Nous sommes actuellement le 25 Juin 2022 11:51

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 26 Mai 2022 20:49 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Oct 2005 20:39
Message(s) : 1902
Localisation : Lyon-Vénissieux
Bonjour !

Qu'est ce qui fonctionnait le mieux en URSS de 1917 à 1991 ?
On sait que le secteur agricole n'allait pas bien, mais quels étaient les secteurs qui marchaient convenablement ?
L'enseignement y compris supérieur ?
La recherche ?
L'armée probablement
Le secteur spatial, là c'est sûr, mais encore ?

Merci de vos connaissances !

_________________
Le souvenir ne disparait pas, il s'endort seulement.
Epitaphe trouvée dans un cimetière des Alpes

La science de l'histoire est une digue qui s'oppose au torrent du temps.
Anne Comnène, princesse byzantine (1083-1148)

Le passé fait plus de mal que le présent
Proverbe Albanais


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2022 7:20 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8529
Heu... la propagande ? La police politique et la surveillance de la population ? :mrgreen:

L'agriculture on sait ça, mais en fait le même problème se retrouvait pour tous les biens de consommation.

Sauf à faire appel à l'étranger, soit en important, soit en faisant construire des usines par d'autres. (La première Lada, une berline, est une Fiat 124 construite sous licence, et c'est Fiat qui a construit l'usine.)

En revanche le complexe militaro-industriel se portait bien. Mais de mémoire, l'Union Soviétique y consacrait jusqu'à 30% de son PIB, ce qui peut aider. Traditionnellement, l'URSS a toujours eu d'excellents ingénieurs militaires, créatifs et innovant. Et la production suivait, le sur-emploi fonctionnait bien dans ce domaine, parce que les commandes étaient assurées et surtout prises très au sérieux : la bureaucratie qui déterminait la production attendue de chaque usine (un carcan pour une économie ouverte) s'y montrait attentive et précise.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2022 13:05 
Hors-ligne
Grégoire de Tours
Grégoire de Tours
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2006 15:45
Message(s) : 437
L'égalité des sexes? Je ne connais pas les chiffres, mais je crois me souvenir que les femmes soviétiques faisaient plus d'études et travaillaient plus (avec une plus grande prise en charge des enfants par la société)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2022 13:25 
Hors-ligne
Salluste
Salluste

Inscription : 12 Mars 2015 19:10
Message(s) : 213
Localisation : Bretaine et Lorragne
A mon avis, c'est l'infanterie ! :mrgreen:
La motivation (et les pertes) montent en flèche avec une deuxième ligne d'assaut devant interdire tout repli de la première ...
Ceci étant, le mépris des pertes pour des offensives peu justifiées avait déjà frappé les troupiers de Guillaume II (exemple alsacien précis à l'appui), mais la méthode s'est encore améliorée sous l'URSS.
JD


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mai 2022 13:36 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8529
Walsingham a écrit :
L'égalité des sexes? Je ne connais pas les chiffres, mais je crois me souvenir que les femmes soviétiques faisaient plus d'études et travaillaient plus (avec une plus grande prise en charge des enfants par la société)

C'est très probable.

En Allemagne de l'Est, après la réunification, les femmes ont découvert avec surprise, qu'à l'ouest le travail des femmes et la garde des enfants n'étaient pas une priorité.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Mai 2022 18:40 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 28 Mai 2009 21:52
Message(s) : 1633
Localisation : Belgique
Pierma a écrit :
Sauf à faire appel à l'étranger, soit en important, soit en faisant construire des usines par d'autres. (La première Lada, une berline, est une Fiat 124 construite sous licence, et c'est Fiat qui a construit l'usine.)

En revanche le complexe militaro-industriel se portait bien. Mais de mémoire, l'Union Soviétique y consacrait jusqu'à 30% de son PIB, ce qui peut aider. Traditionnellement, l'URSS a toujours eu d'excellents ingénieurs militaires, créatifs et innovant. Et la production suivait, le sur-emploi fonctionnait bien dans ce domaine, parce que les commandes étaient assurées et surtout prises très au sérieux : la bureaucratie qui déterminait la production attendue de chaque usine (un carcan pour une économie ouverte) s'y montrait attentive et précise.

Un aspect méconnu du démarrage de l'industrie automobile en URSS, dans les années 1930, est l'aide apportée par... l'Américain Ford !
La GAZ ( Gorkovski Avtomobilny Zavod - « Usine d'automobiles de Gorki ») a été pratiquement livrée "clef sur porte" en 1932, en total accord avec les plus hautes autorités soviétiques....
C'est seulement il y a quelques années que j'ai découvert cette bizarrerie économico-idéologique, quand je me suis rendu compte que l'Armée rouge utilisait des véhicules d'inspiration américaine, avant même le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/GAZ_(entreprise)

Citer :
À la fin des années 1920, Staline souhaite mécaniser l'Union soviétique, dont l'industrie automobile est embryonnaire, en termes de production, de ressources humaines et matérielles mais surtout de besoins, auxquels s'ajoute une mauvaise qualité. Il décide de fonder de nouveaux centres industriels dans les villes de province, pour renforcer l'économie nationale, dans le cadre du Ier plan quinquennal (1928-1932) : orienté vers l'industrie lourde, la création de GAZ apparaît comme une exception par rapport aux grandes lignes du plan, mais le besoin d'automobiles devait justement contribuer à la réussite de cette expansion industrielle.
La fondation de l'entreprise a été supervisée par Andreï Jdanov, un proche du leader soviétique. Le choix de la ville de Gorki est motivée par ses facilités de transport : proche (à l'échelle soviétique) de Moscou, au bord du grand fleuve Volga et de son confluent l'Oka, la ville est aussi un grand nœud ferroviaire régional et national, avec le Transsibérien.

L'usine a été fondée en 1932, grâce à l'aide technique complète de Ford (chaîne d'assemblage, fourniture de moteurs, organisation, introduction du fordisme, envoi de coopérants, formation du personnel, etc.), trois ans après la signature de l'accord entre la société de Détroit et le gouvernement soviétique. À l'origine, l'usine Ford se situait à Berlin et a été vendue à l'URSS.

La GAZ-A est la première voiture de la nouvelle société, réplique de la Ford A (1927-1931) et le GAZ-AA, réplique du Ford Model AA son premier camion, celui-ci qui est la seule type de 1,5 t. produit en URSS l'a été a environ un million d'unités entre 1932 et 1946 ont eu une durée de vie ira qui bien au-delà de la Seconde Guerre mondiale. Ces modèles sont produits sous licence Ford. Puis viendra la GAZ-M1 développée à partir de la Ford 40A. À la veille du conflit mondial, GAZ détient 68 % de parts du marché automobile soviétique.

Les relations entre Henry Ford et Serguei Dyakanov, premier directeur de GAZ, étaient étroites et bonnes, professionnelle et personnelle. Cette amitié valut au soviétique de la part des autorités de son pays des soupçons d'intelligence avec l'étranger et de dérive droitière (à l'époque des Grandes Purges), et d'être arrêté, accusé, jugé et tué le 18 juillet 1938 par le NKVD pour espionnage au profit de gouvernements étrangers...

_________________
“La barbarie est l'état naturel de l'humanité, [...]. La civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher.” ― Robert E. Howard


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 29 Mai 2022 18:43 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 1592
Localisation : Paris
Walsingham a écrit :
L'égalité des sexes? Je ne connais pas les chiffres, mais je crois me souvenir que les femmes soviétiques faisaient plus d'études et travaillaient plus (avec une plus grande prise en charge des enfants par la société)

C'est un beau sujet, car la question de l'égalité des sexes a connu "des hauts et des bas" dans l'histoire de l'Union soviétique :

- La Révolution de 1917 a été un accélérateur de la cause des femmes et le gouvernement de Kerenski leur avait accordé le droit de vote dès l'été 1917. Par la suite, le gouvernement communiste d'Union soviétique a intégré une femme comme Commissaire à l'Assistance publique, Alexandra Kollontaï, l'une des premières femmes de gouvernement de l'époque contemporaine. Fille d'un officier tsariste, elle avait épousé la cause marxiste jusqu'à l'exil et s'y était liée d'amitié avec Lénine. Quelques années plus tard, en 1920, l'Union soviétique a été le premier pays au monde à autoriser l'avortement puis a porté de nombreuses lois pour assurer l'égalité des sexes notamment dans le monde du travail.

- A la fin des années 1930, les épurations multiples du régime stalinien puis la guerre ont conduit le gouvernement russe à revenir à une vision plus conservatrice sur le sujet, voire à remettre en cause certains acquis. Le nombre de femmes envoyées au goulag a ainsi triplé entre 1934 et 1940. Parallèlement, l'avortement a de nouveau été interdit de nouveau à partir de 1936. Il a fallu attendre la mort de Staline au début des années 1950 pour qu'une série de lois remette en cause le système stalinien, notamment en autorisant à nouveau l'avortement à partir de 1955.

- A la fin des années 1970, l'égalité entre les hommes et les femmes fait partie des sujets discutés lors des débats constitutionnels autour de la Constitution de Brejnev, mais leur condition reste précaire. Si aucun emploi n'est interdit aux femmes, elles sont cependant cantonnées à des tâches manuelles ; de même, si leur présence est assurée dans les milieux politiques, notamment par un système de quota, elles sont complètement absentes des échelons suprêmes de commandement de l'Union soviétique.

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mai 2022 19:38 
Hors-ligne
Pierre de L'Estoile
Pierre de L'Estoile
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 23 Mars 2005 10:34
Message(s) : 2134
Localisation : Nanterre
Les régimes communistes ont effectivement réalisé des progrès significatifs dans l'alphabétisation des femmes. Je crois qu'Emmanuel Todd avait donné des chiffres.

En terme de succès on n'oubliera pas non plus le développement des échecs

Enfin, ailleurs sur ce forum, on a rappelé les formidables prouesses en espionnage.

_________________
Qui contrôle le passé contrôle l'avenir.
George Orwell


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 31 Mai 2022 22:37 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8529
Nebuchadnezar a écrit :
Les régimes communistes ont effectivement réalisé des progrès significatifs dans l'alphabétisation des femmes. Je crois qu'Emmanuel Todd avait donné des chiffres.

En terme de succès on n'oubliera pas non plus le développement des échecs

Enfin, ailleurs sur ce forum, on a rappelé les formidables prouesses en espionnage.

Tout ça ne fait pas une société qui marche. On peut y ajouter les collections de médailles d'or aux JO, mais enfin, la vie de l'Homo Soviéticus de base n'était pas une partie de plaisir.

Je ne vais pas citer les revers de la médaille, parce que ce n'est pas le sujet, mais des points forts, pour un pays qui se voulait le plus progressiste du monde et exportait son idéologie partout, j'en cherche...

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 6:44 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 19 Oct 2021 23:30
Message(s) : 32
Nebuchadnezar a écrit :
Les régimes communistes ont effectivement réalisé des progrès significatifs dans l'alphabétisation des femmes. Je crois qu'Emmanuel Todd avait donné des chiffres.

En terme de succès on n'oubliera pas non plus le développement des échecs

Enfin, ailleurs sur ce forum, on a rappelé les formidables prouesses en espionnage.


Il me semble que d'autres pays ont fait des progrès significatifs dans l’alphabétisation des femmes bien avant l'URSS et sans devenir un régime communiste...

Etg.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 9:58 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 1592
Localisation : Paris
Nicolas Werth, dans "Alphabétisation et idéologie en Russie soviétique" (1986), estime que l'alphabétisation en Union soviétique était de 25% en 1917, 81,2% en 1939, 98,5% en 1959 et 99,7% en 1970. Il reconnaît cependant que les 2ème et 3ème chiffres sont invérifiables et relèvent certainement de la propagande soviétique.

L'alphabétisation soviétique a d'abord été menée par l'Armée puis par une société dite "A bas l'analphabétisme" (créée en 1923) et par une politique de création de petites bibliothèques rurales (à compter de 1924-1925). Phénomène intéressant, l'alphabétisation véhicule aussi de nouvelles idées, au point que les hiérarques du parti s'inquiète à partir de 1927 du "désordre moral" généré par l'alphabétisation et décident de "rectifier la pratique de la lecture".

L'institution de l'école obligatoire en 1930 parachève le mouvement, mais la littérature soviétique est devenu un produit politique orienté : exaltation de Staline, romans officiels sur la production industrielle ou le plan, etc.

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 10:50 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7276
Localisation : Provinces illyriennes
Jadis a écrit :
la propagande soviétique.

Je pense également que c'est ce qui a le mieux fonctionné sous le régime des soviets, avec la protection contre les conséquences économiques et sociales néfastes du système capitaliste - ce qui a conduit à une forme de partage global de la misère.
On pourrait y ajouter le complexe militaro-industriel et la course à l'espace (cela a déjà été écrit plus haut), mais pas grand chose d'autre.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 14:54 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8529
Duc de Raguse a écrit :
Jadis a écrit :
la propagande soviétique.

Je pense également que c'est ce qui a le mieux fonctionné sous le régime des soviets, avec la protection contre les conséquences économiques et sociales néfastes du système capitaliste - ce qui a conduit à une forme de partage global de la misère.
On pourrait y ajouter le complexe militaro-industriel et la course à l'espace (cela a déjà été écrit plus haut), mais pas grand chose d'autre.

ça me fait penser à la blague soviétique (Radio Babouchka, notre radio-trottoir) qui dit :"Pour avoir tout ce qui te manque, il suffit d'allumer la radio". :mrgreen:

Sur "le partage de la misère", Churchill se faisait ironique :"Le problème avec le capitalisme, c'est qu'il répartit inégalement la richesse. L'avantage avec le socialisme, c'est qu'il répartit équitablement la pauvreté" :mrgreen:

(C'était d'ailleurs ignorer un phénomène qui apparaîtra après Staline - sous lequel personne ne dormait tranquille - celui de la Nomenklatura, qui elle vivait très bien, en particulier avec ses magasins réservés où on trouvait de tout, y compris des produits d'importation.)

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 17:16 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2011 22:26
Message(s) : 1592
Localisation : Paris
Tu ouvres la brèche Pierma, parce que si on entre dans le rayon des blagues sur "ce qui marchait en Union soviétique", le meilleur à ce jeu... c'est Reagan ! :mrgreen:

Il s'était fait une spécialité des petites blagues sur l'URSS dans les années 1980 et il y a notamment une histoire sur l'industrie automobile russe qu'il raconte lors d'une rencontre avec des employés de Reynolds Metal, en Virginie en mars 1988, et qu'il présente d'ailleurs comme une blague "russe" qui montrerait leur sens de l'humour mais aussi leur regard cynique sur les défaillances de l'Etat soviétique :

En 1988, il y a un délai de 10 ans pour obtenir une voiture en Union soviétique et à peine 1 famille sur 7 possède alors une voiture, car le processus d'acquisition est très compliqué. Il faut notamment payer la voiture en avance puis attendre plusieurs années avant de pouvoir effectivement l'obtenir.

C'est donc l'histoire d'une famille russe qui décide d'acheter sa voiture, se rend au bureau correspondant et, après avoir recompté les liasses de billets, le vendeur répond à la famille que tout est en règle et qu'il faut revenir dans dix ans.

Le père de famille le remercie et lui demande : "Le matin ou l'après-midi ?". Le bureaucrate est interloqué et lui répond "Vous avez compris que nous parlons d'un délai de dix ans ? Quelle différence cela fait pour vous que cela soit le matin ou l'après-midi ?!"... et le père de famille de répondre "Et bien, le plombier est censé venir le matin... !"

_________________
« But thought's the slave of life, and life's time fool. » (William Shakespeare)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 01 Juin 2022 17:56 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 19 Oct 2021 23:30
Message(s) : 32
en visuel c'est mieux..

https://www.youtube.com/v/3I9AdLnjP0M

il en avait plusieurs à son répertoire... A priori il en a fait collection et un peu tout le monde lui en donnait dont la CIA...

"un Américain dit à un Russe que les États-Unis sont si libres qu'il peut se tenir devant la Maison Blanche et crier : « Au diable Ronald Reagan ». Le Russe répond : ''Ce n'est rien. Je peux aussi me tenir devant le Kremlin et crier "Au diable Ronald Reagan".

Un responsable du parti demande à un agriculteur comment vont les choses, et l'agriculteur répond que la récolte est si abondante que les pommes de terre atteindraient le ''pied de Dieu'' si elles étaient empilées les unes sur les autres.
"Mais c'est l'Union soviétique", dit le commissaire, "il n'y a pas de Dieu ici."
Et l'agriculteur de répondre, "vous avez raison, il n'y a pas de pommes de terre "

Quelles sont les quatre choses qui ne vont pas avec l'agriculture soviétique ? Printemps, été, hiver et automne.

Quelle est la définition d'un communiste ? Quelqu'un qui a lu les œuvres de Marx et de Lénine. Quelle est la définition d'un anticommuniste ? Quelqu'un qui comprend les œuvres de Marx et de Lénine.

Etg.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB