les steppes russes du Don à l'Oural, et dans l'ouest du Kazakhstan.

Cette culture pastorale et guerrière, socialement différenciée, est conforme au modèle scythique classique.


On divise la culture sarmate en 4 périodes :

- La culture "sauromate" ->du VIIème au IVème siècle av J-C
- La culture "sarmate ancienne" -> du IVème au IIème siècle av J-C
- La culture "sarmate moyenne" -> du IIème siècle av J-C au IIème siècle ap J-C
- La culture "sarmate tardive" -> du IIème au IVème siècle ap J-C

Principales tribus sarmates :

- Les Aorses : Tribu sarmate située à l'est du Don et jusqu'à la mer Caspienne.

- Les Lazyges : Tribu sarmate située en premier lieu dans les plaines d'Ukraine occidentale puis en Hongrie

- Les Roxolans : Tribu sarmate située en premier lieu dans les plaines d'Ukraine puis en 'Moldavie-Valachie'.

- Les Siraques : tribu sarmate située au Caucase (Nord-Ouest)


NB : certains spécialistes considèrent les Alains comme étant, eux aussi, une tribu sarmate.


Durant plus de mille ans, le peuple sarmate joua un rôle politique et militaire important en Europe centrale et orientale. Tour à tour ennemis et auxiliaires de l'empire romain, nombres d'entre eux se sont installés en Gaule et même en Grande-Bretagne.

Les Alains :

Peuple Scythique, iranophone et indo-européen.

Ils apparaissent au premier siècle de notre ère en Europe, surgissant du Turkestan et se dirigeant vers le sud du Caucase où ils affrontent avec succès le faible Empire des Parthes. Toutefois, lorsqu'un coup d'état interne fait succomber la dynastie Parthe au profit de la dynastie Sassanide en 226, un nouvel Empire perse particulièrement fort, centralisé et puissant s'établit, capable de résister et repousser toutes nouvelles incursions alaines.

C'est pourquoi les Alains, ne pouvant plus opérer des raids, reprennent leurs migrations en direction de l'ouest pour créer un véritable royaume Alain entre le Caucase, l'Oural et le fleuve Don.

Mais l'arrivée des Huns au IVème siècle et la destruction de leur royaume en 375 par ces derniers les pousse à fuir, sous leur roi Safrac, vers l'Empire romain avec les Wisigoths et Ostrogoths. Ils ne s'arrêtent pas sur le cours inférieur du Danube mais poursuivent leur route vers l'ouest en ordre dispersé et isolé jusqu'au cours moyen du Rhin.

Là, près de 50 000 Alains participent activement, sous la direction du roi Goar, à son franchissement le 31 décembre 406, date symbolique du début des "Grandes Invasions".

Dans un premier temps, les colons francs installés dans l'Empire et dirigés par le duc de Mayence parviennent à contenir les Vandales mais les Alains du roi Goar les écrasent et emportent les villes de Strasbourg, Mayence, Worms, Tournai, Reims, Amiens et Arras.

Par la suite, les Alains suivent les Vandales et franchissent la Loire en 408.
Toutefois, les Alains n'agissent pas avec une unité parfaite mais se caractérisent au contraire par des actions désordonnées, isolées et parfois contradictoires.
les Alains se divisent en plusieurs bandes armées, en plusieurs clans, plusieurs historiens établissant un nombre d’environ 3 000 individus par clan.
Une partie des tribus alaines, sous le roi Goar, accepte de se soumettre à l'autorité des romains et obtiennent un traité (fœdus), Aetius leur permet de s’installer sur la Loire, autour d’Orléans.

Une autre partie des tribus alaines, sous le roi Sambida, s'installe le long du Rhône.

En 445-448, des Alains placés sous l’autorité d’un certain Eochar répriment la révolte des bagaudes d’Armorique pour le compte de Rome.

Une dernière partie, sous le roi Respendial, s'allie avec les Vandales et les suivent vers la péninsule ibérique en 409. De là, elle s'installe en Galice et crée un royaume qui fut finalement détruit par les Wisigoths en 418. A partir de cette date, le groupe en Ibérie (Espagne) se divise. Une partie des tribus alaines de la péninsule ibérique suivent les Vandales vers l'Andalousie puis en Afrique du Nord, l'autre partie reste dans la péninsule.

Notons simplement. Lorsqu'en 451 Attila envahit la Gaule, les Alains présents en Gaule, se souvenant de la destruction de leur royaume par les Huns, font preuve, sous le roi Sangiban, successeur de Goar, d'une résistance qui contraint Attila de mettre le siège à Orléans.
Les troupes de Sangiban participeront également aux côtés d’Aetius à la bataille des ‘champs Catalaunique’.

Par la suite, toutes les tribus Alaines s'amalgamèrent puis fusionnèrent avec les divers peuples qu'ils avaient suivis ou conquis à savoir avec les Vandales, les Wisigoths ou les Francs.

La partie des Alains qui restèrent dans le nord du Caucase commenceront lentement à se sédentariser. Une partie d’entre eux seront les alliés de Byzance, d’autres, plus orientaux, se rapprocherons des Perses Sassanides. Ils jouèrent un rôle dans les conflits entre ses deux puissances.

Vers 916 ap J-C, les Alains caucasiens édifierons un grand royaume chrétien.
Au VIIIème et Xème siècle, ils seront les principaux axillaires militaires des Khazars.

Vers 1230, ils sont durement touchés par l’arrivée des Mongols. De nombreuses tribus n'auront d’autre choix que de fuir vers l’ouest. Néanmoins, une unité d’élite alaine sera intégré dans la garde du Khan. On retrouvera ce contingent en Chine.

Une population alaine (asses) existe toujours aujourd’hui en Mongolie.

Notons également que de nos jours, le peuple des Alains existe encore au nord du Caucase puisqu'un peuple vivant , à savoir les Ossètes, leur est indéniablement apparenté.

- Leur présence dans l’empire byzantin :

Au début du XIVème siècle, les Alains apparaissent en tant que mercenaires ou auxiliaires de l’empereur byzantin, Andronic II Paléologue.

Comme le signale l’historien catalan Ramon Muntaner lorsqu’il relate l’expédition des Almogavres en Orient, le chef alain, Georges Gircon, débarrasse l’empire du chef des Almogavres, Roger de Flor, le 4 avril 1305, à Andrinople, obéissant aux ordres de Michel IX, le fils du basileus.
Ces Alains sont défaits plus tard, en 1306, par les Almogavres, et Gircon est tué et décapité.

- Leur présence en Hongrie et en Moldavie :

Sous les noms de Iasses, Iazyges, Jasons, Jasones, Jassics, Jászok et Iaşi, les Alains apparaissent aussi au XIVème siècle comme mercenaires dans la Hongrie médiévale (où des comtés leur sont octroyés par le roi à l'est de Buda: Jászság, autour de Berényszálás) et dans la principauté de Moldavie.
Ils y sont rapidement assimilés aux populations locales et se fondent parmi les Magyars et les Roumains.

- Leur présence en Mongolie et en Chine :

Après l'invasion mongole de la Russie, certaines communautés alaines résistent à la Horde d'Or mais une partie des Alains se soumettent à l'empire mongol.

Il est fort possible qu'ils aident leurs nouveaux maîtres à lutter contre les Circassiens et qu'ils participent à l'invasion mongole de l'Europe.

Des troupes alaines sont incorporées dans l'armée mongole et même dans la garde du « Grand Khan ». Elles suivent son armée jusqu'en Extrême-Orient.

Sous le règne de Möngke Khan, ils se battent contre les Song (Chine du Sud).

Ces Alains continuent de jouer un rôle dans la conquête de la Chine par Khubilai khan.

Après le couronnement de Khubilai Khan, les Alains participent à la campagne contre Ariq Böke et plus tard, contre Qaïdu.


Au début du XIVème siècle, l'armée mongole compte environ 30 000 Alains, probablement installés à proximité de Pékin. Cette communauté (si on y ajoute les familles des soldats) relativement nombreuse, conserve la religion chrétienne (une ambassade est envoyée par eux en 1336 au pape Benoît XII en Avignon).

En 1368, à la suite du renversement de la Dynastie Yuan, les Alains suivent le repli des Mongols vers l'Asie Centrale, où, là encore, ils se fondent progressivement dans la population.

Ils restent influents en Mongolie jusqu'au XVème siècle, lorsque les Oïrats conquièrent la Mongolie.


- Leur présence à la Horde d'Or :

Comme expliqué plus haut, ils sont durement touchés par l’arrivée des Mongols, vers 1230.

De nombreux Alains fuient vers l'ouest. Un groupe suivra les Kiptchaqs de Köten Khan jusqu'en Hongrie.

D'autres se réfugient dans les montagnes du Caucase et seront toujours une source de préoccupation pour les Mongols.

Des Alains seront intégrés dans la garde du Khan, on les retrouvera en Chine.

Néanmoins, de nombreux Alains resteront installé sur le territoire de la « Horde d'Or ».

Pour preuve, un quartier « asse » existait à Saraï et des Alains serviront dans les armées des khans de la « Horde d'Or » (au moins jusqu’à la bataille de Koulikovo en 1380).


Remarque : les Ossètes seraient les descendants des Alains médiévaux.

Pour encore plus de renseignements -> http://forum.peuplescavaliers.be/viewforum.php?f=5


Bien à tous.

_________________
Hugues de Hador.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB