Nous sommes actuellement le 28 Juil 2021 21:22

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 28 Mai 2021 10:54 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 20 Avr 2019 0:34
Message(s) : 17
Pierma a écrit :
Citer :
Les principaux thèmes abordés par Jane Corbin :
• l’attentat contre l’avion de Habyarimana qui aurait probablement été commandité par Paul Kagame

Le premier point ne fait guère de doute. (on a déjà parlé de l'enquête du juge Bruguière sur ce sujet.)

La responsabilité de Kagame n'est pas certaine. L'ordonnance du juge Bruguière ne permet pas de trancher définitivement. On ne peut pas la lire comme si elle était parole d'évangile.
On considère que les missiles ont peut-être été lancés par une frange extrémiste des Hutus. Cette hypothèse est souvent évoquée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 28 Mai 2021 20:03 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 457
en effet les deux hypothèses sont plausibles


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 30 Mai 2021 6:10 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Dans son ordonnance, transmise au parquet le 17 novembre 2006, le juge Bruguière a livré le résultat de ses investigations. Paul Kagamé­ serait l'instigateur de l'attentat contre le président rwandais Juvénal Habyarimana. « Le général (Paul Kagamé) avait délibérément opté pour un modus operandi qui, dans le contexte particulièrement tendu du Rwanda (...) ne pouvait qu'entraîner en réaction des représailles sanglantes. »

Dans l'ordonnance, le juge Bruguière indique qu'il a initialement étudié « cinq hypothèses », mais qu'il a promptement écarté quatre d'entre elles. Ainsi a été écartée l'hypothèse d'un ­attentat réalisé par des Hutus ­extrémistes appuyés par les FAR : « S'agissant des FAR il a pu être établi qu'elles étaient mal équipées et peu ­entraînées (...) qu'au surplus, elles ne disposaient que de faibles moyens antiaériens et n'avaient pas de missiles. »

En novembre 2006, Bruguière lance des mandats d'arrêts contre neuf proches de Paul Kagame. Les relations entre Kigali et Paris se refroidissent.

En 2007, le juge Marc Trévidic reprend le dossier à zéro et se rend au Rwanda. Accompagné d'acousticiens et de balisticiens, il détermine dans son rapport, publié en 2012, que les missiles ont été tirés de la colline de Kanombé, occupée en 1994 par les FAR.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 31 Mai 2021 12:23 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 457
Cobalt a écrit :
Dans l'ordonnance, le juge Bruguière indique(...) : « S'agissant des FAR , elles (...) n'avaient pas de missiles. »

Oui. Par la suite le rapport de Trevidic a répondu plus clairement sur l'arme la plus probablement utilisée: un lanceur léger portatif à l'épaule de type Stinger américain ou Igla russe, permettant le tir de nuit, tous deux répandus en Afrique. Il est tout à fait envisageable que l'un ou l'autre des camps, a fortiori les FAR puisqu'elles avaient l'avantage d'avoir aussi les contacts officiels avec les fournisseurs d'armes, aient obtenu une paire de stingers en vue de ce tir.
http://www.mdrwi.org/rapports%20et%20do ... 20poux.pdf

Il faut rappeler la raison de l'implication de ces juges français dans un assassinat politique africain. Le tribunal français a été saisi par une des familles des 3 membres d'équipage du Falcon, qui étaient tous Français.

Les enquêtes des juges successifs (Bruguière, Trevidic, Nathalie Poux, Clément Herbo) n'ont pas pu déterminer quel est le coupable, et sauf erreur en 2017 la justice française a clos le dossier comme non résolu, la dernière en date penchant plutôt en faveur de la responsabilité des FAR, en particulier des membres de la garde présidentielle, ce qui était la thèse de la DGSE dès 1994, ainsi que de l'ambassadeur Marlaud. Il rejoindrait la liste des présidents assassinés par des membres de leur propre garde (comme Laurent-Désiré Kabila au Congo et Mainassara au Niger).

En-dehors des FPR et FAR, l'implication de mercenaires ou paramilitaires français a été évoquée, en particulier Paul Barril, qui a été interrogé par le juge Trevidic, et son domicile perquisitionné... 18 ans après les faits! Sa mise en examen toujours réclamée par plusieurs associations est maintenant fortement improbable vu son grand âge et son état de santé. Pourtant Barril a eu plusieurs rôles au Rwanda, officiels de par sa position et non officiels à travers ses activités privées. Son nom n'est pas cité dans le rapport Duclert. Pourtant, il fait l'objet d'une section dans le rapport Muse de 2021 sur les responsabilités de la France. Plusieurs journalistes ont relevé à l'époque et depuis l'extrême lenteur de la justice à entendre Barril, et la troublante coincidence de la mort de François de Grossouvre à l'Elysée, le lendemain de l'attentat contre Habyarimana (Colette Braeckman et Patrick de Saint-Exupéry entre autres).


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 31 Mai 2021 22:57 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 14 Fév 2015 11:55
Message(s) : 58
GustavedeBeaumont a écrit :
Le "signal du départ" a été l'assassinat du président Hutu Habyarimana, et le lendemain, l'assassinat de son premier ministre, Agathe Uwilingiyimana, qui est donc la deuxième personnalité politique assassinée après Habyarimana. C'est pour cela qu'elle a été assassinée. Son gouvernement, sous la présidence Habyarimana, devait mettre en application les accords d'Arusha, qui devaient mettre fin à la guerre civile.

C'est ce que j'appelle la « théorie du signal ». Cela correspond à l'analyse de Patrick de Saint-Exupéry et beaucoup d'autres journalistes, ainsi que des historiens. C'est en quelque sorte la pensée dominante dans les médias.
Ainsi l'assassinat d'Agathe Uwilingiyimana aurait été planifié par des putschistes, notamment le colonel Bagosora, qui ont soigneusement préparé l'attentat contre le président Habyarimana.
Même si cette analyse est « défendable », elle ne doit pas faire oublier une autre théorie. L'attentat contre l’avion du président rwandais aurait provoqué la surprise des élites hutus qui forment un « gouvernement intérimaire ». Le nouveau gouvernement ne parvient pas à empêcher la violence qui se déchaine contre Agathe Uwilingiyimana. Cette violence est une réaction spontanée. En effet, l'attentat contre Habyarimana a provoqué une grande colère.

Théoneste Bagosora, Gratien Kabiligi, Aloys Ntabakuze et Anatole Nsengiyumva sont quatre des principaux accusés devant le TPIR. Officiers supérieurs des FAR en 1994, tous les quatre ont nié avoir eu l’intention d’exterminer les Tutsis. Devant le tribunal, ils ont évoqué « la vague de meurtres de civils qui avait déferlé sur le pays ».


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 01 Juin 2021 5:38 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7976
Milton a écrit :
Théoneste Bagosora, Gratien Kabiligi, Aloys Ntabakuze et Anatole Nsengiyumva sont quatre des principaux accusés devant le TPIR. Officiers supérieurs des FAR en 1994, tous les quatre ont nié avoir eu l’intention d’exterminer les Tutsis. Devant le tribunal, ils ont évoqué « la vague de meurtres de civils qui avait déferlé sur le pays ».

Je ne sais pas si ces généraux ont organisé ou participé au génocide, mais une chose est certaine : cette armée a accepté la constitution de milices hutus armées, tenant un discours meurtrier. Quand on laisse courir des choses comme ça, on est complice de fait des agissements de ces miliciens.

(Je mets de côté l'incapacité professionnelle des FAR, qui se sont effondrées devant l'offensive du FPR, malgré la présence de conseillers français.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 03 Juin 2021 0:18 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 395
Milton a écrit :
GustavedeBeaumont a écrit :
Le "signal du départ" a été l'assassinat du président Hutu Habyarimana, et le lendemain, l'assassinat de son premier ministre, Agathe Uwilingiyimana, qui est donc la deuxième personnalité politique assassinée après Habyarimana. C'est pour cela qu'elle a été assassinée. Son gouvernement, sous la présidence Habyarimana, devait mettre en application les accords d'Arusha, qui devaient mettre fin à la guerre civile.

C'est ce que j'appelle la « théorie du signal ». Cela correspond à l'analyse de Patrick de Saint-Exupéry et beaucoup d'autres journalistes, ainsi que des historiens. C'est en quelque sorte la pensée dominante dans les médias.
Ainsi l'assassinat d'Agathe Uwilingiyimana aurait été planifié par des putschistes, notamment le colonel Bagosora, qui ont soigneusement préparé l'attentat contre le président Habyarimana.
Même si cette analyse est « défendable », elle ne doit pas faire oublier une autre théorie. L'attentat contre l’avion du président rwandais aurait provoqué la surprise des élites hutus qui forment un « gouvernement intérimaire ». Le nouveau gouvernement ne parvient pas à empêcher la violence qui se déchaine contre Agathe Uwilingiyimana. Cette violence est une réaction spontanée. En effet, l'attentat contre Habyarimana a provoqué une grande colère.

Théoneste Bagosora, Gratien Kabiligi, Aloys Ntabakuze et Anatole Nsengiyumva sont quatre des principaux accusés devant le TPIR. Officiers supérieurs des FAR en 1994, tous les quatre ont nié avoir eu l’intention d’exterminer les Tutsis. Devant le tribunal, ils ont évoqué « la vague de meurtres de civils qui avait déferlé sur le pays ».


Je rappelle que Patrick de Saint Exupéry a été condamné par la justice pour diffamation à l'encontre du général de Stabenrath, décision confirmée par la Cour de Cassation en 2017


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 03 Juin 2021 0:34 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live

Inscription : 14 Sep 2014 20:36
Message(s) : 395
GustavedeBeaumont a écrit :
Cobalt a écrit :
Dans l'ordonnance, le juge Bruguière indique(...) : « S'agissant des FAR , elles (...) n'avaient pas de missiles. »

Oui. Par la suite le rapport de Trevidic a répondu plus clairement sur l'arme la plus probablement utilisée: un lanceur léger portatif à l'épaule de type Stinger américain ou Igla russe, permettant le tir de nuit, tous deux répandus en Afrique. Il est tout à fait envisageable que l'un ou l'autre des camps, a fortiori les FAR puisqu'elles avaient l'avantage d'avoir aussi les contacts officiels avec les fournisseurs d'armes, aient obtenu une paire de stingers en vue de ce tir.
http://www.mdrwi.org/rapports%20et%20do ... 20poux.pdf

Il faut rappeler la raison de l'implication de ces juges français dans un assassinat politique africain. Le tribunal français a été saisi par une des familles des 3 membres d'équipage du Falcon, qui étaient tous Français.

Les enquêtes des juges successifs (Bruguière, Trevidic, Nathalie Poux, Clément Herbo) n'ont pas pu déterminer quel est le coupable, et sauf erreur en 2017 la justice française a clos le dossier comme non résolu, la dernière en date penchant plutôt en faveur de la responsabilité des FAR, en particulier des membres de la garde présidentielle, ce qui était la thèse de la DGSE dès 1994, ainsi que de l'ambassadeur Marlaud. Il rejoindrait la liste des présidents assassinés par des membres de leur propre garde (comme Laurent-Désiré Kabila au Congo et Mainassara au Niger).
.


En juin 2012 les conclusions du rapport balistique ont été contestées par les familles de certaines des victimes de l'attentat, qui avaient demandé alors des contre-expertises.
Me Meilhac a notamment contesté le travail d'un acousticien qui, selon lui, a été déterminant pour orienter les conclusions des cinq balisticiens qui ont rédigé le rapport présenté aux parties par les juges Yves Trévidic et Nathalie Poux.
"La méthode de travail de l'acousticien, qui ne s'est pas rendu au Rwanda, est contestable, et son rapport est fondé sur certaines données géométriques erronées".


https://www.lemonde.fr/afrique/article/ ... _3212.html

Je trouve incroyable que cet acousticien ait effectué son expertise en France et non pas à Kigali.
A moins d'avoir identifié en métropole un lieu où la topographie est strictement identique à la topographie collinaire de Kigali je ne vois pas comment ses mesures de propagation du son peuvent avoir une quelconque valeur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 05 Juin 2021 6:29 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Gustave de Beaumont a posté le lien pour télécharger le rapport d'expertise pour les juges Poux et Trévidic, “DESTRUCTION EN VOL DU FALCON 50 KIGALI (RWANDA)” daté du 05 janvier 2012.
Il s'agit notamment de déterminer le lieu de tir des missiles. La démarche des experts est bien expliquée dans Wikipedia :
Citer :
Compte tenu du point de chute de l'avion, les experts ont reconstitué sa trajectoire et déterminé six lieux possibles de tir. Trois à Kanombe, un dans la porcherie qui jouxte la propriété Habyarimana au nord, deux autres à Masaka. Ils déterminent le lieu du tir le plus probable dans le camp militaire de Kanombe de l'armée rwandaise, plus précisément à l'est du camp, dans le cimetière ou son voisinage immédiat. Il confirme donc le rapport rwandais. Les experts ont en effet déterminé, après examen de l'épave, que le tir avait percuté le dessous de l'aile gauche et explosé dans le réservoir de kérosène, provoquant la destruction et la chute de l'avion. Si le tir était parti d'une des positions envisagées à Masaka, le missile, arrivant par trois-quart arrière, aurait percuté le réacteur gauche. En effet, guidé par un détecteur de rayonnement infrarouge, le missile est attiré par les sources de chaleur. Or, aucun réacteur n'a explosé, aucun n'a été touché par un missile. Selon ces experts, un tir depuis Masaka est écarté, les positions depuis Kanombé sont les plus probables.



Dans le rapport (p. 313-314), on peut lire cette conclusion :
Citer :
Le faisceau de points de cohérence qui se dégage des études que nous avons conduites nous permet de privilégier comme zone de tir la plus probable, le site de KANOMBE.
(...)
Quant aux deux sites de tir de MASAKA, nous avons été conduits à les écarter en raison des incohérences suivantes :
- le missile ne peut pas venir percuter le dessous de l’aile gauche.
(...)
- les bruits du départ des missiles ne pouvaient pas être entendus distinctement compte tenu de l’éloignement de ces positions vis-à-vis du témoin de référence.
(...)
- les trajectoires des missiles ne peuvent pas être aperçues distinctement compte tenu de l’éloignement.



En privilégiant le site de Kanombe comme zone de tir la plus probable, les experts renforcent les soupçons contre des Hutus ­extrémistes appuyés par les FAR. En effet, les hommes du FPR n'auraient pas choisi ce lieu s'ils étaient les auteurs de l'attentat.

En écartant le site de Masaka comme zone de tir la plus probable, les experts fragilisent les soupçons contre les hommes du FPR.

Les conclusions des experts nommés par Poux et Trévidic ne font pas l'unanimité (cf. Nico69). On ne saura peut-être jamais si la zone de tir était Masaka ou Kanombe.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 05 Juin 2021 6:49 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 457
Pierma a écrit :
Il y a eu des massacres de Hutus au Rwanda, puis au cours d'une intrusion de l'armée Tutsi contre les réfugiés au Congo. J'ai cité des chiffres plus haut. (De mémoire, respectivement 40000 et 25000, à regarder.) Mais ces chiffres ne correspondent en rien à un "génocide des Hutus". (...) Cette histoire de "double génocide" a été inventée en France par des gens qui n'avaient pas la conscience très claire par rapport à ce dossier.


La guerre entre Hutus et Tutsis dépasse des frontières un peu artificielles. Il me semblait que le double génocide concerne non pas les événements au Congo mais ceux au Burundi, ce dont parle Hubert Védrine ici:
https://youtu.be/_4Zvqd37vq4?t=2141
(à 35:40)
c'est-à-dire les meurtres en masse perpétrés au Burundi voisin en sens "inverse" dit-il. Six mois avant, un rapport du conseil de sécurité de l'ONU qualifiait de "génocide" les massacres de tutsis au Burundi.

ps. je mets le lien du rapport de la commission Quiles auquel il fait allusion:
https://www.assemblee-nationale.fr/doss ... /r1271.asp


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 05 Juin 2021 7:04 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
GustavedeBeaumont a écrit :
c'est-à-dire les meurtres en masse perpétrés au Burundi voisin en sens "inverse" dit-il. Six mois avant, un rapport du conseil de sécurité de l'ONU qualifiait de "génocide" les massacres de tutsis au Burundi.

Robert Gersony est un consultant américain connu pour ses rapports sur les pays en conflit, en particulier en Afrique. Il est particulièrement connu pour le «Rapport Gersony », inachevé, de 1994. Celui-ci conclut que le FPR, qui avait pris le contrôle du pays après le génocide rwandais, procédait à des meurtres de masse à des fins politiques.

fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Gersony


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Gersony
Message Publié : 05 Juin 2021 7:23 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 16 Jan 2015 16:47
Message(s) : 41
Ce n'est pas uniquement le Burundi.

Robert Gersony, « Summary for UNHCR Presentation Before Commission of Experts, 10 October 1994: Prospects for Early Repatriation of Rwandan Refugees Currently in Burundi, Tanzania and Zaire »


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 05 Juin 2021 8:52 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 7976
GustavedeBeaumont a écrit :

La guerre entre Hutus et Tutsis dépasse des frontières un peu artificielles. Il me semblait que le double génocide concerne non pas les événements au Congo mais ceux au Burundi, ce dont parle Hubert Védrine ici:
https://youtu.be/_4Zvqd37vq4?t=2141
(à 35:40)
c'est-à-dire les meurtres en masse perpétrés au Burundi voisin en sens "inverse" dit-il. Six mois avant, un rapport du conseil de sécurité de l'ONU qualifiait de "génocide" les massacres de tutsis au Burundi.

ps. je mets le lien du rapport de la commission Quiles auquel il fait allusion:
https://www.assemblee-nationale.fr/doss ... /r1271.asp

Les massacres de Hutus, je suppose, au Burundi.

Non, l'expression "double génocide" a bien été utilisée à propos du Rwanda par une partie du personnel politique français. (Pour expliquer la fuite des Hutus rwandais vers le pays voisin. J'ai déjà dit que s'il y avait eu effectivement des massacres commis par le FPR au Rwanda, ce n'était pas la même échelle et l'intention génocidaire était absente.) C'est une expression qu'il est permis de trouver malsaine... mais on sait que ces gens-là avaient beaucoup à se faire pardonner.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 05 Juin 2021 11:25 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 22 Mai 2021 20:18
Message(s) : 457
Pierma a écrit :
Les massacres de Hutus, je suppose, au Burundi.


Négatif en ce qui concerne ce que j'ai écrit sur le rapport de l'ONU (ref S/1996/682). Rien n'est simple dans ces guerres interethniques des Grands Lacs. Il faut lire les documents officiels en ligne. L'ONU utilise le terme de génocide pour les massacres de tutsis au Burundi 6 mois avant le génocide Rwandais d'avril 1994. Voir partie V, ch. 2, paragraphe 496 et suivants:
https://documents-dds-ny.un.org/doc/UND ... penElement

L'histoire politique du Burundi est aussi mouvementée, et intimement liée à celle du Rwanda, avec coup d'Etat, assassinat de Présidents successifs, massacres interethniques en masse. Rwanda et Burundi ont un sort indissociable: le président Burundais Ntaryamira est assassiné dans le même avion que Habyarimana le 6 avril 94.

Comme au Rwanda, les deux ethnies du Burundi sont en compétition. La structure du pouvoir est l'inverse de celle du Rwanda: c'est la minorité Tutsie qui contrôle le pouvoir. L'histoire du Burundi depuis l'indépendance en 1962 est sur fond de guerre civile ouverte ou larvée. En octobre 1993, le président Melchior Ndadaye et six de ses ministres sont assassinés. Des massacres de Tusis ont lieu. Hubert Védrine fait référence aux massacres de Hutus survenus au même Burundi en représailles.

Le Rwanda est bien plus lié au Burundi qu'au Congo-Zaire. Le Zaire était une colonie belge. Le Rwanda-Burundi (ou Ruanda-Urundi) était une colonie allemande au départ, prise par les belges après la fin de l'empire allemand à la suite de la 1GM. La division des statuts administratifs des ethnies Hutu et Tutsi, plaçant l'une "au-dessus" de l'autre, date de la colonisation allemande.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message : Re: Rwanda
Message Publié : 06 Juin 2021 13:47 
Hors-ligne
Polybe
Polybe

Inscription : 22 Fév 2012 23:50
Message(s) : 83
J'ai lu Genocides by the Oppressed qui traite beaucoup de la violence génocidaire dans les catégories subalternes. Dans le cas du Rwanda, l'auteur évoque quelque chose de fascinant et terrifiant, c'est la violence sexuelle symbolique dont ont été victimes notamment le femmes tutsis. Il explique que les Hutus avaient notamment intériorisé les rapports de domination symboliques qu'il y avait une haine et en même temps une convoitise sexuelle terrible envers les femmes tutsis, considérées comme plus belles et donc tentatrices en puissance qui séduisent les hommes hutus trop faibles pour leur résister.
On retrouve cela dans les dix commandements Hutu : https://en.wikipedia.org/wiki/Hutu_Ten_Commandments

C'est sans doute une des dimensions les plus étranges de cet événement, une ethnie qui majoritaire et dominante concrètement continue de se penser comme inférieure et oppressée.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB