A la une du Blog de l'histoire
Nous sommes actuellement le 25 Nov 2017 6:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 07 Oct 2015 21:58 
Hors-ligne
Polybe
Polybe
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Mars 2008 15:11
Message(s) : 105
Localisation : chroniqueur du temps qui passe à Nancy
Bonjour,
qui pourrait m'aider à m'y retrouver logiquement dans l'étiologie de la révolution française :

alors il y a l'explication jacobine (mais je la comprends pas)
il y a l'explication de Marx, simple et claire : les révolutions arrivent lorsque les rapports de production employeurs employés, accès à la propriété, ne sont pas au diapason des forces de production (moyens techniques : donc boum)
mon explication : les français voulaient du pain, y avait la famine : le boulanger, la boulangère et le petit mitron
une explication féministe : amoureuses de Sade, les femmes voulaient le libérer de la Bastille
l'explication de furet : Politique, pas économique, et de toute façon pour lui Marx se trompe (pourquoi ?) et une histoire d'idéaux communs entre bourgeoisie (tiers état) et Nobles, donc pas conflit de Classe
L'explication atlantiste : les atlantes ont fait la révolution donc nous aussi

Voilà, qui peut m'aider à mieux comprendre les différences :?:

_________________
to be is to do: socrate
to do is to be: platon
do be do be do: sinatra


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2015 23:17 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 988
En brossant à grands traits, on peut garder deux approches principales, du moins en France :

- L'école "jacobine" ou "classique" trouve son identité avec Aulard et Mathiez (l'un dantoniste, l'autre robespierriste) au début du siècle dernier. L'école est encore très vive, avec la Société des études robespierristes, l'IHRF de la Sorbonne et la revue Annales d'histoire de la Révolution française. Certains historiens jacobins ont pu être marxistes, mais ce n'est pas une fatalité. Ils sont de gauche, tout de même, pour la plupart. Peut-être même tous, d'ailleurs. Ils proposent plutôt une lecture sociale de la RF, mais leurs objets sont d'une extrême variété. Pour ces historiens, en général, les Jacobins sont très sympathiques.

- L'école "libérale", qui apparaît avec le livre-brûlot de Furet et Richet en 1965. Ils s'en prennent alors à l'école "classique", dont les maitres règnent du haut de leur chaire de la Sorbonne. Pour faire simple, Furet et Richet pensent que la RF a dérapé en 1791 et qu'on a manqué la possibilité d'un compromis - donc d'une monarchie constitutionnelle. Furet reviendra sur ses positions quelques années plus tard, sans les renier, mais en acceptant le fait que, peut-être, la terreur était inscrite dans la révolution depuis les premiers jours, et qu'on ne fait finalement pas d'omelette dans casser d'œufs. Mais bon, chez les libéraux, les Jacobins, en général, ce sont des salopards et la "terreur", ce n'est pas bien du tout. La rivalité entre Soboul et Furet est encore plus violente que celle qui opposait Aulard et Mathiez au début du siècle, c'est dire.

Après, vous avez d'autres "écoles", qui, ayant eu à mener moins de guerres, sont forcément moins honorables, mais ont orienté la recherche historique sur des chantiers très riches : c'est le cas des thèses atlantiques, qui intègrent la RF dans un contexte large, avec les révolutions batave et américaines (Jacques Godechot). Les historiens jacobins ont parfois critiqué ces thèses atlantiques, mettant en avant les spécificités de la RF, mais les apports de l'école atlantique n'en ont pas moins été très importants.

Vous avez aussi tous les historiens contre-révolutionnaires qui font régulièrement parler d'eux. Vous en trouverez une bonne partie dans les pages du Livre noir de la Révolution française, qui fera vibrer n'importe quelle bonne fibre catholique.

Et puis tous ceux qui ne peuvent être placés dans une école. Ce qui fait tout de même pas mal de monde.

Bref, "Jacobins" (ou "classiques") versus "Libéraux" et vous pouvez déjà comprendre pourquoi Soboul jouait tous les soirs aux fléchettes sur un portrait de Furet accroché au mur de sa chambre.


Ps - Quand aux "atlantes", ils auraient disparu au milieu de l'océan atlantique, au-delà les colonnes d'Hercule, bien avant l'avènement de l'Athènes classique, selon Platon.

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2015 23:41 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
De mémoire, Furet conteste plutôt l'opposition 1789/1793 en montrant en montrant que toute la radicalité est déjà là dès 1789 parce que les cadres du régime, je veux dire les structures de la monarchie administrative, se sont effondrés dès 1787/1788.

C'est à cause de cet effondrement préalable et de la personnalité si particulière que Louis XVI que la révolution ne rencontre aucun obstacle. D'apres Furet, les révolutionnaires n'auraient pas osé tirer formellement au bout du rapport de forces. Ce qui explique ensuite les 4 années de conflit politique avec ce roi maintenu mais dont ils trouvent qu'il a fallu lui concéder encore trop de pouvoir. La souveraineté nationale incarnée dans l'Assemblée, ne saurait transiger.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 07 Oct 2015 23:49 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 988
Les positions de Furet ont évolué entre 1965 (la révolution) et 1978 (penser la révolution).

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Oct 2015 11:40 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 17 Mars 2004 23:16
Message(s) : 1682
Entendu. Nos présentations se complètent donc. :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 08 Oct 2015 12:21 
Hors-ligne
Eginhard
Eginhard
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2011 21:37
Message(s) : 988
Si le sujet vous intéresse, deux très bons articles pour éclairer certains débats :

Sur la controverse Soboul/Furet : https://ahrf.revues.org/11382

Sur la brouille entre Aulard et Mathiez : https://ahrf.revues.org/11113

_________________
"Le génie mériterait les chaînes s'il favorisait les crimes des tyrans"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB