Nous sommes actuellement le 16 Oct 2021 14:15

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 01 Nov 2020 6:18 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5060
Localisation : Bourgogne
Bonjour à tous,

Je viens de lire, dans le cadre de mes recherches sur les relations militaires germano-roumaines en 1940-1941, un article fort intéressant dont voici les références : FÖRSTER (Jürgen), "Rumäniens Weg in die deutsche Abhängigkeit: Zur Rolle der deutschen Militärmission 1940/41", Militärgeschichtliche Mitteilungen Nr.25, 1979, pp.47-77.
En dépit de son intérêt, il est un peu daté et j'aimerais avoir des précisions sur un point particulièrement important à mes yeux, surtout parce qu'il intéresse le fait le plus crucial, à mon avis, du second conflit mondial qui est le glissement stratégique allemand de l'Ouest vers l'Est opéré au cours de l'été 1940.

Förster a écrit :
"Englands Hoffnung", so führte Hitler am 31. Juli vor den Spitzen der Wehrmacht aus, "ist Russland und Amerika. Wenn Hoffnung auf Russland wegfällt, fällt auch Amerika weg. [...] Ist aber Russland zerschlagen, dann ist Englands letzte Hoffnung getilgt. Der Herr Europas und des Balkans ist dann Deutschland. Entschluss: Im Zuge dieser Auseinandersetzung muss Russland erledigt werden". Hitler glaubte, durch die Neutralität Japans und die Niederwerfung der Sowjetunion indirekt auch die USA ausschalten zu können. Grossbritannien werde dann, so seine Spekulation, einlenken müssen. Der Krieg um Lebensraum im Osten, das zentrale macht- und rassenpolitische Ziel seiner Aussenpolitik, wurde somit auch zum Mittel, die Kriegsentscheidung zu erzwingen. Von diesen Gedankengängen Hitlers erfuhr der Chef des Generalstabes, Generaloberst Halder, bereits Ende Juni 1940 durch den Staatssekretär im Auswärtigen Amt v. Weizsäcker" (pp.58-59)


Ce que je traduis peu ou prou par :
""L'espoir de l'Angleterre", a déclaré Hitler devant les dirigeants de la Wehrmacht le 31 juillet, "réside en la Russie et l'Amérique. Si l'espoir en la Russie disparaît, celui en l'Amérique disparaît également. [...] Mais si la Russie est écrasée, alors l'Angleterre est la dernière. L'espoir effacé. Le souverain de l'Europe et des Balkans est alors l'Allemagne. Décision : pour régler ce différend, la Russie doit être traitée". Hitler pensait que grâce à la neutralité du Japon et à l'écrasement de l'Union soviétique, il pourrait aussi indirectement éliminer les États-Unis. Selon ses spéculations, la Grande-Bretagne devait alors céder. La guerre pour l'espace vital à l'Est, objectif central de puissance et racial de sa politique étrangère, est ainsi devenue un moyen de forcer la décision dans le conflit. Le chef d'état-major général, le général Halder, a appris ces lignes directrices de Hitler à la fin de juin 1940 par le secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères von Weizsäcker".

Je connais bien la conférence du 31 juillet 1940 au cours duquel Hitler fait cette déclaration. Elle est notamment particulièrement bien décrite par Halder dans son Kriegstagebuch.
En revanche, j'aimerais en savoir plus sur les échanges entre Halder et Weizsäcker fin juin 1940. Que le premier a-t-il exactement appris du second et à quelle occasion ?

Merci de votre aide.
Cordialement,

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"/"Passe toujours !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Nov 2020 6:48 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5060
Localisation : Bourgogne
La suite est intéressante aussi :

Förster a écrit :
Aufgrund dieser Information wurde Halder von sich aus initiativ und beauftragte am 3. Juli 1940 den Chef der Operationsabteilung, Oberst iG v. Greiffenberg, zu prüfen, "wie ein militärischer Schlag gegen Russland zu führen [sei], um ihm die Anerkennung der beherrschenden Rolle Deutschlands in Europa abzunötigen".


"Sur la base de ces informations, Halder prit l'initiative et, le 3 juillet 1940, chargea le chef du département des opérations, le colonel breveté von Greiffenberg, d'examiner "comment une frappe militaire contre la Russie doit être menée pour l'obliger à reconnaître le rôle dominant de l'Allemagne en Europe"."

Cela modifie la perception que j'avais de la chronologie du processus allemand menant au glissement stratégique vers l'Est d'une vingtaine de jours. Et ces trois semaines changent tout.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"/"Passe toujours !"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB