Nous sommes actuellement le 21 Août 2019 21:27

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 04 Mars 2017 20:32 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 160
Bonjour à tous,

Une équipe de chercheurs chinois s'interroge sur l'identité des propriétaires de deux crânes découverts en 2007 et 2014, proche de Néanderthal, mais comportant d'importantes variantes rappelant l'homme moderne, et surtout largement à l'est de son aire de répartition connue.
Malgré trois tentatives, aucune extraction ADN n'a aboutit. Les fossiles dates de 125 à 105 000 ans, et ont été découvert sur le site de Lingjing

Un lien parmi tant d'autres:
http://www.sciencemag.org/news/2017/03/ancient-skulls-may-belong-elusive-humans-called-denisovans

Je ne suis pas un spécialiste mais la découverte à l'air très intéressante. La Chine semble être une véritable terre de découverte, malgré les réticences qui existent à l'égard de certains de ses scientifiques.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mars 2017 18:22 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque

Inscription : 01 Jan 2017 16:12
Message(s) : 130
Bonjour

Sur ce sujet, à écouter avec intérêt, la série de conférences de Jean Jacques Hublin au Collège de France sur France Culture :
https://www.franceculture.fr/emissions/ ... n-denisova


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mars 2019 13:29 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1069
C'est confirmé : Première spectaculaire : on a retrouvé un morceau de crâne d’Homme de Denisova

[urlhttps://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/anthropologie-premier-morceau-confirme-crane-denisova-75252/]Premier morceau confirmé d'un crâne de Denisova[/url]


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 03 Mai 2019 17:37 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 160
Une mâchoire de 160 000 identifié au Tibet :P

https://www.hominides.com/html/actualites/denisova-tibet-machoire-160000-ans-1354.php

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2019 12:22 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 160
Vous excuserez le double post, mais après la lecture de plusieurs articles je me permets d'apporter un petit résumé de l'intérêt de cette dernière découverte:

-Il s'agit du premier ossement qui offre des éléments morphologiques significatifs sur les denisoviens. Ils confirment la ressemblance physique probable avec néanderthal
-ce premier point permet désormais de procéder certains rapprochements avec d'autres ossements asiatiques présents dans les réserves: notamment la mandibule de Penghu et le spécimen de Xujiayo.
-il invite à clairement contrôler les réserves des musées: le reste en question a été découvert il a près de 40 ans!
-il confirme que le legs génétique aux tibétains permettant une meilleur adaptation aux hautes altitudes n'est pas un "hasard", mais était déjà utile à notre ancêtre.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 04 Mai 2019 18:01 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1069
Rémy N. a écrit :
-il invite à clairement contrôler les réserves des musées: le reste en question a été découvert il a près de 40 ans!


Effectivement, régulièrement des conservateurs en contrôlant leurs collections font des redécouvertes et des réinterprétations. On découvre des pépites dans les réserves des musées. ;)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 05 Mai 2019 13:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1382
Localisation : Blois
Rémy N. a écrit :
-il confirme que le legs génétique aux tibétains permettant une meilleur adaptation aux hautes altitudes n'est pas un "hasard", mais était déjà utile à notre ancêtre.


Certes, mais ce legs génétique spécifique n'est sûrement pas arrivé tout seule et procède probablement d'une adaptation de l'espèce sur plusieurs générations qui a abouti à une modification génétique. Il est tout aussi probable que les fragments denisoviens retrouvés en Sibérie ne comporte pas cette spécificité.

Petit aparté ironique : après l'invasion du Tibet, les autorités chinoises ont tenté de faire venir des femmes chinoises au Tibet pour supplanter la population tibétaine. Mais à de telles altitudes, les Chinoises sont incapables de procréer... Il serait intéressant de savoir si de telles spécificités existent parmi les populations de haute altitude des montagnes andines.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 06 Mai 2019 17:32 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 160
Atlante a écrit :
Rémy N. a écrit :
-il confirme que le legs génétique aux tibétains permettant une meilleur adaptation aux hautes altitudes n'est pas un "hasard", mais était déjà utile à notre ancêtre.


Certes, mais ce legs génétique spécifique n'est sûrement pas arrivé tout seule et procède probablement d'une adaptation de l'espèce sur plusieurs générations qui a abouti à une modification génétique. Il est tout aussi probable que les fragments denisoviens retrouvés en Sibérie ne comporte pas cette spécificité.



Peut être, néanmoins le gène en question a été identifié chez les tibétains sur la base de comparaisons avec des individus de la grotte de Denisova, pas de cet individu. Après il serait intéressant de savoir de quelle couche géologique (à Denisova les restes ont été découverts sur des périodes couvrant plusieurs millénaires) pour voir si le gène qui serait apparu au Tibet aurait pu avoir le temps de se répandre dans le reste de la population dénisovienne.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Mai 2019 15:05 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1382
Localisation : Blois
Rémy N. a écrit :
Atlante a écrit :
Rémy N. a écrit :
-il confirme que le legs génétique aux tibétains permettant une meilleur adaptation aux hautes altitudes n'est pas un "hasard", mais était déjà utile à notre ancêtre.


Certes, mais ce legs génétique spécifique n'est sûrement pas arrivé tout seule et procède probablement d'une adaptation de l'espèce sur plusieurs générations qui a abouti à une modification génétique. Il est tout aussi probable que les fragments denisoviens retrouvés en Sibérie ne comporte pas cette spécificité.



Peut être, néanmoins le gène en question a été identifié chez les tibétains sur la base de comparaisons avec des individus de la grotte de Denisova, pas de cet individu. Après il serait intéressant de savoir de quelle couche géologique (à Denisova les restes ont été découverts sur des périodes couvrant plusieurs millénaires) pour voir si le gène qui serait apparu au Tibet aurait pu avoir le temps de se répandre dans le reste de la population dénisovienne.


Ça prouve au moins une chose : les Tibétains actuels doivent une partie de leur patrimoine génétique aux Denisoviens.

Quant aux tribulations des Denisoviens eux-mêmes... vu le peu de spécimens à l'heure actuel, ça paraît très hasardeux de conclure. Il faudra sans doute attendre plusieurs décennies avant de lancer des hypothèses.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 21 Mai 2019 22:04 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 226
Bonsoir,

https://www.nature.com/articles/s41586-019-1139-x
A late Middle Pleistocene Denisovan mandible from the Tibetan Plateau
Nature 569, pages409–412 (2019)

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sc ... le-1016196
Origines de l'homme : de nouvelles pièces au puzzle
La découverte en Asie de plusieurs espèces du genre Homo rebat les cartes de nos origines.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sc ... es-1009125
Le petit dernier, made in Philippines
Une équipe dirigée par un chercheur du Muséum national d'histoire naturelle a découvert dans une île des Philippines les restes de ce qui serait une nouvelle espèce d'hommes, « Homo luzonensis ».


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2019 0:19 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 226
https://www.lesechos.fr/idees-debats/sc ... es-1009125
Citer :
Publié le 13/04 à 14h00
Le petit dernier, made in Philippines
Une équipe dirigée par un chercheur du Muséum national d'histoire naturelle a découvert dans une île des Philippines les restes de ce qui serait une nouvelle espèce d'hommes, « Homo luzonensis ».

Voici une découverte qui nous permet d'aborder de multiples sujets ! C'est l'occasion de réviser sa géographie, d'acquérir des notions de paléontologie et, pour moi, de vous expliquer ce qui est, à mon avis, le principal changement dans nos connaissances sur l'évolution humaine depuis trente ans.
Une équipe de chercheurs dirigée par Florent Détroit, un de mes collègues du Muséum national d'histoire naturelle, vous propose de visiter Luçon, la plus grande île des Philippines, à plus de 10.000 kilomètres de la France. Une île, donc, et qui en a toujours été une, même lorsque y vivaient les hommes préhistoriques qui nous intéressent ici. Ainsi, ils n'ont pu y arriver à pied. A petits pieds d'ailleurs, puisque les fossiles reflètent une petite taille et des caractéristiques bigarrées. Celles-ci rappellent parfois des fossiles très anciens, tels les australopithèques, mais aussi les nôtres, les « Homo sapiens ». C'est sur ces évidences que les découvreurs proposent la création d'une nouvelle espèce, « Homo luzonensis ».
Encore une nouvelle espèce, diront certains, ils sont fous ces paléoanthropologues ! Et avec quoi ? Treize maigres fossiles entre dents, phalanges de pied et de main, fragments de fémur, datés de moins de 100.000 ans. C'est, d'après moi, justifié. Il n'y a pas tant d'espèces humaines dans le registre fossile, si l'on compare avec la multitude de chevaux ou de souris à la même époque. Et puis, c'est raisonnable, car ces fossiles sont différents de tout ce qui est connu par ailleurs.
C'est justement ce qui est intéressant, et qui s'intègre dans l'importante mise à jour récente de ma discipline. D'une vision très linéaire et dirigée dans les années 1980, nous sommes passés à une représentation de l'humanité buissonnante. De nombreuses espèces d'Hommes ont cohabité. Après le fameux Homme de Florès, « Homo luzonensis » montre aussi que des Hommes ont peuplé des zones difficilement accessibles et se sont probablement adaptés à leur environnement, d'où leur petite taille sur une île. Bref, depuis toujours, des humanités diverses. « Homo sapiens » n'est finalement qu'une espèce parmi d'autres, pas une finalité.

Antoine Balzeau


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2019 11:19 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1069
Déjà annoncé là : Un de plus ...

D'après les divers articles parus, mais ils reprennent souvent des infos parues dans l'article original, ce fossile à peu à voir avec les denisoviens. Toutefois, c'est le signe d'un foisonnement à une période charnière pour l'émergence de "l'homme moderne". Et on se pose de plus en plus la question, dans les milieux paléontologistes, si l'origine de celui-ci n'est pas plus complexe qu'une simple "sortie d'Afrique". Certains ressortent d'ailleurs l'expression : "berceau à roulette"...

Certains spécialistes demandent à ce qu'on prenne plus en compte les "effets de pompe" dû aux variations climatiques. En fait, la bande tropicale, actuellement perçue comme très inhospitalière, est devenue à certaines périodes un vrai jardin d’Éden. Ce qui aurait favorisé les contacts entre les populations installées en zone sahélienne et celles installées dans la péninsule arabique. Elles mêmes en contact avec des populations provenant du sous-continent indien, et puis vers les Philippines. Tandis que lors des phases plus chaudes, c'est la plaine sibérienne et la Chine qui se retrouvent en contact avec la zone méditerranéenne.

Les zones qui deviennent hospitalières "aspirant" les populations qui seraient chassées des zones devenant inhospitalières. Ce processus permettant à diverses sous-espèces qui auraient évoluées indépendamment de se rencontrer et d'échanger leurs gènes.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB