Forum Histoire - Passion Histoire
http://www.passion-histoire.net/

Quiz Belle Epoque
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=45&t=41439
Page 2 sur 10

Auteur :  ThierryM [ 23 Juin 2019 18:05 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Je crois avoir trouvé: c'est le tristement célèbre incendie du Bazar de la Charité le 4 mai 1897.

Beaucoup d'imprudences et une maladresse coupable ! => une lampe de projection avait épuisé sa réserve d'éther et il fallut la remplir. Pour y voir mieux, une allumette fut craquée et embrasa les vapeurs d'éther, déclenchant l'incendie.
Le maladroit se montra pourtant héroïque, ce qui lui valut d'échapper à la prison.=> là, je sèche mais j'imagine que la personne à l'origine du feu eut un comportement héroïque.
Il s'attacha alors à perfectionner ce qui avait été la source-même de l'événement,=> idem
Deux frères furent amenés à moderniser leur invention => là, ce sont les frères Lumières qui modifièrent la manière d'effectuer les projections cinématographiques après le drame.

Ce drame fut aussi marqué par la lâcheté des hommes, qui prirent la fuite (avant de se faire qualifier dans la presse de "chevaliers de la Pétoche" ou "marquis de l'escampette") en laissant les femmes derrière eux, faisant d'elles les principales victimes de l'incendie. Ce drame marque aussi la première fois que l'odontologie légale fut utilisée, et reconnue, comme méthode d'identification d'une victime, à savoir la duchesse d'Alençon (la sœur de "Sissi"). Ce bilan sexiste, qui marqua les esprits bien au-delà de la France, expliquerait l'attitude inverse lors du naufrage du Titanic où les hommes, encore marqués par l'incendie, firent preuve de plus de courage et d'honneur en laissant les femmes monter en premier à bord des canots (et c'est cet indice qui m'a orienté vers cet événement).

Auteur :  Jean-Mic [ 23 Juin 2019 22:27 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Bravo, ThierryM !
C'est bien l'incendie du Bazar de la Charité, le 4 mai 1897 !
Mais bravo aussi à Théodare, qui a bien déblayé le terrain.

L'incendie dura en tout et pour tout une quinzaine de minutes. Il faut dire que, aux yeux d'une Commission de sécurité de nos jours, tous les ingrédients d'une catastrophe étaient réunis. Sur un décor de bois et de papier mâché, l'espace à un seul accès (!) était couvert de toile bitumée afin de se protéger du soleil et de la chaleur (!). Outre les stands caritatifs ("bazar de la charité" oblige), l'attraction-phare était une projection cinématographique, alimentée par une lampe à éther !
Lorsque l'incendie se déclara, certains des messieurs présents jouèrent de leur canne (un accessoire viril typique de l'époque) pour se frayer un passage au milieu des femmes et des enfants. Dans la panique, on ne saura jamais la part des victimes mortes par piétinement, par étouffement, ou brûlées vives sous l'affaissement des toiles bitumées.
Dans cette horreur, si brève et si interminable, quelques personnes se comportèrent en héros. Parmi eux, notre "maladroit" et Madame la duchesse d'Alençon (Sophie-Charlotte de Bavière, sœur de Sissi).

Venons-en au "maladroit" et à sa "maladresse coupable".
Grégoire Bagrachow, ingénieur de formation, était l'opérateur du cinématographe ce jour-là. Il commit l'erreur impardonnable de craquer une allumette pour s'éclairer (!) à proximité de la lampe de projection à éther. Il fut condamné à huit mois de prison ferme pour homicide par imprudence (avec nos yeux d'aujourd'hui, c'est le moins que l'on puisse dire !). Cette peine fur commuée en sursis au regard de sa conduite héroïque dans les si courtes et si longues minutes qui suivirent.
Il consacra les années suivantes à améliorer et rendre plus sûrs les moyens de projection cinématographiques, mais son travail fut éclipsé par celui des frères Lumière, qui surent déposer les brevets avant lui.

Auteur :  Jean-Mic [ 23 Juin 2019 22:56 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

En marge de cette énigme, je me permets de rappeler la redécouverte du gisant de la duchesse d'Alençon.

Le corps, horriblement déformé, d'Anne-Charlotte de Wittesbach duchesse d'Alençon fut identifié par son dentiste, ce qui constitue une première en matière de médecine légale.
A l'occasion de son inhumation en 1896 dans la chapelle royale de Dreux, Louis-Ernest Barrias sculpta un gisant en marbre de la duchesse surprise dans les affres de la mort (les stigmates de la carbonisation en moins, Dieu merci !). L'œuvre, jugée choquante, fut remplacée en 1910 par un autre gisant, plus consensuel dans son classicisme de gisant (toujours en place).
Le gisant originel a été redécouvert, un peu par hasard, en 2012. Il est aujourd'hui exposé au musée de Dreux.

Je vous laisse juge :

Gisant 1910 (dans la chapelle royale de Dreux) :
Pièce jointe :
DSC08155.JPG
DSC08155.JPG [ 215.5 Kio | Consulté 7409 fois ]


Gisant originel (redécouvert récemment, et exposé au Musée de Dreux) :
Pièce jointe :
DSC08156.JPG
DSC08156.JPG [ 176.69 Kio | Consulté 7409 fois ]

Auteur :  ThierryM [ 24 Juin 2019 7:43 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

J'imagine que c'est donc à moi.

Mois connues, et moins longues, que les siciliennes, elles impliquèrent toutefois les mêmes communautés mais en un lieu bien différent.

Auteur :  Jerôme [ 24 Juin 2019 8:11 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

ThierryM a écrit :
J'imagine que c'est donc à moi.

Mois connues, et moins longues, que les siciliennes, elles impliquèrent toutefois les mêmes communautés mais en un lieu bien différent.


A la belle époque ?

S'agit il d'un office de la liturgie catholique ?

Auteur :  Jean-Mic [ 24 Juin 2019 8:52 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Une référence aux Vêpres siciliennes ? beaucoup plus anciennes (1282) et qui durèrent environ un mois

Auteur :  Vézère [ 24 Juin 2019 8:58 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

L'évènement est-il sanglant comme le furent les vêpres siciliennes?
Mêmes communautés, donc Français contre Siciliens? Y-trouve-t-on aussi des Catalans?

Auteur :  ThierryM [ 24 Juin 2019 9:39 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Oui, c'est bien à la Belle époque.

Cela n'a rien à voir avec la liturgie catholique.

C'est effectivement une référence aux Vêpres siciliennes.

S'il y a quelques morts, ce fut, heureusement, beaucoup moins sanglant que les Vêpres siciliennes. Pour les communautés, j'élargirais à Français contre Italiens. Et si des Catalans étaient là, leur présence n'a pas été remarquée.

Auteur :  Jerôme [ 24 Juin 2019 10:36 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

J'imagine que ça pourrait être une évocation des violences anti immigrés italiens qui eurent lieu à la fin du XIXè siècle dans le Midi (La Ciotat, Sète, Marseille ???).

Une précision : les vêpres sont bien un office de la liturgie catholique (en fin d'aprês midi) !

Auteur :  ThierryM [ 24 Juin 2019 12:42 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Jerôme a écrit :
J'imagine que ça pourrait être une évocation des violences anti immigrés italiens qui eurent lieu à la fin du XIXè siècle dans le Midi (La Ciotat, Sète, Marseille ???).

Une précision : les vêpres sont bien un office de la liturgie catholique (en fin d'aprês midi) !


C'est d'un événement précis qui s'inscrit dans ce que vous décrivez.

Oui, bien sûr, les vêpres sont l'office du soir (du coucher). Ce que je voulais dire c'est que, ici, or l'origine du nom bien sûr, il n'y a pas de lien avec la liturgie.

Auteur :  Jerôme [ 24 Juin 2019 13:46 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Les vêpres provençales?

Auteur :  Rebecca West [ 24 Juin 2019 13:46 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

.
Les vêpres marseillaises ?
.

Auteur :  Rebecca West [ 24 Juin 2019 13:50 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

.
Concernant le gisant de Sophie d'Alençon, il était dans la normalité que le gisant soit représenté dans "les affres de l'agonie" (Cf. celui d'Henri II).
Lors du passage de Catherine de Médicis pour jeter un oeil sur le sien, elle fut tellement effrayée que la décision tomba : elle serait représentée en "serein sommeil".
Mais cette mode était de voir un corps à la limite de la putréfaction (le gisant de Louis XII montre même la cicatrice là où il a été éviscéré...). Ensuite, à l'étage (les orants) étaient représentés en "gloire".
.

Auteur :  Jerôme [ 24 Juin 2019 14:10 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Rebecca West a écrit :
.
Les vêpres marseillaises ?
.


Et pourquoi marseillaises plus que setoises ou toulonnaises?

Auteur :  ThierryM [ 24 Juin 2019 14:57 ]
Sujet du message :  Re: Quiz Belle Epoque

Jerôme a écrit :
Les vêpres provençales?

Non.

Rebecca West a écrit :
Les vêpres marseillaises ?

Oui.

Jerôme a écrit :
Rebecca West a écrit :
Les vêpres marseillaises ?

Et pourquoi marseillaises plus que setoises ou toulonnaises?

Parce que l'évènement eut lieu à Marseille le 17 juin 1881.

Depuis quelques années, la communauté italienne à Marseille augmentait régulièrement (jusqu’à atteindre environ 15% de la population sur un total de 360 000 habitants). On reprochait aux Italiens de conduire à la baisse des salaires dans les grandes industries et parmi les professions liées à l’activité portuaire (notamment les dockers).
Quelques jours plus tôt, le 12 mai, le traité du Bardo instaure la tutelle de la France sur la Tunisie, au détriment de l’Italie, conduisant à des tensions entre les deux pays. Le 17 juin, des troupes françaises revenant d’Afrique débarquent à Marseille et sont acclamés par les Marseillais lors d’un défilé qui va de l’avenue de la République à la Gare St Charles, en passant par le Vieux Port et la Cannebière. Cependant, sur le Vieux Port, cet accueil est aussi accompagné de quelques sifflets et huées, que les Marseillais vont attribuer aux Italiens et une de leur association dont un balcon donne sur le Vieux Port. Dans le contexte de tension internationale entre les deux pays et locale à cause des immigrés italiens, un attroupement se forme, après le défilé, au pied de l’immeuble où se situe le club italien. La gendarmerie et Préfet (en l’occurrence le célèbre préfet Eugène Poubelle – mais qui n’a pas encore imaginé l’invention à laquelle il laissera son nom) tentent d’apaiser les Marseillais. La nuit passe. Le 18, la presse monte l’incident en épingle, demandant réparation tandis que les autorités cherchent à savoir si les sifflets venaient bien du club. En même temps, de groupes de jeunes adultes, des nervis (350 selon certaines sources), arpentent la ville à la recherche d’Italiens au nom du patriotisme, tombant sur plusieurs d’entre eux au cours Belsunce où se tenait lieu quotidiennement une sorte de bourse à l’emploi pour les Italiens, jetant cailloux, pavés et autres projectiles sur tout ce qui est, pour eux, un Italien, tandis que la police, la gendarmerie et de nombreux passants viennent défendre les victimes de ces agressions. Les échauffourées s’étendent sur la ville. La tension retombe le dimanche jusqu’à 18h00 où une vingtaine d’Italiens, armés diversement, décident de chasser les Français pour se venger et attaquent un groupe de jeunes Français. Finalement, un Italien tirera un coup de feu, et les Italiens prennent la fuite devant la foule de Français rameutés par l’incident. Au final, il y aura 3 morts et 21 blessés, et une centaine d’arrestations dès le soir du 19 juin. Des groupes tenteront de relancer la chasse aux Italiens le 20 mais la police, la gendarmerie et l’armée tiennent la ville, l’armée restant sur place jusqu’au 28 juin.

ET la main passe donc à Rebecca West.

Page 2 sur 10 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/