Nous sommes actuellement le 31 Juil 2021 12:52

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 7:59 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Jerôme a écrit :

Sincèrement je n'aime ni Chirac ni Mitterrand mais franchement en 1986 qui imaginait la réélection du sortant ? tout le monde misait sur Barre (mon chouchou) , homme pondéré dont les analyses de 1976 avaient été validées par les socialistes en 1983. Il a fallu un vrai talent que seul Mitterrand avait pour arriver au résultat de 88 (en commençant par prendre Chirac à Matignon , choix très audacieux car en apparence on lui donnait les clefs de la citadelle !)



Bah vous avez eu Rocard, Beregovoy, Balladur... C'est la même ligne.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 11:22 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Jerôme a écrit :
tout le monde misait sur Barre (mon chouchou) , homme pondéré
Etes-vous sûr de ce "tout le monde"?
J'ai plutôt le souvenir de Barre comme de ce troisième homme, nécessaire au récit de toute bonne campagne présidentielle, et que les médias adorent mettre en valeur parce que cela magnifie le parcours d'obstacles, mais sans rapport réel avec l'enracinement du candidat chez les votants. Lecanuet, Barre, Chevènement... et d'autres après la limite chronologique.
Je ne dis pas qu'il n'arrive pas que le troisième homme fasse mieux que troisième (Giscard mieux que Chaban en 74, Chirac mieux que Balladur en 95).

Mais en revanche, je crois bien que Barre n'avait pas de réelle implantation dans le pays.

Il n'a eu son premier mandat de député qu'en 1981 (en pleine vague rose certes, mais il me semble que c'était une circonscription facile).

Comme Pierma il me semble qu'il ne fut jamais populaire, tout au plus reconnu pour ses compétences.
A la Réunion seulement, j'ai rencontré des gens qui avaient une sincère affection pour lui.

Le meilleur souvenir que j'en ai reste... les imitations de Thierry Le Luron (!!)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 11:29 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Vézère a écrit :
Jerôme a écrit :
tout le monde misait sur Barre (mon chouchou) , homme pondéré
Etes-vous sûr de ce "tout le monde"?
J'ai plutôt le souvenir de Barre comme de ce troisième homme, nécessaire au récit de toute bonne campagne présidentielle, et que les médias adorent mettre en valeur parce que cela magnifie le parcours d'obstacles, mais sans rapport réel avec l'enracinement du candidat chez les votants. Lecanuet, Barre, Chevènement... et d'autres après la limite chronologique.
Je ne dis pas qu'il n'arrive pas que le troisième homme fasse mieux que troisième (Giscard mieux que Chaban en 74, Chirac mieux que Balladur en 95).

Mais en revanche, je crois bien que Barre n'avait pas de réelle implantation dans le pays.

Il n'a eu son premier mandat de député qu'en 1981 (en pleine vague rose certes, mais il me semble que c'était une circonscription facile).

Comme Pierma il me semble qu'il ne fut jamais populaire, tout au plus reconnu pour ses compétences.
A la Réunion seulement, j'ai rencontré des gens qui avaient une sincère affection pour lui.

Le meilleur souvenir que j'en ai reste... les imitations de Thierry Le Luron (!!)


Peu importait la tête affichée et la couleur de la cravate, les idées étaient partagées et mises en œuvre, "there is no alternative"...

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 11:45 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Mouais.
Demandez aux impétrants et à leurs militants des divers bords aux élections de 81 ou 88 s'ils étaient au fond d'accord les uns avec les autres, ça m'étonnerait qu'ils vous répondent par l'affirmative.

La vie politique des années 80 était au moins aussi polarisée que celle d'aujourd'hui.
Au soir du 10 mai 81, les jeunesses giscardiennes en costume-cravate se faisaient fort d'aller à la castagne.
On aurait rigolé. Heureusement, les caciques présents au siège de campagne leur ont dit de rentrer sagement se coucher chez leur parents.

Seulement dans les années 90, après la chute de l'URSS et jusqu'en 2001, il est vrai qu'il y a eu un consensus relatif en faveur des politiques dérégulatrices et mondialisantes.
La fameuse fin de l'Histoire, qu'on cite d'ailleurs trop et sans nuance.
Des gens comme Pierre Nora, Gauchet ou Julliard ont la nostalgie de cette décennie où tout le monde était d'accord. Rétrospectivement, et franchement: on s'emm...ait, pas vrai?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 12:01 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Voici un débat qui aide à comprendre où se polarisent les clivages depuis ...les années 85/90

https://www.youtube.com/v/2RvJHmYbECk

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 12:04 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
A noter les prévisions de Jacques Attali... particulièrement savoureuses.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 12:53 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Oui, c'est un exercice cruel que celui des archives.
En revanche il montre que, contrairement à ce que vous sembliez dire, qu'il n'y avait absolument pas consensus, there was an alternative.

Ou alors j'ai mal compris ce que vous vouliez dire?

Maastricht, c'est un vote à 51% seulement avec des partis fracturés de part et d'autre sur la question. C'est peu.
Si je me souviens bien, on a calculé d'après la dynamique observée par les sondages que si le référendum avait eu lieu 9 jours plus tard, le résultat en eut été inversé.
Loin de moi l'idée de faire du "et si ma tante en avait", mais c'était pour répondre au "peu importe la tête et la couleur de la cravate". Il me semble au contraire que rien, absolument rien n'était écrit d'avance.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 14:09 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Vézère a écrit :
Oui, c'est un exercice cruel que celui des archives.
En revanche il montre que, contrairement à ce que vous sembliez dire, qu'il n'y avait absolument pas consensus, there was an alternative.

Ou alors j'ai mal compris ce que vous vouliez dire?

Maastricht, c'est un vote à 51% seulement avec des partis fracturés de part et d'autre sur la question. C'est peu.
Si je me souviens bien, on a calculé d'après la dynamique observée par les sondages que si le référendum avait eu lieu 9 jours plus tard, le résultat en eut été inversé.
Loin de moi l'idée de faire du "et si ma tante en avait", mais c'était pour répondre au "peu importe la tête et la couleur de la cravate". Il me semble au contraire que rien, absolument rien n'était écrit d'avance.


Il y avait des alternatives bien sûr, mais pas pour la conjonction des centres "européistes" au pouvoir, incarnée par le Ô combien visionnaire couple Veil-Attali dans le documentaire... Je pense que les cartes du clivage gauche-droite ont été largement rebattues par l'impératif de la construction européenne. Bien sûr que rien n'était écrit d'avance, et que les français ne sont pas enthousiastes devant les "promesses" des traités européens, mais comme vous le savez, en la matière, non=oui.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 16:54 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 6830
Localisation : Provinces illyriennes
Merci pour le partage de cette vidéo.
L'idée d'une Union européenne "allemande" était déjà dans les débats, l'image d'une France, en déclin, à sa remorque également.
Mais ce qui me fait réagir, c'est la qualité des débatteurs, je doute qu'on retrouve aujourd'hui (c'était seulement il y a 25 ans) des échanges de ce type (au fait, 1996, ce n'est plus les années Mitterrand ! :mrgreen: ) ce type d'échanges dans les médias actuels.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 18:14 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Duc de Raguse a écrit :
Merci pour le partage de cette vidéo.
L'idée d'une Union européenne "allemande" était déjà dans les débats, l'image d'une France, en déclin, à sa remorque également.
Mais ce qui me fait réagir, c'est la qualité des débatteurs, je doute qu'on retrouve aujourd'hui (c'était seulement il y a 25 ans) des échanges de ce type (au fait, 1996, ce n'est plus les années Mitterrand ! :mrgreen: ) ce type d'échanges dans les médias actuels.


Entièrement d'accord avec toutes vos analyses !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 18:26 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7981
+1 aussi sur la qualité des débatteurs.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 18:39 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Duc de Raguse a écrit :
(au fait, 1996, ce n'est plus les années Mitterrand ! :mrgreen: )


Non mais nous sommes dans l'héritage et les suites du traité de Maastricht. Qualité du débat je suis d'accord, avec ce bémol que j'aimerais qu'on mette ses déclarations sous le nez d'Attali aujourd'hui...

Aujourd'hui il n'y a plus de débat sur l'avenir de l'Europe puisqu'il est tracé, le cap est fixé (selon les injonctions néolibérales), donc les Chevènement et autres Mélenchon ne méritent même pas ce genre d'émission jugée complètement inutile (ce que je déplore).

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 18:51 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart

Inscription : 19 Fév 2011 17:03
Message(s) : 1035
Pas entièrement d'accord: une fois n'est pas coutume, j'ai justement regardé la semaine dernière ce même Jacques Attali face à l'essayiste dont il faut taire le nom, et le débat était de bon niveau.
Mais en effet, c'est sûr que cela n'a concerné que 600 000 téléspectateurs*, là où notre émission de 1996 en avait surement réuni plusieurs millions.
Et pour ne pas dévier du sujet, la même émission 20 ans plus tôt aurait rassemblé la moitié des Français puisque l'on doit à Mitterrand la multiplication des chaînes.

* pour la première fois de ma vie j'ai cherché -et trouvé sur Internet- l'audience d'une émission. Pour moi qui n'ai pas de télé, deux hapax en une seule semaine, j'en reste épuisé


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 20:55 
Hors-ligne
Marc Bloch
Marc Bloch

Inscription : 10 Fév 2014 7:38
Message(s) : 4023
Localisation : Versailles
Je partage ici le commentaire d'un ancien journaliste du Figaro : Patrice de Plunkett.



<< 10 mai 1981 : il y a 40 ans, François Mitterrand devient le premier président de gauche de la Ve République. L’événement est symboliquement considérable et cette année-là l’hymne du PS chante, sur une mélodie de Théodorakis : « Tout devient possible ici et maintenant »… En fait « tout » n’est pas devenu possible. On l’a compris avec le recul du temps.

Par exemple, je me souviens de la nervosité qui régnait en juin 1981 dans le journal où je travaillais : il appartenait à un groupe de presse dont le patron Robert Hersant, surnommé « le papivore » par Le Canard enchaîné, était la cible favorite du PS – qui avait inscrit parmi ses priorités le démembrement du groupe.

Or ce que nous avons découyert bien après, c’est qu’en réalité Robert Hersant et François Mitterrand n’étaient pas ennemis ! Ils étaient même bons amis, depuis les péripéties de la IVe République, du temps où l’un et l’autre étaient élus du centre gauche : l’un au Sénat, l’autre au Palais-Bourbon.

Non seulement le groupe Hersant n’allait pas être démembré, mais ses journaux allaient faire d’excellentes affaires durant toute l’ère Mitterrand. Ce qui prouve que la scène politique est comme l’iceberg : le public n’en voit que la plus petite partie.

Autre exemple : c’est grâce à François Mitterrand, personnellement, que le Front national de Jean-Marie Le Pen a pu s’installer en concurrent de la droite classique : d’abord en 1981, quand l’Elysée a prié les deux grandes chaînes publiques TF1 et Antenne 2 d’inviter Le Pen sur les plateaux. Puis en 1986, quand la proportionnelle fut instaurée aux législatives... Reconnaissant, Le Pen allait déclarer en 2011 : « Mitterrand était un vrai politique ». Ça dépend du sens que l’on donne à ce mot.

Vous me direz : tout a changé depuis ces temps lointains… Oui ! et c’est pour ça que je vous en parle ce matin : seul le recul du temps permet de comprendre en profondeur. Il ne faut donc pas céder à l’impression du moment, qui ne correspond jamais à toute la réalité. C’est à méditer, aujourd’hui où l’on ne s’intéresse justement qu’au moment présent… >>


http://plunkett.hautetfort.com/archive/ ... 15003.html


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Les années Mitterrand
Message Publié : 11 Mai 2021 21:11 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Nov 2019 20:27
Message(s) : 154
Vézère a écrit :
Pas entièrement d'accord: une fois n'est pas coutume, j'ai justement regardé la semaine dernière ce même Jacques Attali face à l'essayiste dont il faut taire le nom, et le débat était de bon niveau.
Mais en effet, c'est sûr que cela n'a concerné que 600 000 téléspectateurs*, là où notre émission de 1996 en avait surement réuni plusieurs millions.
Et pour ne pas dévier du sujet, la même émission 20 ans plus tôt aurait rassemblé la moitié des Français puisque l'on doit à Mitterrand la multiplication des chaînes.

* pour la première fois de ma vie j'ai cherché -et trouvé sur Internet- l'audience d'une émission. Pour moi qui n'ai pas de télé, deux hapax en une seule semaine, j'en reste épuisé


Vous pouvez dire Zemmour sinon il pourra dire qu'il se fait censurer alors qu'il est un peu partout. Votre exemple me semble un arbre qui cache la forêt. E.Zemmour et J.Attali ont des idées certes opposées mais qui demeurent cohérentes globalement avec ce qu'ils sont depuis au moins 20-25 ans. Ce sont de vieux loups de mers qui ont les sujets qu'ils auraient pu avoir il y a 25 ans (UE, gouvernement mondial...). Par contre, le niveau des débats actuels baisse, c'est un fait visible dans la plupart des cas... Il faut bien sûr remettre en causes les hommes politiques (moins tribuns que technocrates), les nouvelles têtes de la télé et l'organisation des débats (se faire couper la parole au bout de 10 secondes par un journaliste est catastrophique, la recherche du buzz aussi, l'autocensure aussi).

J'ai gardé un excellent souvenir du débat Chevènement - Attali - Garaud - Veil de 96. On voit plutôt bien qui avait raison et tort aujourd'hui.

J'ai découvert récemment une pépite: le discours de Philippe Séguin contre Maastricht, dans son intégralité (très long, 2h30 sur l'ina!). Il fustige aussi bien Chirac que Mitterrand. Il dit, pour résumer, que la souveraineté est un absolu qui ne peut être partagé. Sans indépendance économique, on ne peut rien faire (risque d'austérité notamment)
Les conséquences du traité de Maastricht selon lui:
- Renoncement
- Féodalité
- Ruine
Il termine avec " Oui nous voulons de l'Europe mais debout car, M.le ministre, c'est debout qu'on écrit l'histoire ". Il faut bien avouer qu'à la fin de l'envoi, il touche.

_________________
Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. Beaumarchais, Le Barbier de Séville, 1775.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 235 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB