Nous sommes actuellement le 22 Nov 2019 15:39

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 09 Juin 2019 22:22 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1919
Localisation : Nanterre
J'aimerais ouvrir un sujet sur les faiblesses de l'industrie française durant l'entre deux guerres.

Dans le sujet sur la déflation Laval, nous avions vu que l'industrie aéronautique souffrait de sous-investissement et de matériels vieillissants en 36. Qu'en est-il du reste de l'industrie ?

J'avais lu dans un manuel d'histoire que la France accusait un net retard par rapport à ses voisins dans les années 30.

Auriez-vous des renseignements là-dessus ?

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 09 Juin 2019 22:49 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1117
Dans le dernier Guerre & Histoire, il y a un dossier sur la réarmement de la France entre les 2 guerres et on y parle de l'industrie aéronautique ... et du reste de l'industrie. Le rédacteur de l'article parle de "superartisanat" car les machines sont rares et obsolètes. Pour ce qui concerne l'armement, le problème est que de 1920 à 1934, il y a peu de commandes, et avec des volumes très faibles. Du coup, les industriels concernés n'ont pas renouvelé leurs appareil de production, et celui-ci est vétuste.

Et la nationalisation du secteur aéronautique entraine une modernisation des usines. On donne un exemple : pour construire un MS.406, le temps de fabrication est de 8500 heures, contre 9000 heures un Bf 109€ et 10500 heures pour un Hurricane. 8500 heures dans la nouvelle usine de la Société nationale des constructions aéronautiques de l'Ouest à Bouquenais, contre 30 000 sur les lignes de %orane-Saulnier... car le patron refuse les machines-outils.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 0:46 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2874
La France manque de capitaux La richesse d'avant 14 a été engloutie dans les "emprunts Russes", la France est endettée par les dépenses de guerre, elle ne produit quasi plus de machines outils... et déjà pour le Lebel, il avait été nécessaire d'acheter des machines américaines..... Nous ne formons pas une main d’œuvre apte à produire sur des machines modernes, pour l'industrie aéronautique, il nous manque 100 000 ouvriers spécialisés... J'avais de la famille qui travaillait pour les moteurs d'avions Gnome et Rhône quand on leur a fourni des "mobilisables" en 1939, ce fut la catastrophe, il fallait tout leur apprendre, la production baissa au lieu d'augmenter..... Les vrais spécialistes perdant un temps fou à tenter de former des apprentis sur le tas, ces derniers souvent mécontents des "engueulades" qu'ils recevaient se mettaient à saboter si bien qu'il fallait passer deux fois plus de temps......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 0:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1481
Localisation : Belgique
Comme je ne suis pas du tout un spécialiste dans le domaine, je dois avouer franchement que je comprend mal ces carences...
Pendant la Grande Guerre, la France a été obligée de produire en masse du matériel pour équiper son armée, pendant quatre années. On aura du mal à me faire croire que les industriels de l'époque ( poussés par l’État français ) n'avaient absolument rien fait pour développer et accroitre leurs capacités de production !
Ensuite, durant les années 1920, c'est la période de reconstruction... Dans le Nord de la France, il y a des zones immenses ravagées où pratiquement tout est à reconstruire et à ré-équiper. Donc, là encore, potentiellement des grosses demandes pour des matériels divers : locomotives, wagons, véhicules motorisés, poutres métalliques pour la construction, etc. Et là, encore une fois, on se serait contenté de faire les choses comme on les faisait à la fin du 19e siècle !?

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 1:35 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 16 Jan 2010 19:18
Message(s) : 2874
Nombre de matériels sont en fait fournis par l'Allemagne à titre de réparations : des travailleurs allemands viennent même reconstruire des ponts métalliques partout dans le Nord..... Une de mes tantes hébergeait un dirigeant de ces travaux... Ma tante lui dit un jour : "ils ont l'air bien solides vos ponts..." il lui rétorqua "Madame, nous, les Allemands, sommes des gens prévoyants : Ils sont en effet très solides, nous les utiliserons : car, nous reviendrons, nous connaissons le chemin..!" Tout était dit.... Par ailleurs j'ai découvert le carnet intime d'un industriel du Nord : il a écrit en 1931 : "J'ai reçu les impôts demandés pour le rappel des sommes supplémentaires sur les bénéfices de guerre : je vais devoir vendre ma voiture et tous mes objets de luxe : ça m'apprendra à travailler pour l'armée française, j'aurais mieux fait de ne vendre qu'aux civils..." Il semblerait que bien des industriels partageaient ce point de vue.......


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 5:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6149
Lord Foxhole a écrit :
Ensuite, durant les années 1920, c'est la période de reconstruction... Dans le Nord de la France, il y a des zones immenses ravagées où pratiquement tout est à reconstruire et à ré-équiper. Donc, là encore, potentiellement des grosses demandes pour des matériels divers : locomotives, wagons, véhicules motorisés, poutres métalliques pour la construction, etc. Et là, encore une fois, on se serait contenté de faire les choses comme on les faisait à la fin du 19e siècle !?

De plus, au début des années 20, la France s'équipe : "toutes" les routes vers les villages sont goudronnées - le macadam est d'invention récente - on distribue l'électricité partout, de même pour l'adduction d'eau "courante".

Sans la crise de 29, la France aurait développé bien davantage ses capacités industrielles.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 8:03 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1919
Localisation : Nanterre
Pierma a écrit :
De plus, au début des années 20, la France s'équipe : "toutes" les routes vers les villages sont goudronnées - le macadam est d'invention récente - on distribue l'électricité partout, de même pour l'adduction d'eau "courante".
Lors d'une conférence sur l'aménagement du territoire, j'avais entendu que la France ne construit pas d'autoroutes, alors que l'Allemagne en construit à partir de 1932, à l'initiative de Konrad Adenauer.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 8:43 
Hors-ligne
Jean Mabillon
Jean Mabillon

Inscription : 07 Sep 2008 15:55
Message(s) : 2545
Sur les routes le lobby des ponts et chaussées et des finances s y sont opposés jusqu aux années 1950 pour faire des économies , pour donner des marchés aux PME locales qui entretenaient les routes nationales et parce que le développement de l'automobile individuelle n avait pas été prévu. Il faudra De Gaulle pour oser imposer les autoroutes et le financement par le péage...

Sur l'industrie, je crois que la grande faiblesse était l'éparpillement dans un fouillis de PME très méfiantes les unes envers les autres. L'administration entretenait d ailleurs ces divisions car on pensait qu avoir plusieurs fournisseurs faisait baisser les prix et stimulait la créativité.

Les capitaines d industrie comme Schneider, Renault ou Citroën étaient assez mal vus : n allaient ils pas imposer leurs choix au parlement ? Le "comité des forges" suscitait la méfiance ...

Accessoirement les partages successoraux imposés par le code civil compliquait aussi le développement des entreprises dans la longue durée ...


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 9:46 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 1919
Localisation : Nanterre
Aigle a écrit :
Sur l'industrie, je crois que la grande faiblesse était l'éparpillement dans un fouillis de PME très méfiantes les unes envers les autres. L'administration entretenait d ailleurs ces divisions car on pensait qu avoir plusieurs fournisseurs faisait baisser les prix et stimulait la créativité.

Les capitaines d industrie comme Schneider, Renault ou Citroën étaient assez mal vus : n allaient ils pas imposer leurs choix au parlement ? Le "comité des forges" suscitait la méfiance ...

Accessoirement les partages successoraux imposés par le code civil compliquait aussi le développement des entreprises dans la longue durée ...
C'est très intéressant. Est-il possible de connaître la répartition entreprises par nombre de salariés durant cette période ?
Aujourd'hui, la situation est exactement la même (98% des entreprises actuelles ont moins de 50 salariés - je n'arrive pas à trouver les chiffres dans le secteur industriel).
Plutôt que de parler d'une espèce de marasme durant cette période, peut-on parler également du travers français qui veut qu'en dehors de quelques capitaines d'industrie et d'une politique étatique suivie, les Français ne font pas grossir leurs entreprises ?

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 10:23 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1668
Localisation : Lyon-Vénissieux
Citer :
les Français ne font pas grossir leurs entreprises


Non, il faut savoir par exemple que la France est le pays d'Europe qui a le + d'entreprises dans les 500 premières mondiales, plus que l'Allemagne. D'ailleurs le gouvernement a facilité les fusions au lieu de s'y opposer craignant la constitution de trusts.

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvé dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 10:45 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3027
Localisation : Versailles
Pouzet a écrit :
Citer :
les Français ne font pas grossir leurs entreprises


Non, il faut savoir par exemple que la France est le pays d'Europe qui a le + d'entreprises dans les 500 premières mondiales, plus que l'Allemagne. D'ailleurs le gouvernement a facilité les fusions au lieu de s'y opposer craignant la constitution de trusts.


Dans l entre eux guerres ?

Si c est vrai cela confirmerait la thèse selon laquelle l Allemagne ou les États Unis ont des entreprises plus grosses et moins nombreuses, la France ayant des entreprises plus petites et plus nombreuses. D où d ailleurs la stratégie industrielle des "champions nationaux" conduite dans les années 1960 et 1970 ...mais c est une autre époque même si on peut penser que De Gaulle avait gardé un vif souvenir des blocages industriels des années 1930 !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 10:50 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 27 Mai 2018 10:04
Message(s) : 1117
G&H donne des chiffres : 70 000 entreprises travaillent, à des degrés divers pour la Défense, 4000 de ces entreprises travaillent à temps plien pour celle-ci).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 10:52 
Hors-ligne
Jules Michelet
Jules Michelet

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 3027
Localisation : Versailles
Léonard59 a écrit :
G&H donne des chiffres : 70 000 entreprises travaillent, à des degrés divers pour la Défense, 4000 de ces entreprises travaillent à temps plien pour celle-ci).


Donc ces chiffres confirmeraient plutôt la thèse des entreprises petites et nombreuses ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 21:36 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6149
Jerôme a écrit :
D où d ailleurs la stratégie industrielle des "champions nationaux" conduite dans les années 1960 et 1970 ...mais c est une autre époque même si on peut penser que De Gaulle avait gardé un vif souvenir des blocages industriels des années 1930 !

Il a été chargé avant guerre, pendant deux ans, je crois, au SGDN (Secrétariat général de la Défense Nationale, mais je ne garantis pas le sigle) du plan de mobilisation de la Nation en temps de guerre. Mobilisation des effectifs, des moyens logistiques, des industries, etc... On parle là de la Nation et pas uniquement de l'armée.

On a beaucoup dit que ça lui avait apporté une large connaissance des rouages de l'administration et des liens avec les politiques. Lacouture en parle comme de son ENA.

Effectivement, il était parfaitement placé pour observer les blocages industriels, mais également les blocages politiques qui pouvaient en être la cause.

Dans ses mémoires il dit :"Ce travail de Pénélope [interrompu et réorienté par chaque nouveau président du Conseil] achevait de me montrer l'étendue de nos ressources et l'infirmité de l'Etat." (nul doute que s'il avait eu la main, les regroupements industriels souhaitables n'auraient pas trainé.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 10 Juin 2019 23:57 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1481
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Sans la crise de 29, la France aurait développé bien davantage ses capacités industrielles.

Moui... Enfin, la crise de 29 était internationale : elle a frappé tous les pays occidentaux, aussi bien les pays européens que les États-Unis.
La France n'a pas été la seule victime de l'affaire....

Aigle a écrit :
Les capitaines d industrie comme Schneider, Renault ou Citroën étaient assez mal vus : n allaient ils pas imposer leurs choix au parlement ? Le "comité des forges" suscitait la méfiance ...

Mal vus, et sans doute pas seulement de certains politiques....
Certes, ces grands groupes industriels ont fortement contribué à la défense de la France durant la Grande Guerre... Mais, à tort ou à raison, dans quelle mesure n'étaient-ils pas considérés comme des « profiteurs » ayant largement bénéficié des circonstances ?
Globalement, les classes populaires voyaient-elles vraiment les grands industriels comme des sauveurs de la Républiques, ou comme des opportunistes qui se sont bien remplis les poches durant quatre ans ?

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 28 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB