Nous sommes actuellement le 12 Déc 2019 9:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 22 Oct 2019 20:55 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 502
Le monde sait désormais ce que nos ordinateurs actuels et l'informatique en général doivent à Alan Turing, qui a conçu pendant la 2eGM la machine capable de déchiffrer les codes sophistiqués d'Enigma, la machine à chiffrer allemande.

Mais l'histoire d'Enigma elle-même n'est pas aussi connue. Qui sont les concepteurs de cette machine de cryptage capable de milliards de combinaisons, qui a donné tant de fil à retordre aux équipes de casseurs de codes alliées? Quelle a été l'histoire de cette conception? Quelle est la filiation avec les machines à calculer mécaniques, dont on peut retracer l'histoire depuis le 17e siècle de Pascal, et les automates? Quel ingénieur (allemand?), quel nom attacher à la conception d'Enigma?

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 22 Oct 2019 21:58 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13646
Localisation : Alsace, Colmar
La page wikipedia donne déjà des premières pistes d'informations : https://fr.wikipedia.org/wiki/Enigma_(machine)

Le brevet d'origine est d'un néerlandais qui voulait faire une machine pour crypter les dépêches commerciales. Il y a déjà une discussion sur Hans-Tilo Schmidt sur PH.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2019 8:47 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Avr 2019 3:29
Message(s) : 502
Merci Narduccio. Il est un peu injuste que son nom ne soit pas aussi connu que celui de Turing.

_________________
Image message du Loire au Dalgonar, oct. 1913


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2019 10:05 
En ligne
Eginhard
Eginhard

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 763
Darwin1859 a écrit :
Le monde sait désormais ce que nos ordinateurs actuels et l'informatique en général doivent à Alan Turing, qui a conçu pendant la 2eGM la machine capable de déchiffrer les codes sophistiqués d'Enigma, la machine à chiffrer allemande.

Mais l'histoire d'Enigma elle-même n'est pas aussi connue. Qui sont les concepteurs de cette machine de cryptage capable de milliards de combinaisons, qui a donné tant de fil à retordre aux équipes de casseurs de codes alliées?
Juste une remarque. Sans rien enlever aux mérites des mathématiciens de Bletchley et avant eux des Polonais pour décrypter Enigma, il n'y seraient peut-être jamais parvenus (ou en tous cas beaucoup plus tard), s'ils n'avaient pas eu les clés de chiffrement achetées au traître Hans-Thilo Schmidt par le 2ème Bureau.
Lequel traître a consciencieusement transmis toutes les mises à jour jusqu'en 1943, informations dûment communiquées par les services français aux Anglais. Cf notre discussion à ce sujet voici quelques années.

Sur la machine elle-même, il peut être bon de rappeler qu'il existait une version civile vendue librement dans de nombreux pays avant la guerre, et même une version militaire achetée par des pays neutres.

Le brevet avait été déposé par un hollandais en 1919, racheté par un ingénieur allemand dont les travaux étaient très similaires. Cet homme a lancé la version civile, mais il est mort avant la guerre. Par exemple, j'ignore quels ont été les usages civils de la machine.

Edit: ooups, je n'avais pas vu le message de Narduccio. Le mien fait doublon.
Narduccio, vous avez récupéré votre pseudo?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2019 15:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Mars 2019 12:34
Message(s) : 51
Sans vouloir minimiser le role d’Enigma. Cela ne reste qu’un appareil cryptographique. Un appareil avancé mais il ne sait faire que de la cryptographie.

Alan Turing (et les autres chercheurs travaillant avec lui qu’on oublie trop souvent) a créé avec la bombe l’ancêtre du premier ordinateur. Et après la guerre il a conçu le premier ordinateur. C’est à dire des machines destinées à être polyvalente.

Mais même sans ces réalisations pratiques, Alan Turing serait vénéré par les informaticiens car il a posé les jalons théorique de l’informatique. Lui et Von Neumann ont conceptualisé l’informatique moderne quasiment ex-nihilo. La plupart des informaticiens n’ont d’ailleurs pas découvert Alan Turing avec son déchiffrement d’Enigma mais avec sa conceptualisation des machines de Turing, c’est à dire un modèle abstrait du fonctionnement des appareils mécaniques de calcul, tel un ordinateur. C’est en creusant sa vie par après qu’on découvre sa contribution à la WWII (en tout cas c’est ainsi que j’ai rencontré Alan Turing). Turing est à un tout autre niveau que les concepteurs d’Enigma.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2019 17:19 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 13646
Localisation : Alsace, Colmar
Vézère a écrit :
Darwin1859 a écrit :
Le monde sait désormais ce que nos ordinateurs actuels et l'informatique en général doivent à Alan Turing, qui a conçu pendant la 2eGM la machine capable de déchiffrer les codes sophistiqués d'Enigma, la machine à chiffrer allemande.

Mais l'histoire d'Enigma elle-même n'est pas aussi connue. Qui sont les concepteurs de cette machine de cryptage capable de milliards de combinaisons, qui a donné tant de fil à retordre aux équipes de casseurs de codes alliées?
Juste une remarque. Sans rien enlever aux mérites des mathématiciens de Bletchley et avant eux des Polonais pour décrypter Enigma, il n'y seraient peut-être jamais parvenus (ou en tous cas beaucoup plus tard), s'ils n'avaient pas eu les clés de chiffrement achetées au traître Hans-Thilo Schmidt par le 2ème Bureau.
Lequel traître a consciencieusement transmis toutes les mises à jour jusqu'en 1943, informations dûment communiquées par les services français aux Anglais. Cf notre discussion à ce sujet voici quelques années.

Sur la machine elle-même, il peut être bon de rappeler qu'il existait une version civile vendue librement dans de nombreux pays avant la guerre, et même une version militaire achetée par des pays neutres.

Le brevet avait été déposé par un hollandais en 1919, racheté par un ingénieur allemand dont les travaux étaient très similaires. Cet homme a lancé la version civile, mais il est mort avant la guerre. Par exemple, j'ignore quels ont été les usages civils de la machine.

Edit: ooups, je n'avais pas vu le message de Narduccio. Le mien fait doublon.
Narduccio, vous avez récupéré votre pseudo?


L'aide de Hans-Tilo Schmidt fut importante, mais un mathématicien polonais, Marian Rejewski, avait déjà réussi à mettre en équation le fonctionnement de la machine. En fait, pour décrypter, c'est cela qui est important. Une fois qu'on a les équations de fonctionnement, il suffit d'avoir le nombre de calculateurs nécessaires à un décryptage rapide des messages. C'est cela que permettent les machines développées et perfectionnées durant la guerre par les anglais : décoder les messages dans un délai qui permette d'agir plutôt que de réagir en diminuant le temps nécessaire au décryptage.

Les allemands pouvait rendre ce décryptage plus difficile en multipliant le nombre de rotors (et ils sont effectivement passés de machines à 3 rotors à des machines à 4 rotors), soit en augmentant le nombres de lettres des rotors, idée qui ne semble pas les avoir effleurés. Voici un passage de wikipedia qui explique la contribution de Marian Rejewski :
Citer :
Rejewski aborde donc le problème de la découverte du câblage des rotors. Pour ce faire, selon l'historien David Kahn, il est le premier à utiliser les mathématiques pures dans l'analyse cryptographique. Les méthodes précédentes ont largement exploité les schémas linguistiques et les statistiques des textes en langage naturel : l'analyse fréquentielle des lettres. Rejewski applique des techniques de la théorie des groupes — des théorèmes sur les permutations — dans son « attaque » sur Enigma. Ces techniques mathématiques, combinées aux éléments fournis par le chef du renseignement radio français Gustave Bertrand, à partir de données de l'informateur allemand Hans-Thilo Schmidt, permettent à Rejewski de reconstituer les câblages internes des rotors et du réflecteur non rotatif de la machine. « La solution », écrit Kahn, « est le véritable exploit de Rejewski, qui l'élève au panthéon des plus grands cryptanalystes de tous les temps ». Rejewski utilise un théorème mathématique selon lequel deux permutations sont conjuguées si et seulement si elles ont la même structure de cycle, que le professeur de mathématiques et co-éditeur du journal de cryptologie Cryptologia, Cipher A. Deavours, décrit comme « le théorème qui a remporté la Seconde Guerre mondiale ».

Avant de recevoir les informations des services de renseignement français, Rejewski a soigneusement étudié les messages d'Enigma, en particulier les six premières lettres de messages interceptés au cours d'une même journée. Pour des raisons de sécurité, chaque message est crypté en utilisant différentes positions de départ des rotors, sélectionnées par l'opérateur. Ce message est composé de trois lettres. Pour le transmettre à l'opérateur destinataire, l'opérateur d'envoi commence le message en envoyant le paramètre du message sous une forme déguisée : un indicateur à six lettres. L'indicateur est créé à l'aide de l'Enigma avec ses rotors réglés sur un réglage de base, global et commun pour la journée, partagé par tous les opérateurs. La manière particulière dont l'indicateur est construit introduit une faille dans le chiffrement.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 23 Oct 2019 18:43 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 6281
Concernant l'informatique, je pense que Alan Turing a été le premier à conceptualiser (sous d'autres noms, mais l'idée était la bonne) les notions de processeur et de programme exécutable.

Ce qui nous semble familier, voire évident, représentait un saut conceptuel demandant à la fois une réflexion mathématique très solide et beaucoup d'imagination. (Alan Turing était logicien.)

Il me semble que sur ses "bombes", le programme exécutable était câblé à base de relais, soit l'équivalent d'une ROM.

Concernant le décryptage, il y a un seul militaire allemand qui a eu la puce à l'oreille, c'est Dönitz. (Il trouvait tout bonnement que son taux de pertes en submersibles était trop élevé. :rool: ) Il a imposé à la Kriegsmarine une version d'Enigma avec un rotor supplémentaire, d'où un trou de plusieurs mois dans les décryptages qui s'est traduit par une situation très difficile dans l'Atlantique. (durant la seconde moitié de l'année 42, sauf erreur.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB