Nous sommes actuellement le 02 Août 2021 10:13

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 123 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Opération Turquoise
Message Publié : 16 Mai 2020 22:05 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 14 Fév 2015 11:55
Message(s) : 59
Pendant le confinement, j'ai étudié les événements du Rwanda en 1994, notamment l'opération Turquoise.
Le sujet est difficile, et je ne sais pas exactement ce que l'on doit en penser. On m'a conseillé de lire l'ouvrage de Guillaume Ancel "Rwanda, la fin du silence". Je reste prudent. Il n'est pas évident de savoir qui dit la vérité.

L’opération Turquoise est une intervention militaire organisée par la France et autorisée par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies (22 juin 1994).


    L’armée française au Rwanda
    1975. Accord d’assistance militaire entre la France et le Rwanda.

    1987. Fondation du Front patriotique rwandais (FPR) par des Rwandais tutsis réfugiés en Ouganda, alors que des massacres de Tutsis ont lieu au Rwanda depuis 1959.

    1990. Première offensive du FPR au Rwanda, arrêtée par des troupes zaïroises, belges et françaises (opération « Noroît »).

    1993. Nouvelle offensive du FPR arrêtée par les Français (opération « Chimère »).
    6 avril 1994. L’avion du président rwandais Habyarimana est abattu dans la soirée. Début du génocide des Tutsis et du massacre des Hutus modérés.

    Du 9 au 17 avril 1994. L’armée française évacue ses ressortissants (opération « Amaryllis »).

    22 juin 1994. L’ONU autorise la France à lancer une opération pour secourir les civils au Rwanda (opération « Turquoise »). La veille, le détachement du Commandement des opérations spéciales (COS) est arrivé au Zaïre (RD-Congo).

    23 juin 1994. Première incursion du COS au Rwanda.

    4 juillet 1994. Kigali est pris par le FPR. Depuis le 7 avril, 800 000 Tutsis ont été tués. Turquoise instaure une zone humanitaire sûre (ZHS).

    22 août 1994. Fin de Turquoise.



Cette dépêche AFP permet d'avoir un point de vue différent de celui de Guillaume Ancel.
Citer :
AFP, le 07/04/2014
Le général Jean-Claude Lafourcade, commandant de la force Turquoise au Rwanda en 1994, a qualifié lundi d'«infondées et injustes» les déclarations du président rwandais Paul Kagame, qui a accusé Paris d'avoir participé au génocide dans ce pays.
«Je trouve les accusations de M. Kagame infondées et injustes, elles ternissent complètement ce jour de mémoire pour un drame humain mondial», a-t-il déclaré sur RTL.
Le général a rappelé que l'opération française Turquoise avait été lancée fin juin 1994 alors que «90% des massacres» avaient déjà eu lieu.
«Nous sommes arrivés deux mois et demi après le début du génocide, donc un peu tard. Il n'empêche que l'opération Turquoise sous mandat de l'ONU, avec l'accord du monde entier, a permis de protéger des populations, de sauver des vies, une quinzaine de milliers de vies», a-t-il affirmé. Elle a, selon lui, «surtout permis de maintenir à l'intérieur du Rwanda quatre millions de personnes, des réfugiés qui fuyaient devant l'avancée du FPR», la rébellion tutsie, «et seraient partis au Zaïre» voisin, l'actuelle République démocratique du Congo.
«Pendant le génocide, il n'y avait pas un seul soldat français au Rwanda», a-t-il souligné : dire aujourd'hui que la France «était présente au moment du génocide c'est faux». «Nous n'étions pas dans une mission de combat, nous étions dans une mission de protéger les populations, ce qui a été fait assez vite en désarmant les miliciens», a assuré le général.
La polémique sur le rôle de la France au Rwanda a rebondi après les déclarations du président Kagame qui a à nouveau accusé la France de «participation» à l'«exécution» du génocide, à la veille du 20e anniversaire des massacres.


Dans Wikipedia, on trouve des informations sur cette opération controversée.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Turquoise
fr.wikipedia.org/wiki/Opération_Turquoise


Le 11 avril 2014, le Ministère de la Défense a diffusé un message aux armées :
https://www.defense.gouv.fr/actualites/ ... -ans-apres


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 30 Juin 2020 20:29 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 380
Milton a écrit :
Le sujet est difficile, et je ne sais pas exactement ce que l'on doit en penser. On m'a conseillé de lire l'ouvrage de Guillaume Ancel "Rwanda, la fin du silence". Je reste prudent. Il n'est pas évident de savoir qui dit la vérité.

Ancel a participé à l’intervention au Rwanda en 1994, et affirme que la France a livré des armes au régime génocidaire.
https://www.liberation.fr/planete/2014/ ... se_1055863


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 30 Juin 2020 22:45 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
Arkoline a écrit :
Milton a écrit :
Le sujet est difficile, et je ne sais pas exactement ce que l'on doit en penser. On m'a conseillé de lire l'ouvrage de Guillaume Ancel "Rwanda, la fin du silence". Je reste prudent. Il n'est pas évident de savoir qui dit la vérité.

Ancel a participé à l’intervention au Rwanda en 1994, et affirme que la France a livré des armes au régime génocidaire.
https://www.liberation.fr/planete/2014/ ... se_1055863

Oui la France a fourni des armes au Rwanda, de même que les Américains ont équipé l'armée de Paul Kagamé, donc les Tutsis basés au Congo et s'apprêtant à conquérir leur propre pays.
(Une lutte d'influence stupide et affligeante de la part des deux pays. En France, les journalistes ont parlé de "complexe de Fachoda.")

Mais quel rapport avec le génocide ? celui-ci a été piloté dans les villages par quelques miliciens armés de fusils qui ont donné l'ordre aux paysans Hutus de prendre leurs machettes.

"Chacun s'est mis en rang derrière l'enthousiasme de tous les autres et nous sommes partis couper."

Il faut lire "Une saison de machettes" de Jean Hatzfeld, à l'époque collègue de Florence Aubenas à Libération. Ce génocide entre voisins des mêmes villages l'a tellement interrogé qu'il a écrit un total de 3 livres sur le sujet. Ce génocide présente en effet la particularité inédite que les assassins de base racontent librement ce qu'ils ont fait, après passage devant les "tribunaux de réconciliation" institués par le régime de Kagamé. - Il aurait fallu fusiller la quasi-totalité du pays... (Les organisateurs de plus haut niveau sont réfugiés en France ou "rebelles" au Congo.) Ces confessions, racontées dans une langue délicieuse - héritage franco-belge - font l'objet de son second ouvrage. Le troisième, "La stratégie des antilopes", rapporte le point de vue des survivants tutsis.

Il y a une vingtaine d'années, je lisais qu'on estimait à 30 000 le nombre de génocidaires installés en France. Où ils ne risquaient pas grand chose, pour une raison pratique admirable : la France - et c'est d'ailleurs une règle européenne - n'extrade pas vers des pays qui pratiquent la peine de mort. Ainsi, un tel pays ne peut que venir porter le cas de tel assassin devant les tribunaux français. En apportant le dossier, les preuves, en payant l'avion aux témoins, etc...

Bref, comme le Rwanda - malgré l'or du Congo, qui vaut bien les blood diamonds - n'a pas les moyens de payer de tels procès, ces gens dorment paisiblement. Et côtoient chez nous les quelques réfugiés et orphelins tutsis recueillis à l'époque et placés par différentes associations.

Pour être équitable il faut tout de même dire que de temps à autre on entend parler des ennuis judiciaires d'une ancienne grosse légume du génocide : la justice sait prendre son temps, et le crime de génocide est imprescriptible.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 02 Juil 2020 0:17 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Nov 2019 20:27
Message(s) : 154
Bonsoir,

Sujet encore sensible. La commission dirigée par V.Duclert ne contient aucun spécialiste...« (…) Ni de l’Afrique des Grands Lacs. Ni de la France en Afrique (…). Ni de l’Afrique subsaharienne. Ni de François Mitterrand (…). Ni des interventions militaires françaises en Afrique, ni de la coopération militaire ». C'est inquiétant. Source: https://information.tv5monde.com/video/ ... dent-de-la

Dans votre chronologie, il est bon de rappeler que l'essentiel des Tutsi ont été assassinés avant le 22/23 juin, début de l'opération Turquoise. Pour le reste, c'est très difficile car il y a une ambiguïté de la France. Probablement des compromissions et des yeux fermés. Enfin, il y a eu une planification au moins matérielle de ce génocide (commandes d'armes avant avril 94)

Quant aux archives, je n'en attends que peu de choses. On connaît déjà l'essentiel et je pense et tout cela est "explosif" (selon François Graner).

Petite bibliographie rapide:
David Ambrosetti, La France au Rwanda
Le crapuleux destin de Robert-Bernard martin (ici: http://cec.rwanda.free.fr/documents/rap ... ev2018.pdf )
Rwanda. Les archives secrètes de Mitterrand (1962-1995)
Benoît Collombat David Servenay, "Au nom de la France". Guerres secrètes au Rwanda
Laure Coret et F.X Verschave, L'horreur qui nous prend au visage
R.Doridan F.Graner L'Etat français et le génocide des Tutsis au Rwanda
Daniela Kroslak, The french betrayal of Rwanda
O.Lanotte, La France au Rwanda (1990-1994)
J.Morel, La France au coeur du génocide des Tutsi
P. de St-Exupéry, Complices de l'inavouable
Laure de Vulpian Thierry Prungnaud, Silence Turquoise
S.Audoin-Rouzeau, Une initiation
Linda Melvern, A people betrayed

Je ne peux guère conclure sans rendre hommage à Samuel Kuhn (enseignant, formateur / auteur de manuels scolaires) et son compte à l'oiseau bleu. Toute la biblio et le contenu vient de son fil de discussion du 17 juin 2020 que je suis allé simplement "vérifier" avec les livres que j'ai pu trouver à la biblio/médiathèque et ailleurs. Merci!

PS: désolé pour le mauvais format concernant la biblio, je n'ai pas eu le courage de mettre les éditeurs etc.

PS2: je mets cette interview de S.Audoin-Rouzeau à france culture qui me semble passionnante au sens étymologique du terme: https://www.franceculture.fr/emissions/ ... e-genocide

_________________
Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. Beaumarchais, Le Barbier de Séville, 1775.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 02 Juil 2020 1:13 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Nov 2019 20:27
Message(s) : 154
Pardonnez moi pour ce doublon je ne peux plus éditer. Toujours sur cette operation, S.Audoin-Rouzeau qui se dit lui même conservateur et pro-militaires (hors Rwanda) juge la politique française comme indigne, estime que la France est plus mouillée que prévu et a pu être effrayé en comprenant les agissements de certains militaires français.
Ça laisse songeur et ça rejoint le côté explosif evoqué plus haut.

J'en profite pour vous suggérer de lire Jean Hatzfeld comme le fait mon vdd.

_________________
Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. Beaumarchais, Le Barbier de Séville, 1775.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 28 Mars 2021 21:55 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 12 Juil 2012 15:11
Message(s) : 380
Un rapport d'historiens publié vendredi 26 mars pointe du doigt la France, qui "est demeurée aveugle face à la préparation" du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994. Emmanuel Macron salue "une avancée considérable" pour comprendre l’engagement de la France au Rwanda.


Pour en savoir plus : https://www.ledauphine.com/societe/2021 ... -mitterand


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 9:53 
Hors-ligne
Plutarque
Plutarque
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Nov 2019 20:27
Message(s) : 154
Arkoline a écrit :
Un rapport d'historiens publié vendredi 26 mars pointe du doigt la France, qui "est demeurée aveugle face à la préparation" du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994. Emmanuel Macron salue "une avancée considérable" pour comprendre l’engagement de la France au Rwanda.


Pour en savoir plus : https://www.ledauphine.com/societe/2021 ... -mitterand


Tout à fait. Duclert dit aussi "La faillite de la politique française au Rwanda a effectivement contribué aux conditions d'un génocide" dans son rapport.
Quelques remarques :
- les médias étant à 90% covid (à juste titre?) je n'ai vu passer l'info qu'en zappant et sur le bandeau du bas. Or, cela aurait dû être bien plus médiatisé en temps normal,.
- La droite ne prend pas le le boulevard pour critiquer Védrine, Mitterrand et autre.
- Le PS ne semble pas faire de mea culpa ni ne semble critiquer leur illustre chef.
- Depuis des années déjà, ce sujet n'intéresse que trop peu les médias dits traditionnels et les politiques ne semblent pas vouloir aller voir les cadavres dans le placard. L'Etat et la justice sont aussi bien critiquables, en témoigne ces tueurs laissés en liberté et retrouvés il y a peu (Aloys Ntiwiragabo à Orléans [url]https://france3-regions.francetvinfo.fr/centre-val-de-loire/loiret/orleans/genocide-au-rwanda-ex-haut-responsable-retrouve-pres-orleans-poursuivi-crimes-contre-humanite-1857498.html[/url et ici Kabuga à Asnières [url]https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/05/16/arrestation-pres-de-paris-d-un-des-principaux-accuses-du-genocide-rwandais-felicien-kabuga_6039883_3212.html[/url]

Quelques nuances de Guillaume Ancel qui tombent à point nommé:
https://nepassubir.home.blog/2021/03/27/france-rwanda-ombres-et-lumieres-du-rapport-duclert/
Un extrait:
Citer :
Nous étions une poignée à nous battre pour que la vérité soit faite sur ce sujet du Rwanda, en commençant par Patrick de Saint-Exupéry et Maria Malagardis, Stéphane Audoin-Rouzeau et Hélène Dumas, Jean-François Dupaquier et François Graner, l’adjudant chef Prungnaud et le général Varret.

Nous avons été soutenus par les associations qui défendent la mémoire de la Shoah et les droits de l’homme, par des juristes et avocats qui veulent vivre dans un état de droit, quelques rares hommes politiques qui n’avaient pas peur des « éléphants du Parti socialiste » ou de l’intransigeance des amis d’Alain Juppé.
C’est désormais le président de la République qui reconnaît publiquement les dérives et la faillite du pouvoir mitterrandien sur l’affaire du Rwanda et nous avons le sentiment d’une cruciale avancée.

Mais ce rapport Duclert est insuffisant pour comprendre complètement cette affaire, comme cette commission le reconnaît elle-même, et il faut continuer sur cette volonté politique de chercher la vérité, c’est un chemin sans fin, c’est celui de notre démocratie.


L'avis de François Graner: https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-fran%C3%A7ois-graner-on-aimerait-que-le-rapport-de-la-commission-rwanda-aille-plus-loin
Extrait:
Citer :
On demande que les plaintes aillent jusqu’au bout et que la justice fasse son travail, qu’elle ait accès aux documents. Parce que cette commission a eu accès à des documents qui ont été refusés à la justice au nom du secret défense. Et cela ne nous paraît ni très constitutionnel ni démocratique. On voudrait donc que la justice ait accès aux documents et qu’elle s’en saisisse pour aller jusqu’au bout et vraiment étudier les responsabilités des décideurs.

Ensuite, politiquement, il me semble que la complicité du génocide et le rôle de l’État français doivent être reconnus officiellement par le président Macron. Et pas simplement reconnaître des erreurs, comme ce que le président Sarkozy a déjà fait en 2010, et qui ne feraient pas beaucoup avancer.

Et finalement, si vous deviez porter un point de vue global sur ce travail, quel serait-il ?

Un gros travail en termes d’archives, beaucoup de documents examinés dans des conditions difficiles. Mais maintenant, en termes de résultat, il n’y a pas vraiment de faits nouveaux qui en sortent. Les faits accablants listés dans ce rapport étaient tous déjà connus depuis longtemps. C’est très bien que ce rapport les liste noir sur blanc, mais on a l’impression qu’ils se sont fixé une ligne rouge. À moins qu’elle ne leur ait été fixée.

Et même quand les faits qui sont sous leurs yeux – y compris dans les archives – sont accablants, ils n’ont jamais tiré les conclusions qui s’imposent. On aimerait bien qu’il aille beaucoup plus loin, en termes à la fois de réponse aux vraies questions de recherche que l’on se pose – il y en a beaucoup – et aussi, en termes de conclusion, de responsabilité… Sans se placer en juge, mais juste vraiment lister ce qui s’est passé, en termes de responsabilité.

_________________
Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. Beaumarchais, Le Barbier de Séville, 1775.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 10:27 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
J'ai tendance à penser que personne à l'époque n'avait envisagé un génocide aussi effrayant impliquant la mobilisation de TOUTE la population Hutue dans le massacre de leurs voisins, et ceci dans chaque village.
Les massacres tribaux étaient monnaie courante en Afrique, et à la même époque il s'en produisait couramment entre hutus et tutsis au Burundi voisin.

(Tous les témoignages concordent sur la surprise effarée des soldats français devant ce qu'ils découvraient. Il semble même qu'en au moins un endroit un colonel français ait laissé courir une "chasse" en cours sur un groupe de collines, faute de comprendre ce qui se passait.)

En revanche il y a eu bien avant le génocide une stupidité militaire et diplomatique dans la volonté de vouloir garder une influence sur le Rwanda aux dépens des USA. On a parlé à ce propos de "complexe de Fachoda".

Objectivement, il n'y a aucune ressource stratégique au Rwanda qui justifie un tel engagement, avec l'envoi de "conseillers" auprès des FAR - Forces Armées Rwandaises. Simplement dans le même temps les USA finançaient le FPR de Paul Kagamé - Front Patriotique du Rwanda - autrement dit les milices tutsis qui se préparaient, depuis le Congo voisin, à conquérir leur propre pays. Lutte d'influence absurde. C'est d'ailleurs le début de leur offensive qui a donné le signal du massacre. Il coïncidait avec un attentat où le président hutu du Rwanda a été tué dans l'explosion de son avion, attentat dans lequel Paul Kagamé a toujours nié toute participation.

En revanche, ce qui est inexcusable est le fait que la France ait exfiltré, ou laissé courir vers l'étranger (le Congo voisin) des responsables du génocide qu'elle aurait pu appréhender. Perseverare diabolicum.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 10:46 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5056
Localisation : Berry
La responsabilité du président Mitterrand est terrible, même s'il est ridicule d'affirmer qu'il a souhaité le génocide, encore plus qu'il l'ait encouragé.
Vu qu'à cette époque la diplomatie française - surtout africaine - était un domaine réservé du président, il est difficile d'incriminer d'autres hauts officiels français (excepté peut-être des conseillers présidentiels) tant ils étaient tenus éloignés du circuit décisionnel.
Quant à l'armée, elle obéit aux ordres* et a été, de toute évidence, la première surprise par la situation induite par l'assassinat du président Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994. Il me semble que les témoignages concordent pour dire qu'elle a fait son possible pour casser, lors de "Turquoise", la dynamique d'un génocide qui était de toute manière conduit depuis plusieurs semaines (l'opération débute le 22 juin, le génocide le 7 avril).

CEN EMB

* Qui était de former l'APR via les détachments d'assistance militaire et d'instruction (DAMI) et de lui fournir du matériel afin qu'elle puisse s'opposer efficacement aux rebelles du FPR - en rien de préparer un génocide ou d'appuyer l'organisation de celui-ci. Avant "Turquoise", cette mission d'assistance militaire ne porte que sur quelques dizaines de "conseillers" qui apprennent aux soldats rwandais le service d'un mortier ou le placement d'un fusil-mitrailleur (typiquement ce qui se pratique aujourd'hui dans le cadre des partenariats militaires opérationnels PMO, noués avec de très nombreuses armées africaines ou asiatiques).

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 13:20 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
On sait qu'en certains endroits quelques conseillers ont mis la main à la pâte, par exemple pour aider au pointage de tirs d'artillerie contre les troupes du FPR. Ce qui s'explique par la nullité crasse des forces armées rwandaises (hutus) qui n'ont rien eu de plus pressé, en général, que de se débander. Plus facile de tuer les civils tutsis que d'affronter les miliciens de Kagamé, bien mieux entraînés et surtout très motivés.

Après quoi une grande partie de la population (hutus, les tutsis étaient morts ou se cachaient...) a filé de peur de subir des vengeances et s'est temporairement expatriée en masse. (ils sont revenus lorsque Kagamé a mis en place les "tribunaux de réconciliation", qui se sont montrés peu répressifs envers les tueurs de base, c'est à dire tout le monde : il aurait fallu fusiller la moitié du pays...)

Cet exode a été présenté par les médias français comme le départ de "réfugiés" provoqué par les affrontements, ce qui en faisait des victimes. Je dois dire que sur le coup je ne comprenais rien à ce qui se passait. On n'a lu la vérité - le génocide des Tutsis - que plus tard.

Personnellement je n'ai compris les conditions concrètes du génocide qu'en lisant Jean Hatzfeld, journaliste collègue de Florence Aubenas - j'ai oublié si c'était au Monde ou à Libé - qui a séjourné là-bas et a écrit "Une saison de machettes" et "la stratégie des antilopes".

Tout de même, un génocide aussi total n'était guère imaginable : ce sont le plus souvent des paysans armés de machettes, leur outil de travail, qui ont mené une chasse impitoyable et sans répit à l'ethnie minoritaire, parfois sans même un milicien armé pour les mener. Un cauchemar dans chaque village.

(Je me souviens d'un diplomate français demandant à être muté ailleurs, incapable, disait-il, "de travailler désormais avec une population envers laquelle il avait perdu toute espèce de respect.")

Le génocide à la portée de toutes les bourses, en quelque sorte. Mais il est vrai que chaque génocide constitue toujours une surprise, ça me parait une constante historique.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 13:53 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5056
Localisation : Berry
C'est là où l'on peut pointer une collusion française : en aidant l'APR à lutter contre le FPR, les conseillers français retardaient la victoire de ce dernier et donc prolongeaient le génocide.
Mais bon, c'est quand même un peu spécieux. Surtout que le DAMI français a été exfiltré lors de l'opération "Amaryllis", entre le 8 et le 14 avril 1994 - et n'était donc guère en mesure de conseiller l'APR pendant le génocide...

Pour la valeur de l'APR, rien n'a changé véritablement, si l'on prend pour exemple les forces armées maliennes par exemple.
D'autres armées africaines tirent bien mieux leur épingle du jeu, comme l'armée nationale tchadienne.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 29 Mars 2021 14:54 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 26 Déc 2004 20:46
Message(s) : 1447
Localisation : France
La responsabilité du gouvernement hutu du Rwanda dans le génocide de 1994 (et des massacres précédents) est totale : il a planifié le massacre et commandé les "outils de jardinage" en dizaines de milliers d'exemplaires pour l'accomplir.

La complicité française consiste en ce que le président Mitterrand a interdit que les troupes françaises sur place interviennent pour protéger les victimes, car il soutenait les Hutus en place (francophones) contre les rebelles tutsis (anglophones, beaucoup débarquant, comme en 1990, de l'Ouganda dans l'armée pléthorique duquel ils s'étaient enrôlés pour fuir le Rwanda).

Sur place, les soldats français reçurent l'ordre de ne pas intervenir, à leur grand regret, comme en 1990. (En 1990, un soldat français témoignait qu'ils restaient quand même sur les lieux de violence, leur présence suffisant souvent à gêner moralement et à interrompre les brutalités militaires hutues contre les Tutsis.)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 30 Mars 2021 13:37 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Pierma a écrit :
Les massacres tribaux étaient monnaie courante en Afrique, et à la même époque il s'en produisait couramment entre hutus et tutsis au Burundi voisin.


Etait-ce bien une guerre "tribale" ou "ethnique", je vais retrouver où je l'ai lu, mais il me semble que les Tutsis étaient aux Hutus un peu ce que les francs étaient aux gaulois dans l'imaginaire des historiens modernes, c'est à dire une aristocratie régnant sur son peuple. Car Tutsis et Hutus ont la même langue, la même religion... Il semblerait que ce soit les colonisateurs allemands puis belges qui, forts de leurs théories racialistes, auraient favorisé l'émergence "d'ethnie" ... Je vais rechercher mes sources.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 30 Mars 2021 14:38 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7994
Liber censualis a écrit :
Pierma a écrit :
Les massacres tribaux étaient monnaie courante en Afrique, et à la même époque il s'en produisait couramment entre hutus et tutsis au Burundi voisin.


Etait-ce bien une guerre "tribale" ou "ethnique", je vais retrouver où je l'ai lu, mais il me semble que les Tutsis étaient aux Hutus un peu ce que les francs étaient aux gaulois dans l'imaginaire des historiens modernes, c'est à dire une aristocratie régnant sur son peuple. Car Tutsis et Hutus ont la même langue, la même religion... Il semblerait que ce soit les colonisateurs allemands puis belges qui, forts de leurs théories racialistes, auraient favorisé l'émergence "d'ethnie" ... Je vais rechercher mes sources.

C'est parfaitement exact. Jean Hatzfeld raconte que ce furent les colonisateurs belges, et spécialement les missionnaires (les Pères Blancs du Saint Esprit, dans ce cas) que ce sont ces premiers administrateurs du Rwanda qui ont décrété que les Tutsis, réputés plus grands et plus beaux, étaient également supérieurs aux Hutus sur le plan de l'intelligence.

l'époque était aux théories raciales...

La colonisation belge a ainsi promu et alphabétisé d'abord les Tutsis, qui sont devenus une ethnie privilégiée, les seuls qui ont pu éventuellement fournir des petits fonctionnaires.

Cela a créé chez les Hutus les frustrations et la haine qu'on peut imaginer, et dès l'indépendance acquise, les Hutus composant je crois près de 80% du peuple rwandais ont pris et confisqué le pouvoir, les Tutsis passant à un statut de citoyens de seconde zone, dans une cohabitation devenue difficile. D'où l'existence dans les années 90 d'une rébellion tutsie en armes, chassée du pays, je crois, en tous cas qui préparait au Congo Est voisin son grand retour en armes au pays.

Mais ce n'est pas la seule source de conflits : les Tutsis sont des éleveurs, alors que les Hutus sont agriculteurs. D'où, dans les villages, des conflits incessants à propos de bêtes piétinant des plantations, ou de plantations empiétant soudain sur les pâtures des voisins. Bref ce n'était pas le grand amour...

Du coup Jean Hatzfeld qui interroge les assassins s'entend raconter que jamais ils n'ont aussi bien mangé que pendant la période du génocide : les troupeaux des Tutsis assassinés ou se cachant dans la nature restaient là en déshérence, et tous les soirs c'était donc barbecue général au café du village, pour des gens qui en temps ordinaire ne mangeaient que rarement de la viande. Le tout arrosé de bière (la bière nationale est une marque belge dont j'ai oublié le nom) qu'on pouvait s'offrir avec l'argent ou le résultat des maisons tutsies pillées. La fête !

Bien entendu, ces soirées heureuses faisaient suite à des journées moins reposantes où les paysans armés de machettes, avec parfois un ou deux miliciens armés d'un fusil, avaient battu les buissons, les collines ou les marais à la poursuite des Tutsis qui se cachaient.

"Chacun s'est mis en file derrière l'enthousiasme de tous les autres et nous sommes partis couper". La phrase m'a marqué. Ils ont une langue franco-belge qui a évolué avec des expressions locales et qui est délicieuse, ce qui ajoute au décalage avec l'horreur de ce qu'ils racontent. Jean Hatzfeld a consacré un de ses trois livres (j'ai oublié le titre) à interroger soit des prisonniers hutus en cours de peine - avec l'autorisation des autorités - soit des Hutus qui étaient déjà passés devant un "tribunal de réconciliation" pour confesser leurs fautes. C'est la grande originalité de ce génocide : les assassins parlent volontiers, et d'autant plus franchement qu'ils ont été pardonnés et ne risquent plus rien.

Tandis que les Tutsis survivants, qui ont concédé du bout des lèvres un pardon prudent, restent minoritaires, et croisent chaque jour tel ou tel dont ils savent qu'il a tué un parent ou un frère. Le pouvoir et les autorités étant désormais tutsies, grâce à la victoire du FPR, ils se sentent en sécurité, mais évitent de trop proclamer leurs sentiments, ne sachant pas de quoi l'avenir sera fait à long terme.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Opération Turquoise
Message Publié : 30 Mars 2021 22:13 
Hors-ligne
Jean Froissart
Jean Froissart
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Avr 2008 9:32
Message(s) : 1073
Localisation : région de Meaux
Néanmoins je saisis mal cette notion de génocide : hutus et tutsis ont la même langue, la même religion, vivent les uns au milieu des autres, se marient les uns avec les autres...Pour les distinguer, une mention "ethnique" était indiquée sur leur pièce d'identité, ce qui permettait aux tueurs de faire le tri au moment des rafles. Je me demande ce qu'il en était avant l'arrivée des colonisateurs. J'ai lu que les tutsis étaient plutôt éleveurs et les hutus cultivateurs...c'est là le seul point distinctif ? En 1994, il n'y avait plus d'élite Tutsi minoritaire dominant une majorité "populaire" de hutus...Comment ont ils pu maintenir le souvenir d'une appartenance que je ne sais pas qualifier (ethnique ? tribale ? sociale ,) et, pour les uns aller assassiner leurs voisins...Vraiment cette histoire m'échappe.

_________________
Le passé change parce que nous changeons


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 123 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB