Nous sommes actuellement le 26 Oct 2020 10:30

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Auteur Message
Message Publié : 02 Mai 2020 9:41 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 16 Jan 2020 17:59
Message(s) : 21
En fait, j'ai trouvé des cours en ligne qui semblent assez accessibles sur le sujet et qui ont l'air intéressant. Ils ne sont pas concentré sur l'épigénétique mais en parlent. Quand j'aurai le temps....

https://www.coursera.org/learn/genetics-evolution
https://www.coursera.org/learn/behavioralgenetics


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Mai 2020 10:52 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14354
Localisation : Alsace, Colmar
log a écrit :
En fait, j'ai trouvé des cours en ligne qui semblent assez accessibles sur le sujet et qui ont l'air intéressant. Ils ne sont pas concentré sur l'épigénétique mais en parlent. Quand j'aurai le temps....

https://www.coursera.org/learn/genetics-evolution
https://www.coursera.org/learn/behavioralgenetics


Je pense qu'on doit trouver quelque chose d'approchant en français. Peut-être là : Wikiversité - Département : génétique.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 02 Mai 2020 17:31 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Avr 2006 21:21
Message(s) : 1432
Localisation : Blois
log a écrit :
Atlante,

Auriez-vous des références que vous recommanderiez sur l'épigénétique ? Je me suis intéressé de loin à la génétique il y a quelques années mais je n'avais pas pu achever la lecture des deux manuels de Maynard Smith que j'ai en "evolutionary genetics" et théorie des jeux appliquée à la génétique. J'ai réalisé en cours de route que je n'avais pas le bagage suffisant en biologie (ce que je n'ai jamais corrigé - j'ai préféré m'intéresser à l'Histoire !). J'ose espérer que l'épigénétique est moins ancrée sur les aspects purement biologiques, s'il s'agit d'interactions avec la culture.

Merci !


J'ai un bouquin qu'on m'a offert, c'est comme ça que j'ai découvert cette discipline. Je n'ai pas tout compris mais c'est très intéressant : Peut-on se libérer de ses gènes ?, d'Ariane Giacobino

Pour résumer de façon lapidaire : ni l'inné, ni l'acquis ne sont déterminants, ils le deviennent l'un par l'autre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2020 13:36 
Hors-ligne
Salluste
Salluste
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 11 Juin 2012 17:37
Message(s) : 226
Rémy N. a écrit :
Atlante a écrit :
10%


J'ai un ancien Que sais je ? sur la Généalogie qui donne des chiffres inférieurs à 4% dans mon souvenir (je ne l'ai pas sous la main en raison du confinement...), tout en précisant que les estimations varient selon les époques, mais également que l'extrême majorité des cas d'adultères sont intra-familliaux (Beaux-frères, belles-soeurs...), ce qui réduit paradoxalement l'impact ( :mrgreen: ) sur les arbres théoriques...

Pour ce qui est de l'étude que vous citez sur les traces de viking en Normandie, c'est un peu l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein cette histoire! :wink: 63 testés sur 89 qui disposent de marqueurs qui pourrait être positif (donc oui du conditionnel, car il n'y PAS de marqueur viking strict, c'est uniquement statistique, et de plus l'étude ne porte que sur une partie limité de l'ADN), ce n'est pas si ridicule après 1200 ans...



Vous m'excuserez de m'auto-cité, mais je pense que cela sera plus lisible de cette façon.

Je n'ai pas encore remis la main sur le Que-sais-je ? En question, mais j'ai trouvé une étude intéressante qui donne plusieurs chiffres pour les populations d'Europe occidentale:
[url]http://secher.bernard.free.fr/blog/index.php?post/2014/06/23/Faible-taux-d-infédilité-en-Europe-Occcidentale[/url]

Les chiffres donnés selon plusieurs méthodes sont :
0,94 en Allemagne (Test suite à des transplantation de moelle osseuse)
O,91% En Belgique par génération depuis 1800, (Estimation effectué suite à des tests sur l'ADN Y)
0, 65% en Suisse (Test suite à des transplantation de moelle osseuse)Pour la période contemporaine.

Une autre méthode, toujours dans le même article, donne une estimation de 2% par génération entre le XVII et le XXème siècle en Flandre.

Je n'ai pas le détail de l'étude, mais une etude canadienne sur 8 500 français aurait donné un chiffre d'environ 0,5% en l'an 2000.

Quoiqu'il en soit, statistiquement, plus on remonte et plus notre généalogie devient effectivement "sociale" ou "déclarative", a fortiori dans les branches agnatiques.

_________________
TBPLTNT Chic à Cyr!
Be polite, be professional, but have a plan to kill everybody you meet.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 15 Mai 2020 14:41 
Hors-ligne
Administrateur
Administrateur

Inscription : 15 Avr 2004 22:26
Message(s) : 14354
Localisation : Alsace, Colmar
Atlante a écrit :
car il n'y PAS de marqueur viking strict, c'est uniquement statistique, et de plus l'étude ne porte que sur une partie limitée de l'ADN).


Dans certaines publications, dans une partie des médias et dans certains forums où réseaux sociaux, on partage le postulat selon lequel pour la plupart des populations, il y aurait UN marqueur qui signe l’appartenance à cette population. Faire la liste des études scientifiques qui démontrent que cette croyance est fausse serait long et fastidieux. Dans certaines populations, il y a bien une prévalence d'un marqueur. Mais, il ne peut pas être unique et spécifiques. Même dans les populations les plus cloisonnées, on trouve des gens qui ont des marqueurs différents, ce qui veut dire que l'on a rarement 100% des membres d'une population donnée qui possèdent ce marqueur. Et, quand c'est le cas, c'est qu'il est souvent partagé avec d'autres populations voisines, donc il n'est pas spécifique.

De plus, sauf dans quelques cas particuliers où l'analyse d'ADN ancien ont montré la persistance d'un certain marqueur, la réalité est souvent bien plus complexe. L'un des exemples est justement le génome d'Ötzi. On a séquencé son génome et il a des similitudes avec des traces génétiques présentes en Sardaigne et en Corse. Les gènes méditerranéens d'Ötzi.

Mais, les auteurs de l'étude pointent du doigt un point particulier :
Citer :
La fréquence du sous-haplogroupe G2a4-L91 est inférieure à un pour cent presque partout en Europe, mais atteint 9 pour cent en Sardaigne et 25 pour cent en Corse. Du moins est-ce le cas pour un échantillons de 8 000 Européens, qui n'inclut pas les Basques. Reste à voir si ces résultats persisteront avec un échantillon plus large, et comprenant en particulier les Basques, réputés avoir des origines européennes prénéolithiques.


En fait, pour certaines populations, les marqueurs ont été définis à partir des premiers échantillons ADN récoltés, parfois sur quelques dizaines d'individus. Quand le nombre d'échantillons augmente, parfois la place de ce marqueur est renforcée, mais parfois elle est marginalisée, remettant en cause toutes les filiations qui avaient été avancées dans le passé.

_________________
Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable.
Appelez-moi Charlie


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB